Perspectives d’emploi Cuisinier/cuisinière en Ontario

Les perspectives d’emploi des Cuisiniers/cuisinières (CNP 6322) sont bonnes en Ontario au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme cuisinier/cuisinière.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Ontario

cuisinier/cuisinière
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les cuisiniers (CNP 6322) en Ontario pour la période 2019à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • quelques postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • le roulement élevé de personnel dans cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires;
  • en raison du caractère saisonnier de cette profession, les perspectives d'emploi ont tendance à être plus favorables au cours de la période estivale.

Au cours de la dernière décennie, l'emploi au sein de cette profession est demeuré relativement stable en Ontario. En général, un grand nombre de postes de cuisiniers devraient continuer de se libérer en raison de plusieurs facteurs, notamment des dépenses importantes des touristes en nourriture, la croissance démographique supérieure à la moyenne dans certaines collectivités, ainsi que les investissements dans les établissements de soins infirmiers. Les dépenses pour la nourriture et les boissons dans les restaurants et les bars, ainsi que pour les services d'hébergement, représentent environ le tiers des dépenses touristiques et ont augmenté au cours des dernières années. De plus, les dépenses des ménages en nourriture achetée dans des restaurants sont maintenant supérieures aux dépenses en nourriture achetée dans les magasins. Toutefois, on prévoit que des facteurs comme un niveau d'endettement élevé et le vieillissement de la population réduiront les dépenses discrétionnaires des ménages en repas aux restaurants, ce qui pourrait modérer les possibilités d'emploi au cours de la période de prévision.

Près des trois quarts des cuisiniers travaillent dans des restaurants à service complet, où des services alimentaires sont fournis aux clients qui commandent et sont servis à table, et dans des restaurants à service restreint, où les clients commandent et paient avant de manger. L'évolution des préférences des consommateurs, la croissance des entreprises et le roulement élevé dans les restaurants à service restreint augmenteront les possibilités pour les cuisiniers à l'avenir.

Certains restaurateurs ont mentionné que la hausse des prix des aliments avait eu des répercussions négatives sur leur entreprise, ce qui pourrait nuire à leur capacité d'embaucher davantage de personnel de cuisine. La popularité croissante des applications de livraison d'aliments et la demande croissante de repas prêts à manger pourraient profiter aux restaurants qui choisissent d'offrir ces options. Cela pourrait accroître la demande de cuisiniers et d'autres employés de cuisine, en particulier dans les régions densément peuplées de la province. Par contre, les frais de commission élevés facturés par les applications de livraison d'aliments pourraient ne pas être viables pour tous les restaurants.

Bien que ces postes soient en général de niveau débutant et que la certification soit facultative, les personnes qui ont suivi un apprentissage ou un autre programme culinaire pourraient mieux réussir sur le marché du travail, en particulier auprès d'établissements de soins infirmiers. De plus, les compétences requises pour les cuisiniers varieront selon le type d'activités menées par leur employeur. Les cuisiniers auprès d'établissements comme les restaurants à service complet, les traiteurs, les hôtels et les établissements de soins infirmiers doivent généralement suivre des recettes, et préparer et cuisiner des repas complets. En revanche, les cuisiniers des restaurants à service restreint recevront probablement une formation en cours d'emploi, car la plupart des aliments sont déjà préparés et les cuisiniers ne font généralement qu'assembler les plats.

Les possibilités d'emploi pour les cuisiniers peuvent être saisonnières et elles sont habituellement meilleures pendant l'été. Cette tendance se manifeste particulièrement dans certaines régions rurales où les centres de villégiature et les établissements touristiques ne sont parfois ouverts qu'à certaines périodes de l'année. Les cuisiniers pourraient être appelés à travailler selon des quarts de travail différents, notamment le soir, la fin de semaine et les jours fériés ; par conséquent, faire preuve de souplesse constitue un atout pour obtenir un emploi. Bien qu'un certificat de manipulation des aliments ne soit pas obligatoire dans ce domaine, certains employeurs pourraient tout de même l'exiger.

Voici quelques faits saillants au sujet cuisiniers en Ontario :

Date de modification :