Information sur la méthodologie pour les perspectives

De quelle manière les perspectives d’emploi sont-elles affichées dans Guichet emplois?

Les perspectives d’emploi sont affichées dans Guichet emplois, lorsque possible, pour chaque profession dans chaque province, territoire et région économique.

Les perspectives d’emploi comprennent deux parties :

  • Un système de classification (sur trois étoiles) pour indiquer si les perspectives dans cette profession sont bonnes (3 étoiles), acceptables (2 étoiles) ou limitées (1 étoile);
  • Un texte qui donne des détails supplémentaires sur la profession ainsi que de l’information sur les principaux indicateurs du marché du travail qui ont servi à déterminer la classification.

Pour quelle période les perspectives d’emploi sont-elles valides?

Les perspectives d’emploi sont établies pour une période de trois ans. Par exemple, les perspectives d’emploi couvrent actuellement la période de 2018 à 2020.

Quand les perspectives d’emploi seront-elles mises à jour sur le site de Guichet-Emplois?

Les perspectives d’emploi seront examinées et mises à jour sur le site Web de Guichet-Emplois chaque année, généralement en décembre de la première année de projection.

Quelles sont les principales sources d’information utilisées pour déterminer les perspectives dans Guichet-Emplois?

Les principales sources d’information utilisées pour élaborer les perspectives d’emploi sont les suivantes :

  1. Les recensements et l’Enquête nationale auprès des ménages (Statistique Canada)
  2. L’Enquête sur la population active (Statistique Canada)
  3. Le Système de projections des professions au Canada (EDSC)
  4. Les séries de données (E-Data) du Conference Board du Canada
  5. Les données administratives de l’assurance-emploi (EDSC)

Quelle classification des professions est utilisée pour déterminer les perspectives d’emploi?

Les perspectives d’emploi sont basées sur la Classification nationale des professions (CNP) 2011, puisque ceci dépend de la classification utilisée dans les données consultées au moment de l’analyse.

Qui établit les perspectives d’emploi qui sont disponibles dans Guichet emplois et de quelle façon sont-elles déterminées?

Les perspectives au niveau des provinces et des régions économiques sont déterminées en utilisant une approche normalisée, élaborée par Emploi et Développement social Canada (EDSC) et les bureaux régionaux de la Division de l’information sur le marché du travail (IMT) de Service Canada. L’approche choisie a également été examinée par divers experts provenant d’organisations telles que Statistique Canada, la Banque du Canada et le ministère des Finances. Pour les territoires, une version simplifiée de la méthodologie a été développée en consultation avec des intervenants territoriaux.

Les deux approches consistent en une analyse mécanique des principaux indicateurs du marché du travail. Les résultats de cette analyse sont ensuite validés par des économistes des Directions régionales de l’analyse sur le marché du travail (DAMT) de Service Canada. Ils tiennent compte de la fiabilité et de l’exactitude des données utilisées (par exemple, indicateurs de qualité et autres enjeux connus qui influencent les données) ainsi que de renseignements supplémentaires tels que des nouvelles sur le marché du travail, des tendances démographiques, des données d’organismes sectoriels ou professionnels et d’autres données administratives et provenant de sondages.

Quels sont les principaux indicateurs du marché du travail utilisés pour déterminer les perspectives d’emploi?

Les principaux indicateurs du marché du travail comprennent :

  1. Le taux de croissance d’emploi, est établi en fonction des effets de la croissance de l’emploi dans les industries dans lesquelles une profession est présente. Les tendances qui influencent l’évolution de l’emploi d’une profession dans ces industries peuvent aussi être considérées.
  2. L’indice de la disponibilité de la main-d’œuvre expérimentée, est établi par la proportion de bénéficiaires d’assurance-emploi sur l’emploi total, proportion ajustée par la durée moyenne des prestations.
  3. Le taux d’érosion, est établi en fonction de la proportion de retraites, de décès et d’autres facteurs d’érosion prévus par rapport à l’emploi total. Ce taux est lié à la structure d’âge des membres d’une profession.
  4. Les besoins nets, sont établis en additionnant la croissance d’emploi et le taux d’érosion, en soustrayant l’offre de main-d’œuvre expérimentée au début de la période, puis en divisant ce résultat par l’emploi moyen anticipé dans cette profession.

Que signifient les perspectives d’emploi?

  • BonnesBonnes : Cette perspective est attribuée aux professions présentant les meilleures perspectives d’emploi à court ou moyen terme dans une région, lorsqu’on compare aux autres professions. Cette situation est la plus favorable pour les chercheurs d’emploi et peut être associée à un manque de main-d’œuvre qualifiée ou expérimentée, un roulement élevé du personnel, de faibles taux de chômage, une croissance d’emploi supérieure à la moyenne, des taux élevés de retraites anticipés, des exigences d’emploi très précises, un manque d’intérêt de la part de la main-d’œuvre disponible, etc.

  • AcceptablesAcceptables : Cette perspective est attribuée aux professions pour lesquelles les perspectives d’emploi à court ou moyen terme est comparable à la moyenne pour toutes les professions dans la région. Cette situation est souvent associée à une demande de main-d’œuvre supérieure ou comparable à la moyenne et un bassin de main-d’œuvre qualifiée très semblable aux besoins estimés.

  • LimitéesLimitées : Cette perspective est attribuée aux professions pour lesquelles les perspectives d’emploi à court ou moyen terme se situent sous la moyenne pour la région, lorsqu’on compare aux autres professions. Cette situation est souvent associée à l’anticipation d’une faible croissance d’emploi ou même d’une baisse de l’emploi, une faiblesse de l’activité dans les industries connexes, d’un taux de chômage élevé, etc. Il s’agit d’une situation plus difficile pour les chercheurs d’emploi, plus particulièrement les nouveaux venus tels que les étudiants qui quittent l’école et les immigrants; cette situation pourrait indiquer que l’offre de travailleurs dans la région dépasse le nombre estimé de possibilités d’emploi pour la période de prévision.

  • IndéterminéesIndéterminées : Ceci indique qu’aucune perspective n’a été déterminée pour cette profession. Dans certains cas, les perspectives d’emploi peuvent ne pas avoir été déterminées pour une profession pour laquelle les données étaient insuffisantes, ou il y avait trop peu de travailleurs dans cette profession dans une région précise pour déterminer une perspective; lorsque les possibilités d’emploi pour une professions dépend habituellement d’autres facteurs tels qu’une nomination, une élection, un talent ou l’entrepreneuriat; ou lorsque les types d’emploi inclus dans la profession varient beaucoup d’un à l’autre et il devient difficile de déterminer les perspectives pour cette profession (par exemple : certaines professions qui commencent par « Autres »).

Veuillez prendre note que ces définitions ont pour but de fournir de l’information seulement. Les lecteurs sont invités à consulter une variété d’information provenant de différentes sources pour prendre des décisions en matière de carrière, en plus de tenir compte de leurs intérêts, leurs aptitudes et leurs qualités personnelles.

Quelles sont les sources de données pour les faits saillants?

À tous les niveaux de géographie et selon la disponibilité des données, les faits saillants comprennent les éléments suivants :

  • Niveau d'emploi : estimé par Emploi et Développement Social Canada à partir de données provenant de l'Enquête sur la population active. Lorsque le niveau d'emploi provincial pour une profession est inférieur au seuil de diffusion recommandé pour l'Enquête sur la population active, le niveau est établi à partir des données de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2016 (Statistique Canada).
  • Industries principales d'emploi : estimé par Emploi et Développement Social Canada.

Au niveau provincial, les faits saillants suivants sont également présentés, lorsque disponibles :

  • Emploi à temps plein et à temps partiel : Enquête nationale auprès des ménages de 2016 (Statistique Canada)
  • Emploi toute l'année ou pour une partie de l'année : Enquête nationale auprès des ménages de 2016 (Statistique Canada)
  • Travail autonome : Enquête nationale auprès des ménages de 2016 (Statistique Canada)

Remarque : Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ces perspectives en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ces perspectives. Nous encourageons les lecteurs à consulter d’autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l’économie et le marché du travail locaux. Lorsque les projections ont trait à des professions regroupant relativement peu de travailleurs ou des régions ayant une population peu élevée, il est recommandé d’utiliser les résultats de l’analyse de façon avisée. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d’Emploi et Développement social Canada.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec l’équipe IMT.

Date de modification :