Perspectives d’emploi Spécialiste de la publicité et des promotions en Ontario

Les perspectives d’emploi des Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques (CNP 1123) sont bonnes en Ontario au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme spécialiste de la publicité et des promotions.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Ontario

spécialiste de la publicité et des promotions
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques (CNP 1123) en Ontario pour la période 2019à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • quelques postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

Ces professionnels travaillent au sein d'un éventail d'industries, mais la plus forte proportion œuvre dans le domaine de la publicité, des relations publiques et des services connexes, de même que dans l'administration publique, principalement au gouvernement fédéral.

Les entreprises doivent compter de plus en plus sur des stratégies de marketing efficaces pour demeurer rentables, en raison de l'évolution des besoins des consommateurs dans un environnement commercial plus concurrentiel et mondialisé. Par conséquent, la croissance de l'emploi pour ces professionnels est plutôt élevée. Les dépenses consacrées aux activités relatives à la publicité et au marketing au Canada ont augmenté récemment ; l'Ontario est d'ailleurs le principal marché pour ces activités. Comme plus d'employeurs s'adaptent aux techniques de marketing numérique pour accroître leurs parts du marché, les dépenses en publicité sont plus axées sur les médias numériques plutôt que sur les journaux et la télévision. Compte tenu de l'essor du marketing numérique, les perspectives d'emploi seront moins bonnes chez ceux qui travaillent pour des éditeurs de journaux, de périodiques, de livres et de répertoires imprimés. Un peu partout dans la province, certaines entreprises ont connu des compressions de personnel ou ont simplement fermé au cours des dernières années.

Ces dernières années, le recours aux médias sociaux et aux plateformes Web à des fins commerciales a augmenté, stimulant ainsi la demande pour les professionnels de ce groupe dans les domaines des relations publiques et des communications. Les entreprises et les gouvernements se servent de plus en plus de pages Web, de messages sur les médias sociaux, de blogues et des forums de mise à jour rapide comme moyens de communication avec le public, créant ainsi une demande de main-d'œuvre ayant des habiletés dans l'utilisation des outils de réseautage social. L'utilisation d'« influenceurs » comme stratégie de marketing pour promouvoir les marques et les produits devient de plus en plus populaire et offre de nouvelles possibilités au chapitre des publicités ciblées.

Les chercheurs d'emploi qui maîtrisent l'Internet et les technologies mobiles, et qui ont au moins cinq ans d'expérience pertinente dans l'industrie, auront de meilleures perspectives d'emploi. La capacité de comprendre les différences de comportement des entreprises et des consommateurs sous l'angle de différentes cultures est également un atout pour l'obtention d'un emploi. Certains employeurs cherchent également des candidats qui possèdent une expérience de travail avec les technologies en nuage. Puisque les campagnes de communication sont souvent gérées en temps réel, les candidats prêts à travailler de longues heures et selon un horaire irrégulier pourraient trouver plus facilement un emploi. Les professionnels des relations publiques pourraient devoir être titulaires d'une accréditation en relations publiques (APR). Il est aussi possible d'adhérer volontairement à diverses associations professionnelles des communications et des relations publiques.

Parmi les nouveaux venus dans cette profession figurent des diplômés de programmes de baccalauréat en affaires et en commerce d'universités ontarienne. Le nombre grandissant de titulaires de baccalauréats, de certificats ou de diplômes collégiaux de l'Ontario dans des domaines pertinents comme les communications, le marketing, la publicité et les relations publiques contribue aussi à la croissance de l'offre de la main-d'œuvre.

Voici quelques faits saillants au sujet professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques en Ontario :

  • environ 58 250 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • autres services professionels, scientifiques et techniques (SCIAN 5414, 5416-5419) : 23 %
    • industrie de l'information et industrie culturelle (SCIAN 51) : 9 %
    • organismes religieux, fondations, groupes de citoyens et organisations professionnelles et similaires (SCIAN 813) : 9 %
    • administration publique fédérale (SCIAN 911) : 5 %
    • arts, spectacles et loisirs (SCIAN 71) : 5 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 87 % par rapport à 79 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 13 % par rapport à 21 % dans toutes les professions
  • 67 % des professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques travaillent toute l'année tandis que 33 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 63 % et 37 % respectivement dans toutes les professions . Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 31 semaines par rapport à 31 semaines dans toutes les professions
  • 11 % des professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques sont des travailleurs autonomes, par rapport à 12 % dans toutes les professions
  • Ventilation par région

    Explorez les perspectives d’emploi en Ontario par région économique.

    Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

    Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

    Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

    Selon nos prévisions, il y aura un équilibre entre l’offre et la demande de Professionnels/professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques (CNP 1123) au Canada au cours des 10 prochaines années.

    En savoir plus

Date de modification :