Perspectives d’emploi Dispensateur/dispensatrice de soins aux enfants à domicile au Canada

Les perspectives d’emploi des personnes qui travaillent comme de dispensateur/dispensatrice de soins aux enfants à domicile diffèrent selon leur lieu de travail au Canada. Découvrez ce que l’avenir leur réserve dans votre province ou territoire. Ces perspectives concernent l’ensemble des Gardiens/gardiennes d'enfants en milieu familial (CNP 4411).

Débouchés au cours des 3 prochaines années

Explorez les perspectives d’emploi futures par province et territoire.

Région Perspectives d’emploi
Terre-Neuve-et-Labrador Limitées
Île-du-Prince-Édouard Indéterminées
Nouvelle-Écosse Limitées
Nouveau-Brunswick Acceptables
Province du Québec Limitées
Ontario Bonnes
Manitoba Acceptables
Saskatchewan Limitées
Alberta Acceptables
Colombie-Britannique Limitées
Territoire du Yukon Bonnes
Territoires du Nord-Ouest Bonnes
Nunavut Acceptables
Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

Conditions du marché du travail au cours des 10 prochaines années

Regardez plus en détail l’évolution prévue de l’offre et de la demande de travailleurs appelés à exercer cette profession au cours de la période 2017-2026. Pour plus d’informations sur les tendances futures en emploi, référez-vous au Système de projection des professions au Canada.

Sommaire

À L'ÉQUILIBRE : L'offre et la demande de main-d'œuvre devraient être relativement similaires pour ce groupe professionnel au cours de la période 2017-2026 au niveau national. La section ci-dessous contient de l'information plus détaillée concernant les perspectives de ce groupe professionnel.
Emploi en 2016
42 200
Âge médian des travailleurs en 2016
37
Âge moyen de la retraite en 2016
64.0

Analyse détaillée

Afin de déterminer les perspectives d'une profession, l'importance de l'écart entre les projections du nombre total de chercheurs d'emploi et celui de possibilités d'emploi au cours de la période de projection (2017-2026) est analysée conjointement avec l'évaluation des conditions récentes sur le marché du travail. L'objectif est de déterminer si les conditions récentes sur le marché du travail (pénurie, équilibre ou surplus) observées dans une profession au cours des dernières années persisteront ou changeront au cours de la période de projection. Par exemple, si l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que le nombre de chercheurs d'emploi était insuffisant afin de doter l'ensemble des possibilités d'emploi (une pénurie de main-d'œuvre) dans une profession au cours des dernières années, les projections sont alors utilisées afin de déterminer si cette situation se poursuivra au cours de la période de projection ou si cette profession retournera à une situation d'équilibre.

Au cours de la période 2014-2016, ce groupe professionnel a enregistré une forte diminution de l'emploi. Toutefois, le taux de chômage a légèrement diminué pour atteindre 8,1 % en 2016, ce qui est au-dessous de sa moyenne de long terme. De son côté, le salaire horaire moyen de ce groupe de professions a augmenté au même rythme que la moyenne de l'économie. Le fait que les principaux indicateurs du marché du travail pointent dans des directions opposées a nécessité une analyse plus approfondie d'indicateurs secondaires qui suggère que les chercheurs d'emploi étaient suffisamment nombreux pour doter les postes disponibles.

Pour les Gardiens/gardiennes d'enfants en milieu familial., au cours de la période 2017-2026, les projections montrent un total de 10 600 nouvelles possibilités d'emploi (provenant de la demande d'expansion et de remplacement) et de 10 200 chercheurs d'emploi (provenant des sortants scolaires, de l'immigration et de la mobilité).

Étant donné que les projections de possibilités d'emploi et de chercheurs d'emploi devraient être relativement similaires au cours de la période 2017-2026, on anticipe que les conditions d'équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre observées lors des dernières années se maintiendront au cours de la période de projection. La majorité des possibilités d'emploi découlera des départs à la retraite, bien que le taux de retraite sera similaire à celui des autres professions. La croissance de l'emploi devrait être plus faible que la moyenne de l'ensemble des professions, ne représentant que 15 % des possibilités d'emploi. Au cours de la dernière décennie, la création de nombreuses places dans des établissements approuvés (centres de la petite enfance) à travers le pays a mené à un déclin dans la demande de gardiens/gardiennes d'enfants en milieu familial. Cette tendance devrait se poursuivre au cours de la période de projection, réduisant davantage la croissance de l'emploi dans ce groupe professionnel. Toutefois, l'accroissement de la population âgée entre 0 et 5 ans au cours de la période de projection devrait contrebalancer cette tendance à la baisse et stimuler la demande pour ces travailleurs. Du côté de l'offre, les immigrants représenteront la majorité des chercheurs d'emploi. Ce groupe professionnel est très populaire auprès des immigrants, dû notamment au programme d'immigration pour les aides familiaux permettant l'acquisition d'une expérience de travail sur le marché du travail canadien. En effet, les critères d'admission moins restrictifs ont encouragés plusieurs travailleurs étrangers à appliquer. Les sortants scolaires représenteront tout de même environ un tiers de l'offre de main-d'œuvre. Parmi ces finissants, il y a notamment un certain nombre de jeunes femmes qui décident d'ouvrir une garderie en milieu familiale pour, entre autres, prendre soin de leur(s) jeune(s) enfant(s). Finalement, un nombre non-négligeable de travailleurs quitteront vers d'autres groupes professionnels à la recherche de meilleurs salaires, notamment afin de devenir éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance (CNP 4214).

Date de modification :