Compétences Travailleur affecté/travailleuse affectée à la récolte près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de travailleur affecté/travailleuse affectée à la récolte au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Manoeuvres à la récolte (CNP 8611).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Récolter les cultures en rangée et les fruits des vergers
  • Trier et empaqueter les fruits et les légumes à la ferme
  • Charger, décharger et transporter les caisses, les provisions, les produits agricoles, le bétail et la volaille
  • Cueillette de bois ou de pierres
  • Nettoyage de cultures
  • Nivellement
  • Récolte manuelle de légumes
  • Récolte du miel
  • Binage de cultures

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des instructions et des mises en garde écrites sur des panneaux, des étiquettes et des emballages, p. ex., des signaux d'avertissement sur les dangers d'électrocution et ceux associés aux espaces fermés. (1)
  • Lire de courtes notes, p. ex., des notes de superviseurs écrites à la main, donnant des instructions sur les tâches de la journée. (1)
  • Lire des renseignements portant sur la sécurité, p. ex., des Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) où sont inscrites les normes de sécurité à respecter pour l'utilisation de matières dangereuses telles que les herbicides et les pesticides. (2)
  • Lire diverses instructions et procédures, p. ex., des instructions expliquant étape par étape la réalisation de tâches telles que le mélange de solutions de nettoyage ainsi que les inspections de véhicules. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des permis de travail pour en apprendre davantage sur les réparations qui sont effectuées sur l'équipement. (2)
  • Lire des avis et des bulletins, p. ex., des avis à l'intention des pêcheurs diffusés par les organismes de réglementation tels que les ministères provinciaux des pêches pour connaître les changements apportés aux règlements. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des revues spécialisées, des bulletins d'information, des brochures et des articles de sites Internet afin de découvrir de nouveaux produits et, ainsi, de rester au courant des tendances de l'industrie. (3)
  • Lire des guides et des manuels, p. ex., des manuels d'utilisation à l'intention des man¿uvres en aménagement paysager pour apprendre à faire fonctionner et à entretenir de l'équipement tel que des tondeuses et des pompes. (3)
Utilisation de documents
  • Examiner des panneaux, des icônes et des étiquettes sur l'emballage des produits et sur le matériel, p. ex., pour les man¿uvres en aménagement paysager, consulter les temps de séchage et les taux de couverture sur les étiquettes des contenants de peinture. (1)
  • Consulter des relevés d'indicateurs et des affichages numériques, p. ex., des indicateurs de balances et des jauges de matériel pour trouver des poids, prendre des relevés de consommation d'énergie et des températures. (1)
  • Consulter des listes, p. ex., chercher des numéros de pièces et des quantités. (1)
  • Entrer des données dans des formulaires, p. ex., cocher les cases appropriées et entrer des données telles que des dates, des numéros d'identification et des heures dans des formulaires d'inspection de véhicule avant départ et dans des listes de contrôle de la sécurité. (2)
  • Parcourir divers formulaires, p. ex., des bons de travail pour repérer des renseignements tels que des dates, des heures, des numéros de pièces et des quantités. (2)
  • Repérer des renseignements sur des cartes géographiques, p. ex., pour les man¿uvres de l'exploitation forestière, repérer des distances, des périmètres ainsi que l'emplacement des chantiers sur des cartes géographiques. (2)
  • Repérer des données telles que des dates, des heures et des dimensions dans des tableaux, p. ex., pour les pêcheurs, parcourir les annuaires des marées pour déterminer le moment de la récolte de mollusques et de crustacés. (2)
  • Étudier, s'il y a lieu, des schémas, p. ex., chercher l'emplacement des pompes et les valeurs associées aux systèmes hydrauliques. (2)
  • Examiner, s'il y a lieu, des schémas de procédés et d'instrumentation, p. ex., pour les travailleurs de l'industrie pétrolière et gazière, consulter des schémas de contrôle de procédés pour déterminer l'état de fonctionnement et le rendement de l'équipement. (3)
  • Étudier, s'il y a lieu, des dessins d'assemblage, p. ex., consulter des dessins d'assemblage pour apprendre comment désassembler et réassembler de l'équipement tel que des pompes. (3)
  • Étudier, s'il y a lieu, des dessins à l'échelle, p. ex., pour les man¿uvres des mines, utiliser des dessins de mine pour déterminer l'emplacement de chambres et de sorties. (3)
Rédaction
  • Entrer de courts textes dans des registres et des formulaires, p. ex., rédiger de brefs commentaires dans des registres ainsi que dans des formulaires d'inspection de véhicule et des formulaires d'entretien dans le but de noter les résultats d'inspection de l'équipement et de la sécurité. (1)
  • Rédiger de courtes notes à l'intention de collègues, p. ex., des notes pour les informer des défauts d'équipement. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courts rapports pour décrire les événements ayant mené à un accident de travail, p. ex., faire état des blessures et des événements par écrit dans le rapport destiné aux commissions des accidents du travail. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des instructions détaillées, p. ex., des instructions à l'intention de collègues leur expliquant comment régler, utiliser et entretenir l'équipement. (3)
Calcul
  • Recevoir, s'il y a lieu, des paiements et rendre de la monnaie, p. ex., pour les man¿uvres agricoles, recevoir des paiements de clients. (1)
  • Prendre diverses mesures au moyen d'outils de base, p. ex., pour les man¿uvres de l'exploitation forestière, mesurer des longueurs et des diamètres de billes au moyen de rubans à mesurer. (1)
  • Comparer des mesures à des spécifications, p. ex., pour les pêcheurs, comparer les grosseurs de poisson à des spécifications pour déterminer s'ils peuvent être récoltés. (1)
  • Les man¿uvres de forage des puits de pétrole et de gaz doivent évaluer la quantité de bromure à intégrer à la boue de forage pour obtenir un poids relatif acceptable. (1)
  • Les man¿uvres de l'exploitation forestière estiment la distance en pieds entre les plants de semis. (1)
  • Les ramasseurs d'huîtres estiment la taille d'une huître en la comparant à la taille de leur main. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, des montants de factures, p. ex., pour les employés de soutien à l'aquiculture, calculer le total des factures pour l'achat de poissons en appliquant les rabais et en ajoutant les taxes. (2)
  • Établir, s'il y a lieu, des calendriers, p. ex., pour les pêcheurs, déterminer la date des activités de récolte en s'appuyant sur les annuaires des marées et les cycles lunaires. (2)
  • Calculer les besoins de matériel, p. ex., pour les man¿uvres en aménagement paysager et en entretien des terrains, déterminer le nombre de boîtes de plantes requises pour les jardins en tenant compte des régions et du nombre de plantes par boîte. (2)
  • Calculer des moyennes, p. ex., pour les man¿uvres de l'exploitation forestière, calculer le nombre moyen d'arbres qu'ils peuvent abattre par heure. (2)
  • Les man¿uvres paysagistes chargés de l'entretien des terrains estiment le temps requis pour aménager une propriété. Ils tiennent compte du tracé et des dimensions de la propriété, des outils et du matériel nécessaires ainsi que du temps requis pour se rendre sur le lieu de travail et pour en revenir. (2)
  • Les man¿uvres de forage des puits de pétrole et de gaz doivent évaluer le poids de charges et la hauteur d'obstructions telles que les lignes électriques. (2)
Communication verbale
  • Discuter avec les fournisseurs, p. ex., pour les man¿uvres en aménagement paysager et en entretien des terrains, planifier avec les fournisseurs la livraison des produits tels que le gazon en plaques. (1)
  • Échanger des renseignements avec des collègues, p. ex., discuter avec les superviseurs pour coordonner les tâches et avec les collègues pour discuter des risques, des risques pour la sécurité et des instructions. (2)
  • Communiquer, s'il y a lieu, avec le public, p. ex., pour les man¿uvres de l'aquiculture et de la mariculture, expliquer le processus d'éclosion aux visiteurs de l'alevinière. (2)
  • Communiquer, s'il y a lieu, avec les assistants, p. ex., pour les man¿uvres agricoles, expliquer aux travailleurs temporaires comment cueillir les baies. (2)
  • Participer, s'il y a lieu, à des réunions, p. ex., pour les man¿uvres de forage et d'entretien des puits de pétrole et de gaz, participer à des réunions hebdomadaires du personnel sur les mesures de sécurité reliées aux exercices d'urgence et aux mesures d'évacuation, et de nouveaux appareils d'essai sont présentés. (2)
  • Fournir, s'il y a lieu, des instructions détaillées aux collègues, p. ex., expliquer aux travailleurs débutants comment effectuer les tâches d'un poste et les mesures à prendre en cas d'urgence. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face à des situations dangereuses en répondant à des appels de service. Isoler le danger et entamer la procédure pour leur protection et celle des autres. (1)
  • Faire face à des pénuries de matériel, p. ex., pour les man¿uvres agricoles, se trouver à court de paniers lors de la cueillette de légumes. Ils empruntent des paniers de voisins ou placent les légumes dans d'autres types de contenants jusqu'à ce que d'autres paniers soient disponibles. (1)
  • Déterminer la séquence de tâches ainsi que leur ordre de priorité. Décider de l'ordre dans lequel effectuer les tâches. (1)
  • Connaître le calendrier des travaux en s'informant auprès des collègues, des ouvriers qualifiés et des superviseurs et en consultant les horaires. (1)
  • Trouver des renseignements sur l'utilisation et l'entretien de nouvel équipement en consultant les modes d'emploi de l'équipement et en discutant avec les collègues. (1)
  • Faire face à des défauts d'équipement, p. ex., pour les man¿uvres de l'exploitation forestière, faire face à des bris des doseurs d'herbicide informatisés. Ils consultent les guides d'utilisation pour réparer les pannes et reprogrammer les doseurs. (2)
  • Recevoir la consigne d'effectuer des tâches non sécuritaires. Discuter avec les superviseurs pour clarifier les demandes et refuser d'accomplir toute tâche jugée non sécuritaire. Utiliser leur droit législatif de refuser de se soumettre à des politiques de travail non sécuritaires jusqu'à ce que des résultats satisfaisants soient obtenus. (2)
  • Décider de dénoncer des conditions de travail non sécuritaires. Suivre les exigences de signalement des conditions de travail non sécuritaires en discutant des préoccupations et des décisions avec les collègues et les superviseurs. (2)
  • Décider comment accomplir le travail de façon sécuritaire. Tenir compte des exigences en matière d'équipement de protection personnelle ainsi que des dangers pour les autres et pour eux-mêmes. (2)
  • Choisir des procédures de diagnostic et des tests, p. ex., pour les man¿uvres des mines, déterminer comment trouver la cause des défectuosités des convoyeurs. (2)
  • Évaluer la sécurité des chantiers. Observer les dangers électriques, de glissement et de chute ainsi que l'emplacement de matériel de sécurité tel que des extincteurs. Prendre note d'autres dangers potentiels tels que des outils mal rangés, de l'équipement endommagé et des espaces fermés. (2)
  • Évaluer la capacité d'effectuer le travail de façon sécuritaire. Tenir compte de facteurs tels que la fatigue personnelle, le niveau de stress et les handicaps tels que la peur des hauteurs et des espaces fermés. (2)
  • Évaluer le rendement de l'équipement, p. ex., pour les man¿uvres de l'exploitation forestière, évaluer le rendement d'équipement tel que des débusqueuses en tenant compte des indicateurs de l'équipement et de la façon dont il fonctionne. (2)
  • Évaluer la gravité des défauts d'équipement, p. ex., pour les man¿uvres en aménagement paysager, tenir compte de critères tels que des bruits ainsi que des résultats d'inspections matérielles pour évaluer la gravité des défauts d'équipement. (2)
  • Respecter les priorités établies par leurs superviseurs, mais peuvent choisir la séquence des tâches la plus appropriée pour accomplir leur travail. Les tâches qu'ils exécutent sont généralement répétitives. Leur plan de travail doit être coordonné avec celui des collègues d'une même équipe. Les interruptions peuvent être fréquentes et reliées à diverses causes, telles que des conditions météorologiques défavorables, des défauts d'équipement et des conditions de sécurité compromises. De nouvelles priorités de tâches sont établies dans des situations d'urgence. (2)
  • Repérer, s'il y a lieu, des renseignements portant sur les maladies d'animaux et de plantes en effectuant des recherches sur Internet, en consultant des manuels et en discutant avec les superviseurs. (2)
  • Décider, s'il y a lieu, comment gérer les situations d'urgence, p. ex., comment gérer les défauts de l'équipement qui représentent un risque de blessure. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, de l'équipement commandé par ordinateur pour effectuer le suivi des pressions, des activités soniques et des gaz ainsi que pour réguler l'application de substances telles que des herbicides. (1)
  • Utiliser des calculatrices et des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des systèmes de positionnement global (GPS) pour déterminer des emplacements, des parcours de voyage et des heures d'arrivée approximatives. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des tableurs pour calculer les quantités des récoltes et compter les coûts. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour extraire des calendriers d'entretien de l'équipement et le dénombrement des stocks. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de communication pour échanger des courriels avec les collègues. (2)
  • Accéder à des renseignements en ligne tels que des bulletins publiés par des fournisseurs, des fabricants, des syndicats et des associations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par les formateurs, les fournisseurs, les employeurs et les associations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des ordinateurs portatifs pour effectuer les levés topographiques et produire des diagrammes. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des cédéroms et des DVD pour accéder à du matériel d'apprentissage élaboré par les formateurs, les fournisseurs, les employeurs et les associations. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les membres du personnel élémentaire de la production primaire travaillent au sein d'une équipe mais gèrent leurs tâches de façon autonome. Ils font souvent appel à des collègues ou à des assistants pour effectuer des tâches qui demandent beaucoup de force ou pour se surveiller l'un l'autre et ainsi assurer une meilleure sécurité.

Formation continue

Le personnel élémentaire de la production primaire se perfectionne sur une base continue, à la fois au travail et au moyen de cours de formation. Par exemple, les man¿uvres de forage et d'entretien des puits de pétrole de même que les man¿uvres des mines suivent des cours de certification sur les mesures de sécurité portant sur le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) et sur le secourisme. De même, il peut être nécessaire pour les man¿uvres en aménagement paysager et en entretien des terrains et les man¿uvres de l'exploitation forestière d'obtenir une certification dans des domaines sujets à une règlementation tels que l'application d'herbicides et de pesticides. Les membres du personnel élémentaire de production primaire peuvent également acquérir des connaissances en consultant divers manuels. Par exemple, les man¿uvres en aménagement paysager et en entretien des terrains approfondissent leurs connaissances des plantes et des engrais en lisant des documents de référence conservés sur place.

Date de modification :