Compétences Réparateur/réparatrice de carrosseries d'automobiles en Saskatchewan

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de réparateur/réparatrice de carrosseries d'automobiles au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Débosseleurs/débosseleuses et réparateurs/réparatrices de carrosserie (CNP 7322).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Lire le rapport d'estimation des dommages et des coûts de réparation pour déterminer et planifier les réparations à effectuer
  • Remplacer les éléments d'avant-train et de caisse de véhicules automobiles, les portières, les éléments de chassis et de dessous de caisse
  • Limer, meuler et poncer les surfaces à réparer
  • Masquer et fixer au moyen de ruban adhésif des surfaces d'auto en préparation de la peindre
  • Débosseler les éléments de carrosserie à l'aide de tasseaux et de marteaux
  • Enlever les pare-chocs, les panneaux et les calandres endommagés et boulonner ou souder les pièces de rechange en place
  • Appliquer les peintures primaires et repeindre les surfaces
  • Réparer ou remplacer des éléments d'habitacle
  • Réparer ou remplacer les fenêtres endommagées, des pare-brise et des toits-ouvrants
  • Inspecter les véhicules réparés et les essayer sur la route pour en vérifier la stabilité et la direction
  • Utiliser des appareils de soudure ou du plastique de remplissage pour niveler des trous, des bosses et des joints
  • Redresser des châssis à l'aide d'équipement de traction et d'ancrage de châssis et de dessous de caisse
  • Mélanger la peinture et marier les couleurs

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des instructions sur des étiquettes, p. ex., des étiquettes pour savoir comment utiliser et entreposer de manière sûre les peintures et les diluants. (1)
  • Lire des lettres et des cartes de commentaires, p. ex., des cartes de commentaires des clients pour connaître leur niveau de satisfaction. (1)
  • Lire des notes de service pour connaître les horaires de travail, les objectifs de rendement et les modifications apportées aux procédures opérationnelles. (2)
  • Lire des brochures et des dépliants, p. ex., des brochures pour connaître les nouvelles finitions de peinture et le nouveau matériel automobile disponibles. (2)
  • Lire du texte inscrit dans divers formulaires, p. ex., lire des instructions pour apprendre à remplir des formulaires de réclamation et des notes des chefs d'atelier exigeant l'application de bandes spéciales. (2)
  • Lire des instructions en matière de sécurité, p. ex., des instructions sur le déplacement de matières dangereuses indiquées sur les Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) et des instructions portant sur l'utilisation d'équipement de protection individuelle tel que des respirateurs. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des articles sur Internet et des revues spécialisées, p. ex., lire des articles sur les sites Internet de fabricants pour connaître les nouvelles technologies en matière de cabine de peinture. (3)
  • Lire des manuels d'instructions portant sur l'utilisation de bases de données informatisées et de systèmes de peinture, p. ex., lire des guides d'utilisateur en ligne pour apprendre à mélanger des types précis de peinture et de couches transparentes. (3)
  • Lire divers manuels d'utilisation de l'équipement, p. ex., des manuels pour apprendre à assembler, à utiliser, à nettoyer et à entretenir des respirateurs. (3)
Utilisation de documents
  • Observer des icônes portant sur les dangers et la sécurité, p. ex., examiner les icônes sur les contenants de peinture pour connaître les propriétés toxiques du produit. (1)
  • Rechercher des données telles que les rapports de mélange, le temps de séchage et la date d'expiration sur des étiquettes de produit. (1)
  • Rechercher des données dans divers formulaires et tableaux, p. ex., des dates, des heures et des codes de couleur sur des formulaires de bon de travail ainsi que des temps de séchage, des températures et des rapports sur des tableaux de spécifications. (2)
  • Entrer des données dans divers formulaires, p. ex., entrer des heures et des dates sur des feuilles de présence ainsi que des renseignements tels que des heures, des dates, des quantités et des coûts dans des bons de travail. (2)
  • Rechercher dans les échantillons de couleur les codes de peinture des couleurs de véhicule non courantes. Trouver les codes de peinture en comparant visuellement les divers échantillons de couleur à la couleur du véhicule. (2)
  • Utiliser des roues de couleur, des cartes de couleur et des catalogues de codes pour déterminer les diverses teintes nécessaires à l'obtention de la couleur désirée. (2)
Rédaction
  • Rédiger de brefs commentaires dans des formulaires de défaut des produits pour décrire un défaut, p. ex., des notes pour expliquer que certains lots de peinture n'adhèrent pas correctement aux surfaces apprêtées. (1)
  • Rédiger de courtes notes dans des formulaires, p. ex., des commentaires dans des bons de travail afin de décrire le travail accompli ainsi que les irrégularités. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports pour décrire les événements ayant mené à un accident de travail, p. ex., faire état des blessures et des événements par écrit dans le rapport destiné aux commissions des accidents du travail. (2)
Calcul
  • Payer, s'il y a lieu, les fournisseurs en espèces à la livraison des pièces, des matériaux et des fournitures commandés. (1)
  • Inscrire, s'il y a lieu, le nombre d'heures travaillées dans les bons de travail pour déterminer le total d'heures à facturer. (1)
  • Mesurer, s'il y a lieu, la viscosité (épaisseur) des apprêts et des peintures en mesurant le taux d'écoulement à l'aide de coupes Zahn. (1)
  • Comparer, s'il y a lieu, le temps réel consacré aux travaux de peinture aux taux fixes. (1)
  • Vérifier, s'il y a lieu, les quantités, les prix et les totaux inscrits sur les factures des fournisseurs et en approuver le paiement. (2)
  • Établir, s'il y a lieu, des horaires pour planifier et contrôler le nombre d'heures consacrées aux véhicules. (2)
  • Utiliser des bâtons proportionnels et des balances électroniques pour mesurer les quantités de teintes et de couleurs de fond nécessaires pour produire diverses quantités de peinture colorée. (2)
  • Évaluer le temps nécessaire pour effectuer les réparations et les travaux de peinture. Tenir compte de la dimension de la surface à réparer ou à peindre, des techniques de peinture et de séchage employées, du matériel utilisé et des exigences particulières telles que la pose de bandes. (2)
Communication verbale
  • Commander des pièces, des fournitures et du matériel tels que du ruban-cache, de la peinture et des diluants par téléphone. (1)
  • Discuter avec les collègues de divers sujets, p.ex., des méthodes de préparation de la peinture, des techniques d'application, des problèmes possibles et de l'établissement des horaires de travail. (2)
  • Participer aux réunions, p. ex., discuter des problèmes de production et des procédures d'acheminement du travail avec les collègues au cours des réunions du personnel. (2)
  • Expliquer, s'il y a lieu, les procédures aux apprentis, p. ex., leur expliquer les techniques à utiliser pour effectuer un ponçage en biseau. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les clients de l'ampleur et du coût prévus des projets de peinture, p. ex., préciser le type de peinture à utiliser et répondre à toute question que le client pourrait avoir. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les clients insatisfaits, p. ex., recevoir leur plainte et tenter d'arriver à une solution avec eux. (3)
Capacité de raisonnement
  • Choisir le matériel de travail requis pour effectuer diverses tâches de peinture, p. ex., choisir le grain de papier sablé nécessaire pour obtenir l'état de surface voulu. (1)
  • Évaluer le besoin de couches supplémentaires d'apprêt à la suite de l'inspection des résultats d'application des couches précédentes. (1)
  • Constater que les véhicules ne seront pas prêts à livrer à temps. Informer le chef d'atelier et aviser les clients des délais à prévoir. Modifier les horaires de travail pour réduire au minimum les délais et faire des heures supplémentaires pour terminer les travaux prioritaires. (2)
  • Constater que les réclamations d'assurance ne prévoient pas suffisamment d'heures pour effectuer le travail. Examiner et détailler le travail à faire, puis présenter une estimation détaillée au chef d'atelier qui fera le suivi. (2)
  • Constater qu'il est impossible d'appliquer de la peinture ou des apprêts en raison de l'utilisation inappropriée de produits chimiques tels que des lavis, des solvants et des adhésifs. Les peintres déterminent la meilleure façon d'enlever ou de neutraliser les produits chimiques en consultant des fiches techniques ou en discutant du problème avec d'autres peintres. (2)
  • Constater que des finitions de peinture présentent des défauts tels que des yeux de poisson ou de la saleté incrustée. Déterminer les sources de contamination probables, évaluer la gravité des défauts et décider comment les réparer. (2)
  • Décider de l'ordre et de la priorité des tâches de peinture. Tenir compte de la disponibilité du matériel tel que les cabines de peinture et de la priorité des travaux non terminés. (2)
  • Décider comment faire sécher les peintures et les apprêts fraîchement appliqués. Tenir compte de la dimension de la surface à sécher et des avantages des techniques de séchage ultraviolet, infrarouge ou à l'air ambiant. (2)
  • Prendre des décisions au sujet des peintures à utiliser pour obtenir la finition désirée. Choisir les produits de peinture en fonction du type de surface à peindre, du budget et des résultats souhaités par le client. (2)
  • Choisir l'équipement de protection individuelle à utiliser pour les travaux de peinture. Tenir compte de la dimension de la surface à peindre et du type de peinture utilisée avant de déterminer s'il est préférable d'utiliser un masque facial ou un respirateur. (2)
  • Juger de la suffisance de la préparation des véhicules pour déterminer si ces derniers sont prêts à être peints. Analyser la qualité du sablage, de l'application des apprêts et de la propreté de la surface pour évaluer si les travaux de peinture devraient être entrepris comme prévu. (2)
  • Déterminer si les travaux de peinture sont prêts pour l'inspection finale en tenant compte de la gravité et de la fréquence des défauts tels que les défauts d'aspect, les lignes, les coulis de peinture et les non-concordances de couleurs. (2)
  • Évaluer, s'il y a lieu, le niveau de compétence des assistants et des apprentis. Tenir compte de la capacité du travailleur à suivre des instructions et à effectuer des tâches à l'intérieur des échéanciers prescrits et dans le respect des lignes directrices en matière de qualité. (2)
  • Établir l'ordre des travaux à effectuer pour assurer l'utilisation efficace des ressources telles que les cabines et la main-d'?uvre. (2)
  • Retrouver des renseignements sur les produits utilisés en consultant les fiches techniques, les étiquettes sur les contenants et les Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) et en discutant avec d'autres peintres et représentants des fabricants. (2)
  • Repérer des renseignements sur d'autres techniques de peinture en discutant avec d'autres peintres d'automobiles, en lisant des revues spécialisées et des documents publiés par les fournisseurs. (2)
  • Faire face à des problèmes de production lorsque d'importantes pièces d'équipement telles que les systèmes de ventilation et les cabines de peinture tombent en panne. Informer le chef d'atelier de la panne et effectuer d'autres travaux jusqu'à ce que le matériel soit réparé. S'il est impossible de réparer le matériel sur-le-champ, ils devront peut-être négocier l'emprunt temporaire de l'équipement des collègues ou de peintres d'autres ateliers. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser des lecteurs optiques manuels pour balayer la couleur du véhicule et déterminer les teintes et les codes de peinture. (1)
  • Utiliser des programmes informatiques qui comprennent des fonctions de base de données et des appareils de mesure électroniques. À l'aide d'un écran tactile, les peintres d'automobiles entrent des données pour obtenir des formules de peinture, puis ils suivent les instructions pour choisir et mélanger la bonne quantité d'ingrédients afin de créer la quantité et la couleur de peinture désirées. (2)
  • Utiliser des navigateurs et des moteurs de recherche pour consulter les sites Internet des fournisseurs de peinture et d'équipement. Naviguer sur les sites Internet pour trouver des renseignements tels que des spécifications d'équipement et des guides d'utilisateur. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par les formateurs, les fournisseurs, les employeurs et les conseils sectoriels, p. ex., se familiariser avec le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) pour l'atelier de collision en accédant à des vidéos, des guides d'apprentissage et des examens offerts en ligne par le Conseil du Service d'entretien et de réparation automobiles du Canada (CARS). (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les peintres d'automobiles travaillent de façon autonome lorsqu'ils effectuent leurs tâches, mais peuvent avoir à coordonner leurs activités avec celles des travailleurs des services de réparation de carrosserie et de préparation des véhicules pour veiller à ce que le nombre de véhicules à peindre soit bien réparti. Les peintres d'automobiles peuvent également travailler directement avec des collègues qui les aident dans les tâches de préparation des véhicules telles que le sablage et le masquage.

Formation continue

Les employeurs et les fournisseurs encouragent la formation continue en raison de l'évolution constante des produits, de l'équipement et des véhicules. La formation est offerte par les employeurs, les fournisseurs, les établissements techniques postsecondaires et les associations industrielles. Les revues spécialisées, les bulletins d'information et les brochures viennent également soutenir l'apprentissage. Dans certaines provinces, les peintres d'automobiles doivent suivre des cours tous les ans pour conserver leur licence. Les fournisseurs de peinture peuvent également obliger les peintres d'automobiles à suivre une formation afin d'être autorisés à utiliser leurs produits.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :