Compétences Vitrier/vitrière près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de vitrier/vitrière au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Vitriers/vitrières (CNP 7292).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Déterminer le type et l'épaisseur des vitres, des cadres et des matériaux requis
  • Mesurer, marquer et couper le verre
  • Poser les carreaux dans les cadres et les fixer
  • Assembler et poser des éléments de verre préfabriqués, des miroirs ou des produits de verre
  • Installer des portes, des fenêtres et d'autres éléments de quincaillerie
  • Réparer des portes en verre et d'autres structures de verre
  • Assembler, monter et démonter des échafaudages et des dispositifs d'amarrage et de levage
  • Transporter des boîtes de verre

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des ordres de travail et d'achat qui comprennent une brève description des pièces et de la main-d'oeuvre requise, des renseignements et des coûts relatifs à l'expédition. (1)
  • Lire des notes, des notes de service et des lettres de fournisseurs qui comprennent des renseignements sur les taux, les frais et les matériaux. (2)
  • Lire des étiquettes sur des produits pour confirmer la pertinence du produit, par rapport à la situation et pour connaître les directives d'application. (2)
  • Lire des bulletins et des dépliants de fournisseurs qui décrivent des nouveaux produits, des pièces et des prix. (2)
  • Lire les précautions de sécurité qui sont particulières à un lieu et à une tâche. Par exemple, ils lisent des documents sur la marche à suivre pour des installations à risque élevé, comme un projecteur de 300 livres (carreau de vitre unique), soulevé à un étage supérieur. (2)
  • Lire des manuels de santé et de sécurité au travail. Par exemple, ils vérifient si l'utilisation d'échafaudages volants, d'échafaudages ou de stabilisateurs est conforme au règlement. (3)
  • Lire des Fiches signalétiques (FS), pour obtenir des renseignements généraux, comme les effets à court et à long termes de travaux avec des substances dangereuses et des renseignements particuliers tels que l'équipement de protection individuelle. (3)
  • Lire des manuels techniques qui donnent des instructions pour la pose de divers types de fenêtres et de quincaillerie ou la construction de cadres à l'aide de divers matériaux. Des instructions figurent souvent sur les dessins de montage. (3)
  • Lire une revue spécialisée pour connaître de nouveaux produits, comme l'utilisation de film de fenêtre sur du verre armé. (3)
  • Au besoin, lire des rapports d'ingénieurs pour déterminer la meilleure méthode de réparation. Par exemple, ils lisent des rapports pour comprendre l'historique et les problèmes liés à des fuites sur des murs-écrans (mur extérieur non porteur), afin de faire des recommandations pour leur réparation. (4)
Utilisation de documents
  • Lire des listes de prix et des tableaux dans des manuels et catalogues de pièces. (1)
  • Lire sur des fenêtres des étiquettes/autocollants qui donnent des instructions pour la pose. (1)
  • Utiliser des niveaux, des rubans à mesurer, des rapporteurs d'angle et des jauges de biseautage. (1)
  • Se reporter à des listes et des tableaux contenant des renseignements sur divers types de matériaux et leurs dimensions, comme des joints d'étanchéité et des rubans de vitrier. (2)
  • Lire des horaires de pose ou de livraison sur un chantier de construction pour coordonner et établir l'ordre d'exécution des tâches. (2)
  • Lire et remplir divers formulaires, par exemple, des feuilles de présence quotidiennes, des documents d'expédition, des bons de commande, des factures, des fiches de travail et des permis municipaux. (2)
  • Se reporter à un tableau pour déterminer les contrepoids appropriés pour le réglage d'un échafaud volant ou pour vérifier une capacité de charge. (2)
  • Vérifier des documents d'expédition pour confirmer que les articles pertinents sont livrés dans les quantités appropriées sur le chantier. Les détails vérifiés peuvent comprendre les dimensions, la couleur, les angles, le revêtement et le type. Une liste d'articles en souffrance peut être nécessaire. (2)
  • Se reporter au règlement sur la sécurité, particulièrement lors d'une formation technique relativement aux procédures de verrouillage, à l'équipement de protection personnelle, aux échafauds volants et à d'autres sujets. Ces renseignements doivent être intégrés à partir de plusieurs sources et divers types de documents, y compris des tableaux, des diagrammes et des dessins. (3)
  • Se reporter à une vaste gamme de dessins d'assemblage complexes contenant du texte, des dessins et les éléments proprement dits. (4)
  • Se reporter à des dessins détaillés pour comprendre comment construire des éléments en lisant des angles, en interprétant des symboles, en faisant des renvois à d'autres documents et renseignements inscrits sur les dessins. Ces renseignements peuvent comprendre des contraintes sur l'ordre d'exécution et des exigences comme le type de scellant. (4)
  • Utiliser des devis en commençant par les vues d'ensemble, pour passer aux dessins d'atelier, aux gammes de fabrication, aux spécifications et finalement aux dessins détaillés. En naviguant à travers les couches par intégration, les vitriers déterminent l'emplacement et les détails du montage en interprétant des symboles, des abréviations et en se reportant à d'autres documents. (5)
Rédaction
  • Rédiger des notes pour eux-mêmes concernant les ordres de travail et les demandes des clients qui comprennent des détails relatifs à des mesures et des renseignements sur les horaires. (1)
  • Rédiger des notes de service pour demander des fournitures et des matériaux. (1)
  • Remplir divers formulaires, comme des bons d'expédition, des fiches de présence, des fiches de travail, des bons de commandes et factures. (1)
  • Au besoin, rédiger pour un client une soumission d'une page ou une estimation qui comprend les coûts de la main-d'oeuvre, pour retirer des matériaux existants et pour poser le nouveau produit, de même que les coûts de tous les matériaux. (2)
  • Au besoin, rédiger un résumé mensuel des activités pour le compte d'un superviseur. (2)
  • Au besoin, rédiger des notes de service ou des lettres à des clients, des fournisseurs et des fabricants, en transmettant ou en demandant des renseignements sur des prix, des équipements, des pièces ou des méthodes. (2)
  • Au besoin, rédiger un rapport d'incident pour la compagnie ou une commission des accidents de travail à propos d'un accident qui s'est produit au travail. (3)
CalculCalculs monétaires
  • Accepter des paiements de clients sous formes d'argent liquide, de chèques ou de cartes de crédit et rendre la monnaie au besoin. (1)
  • Préparer des factures de clients, en calculant la main-d'oeuvre à un taux horaire et les matériaux au mètre linéaire ou au pied carré, ainsi que les taxes. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Au besoin, respecter des quotas de pose indiqués dans l'estimation d'une tâche. Par exemple, une unité remplacée par jour ou douze unités posées par jour. (1)
  • Déterminer la quantité de matériaux nécessaires. Par exemple, le nombre de tubes de scellant en fonction du rendement établi, pour les diverses phases d'une tâche. (2)
  • Comparer des variations de coûts pour des matériaux et des méthodes de travail. Par exemple, ils calculent la méthode de fabrication la plus efficace pour un cadre en comparant les produits existants et en calculant les coûts de découpage minimisant les pertes et les coûts de la main-d'oeuvre. (3)
Mesures et calculs
  • Calculer le poids total des matériaux lors de l'expédition de produits aux clients. (1)
  • Déterminer les angles requis pour la coupe sur une dresseuse à onglets. (1)
  • Utiliser un ruban à mesurer étalonné en unités SI (système international), ou impériales, pour prendre des mesures afin de construire et d'ajuster des cadres. (1)
  • Tracer des médianes et mesurer ensuite pour s'assurer que les éléments sont bien placés et centrés sur les ouvertures. (2)
  • Calculer des rayons, des circonférences et des angles pour ériger des structures architecturales comme des murs-rideaux courbes. Les vitriers utilisent un théodolite pour tracer les points d'un segment pour des formes courbes ou inhabituelles, notamment pour la division des angles et la localisation des centres de cercles. (4)
  • Au besoin, calculer les mesures de structures architecturales où aucune mesure n'est fournie. Par exemple, en utilisant la géométrie de concert avec la trigonométrie pour calculer des distances et des angles par rapport avec des élévations connues et des quadrillés pour disposer et placer des fenêtres et des portes. (5)
Calcul approximatif
  • Estimer les dimensions d'une ouverture brute. (1)
  • Estimer des charges de travail sécuritaires pour des équipements tels que des échafauds volants en additionnant le poids des employés, des outils et des matériaux. (2)
  • Préparer des estimations écrites pour de nouvelles installations, des appels de service et des travaux d'atelier. Les vitriers estiment les quantités et calculent le coût approximatif des matériaux, en tenant compte de caractéristiques telles que l'épaisseur, les dimensions, la couleur et le type de fini du rebord des vitres ou des miroirs. Les estimations comprennent également les coûts de la main-d'oeuvre en se fondant sur une estimation du temps nécessaire pour l'exécution d'une tâche. (3)
Communication verbale
  • Demander au personnel d'expédition/réception ou aux employés d'une chaîne de montage d'aller chercher de l'aide pour décharger des fournitures ou de se renseigner sur la date à laquelle les produits seront prêts. (1)
  • Discuter avec le personnel du comptoir de commande pour recevoir des commandes écrites de clients. (1)
  • Discuter avec un collègue ou un assistant pour transmettre des messages, donner des directives ou coordonner des tâches. (1)
  • Communiquer avec d'autres membres de l'équipe de travail, comme le dessinateur ou l'estimateur, pour déterminer des travaux à exécuter et des matériaux à utiliser et pour résoudre des problèmes ordinaires. (2)
  • Au besoin, aviser un superviseur de la quantité de travail effectué, des heures de travail remplies ou des achats de matériaux et d'équipement. (2)
  • Au besoin, discuter de façon professionnelle et diplomatique avec des clients pour déterminer leurs besoins et pour donner des conseils sur les possibilités d'entretien ou de réparation. (2)
  • Participer à des réunions sur la sécurité. (2)
  • Expliquer des dessins à des employés préposés à la production. (2)
  • Au besoin, rassurer un client lorsqu'une installation ne se déroule pas comme prévu et que l'espace habitable du client peut être exposé aux intempéries. (2)
  • Négocier avec des contremaîtres, des entrepreneurs, des gestionnaires d'immeubles, des clients, des fournisseurs et d'autres corps de métiers à propos des horaires de travail et des matériaux et équipements. Ces échanges peuvent être compliqués par des conflits de priorités et par la complexité de détails dont il faudra tenir compte. (3)
  • Instruire d'autres personnes, comme un apprenti ou une équipe de travail, afin d'expliquer et de démontrer des méthodes de travail. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Constater qu'un pivot nécessaire pour un cadre ne convient pas. Ils doivent redécouper le cadre. (1)
  • Casser une vitre en cours de pose. Ils prennent des dispositions pour remplacer la vitre, à un coût supplémentaire pour la compagnie. (1)
  • Au besoin, commander un matériau inadéquat pour une tâche. Ils tentent d'utiliser ce matériau pour une autre tâche en procédant à des ajustements des dimensions. Ils peuvent devoir réviser l'horaire des tâches et prendre des dispositions pour faire livrer le bon matériau. (2)
  • Au besoin, répondre aux plaintes des clients comme un chantier qui n'est pas nettoyé convenablement ou un produit qui ne répond pas aux attentes du client. Ils doivent assumer la responsabilité du problème, présenter des excuses au besoin et avoir recours à la persuasion et à leurs techniques de négociation pour apporter les corrections nécessaires d'une manière aussi rentable que possible. (2)
  • Au besoin, lever ou livrer des éléments particulièrement lourds ou de formes irrégulières, jusqu'au lieu de pose, pour constater qu'ils ne peuvent être mis en place ou qu'ils ne sont pas adaptés à l'ouverture prévue. Une revérification des mesures de poids par rapport aux dimensions de l'ouverture de pose et de livraison peut entraîner des ajustements du poids ou de l'ouverture avant le levage. Dans certains cas, on peut utiliser un logiciel extérieur pour simuler les difficultés pratiques, et diverses solutions peuvent être tentées sans effort. (3)
  • Éprouver des problèmes avec d'autres corps de métiers en cas de conflit des priorités. Par exemple, la pose d'un élément au troisième étage d'un immeuble rend risqué tout travail de maçonnerie à l'étage en dessous. Des employés de divers métiers coordonnent leurs tâches. Les vitriers doivent trouver des travaux de rechange ou faire des compromis pour empêcher l'aggravation des disputes qui pourraient impliquer des superviseurs. (3)
  • S'apercevoir que des mesures ou éléments ont été omis des dessins ou sont mal placés. Ils convertissent constamment des plans à deux dimensions en images à trois dimensions et établissent un lien entre une nouvelle construction et des structures déjà existantes. En visualisant les pièces, les vitriers peuvent cerner et corriger des erreurs au début du processus. (3)
Prise de décision
  • Choisir l'équipement à utiliser pour une tâche, par exemple, une échelle ou un échafaudage, en fonction des dimensions ou de la hauteur d'un projet. (1)
  • Décider d'exécuter une tâche seuls ou de demander de l'aide. (2)
  • Décider de la séquence et du moment de plusieurs tâches, comme la construction d'un cadre avant ou après l'arrivée des portes. (2)
  • Choisir une méthode pour déterminer le bon côté afin de poser un élément scellé hermétiquement et contenant deux lumières. Un revêtement de faible luminosité est utilisé pour réfléchir les rayons du soleil et doit être placé du bon côté. Une erreur au cours de la pose pourrait provoquer la défaillance de l'élément. Les vitriers disposent de plusieurs méthodes pour déterminer le bon côté, par exemple en utilisant une flamme pour distinguer la lumière réfléchie d'une flamme décolorée. (2)
  • Prendre plusieurs décisions relatives à la sécurité, par exemple, exécuter une tâche par journée venteuse, ériger des barricades ou permettre au public l'accès à un chantier ou déterminer si l'équipement peut être utilisé en toute sécurité. (3)
  • Déterminer la méthode la plus rentable et la plus sécuritaire pour déplacer des charges lourdes ou encombrantes. Ils tiennent compte de l'accessibilité, de la capacité de charge, de la main-d'ouvre et du temps requis. (3)
Pensée critique Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Les horaires de travail des vitriers sont prévus en fonction des besoins des clients. Bien que les vitriers organisent et déterminent la séquence des tâches, leurs priorités sont généralement décidées en consultation avec les superviseurs et d'autres personnes travaillant dans le cadre du contrat ou du projet. La planification et l'organisation des tâches sont des compétences clés pour l'efficacité. Le travail des vitriers doit être coordonné avec celui de bien d'autres personnes, y compris les entrepreneurs, d'autres corps de métiers de la construction, les dessinateurs, les estimateurs, les contremaîtres, les fournisseurs et le personnel de livraison. Le climat est aussi un facteur important et les vitriers ajustent leurs horaires en fonction du vent, des précipitations et du froid. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler de nombreux numéros de produits courants.
  • Se rappeler des noms, des numéros de téléphone et des adresses de fournisseurs et clients fréquemment appelés.
  • Se rappeler les détails de spécification pour une tâche particulière lorsqu'ils accomplissent une tâche.
Recherche de renseignements
  • Se reporter aux listes des fournisseurs pour trouver les pièces et matériaux nécessaires. (1)
  • Consulter les catalogues et les manuels de pose des pièces, des vitres et des cadres pour obtenir des renseignements sur les méthodes et les prix. (1)
  • Au besoin, communiquer avec un fournisseur ou un fabricant pour obtenir des renseignements sur un produit, comme un nouveau scellant. (2)
  • Consulter un gestionnaire ou d'autres personnes travaillant dans l'industrie en ce qui concerne des pièces difficiles à trouver ou pour obtenir des conseils à propos de matériaux de rechange. (2)
  • Se rendre à une bibliothèque de consultation contenant des textes sur la disposition, le levage et l'arrimage, ainsi que d'autres sujets connexes. (3)
Technologie numérique
  • Sur certains chantiers, les plans sont accessibles en ligne, ce qui nécessite la navigation sur un certains nombre d'écrans pour trouver le plan détaillé pertinent. Les programmes de FAO peuvent être utilisés dans les ateliers de fabrication. (2)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les vitriers peuvent travailler de façon autonome ou avec des partenaires ou des apprentis, selon le type de travail effectué. Par exemple, les fabricants de cadres travaillent souvent seuls lorsqu¿ils construisent des cadres, alors que les installateurs travaillent habituellement avec un partenaire ou un apprenti lorsqu¿ils installent des fenêtres. Les vitriers doivent coordonner leur travail avec plusieurs collègues, gens de métiers et fournisseurs. Ils se voient comme membres d¿une équipe dont les membres travaillent en collaboration pour offrir un service ou un produit de qualité. Certains vitriers supervisent le travail des apprentis et d¿autres compagnons sur des travaux de plus grande envergure.

Formation continue

Les vitriers apprennent fréquemment l'existence de nouveaux produits et matériaux, comme une nouvelle gamme de métaux pour cadres ou une nouvelle fenêtre à haute efficacité. Ils se renseignent sur ces nouveaux produits en consultant des brochures ou des manuels provenant de fournisseurs et en s'en servant au travail. De temps à autre, leur employeur peut les envoyer à une formation donnée par le fabricant sur la méthode d'utilisation ou de pose d'un nouveau produit. Les vitriers assistent également à des cours et des orientations sur les mesures de sécurité et le fonctionnement d'équipements comme un échafaudage volant ou une table élévatrice à ciseaux. Les plans de formation d'un syndicat offrent aussi une mise à jour sur des sujets comme les dispositions, l'arrimage et le soudage.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :