Compétences Cuisinier/cuisinière près de Toronto (ON)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de cuisinier/cuisinière au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Cuisiniers/cuisinières (CNP 6322).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Préparer et faire cuire des plats ou des repas complets
  • Préparer et faire cuire des repas spéciaux pour des patients, conformément aux directives du diététiste ou du chef cuisinier
  • Dresser des menus, déterminer les portions, évaluer les besoins en aliments et le coût des aliments et commander le matériel nécessaire
  • Inspecter les cuisines et les aires de services
  • Former le personnel dans la préparation, la cuisson et la manipulation des aliments
  • Commander des fournitures et de l'équipement
  • Superviser le personnel des cuisines et les aides
  • Tenir l'inventaire et les dossiers sur la nourriture, les articles et l'équipement
  • Nettoyer la cuisine et les espaces de travail
  • Recruter et embaucher du personnel
  • Organiser et superviser des buffets et des banquets
  • Gérer les activités de la cuisine

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire les avertissements inscrits sur les affiches, les étiquettes, et les emballages, p. ex., lire les étiquettes des appareils afin de connaître les risques de brûlure et de chocs électriques. (1)
  • Lire les textes simples dans les formulaires, p. ex., les commentaires dans les formulaires de commandes dans le but de se renseigner sur la livraison des produits frais. (1)
  • Lire les avis, les bulletins et les alertes, p. ex., lire les avertissements concernant les allergies et les rappels d'aliments provenant de l'Agence canadienne d'inspection des aliments dans le but de connaître les produits touchés et leurs risques liés à leur consommation. (2)
  • Lire les renseignements sur la salubrité des aliments, p. ex., les conseils sur l'hygiène des mollusques et des crustacés offerts par Santé Canada afin d'apprendre les risques de contamination croisée et les façons de stocker, décongeler et cuisiner des fruits de mer de manière sécuritaire. (3)
  • Lire une variété de directives et de procédures, p. ex., lire une suite de directives pour savoir utiliser l'équipement, comme les autocuiseurs et les friteuses commerciaux. (3)
  • Lire une variété de magazines, de brochures et d'articles de site Web sur le domaine, p. ex., des articles dans des magazines, comme le Food Service and Hospitality, afin de connaître les avancées technologiques dans les cuisines commerciales. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des accords juridiques, p. ex., lire des contrats afin de connaître les modalités stipulées dans les accords d'achat d'aliments à long terme. (4)
Utilisation de documents
  • Lire les étiquettes sur les emballages des produits et de l'équipement afin de localiser les données, comme les ingrédients, les allergènes potentiels, les temps de cuisson et les réglages de l'équipement. (1)
  • Interpréter les symboles et les pictogrammes, p. ex., interpréter les symboles de danger du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) indiqués sur les produits de nettoyage. (1)
  • Localiser les renseignements sur les jauges et les instruments à affichage numérique, p. ex., localiser les indications de la température sur les réfrigérateurs et les fours sur les thermomètres numériques et les capteurs. (1)
  • Entrer les données dans divers formulaires, p. ex., entrer des données comme des dates, des durées et des quantités dans les formulaires de conciliation des stocks et les rapports du chef. (2)
  • Localiser des données dans une variété de tableaux, p. ex., localiser les données, comme les durées, les coûts et les quantités, sur des fiches de recette, les factures et les commandes de nourriture. (2)
  • Localiser les données dans des formulaires complexes, p. ex., localiser les données, comme les renseignements de facturation, les nombres d'invités, les durées, les endroits, les exigences en matière de boissons et de nourriture, les frais, le montage des décors et des meubles, les feuilles de confirmation d'événement. (3)
Rédaction
  • Rédiger de courtes notes de rappel, p. ex., de courtes notes de rappel afin de rappeler à leurs collègues les renseignements sur les prochains événements du service de traiteur. (1)
  • Rédiger de courts commentaires sur les recettes, p. ex., noter les changements relatifs aux quantités d'ingrédients et aux températures de cuisson sur les recettes. (1)
  • Rédiger de courtes notes dans les formulaires, p. ex., des notes dans les formulaires de commande afin de spécifier les heures de livraison et les instructions de manutention. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des mémos et des bulletins d'information, p. ex., des mémos et des bulletins d'information à leurs collègues afin d'expliquer les changements relatifs aux méthodes de préparation des repas et aux procédures d'hygiène des aliments. (2)
  • Rédiger les rapports d'accident, p. ex., remplir les rapports d'accident pour la Commission des accidents du travail afin de décrire les événements menant aux accidents et les actions qui ont été entreprises par la suite. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports inhabituels, p. ex., les rapports destinés à la haute direction afin de demander une mise à niveau de l'équipement ou de décrire des incidents sérieux, tels que les vols ou les vols qualifiés. (3)
Calcul
  • Utiliser la petite caisse pour acheter des petites quantités de fournitures. (1)
  • Prendre des mesures à l'aide d'outils de base, tels que les balances, les contenants et les thermomètres, p. ex., utiliser des tasses graduées afin de mesurer le volume de bovins à viande nécessaire pour les recettes de soupe. (1)
  • Comparer les poids, les températures et les dimensions aux spécifications, p. ex., comparer la température du réfrigérateur aux spécifications relatives à l'hygiène des aliments. (1)
  • Évaluer le rendement des articles en gros, p. ex., évaluer le nombre de repas qu'un saumon de trois kilogrammes peut fournir. (1)
  • Préparer, s'il y a lieu, les factures des clients, p. ex., calculer la somme des factures des clients pour le service de traiteur et les banquets et calculer les rabais et les taxes. (2)
  • Calculer, s'il y a lieu, les coûts des repas du menu, p. ex., calculer le coût des ingrédients pour les promotions sur les repas du souper. (2)
  • Convertir les poids et les volumes des ingrédients entre les systèmes impérial et métrique. (2)
  • Calculer les quantités des ingrédients au moment de modifier les recettes, p. ex., calculer les ingrédients requis pour doubler ou tripler une recette. (2)
  • Gérer les inventaires des ingrédients et des fournitures, p. ex., utiliser les données sur la consommation à partir des événements précédents afin de déterminer la quantité de viande nécessaire pour les futurs événements. (2)
  • Évaluer le temps requis pour préparer les repas pour les événements nécessitant le service de traiteur et pour les banquets. (2)
  • Planifier, s'il y a lieu, la suite d'activités et de tâches, p. ex., établir les échéanciers pour la préparation des repas et les exigences en matière d'embauche du personnel pour les gros banquets. (3)
  • Élaborer, s'il y a lieu, les budgets, p. ex., les chefs cuisiniers pourraient élaborer les budgets annuels pour prévoir les dépenses et les produits d'exploitation. (3)
  • Analyser, s'il y a lieu, les données des ventes afin d'établir les tendances des clients et la popularité des repas du menu en fonction de la journée, du mois et de la saison. (3)
  • Évaluer la quantité d'ingrédients et de fournitures nécessaires sur une base quotidienne, hebdomadaire et mensuelle. (3)
Communication verbale
  • Parler avec les fournisseurs afin de connaître la disponibilité des fournitures et leurs coûts. (1)
  • Discuter les attributions des tâches avec les collègues, p. ex., parler avec le personnel de cuisine afin de coordonner l'utilisation de l'équipement. (2)
  • Donner, s'il y a lieu, des directives au personnel de la cuisine et aux serveurs, p. ex., expliquer les protocoles d'hygiène des aliments aux apprentis. (2)
  • Suggérer des produits et participer aux réunions de développement de produits, p. ex., offrir des suggestions et des opinions sur le type, la saveur et l'apparence des repas sur le menu. (2)
  • Parler, s'il y a lieu, avec les clients, p. ex., parler avec les clients afin de connaître leurs opinions sur les recettes et sur la façon dont la nourriture a été préparée et servie. (2)
  • Négocier, s'il y a lieu, les contrats avec les fournisseurs, p. ex., négocier avec les fournisseurs afin d'établir les modalités des achats de nourriture et d'équipement. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face au manque de personnel. Appeler le personnel de remplacement et demander aux travailleurs de rester plus longtemps. (1)
  • Décider des fournitures à commander et quand le faire. (1)
  • Faire face aux pénuries d'ingrédients et de fournitures. Changer les ingrédients, remplacer les repas du menu et communiquer avec les fournisseurs afin de demander des livraisons urgentes. (2)
  • Faire face à des ingrédients de qualité inférieure et à des ingrédients avariés. Chercher à découvrir la cause et parler avec les fournisseurs et le personnel afin de s'assurer que les ingrédients répondent aux normes de qualité. (2)
  • Découvrir que la recette ne donne pas le résultat attendu. Ajouter d'autres ingrédients afin d'améliorer le goût et recommencer depuis le début si la nourriture ne respecte pas les normes de qualité. (2)
  • Recevoir les plaintes des clients. Parler avec les clients par rapport à leurs inquiétudes et déterminer où est le problème. Parler avec les fournisseurs, le personnel de cuisine et les serveurs afin de discuter des problèmes en matière de qualité et de service. (2)
  • Décider de la façon de modifier une recette afin de respecter les besoins du client. Modifier les ingrédients et les pratiques de préparation des aliments afin de satisfaire les besoins des clients ayant des allergies alimentaires importantes. (2)
  • Choisir les ingrédients pour les repas du menu et les spécialités du chef. Tenir compte de la fraîcheur et de la disponibilité des ingrédients ainsi que des préférences en matière de nourriture de leurs clients. (2)
  • Décider de l'ordre des tâches de préparation des aliments et de nettoyage. Tenir compte des facteurs comme les temps de cuisson, les préférences des clients et la disponibilité du personnel et de l'équipement. (2)
  • Évaluer la qualité des ingrédients au moyen de différents critères comme la fraîcheur, l'apparence, le goût, la taille et la texture. (2)
  • Évaluer l'apparence et le goût de la nourriture produite, p. ex., utiliser leurs connaissances en matière de préparation de la nourriture et d'assaisonnement de la nourriture pour déterminer si un soufflé est convenablement préparé. (2)
  • Évaluer, s'il y a lieu, le rendement du personnel de cuisine, p. ex., évaluer le rendement des apprentis en tenant compte de leur capacité à maintenir les conditions sanitaires et à préparer les aliments dans un délai d'exécution acceptable. (2)
  • Planifier les tâches et modifier les priorités de travail et les échéances en fonction de l'heure, du jour et de la semaine afin d'assurer un déroulement des activités en douceur et une efficacité maximale. Ils doivent coordonner leurs plans de travail avec leurs collègues afin d'organiser l'accès aux fours et à l'équipement et ils doivent coordonner le travail entre les différents postes de travail. Les menus sont généralement planifiés longtemps à l'avance, généralement un mois. Ils prévoient aussi régulièrement un stock suffisant de fournitures et planifient le roulement de ces dernières. (2)
  • Trouver de nouvelles recettes au moyen de recherche sur Internet, de lectures de magazines dans le domaine, de consultations de livres de recettes et de discussions avec les collègues et les fournisseurs. (2)
  • Localiser les prix et les codes des produits en cherchant dans des catalogues papiers et électroniques et en parlant avec les fournisseurs. (2)
  • Évaluer, s'il y a lieu, l'efficacité des opérations en cuisine, p. ex., le chef cuisinier évalue l'organisation de l'attribution des tâches et l'utilisation du personnel et de l'équipement afin d'optimiser les opérations. (3)
  • Trouver des renseignements sur les tendances et les nouvelles méthodes en cuisine et les nouveaux produits en lisant des recettes, des articles de magazines et des livres de recettes, en consultant d'autres cuisiniers et en visitant d'autres restaurants. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de tableurs afin de contrôler l'inventaire. (1)
  • Utiliser des calculatrices pour accomplir des tâches nécessitant des calculs, comme calculer les exigences relatives aux ingrédients. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des applications logicielles spécialisées afin de calculer les quantités de protéines, de calories et de glucides dans les repas des menus. (1)
  • Utiliser de l'équipement de cuisine à commande numérique, comme des friteuses à pression et des autocuiseurs, afin de préparer les aliments et les repas du menu. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un assistant numérique personnel (ANP) afin de gérer l'inventaire et de recommander des fournitures. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de traitement de texte pour rédiger des mémos, de courts rapports et des recettes. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données spécialisées afin de maintenir les inventaires des ingrédients et des fournitures. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données spécialisées afin d'y entrer et d'y consulter des recettes. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de tableurs afin de calculer les ingrédients requis pour les commandes spéciales. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel spécialisé de gestion de restaurants pour entrer les coûts et les comptes clients et pour générer des résumés des ventes ainsi que des états des revenus et des dépenses. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de communication afin d'envoyer des messages et des pièces jointes par courriel aux fournisseurs. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, les navigateurs Web et les moteurs de recherche afin de trouver des idées pour des recettes et des renseignements sur l'équipement. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, l'Internet afin d'avoir accès à des formations et des séminaires offerts par les fournisseurs d'apprentissage, les fournisseurs, les employeurs et les associations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, l'Internet pour avoir accès à des blogues et des forums Web où ils peuvent chercher et offrir des conseils sur les recettes et les tendances en santé. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, les fonctions avancées du tableur pour créer des budgets et pour faire le suivi des capitaux, de l'embauche du personnel, de la location, de l'inventaire et des coûts d'exploitation. (3)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les cuisiniers travaillent en tant que membres d'une équipe intégrée qui peut inclure d'autres cuisiniers, des chefs, du personnel de cuisine et des serveurs. Ils doivent coordonner leurs activités avec leurs collègues afin d'assurer une utilisation optimale de l'espace et de l'équipement de travail. Parfois, ils peuvent également travailler avec un partenaire ou un assistant.

Formation continue

Les cuisiniers participent à un processus continu d'acquisition de compétences et de connaissances dans le but de suivre les nouvelles tendances dans leur industrie. Afin de continuer à s'améliorer dans leur profession, les cuisiniers doivent savoir comment avoir accès à une variété de matériels, de ressources et d'occasions d'apprentissage. Leurs activités d'apprentissage consistent à lire des livres et des magazines, naviguer sur Internet, regarder des émissions de télévision sur la cuisine, apprendre auprès d'amis et de collègues et tester de nouvelles recettes. Ils peuvent également suivre des séminaires sur le service à la clientèle ou des démonstrations organisées par les fournisseurs d'aliments. Certains cuisiniers sont également membres d'associations professionnelles, participent à des salons professionnels et à des ateliers et participent à des concours de cuisine.

Date de modification :