Compétences Infirmier auxiliaire autorisé/infirmière auxiliaire autorisée près de Flin Flon (MB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’infirmier auxiliaire autorisé/infirmière auxiliaire autorisée au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires (CNP 3233).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Préparer les malades pour une intervention chirurgicale en rasant et en aseptisant les champs opératoires
  • Préparer les instruments et l'équipement nécessaires à l'opération, aider l'équipe chirurgicale à revêtir des chemises d'hôpital et des gants et donner aux chirurgiens les instruments demandés pendant l'opération
  • Nettoyer et stériliser la salle d'opération et les instruments
  • Administrer des médicaments, en observer les effets thérapeutiques et consigner les résultats de ces observations
  • Contrôler les signes vitaux des patients, appliquer les techniques d'asepsie, y compris faire des pansements stériles, assurer le contrôle des infections, contrôler l'alimentation des patients et prélever des spécimens
  • Administrer des soins personnels avant et après les interventions chirurgicales et réconforter les patients
  • Contrôler l'inhalothérapie et la thérapie intraveineuse en cours
  • Informer les patients et leurs familles sur certains aspects de la santé et de la sécurité
  • Fournir des services infirmiers, dans les limites de l'exercice professionnel, aux patients selon leur évaluation et les procédures du plan d'intervention des soins
  • Surveiller les progrès des patients, évaluer l'efficacité des interventions infirmières et consulter les autres membres de l'équipe médicale

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire des directives, des précautions et les implications figurant sur des emballages de médicaments. (1)
  • Parcourir de courtes notes et des messages, p. ex., lire de courts messages dans les journaux de communications, les dossiers des patients et les messages électroniques pour y trouver le détail des soins nécessaires. (1)
  • Lire de brefs commentaires sur divers formulaires, p. ex., lire de brèves descriptions de l'état des patients, des motifs des traitements et tout autre renseignement pertinent, donné par les patients au moment de leur admission ou figurant sur les formulaires d'évaluation et de consentement au traitement. (2)
  • Lire de courtes notes de service, p. ex., lire des notes de service rédigées par les administrateurs pour en savoir plus sur les changements dans les heures de visites. (2)
  • Examiner des renseignements dans les dossiers des patients, p. ex., lire des observations inscrites au dossier des patients par d'autres professionnels, pour en savoir plus sur les changements dans les conditions ou les soins médicaux prescrits. (2)
  • Lire et interpréter des ordonnances de médecins, p. ex., lire des ordonnances rédigées par des médecins pour prendre connaissance des traitements, des médicaments, des admissions et des planifications des sorties. (3)
  • Lire des plans de soins, p. ex., lire des plans de soins de plusieurs pages pour en savoir plus sur les objectifs des traitements et des activités pour les patients. (3)
  • Lire des manuels de procédures et de politiques, p. ex., lire des manuels de politiques pour en savoir plus sur les soins à fournir aux patients et sur la manière de répondre aux urgences médicales. (3)
  • Lire des articles de bulletins, des lettres d'information et d'autres publications d'organismes provinciaux et nationaux de soins infirmiers pour rester au courant des pratiques et normes infirmières. (3)
  • Lire des renseignements techniques dans des revues et des manuels de référence sur les soins infirmiers, p. ex., lire le Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques pour en savoir plus sur l'utilisation et les effets des médicaments dans le cadre des soins aux patients. (4)
Utilisation de documents
  • Observer les symboles et icônes sur des produits, des emballages et des matériels, p. ex., observer les symboles sur des emballages pour déterminer les risques de danger biologique. (1)
  • Lire les étiquettes sur des médicaments, afin de vérifier le nom du patient, les dosages, le calendrier d'administration, les ingrédients et les instructions relatives à la reconstitution. (1)
  • Remplir des formulaires, p. ex., remplir des formulaires de suivi pour inscrire les signes vitaux des patients, leurs comportements et activités quotidiennes. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des dessins de montage, p. ex., lire des dessins de montage pour savoir comment ajuster des fauteuils roulants particuliers pour qu'ils conviennent à chaque patient. (2)
  • Trouver des données et les entrer dans des graphiques, des tableaux et des horaires, p. ex., entrer des données comme les tâches, les temps, les dates, les heures, les quantités dans des dossiers médicaux électroniques. (3)
Rédaction
  • Rédiger des aide-mémoire et de brefs commentaires, p. ex., rédiger de brefs commentaires pour rappeler à des collègues les tâches et les activités à effectuer au cours du prochain quart. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des entrées quotidiennes dans des registres, p. ex les infirmiers auxiliaires des milieux communautaires rédigent des entrées pour inscrire des détails sur les visites médicales. (2)
  • Rédiger des commandes pour inscrire les demandes de prestation de services, faites par des infirmiers autorisés et d'autres membres de l'équipe de soins de santé. (2)
  • Rédiger des commentaires et des détails sur les comportements des patients sur divers formulaires, p. ex., décrire les conditions physique et mentale des patients, les préoccupations en matière de leurs comportements et les restrictions alimentaires sur des formulaires, comme des plans de soins infirmiers. (2)
  • Rédiger des rapports sur les incidents inhabituels pour inscrire des événements, comme des cas de chutes, de blessures des patients et d'erreurs liées aux médicaments. (3)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des plans de soins de plusieurs pages pour décrire les besoins de soins, afin de résoudre les problèmes médicaux des patients et soutenir leur rétablissement. (3)
Calcul
  • Prendre différentes mesures, p. ex., mesurer la taille des patients, prendre leurs poids, évaluer leurs signes vitaux, tels que la tension artérielle et température. (1)
  • Contrôler les fréquences respiratoire et cardiaque. (1)
  • Comparer les résultats du contrôle des signes vitaux des patients, tels que la température, la fréquence cardiaque, la tension artérielle, aux plages normales. (1)
  • Estimer les quantités de matériels et d'équipements nécessaires pour effectuer les tâches du travail, p. ex., estimer le nombre de pansements nécessaires pour les changer dans des cas particuliers. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, les remboursements de frais pour aller chez des clients, dans des rendez-médicaux et des établissements sanitaires. (2)
  • Calculer les taux d'égouttements dans les cas d'alimentation par sonde. (2)
  • Mesurer, reconstituer et calculer les dosages en utilisant les protocoles concernant l'administration des médicaments, comme les variables de volumes et de poids. (2)
  • Surveiller les stocks de médicaments et de fournitures, pour s'assurer qu'il en reste suffisamment pour répondre aux besoins. (2)
  • Interpréter les mesures des ingestions et rejets de liquides des patients pour déterminer leur état de santé. (2)
  • Interpréter de multiples relevés, p. ex., interpréter plusieurs relevés de niveaux de glucose pour déterminer l'efficacité des changements aux régimes et aux programmes d'exercices. (2)
Communication verbale
  • Être attentif aux sonnettes actionnées, aux signaux des pompes à intraveineuses ou aux voix des patients qui demandent de l'aide. (1)
  • Saluer les patients, les membres de leurs familles et communiquer avec eux. (1)
  • Échanger de manière collaborative des renseignements avec des collègues sur diverses questions opérationnelles, p. ex., communiquer avec les superviseurs, afin de coordonner des activités, faire des rapports sur les conditions des patients et clarifier les commandes ambiguës. (2)
  • Discuter avec les patients et les membres de leurs familles en utilisant les compétences en communication thérapeutique, p. ex., communiquer avec les clients et les membres de leurs familles pour en savoir plus sur leurs inquiétudes, obtenir des renseignements, fournir du soutien et expliquer les procédures médicales. (2)
  • Assister à des réunions, p. ex., participer à des discussions en groupe sur la manière de maintenir des conditions de travail sécuritaires. (3)
  • Fournir des instructions détaillées, p. ex., expliquer aux clients et à leurs fournisseurs de soins comment changer des pansements et s'administrer des médicaments par injection, telle que l'insuline. (3)
  • Fournir des renseignements clairs et être attentifs aux instructions détaillées dans les urgences médicales, comme dans des cas où des patients sont victimes d'un arrêt cardiaque. (3)
Capacité de raisonnement
  • Constater qu'il n'y a pas suffisamment de fournitures médicales pour terminer une procédure médicale. S'assurer de la disponibilité des fournitures requises avant le début de la procédure. (1)
  • Évaluer les besoins d'aide dans les tâches exigeantes, comme déplacer des patients lourds d'un endroit à un autre. (1)
  • Régler le problème ou le signaler aux superviseurs en cas d'écart entre les quantités de médicaments et de fournitures indiquées aux dossiers et les quantités réelles. (2)
  • Régler directement la plainte ou en faire part au superviseur si les patients ou leur famille se plaignent des soins donnés. (2)
  • S'occuper de patients qui refusent de se conformer ou qui sont combatifs. Parler aux patients au sujet de leurs comportements et leur demander de se conformer à leurs programmes de traitement. Rapporter aux superviseurs les cas des patients qui restent combatifs ou qui refusent de se conformer. (2)
  • Décider de l'ordre des tâches à accomplir, p. ex., établir des plans de gestion du temps pour la prestation des soins. (2)
  • Décider de modifier les routines quotidiennes des patients ou leurs horaires d'activités, p. ex., les infirmiers auxiliaires peuvent décider d'emmener un patient au salon, afin qu'il ait des contacts avec les autres patients ou de mettre un client immunodéprimé dans une salle privée. (2)
  • Juger s'ils possèdent les compétences et les qualifications nécessaires pour exécuter certaines procédures, comme le changement de pansements chirurgicaux. (2)
  • Décider d'informer les infirmiers en chef des changements significatifs dans les signes vitaux des patients. (2)
  • Évaluer la capacité des patients à comprendre les instructions au sujet de soins auto-administrés, en leur posant des questions et en écoutant leurs réponses. (2)
  • Évaluer la capacité des amis et des membres de la famille à fournir le soutien convenable en matière de soins de santé aux patients à domicile. Examiner le matériel fourni par les médecins des patients, recueillir des renseignements au sujet de la situation à la maison et évaluer la volonté et la capacité des prestataires de soins éventuels à fournir des soins. (2)
  • Évaluer les pratiques exemplaires en matière d'apprentissage lié à la formation des patients. Prendre en considération les facteurs pertinents, comme l'âge du patient, la complexité des renseignements à fournir et la volonté du patient à apprendre. (2)
  • Organiser leurs journées, sous la direction générale de médecins, d'infirmiers-chefs et de chefs d'équipe, en fonction d'horaires réguliers et selon les besoins des patients et des clients des établissements de santé, des collectivités ou des régions géographiques. Ils se trouvent souvent dans des situations inattendues qui exigent la modification des horaires et la réorganisation des tâches pour s'assurer que les patients sont en sécurité et reçoivent des soins maximaux. Leurs horaires et plans quotidiens doivent être coordonnés à ceux de nombreux fournisseurs de soins réglementés ou non. (2)
  • Repérer des renseignements au sujet du statut des patients en dialoguant avec eux, en se reportant à leurs dossiers et en communiquant avec les autres membres de l'équipe de soins de santé. (2)
  • En apprendre sur les plans de traitement des patients en lisant leurs dossiers, en communiquant avec eux, les membres de leurs familles, les collègues, les superviseurs et autres professionnels des services de soins de santé. (2)
  • Repérer des renseignements au sujet des produits pharmaceutiques en effectuant des recherches sur Internet, en consultant des documents de référence, comme le Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques, et en communiquant avec des collègues et des fournisseurs. (2)
  • S'occuper de patients dont l'état de santé se détériore de façon soudaine et inattendue. Adopter immédiatement des mesures, tel que requis; fournir des renseignements aux autres membres de l'équipe de soins de santé; suivre les directives et les protocoles spécifiques qui sont établis pour les cas urgents. (3)
  • Décider, s'il y a lieu, jusqu'où pousser les patients dans leur programme de réadaptation, p. ex., décider de réduire le nombre de séances de thérapies qu'un patient doit suivre en raison des douleurs et de l'inconfort ressentis. (3)
  • Évaluer l'état de santé général des patients au moyen de conversations, d'évaluations et de prises de mesures, telles que des signes vitaux, et de lecture des dossiers des patients. (3)
  • Évaluer la gravité des blessures et des conditions médicales en prenant en considération les facteurs pertinents, comme la gravité des blessures, des conditions médicales et l'âge du patient. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, des tableurs pour inscrire des données numériques, comme les résultats de la vérification des signes vitaux des patients. (1)
  • Faire fonctionner des lecteurs portatifs pour évaluer les signes vitaux, comme la température du corps, la tension artérielle et la glycémie. (1)
  • Utiliser des logiciels de traitement de texte pour préparer de courts rapports et procédures. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données sur l'administration des soins de santé pour entrer le nom des clients, les lieux visités et la durée des traitements. (2)
  • Entrer des données dans des bases de données de revues pour inscrire leurs activités. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication pour échanger des courriels et des pièces jointes avec d'autres membres de l'équipe de soins de santé. (2)
  • Utiliser l'Internet pour repérer des renseignements connexes à la santé sur les sites Web médicaux. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, l'Internet pour accéder à des cours de formation et à des séminaires offerts par des fournisseurs, des employeurs et des formateurs. (2)
  • Faire fonctionner des outils numériques, comme des pompes à percussions, en entrant des données, comme les débits. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de gestion du temps pour rester au courant du temps consacré aux patients et pour faire l'état des heures de travail. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les infirmiers auxiliaires travaillent habituellement comme membre de l'équipe de soins de santé dans plusieurs milieux institutionnels. Ils coordonnent leur travail avec d'autres personnels de soins infirmiers et professionnels de services de soins de santé. Même si les infirmiers auxiliaires peuvent travailler individuellement auprès des patients, ils communiquent avec des membres de l'équipe immédiate pour coordonner toutes les mesures prises au nom des patients. Dans des situations d'urgence, les infirmiers auxiliaires doivent travailler avec rapidité au sein de leur équipe. Ils travaillent individuellement dans le cadre de soins à domicile, de formation en matière de santé, dans un rôle de gestionnaire, etc. Les infirmiers auxiliaires travaillant individuellement partagent des renseignements et coordonnent les tâches avec d'autres personnels concernés par le bien-être des clients. Ils participent dans le cadre d'une pratique de collaboration en matière de soins infirmiers avec d'autres membres des services de soins de santé.

Formation continue

Les infirmiers auxiliaires sont en constant apprentissage, tant au travail qu'au moyen de cours, pour perfectionner et enrichir leurs compétences. Certains cours sont donnés par leurs associations provinciales ou leurs employeurs. Des cours spécifiques, comme la réanimation cardiorespiratoire, sont obligatoires et exigent des renouvellements réguliers. Des infirmiers auxiliaires peuvent suivre des cours dans certains domaines de pratique, comme la thérapie de réadaptation ou la technologie de bloc opératoire. La formation continue est obligatoire dans certaines provinces pour l'obtention de diplômes.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :