Compétences Denturologue en Alberta

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de denturologue au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Denturologistes (CNP 3221).

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire les étiquettes des produits pour connaître le mode d'emploi, les avertissements relatifs à la santé et les procédures de premiers soins. (1)
  • Consulter des catalogues, des dépliants et des brochures pour se renseigner sur les nouveaux produits. (2)
  • Lire des articles dans des magazines de l'industrie, comme « Denturism Canada », pour connaître les études récentes et les nouvelles procédures cliniques. (3)
  • Lire des demandes de consultation de dentistes et de chirurgiens stomatologistes qui décrivent les travaux dentaires spécifiques à effectuer, qui fournissent des renseignements médicaux et qui discutent des examens radiologiques récents. (3)
  • Consulter des manuels d'instruction et des manuels techniques sur l'instrumentation dentaire et l'équipement de fabrication des prothèses. Parcourir ces textes pour savoir comment utiliser l'équipement comme les fixations de prothèses et les polisseuses de prothèses, et trouver la cause des pannes. (3)
  • Examiner, s'il y a lieu, les lois et règlements provinciaux régissant la dentisterie, afin de comprendre les responsabilités juridiques et les limites de la pratique. (4)
Utilisation de documents
  • Inscrire l'heure des rendez-vous des patients dans des livres et des logiciels de gestion du calendrier électronique. (1)
  • Remplir des formulaires. Inscrire les codes de produits et le prix des matériaux, comme les échelles de couleur des prothèses et les empreintes, sur les bons de commande, ainsi que l'information permettant d'identifier les patients, les dates, la description des services fournis, les coûts et les codes de frais sur les formulaires d'admission et d'estimation des services. Remplir aussi des bons de travail pour les laboratoires dentaires, en précisant les conditions de fabrication des prothèses, des prothèses partielles et des appareils dentaires. (2)
  • Parcourir les barèmes d'honoraires réglementés pour connaître les frais admissibles aux fins de l'établissement des factures des patients; consulter les catalogues de fournitures dentaires pour trouver des articles et les prix correspondants, ainsi que les étiquettes de produits pour connaître les quantités, les concentrations, les dates d'expiration et les avertissements relatifs à la toxicité. (2)
  • Examiner les questionnaires médicaux des patients, les demandes de consultation des médecins et les formulaires de consentement avant d'effectuer un traitement. Vérifier si les patients souffrent de maladies graves, s'ils prennent des médicaments et s'ils ont signé le formulaire indiquant qu'ils comprennent et acceptent les traitements de dentisterie prothétique proposés. (2)
  • Consulter les échelles de couleur des dents afin de choisir les codes appropriés pour les prothèses des patients. (2)
  • Inscrire des données dans le dossier des patients, les logiciels de gestion et les demandes de renvoi. Consigner les renseignements préliminaires qui les concernent, des diagrammes de la bouche, de l'information sur les traitements, les frais, les paiements et des schémas de dentition, afin d'indiquer le diamètre, la longueur, la forme, les angles et la couleur des dents. (3)
  • Interpréter des dessins d'assemblage dans des manuels d'équipement afin d'installer et d'utiliser de l'équipement, comme les appareils de polymérisation de la maquette des prothèses, et de trouver la cause des pannes. (3)
  • Interpréter les radiographies de la structure dentaire des patients. Déterminer l'emplacement des implants, et créer des plans d'implantation des prothèses, comme les prothèses partielles. (4)
Rédaction
  • Rédiger de courtes notes dans les dossiers des patients sur les résultats des examens, les traitements prévus, les procédures suivies, les questions et les commentaires des patients, les allergies à des médicaments, les demandes de consultation et les rappels. (1)
  • Écrire des explications sur les demandes de règlement des patients ou les notes destinées aux compagnies d'assurance, afin de justifier les procédures spécifiques suivies et les frais exigés. Rédiger, de plus, des lettres d'explication à l'intention des compagnies d'assurance qui demandent de plus amples renseignements sur les demandes de règlement. (2)
  • Élaborer de brèves demandes de consultation et des notes de suivi destinées aux dentistes ou aux autres spécialistes des soins dentaires. Y exprimer les préoccupations à aborder, le nombre et les types d'implants à insérer, et leur emplacement et mobilité prévue. Les notes doivent être concises et contenir toute l'information pertinente. (2)
  • Rédiger des instructions détaillées destinées aux laboratoires dentaires, et faire état de la fabrication de prothèses partielles ou de dents individuelles requises. Les instructions doivent mentionner la taille, le type, la composition et le placement des dents et des prothèses. (2)
  • Produire, s'il y a lieu, des dépliants publicitaires et du matériel d'éducation destinés aux patients. Rédiger, par exemple, des instructions pour les patients afin de leur expliquer comment prendre soin des nouvelles prothèses ou exercer une tension musculaire pour garder la prothèse en place. Décrire, de plus, les changements prévus dans les tissus après l'obtention de nouvelles prothèses, ainsi que l'usure normale prévue au fil du temps. Tenter de rédiger les documents dans un style rassurant et instructif. (3)
CalculCalculs monétaires
  • Recevoir l'argent, les chèques et les paiements par carte de débit ou de crédit, et remettre la monnaie aux patients qui paient les services de denturologie. (1)
  • Préparer les factures des patients, en additionnant le coût des services rendus et en soustrayant les réductions et le remboursement des assurances. (2)
  • Vérifier le montant des factures et approuver les paiements pour l'achat de fournitures dentaires, comme les échelles de couleur des dents et les cires d'occlusion. (2)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Fixer les rendez-vous des patients en prévoyant suffisamment de temps pour le travail en laboratoire. Réorganiser l'horaire pour traiter des cas urgents ou non planifiés, et tenir compte des retards imprévus dans la fabrication de prothèses. (2)
  • Vérifier, s'il y a lieu, le rendement mensuel et annuel des affaires, en calculant les ventes totales, les comptes débiteurs et le prix de revient de l'entreprise. (3)
Mesures et calculs
  • Mélanger des composés, comme le plâtre, la cire, le caoutchouc, le silicône et l'époxy, afin de produire du matériel servant aux empreintes et des bases de prothèses en acrylique. (2)
  • Utiliser des règles, des cires d'occlusion, des empreintes de cire, des articulateurs d'arc et des pieds à coulisse, afin de mesurer la bouche et les dents des patients. Utiliser, par exemple, des pieds à coulisse pour mesurer la largeur de la mâchoire et des règles pour mesurer la hauteur des prothèses. Mesurer les dimensions verticales entre le nez et le menton des patients, afin de déterminer la longueur de la dentition inférieure et de la dentition supérieure, ainsi que l'emplacement des dents et les liens entre la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieure des patients, afin de créer des empreintes de cire qui représentent exactement les gencives et les dents des patients. (3)
Analyses des données numériques
  • Comparer les échantillons de dents fabriquées aux dents du patient, afin de déterminer les échantillons qui correspondent le mieux à la taille et à la forme des dents pour ainsi créer des prothèses ayant une apparence naturelle. (1)
  • Calculer le nombre moyen de traitements de denturologie effectués toutes les semaines, et comparer ces chiffres aux objectifs. Calculer, de plus, le temps moyen consacré à des traitements spécifiques et comparer les résultats à la norme dans l'industrie. (3)
Calcul approximatif
  • Évaluer le coût des prothèses et des appareils dentaires, en tenant compte du temps requis par le laboratoire pour fabriquer les prothèses, ainsi que le nombre de rendez-vous requis pour rajuster les prothèses. (2)
  • Évaluer la récession éventuelle des gencives qui peut se produire lorsque le patient commence à porter les prothèses, ainsi que le degré de rajustement requis pour assurer le confort du patient. Tenir compte de l'état du patient et de son niveau de confort durant l'évaluation. (3)
  • Évaluer les angles d'une dent et la distance entre les dents, afin de fournir des prothèses qui semblent aussi naturelles que possible. (3)
Communication verbale
  • Écouter les messages vocaux laissés par les patients ou discuter avec ceux-ci de leurs rendez vous. Commander par téléphone de l'équipement et des fournitures. (1)
  • Discuter avec les employés des rendez-vous des patients et déléguer des tâches administratives, comme remplir des demandes de règlement. (1)
  • Échanger des idées sur les plans de traitement des patients, les procédures et la répartition de la charge de travail avec les collègues. Discuter, par exemple, des options pour aider les patients à s'habituer à porter des prothèses inconfortables. (2)
  • Consulter les collègues dans les situations et conditions inhabituelles. Obtenir, par exemple, des conseils de chirurgiens stomatologistes et de dentistes après avoir observé des lésions suspectes dans la bouche d'un patient. (2)
  • Expliquer les ordonnances de prothèses et d'appareils dentaires au personnel du laboratoire et vérifier l'état des travaux. (2)
  • Négocier avec les fournisseurs pour fixer les modalités et conditions des conventions de vente, demander la réparation de l'équipement défectueux, et offrir un dédommagement pour les commandes incomplètes ou inexactes ou le remplacement du matériel défectueux. (2)
  • Discuter des options de traitement et de paiement, et faire des recommandations aux patients. Discuter des antécédents médicaux et dentaires, poser des questions pertinentes, expliquer les procédures et explorer les plans de paiement. Utiliser une terminologie que les patients peuvent comprendre et rassurer les patients nerveux ou bouleversés par le remplacement de leurs dents. Plusieurs patients sont âgés et peuvent souffrir de solitude ou avoir des problèmes d'audition. Consacrer alors plus de temps à la communication verbale pour établir un rapport et calmer les peurs des patients. (3)
  • S'entretenir avec d'autres denturologistes lors de réunions, d'ateliers et de conférences, et discuter avec eux des problèmes professionnels, administratifs et réglementaires. Discuter, par exemple, des procédures liées aux implants dentaires, des changements apportés aux barèmes d'honoraires des denturologistes établis par les gouvernements provinciaux et des règlements. (3)
  • Discuter des besoins complexes des patients en matière de traitement avec les dentistes et les chirurgiens stomatologistes. Décrire, par exemple, s'il y a lieu, des lésions suspectes observées durant l'évaluation des patients, et mettre en doute la possibilité d'insérer des implants dentaires. Utiliser la terminologie spécialisée dans le domaine dentaire, afin de communiquer clairement les besoins des patients pour que les dentistes et les chirurgiens stomatologistes puissent faire une évaluation exacte. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Ne pas recevoir de paiements pour des services rendus malgré des rappels envoyés aux patients. Communiquer avec des agences de recouvrement pour obtenir les sommes dûes. (1)
  • Faire face à des problèmes d'horaire tous les jours, en raison de patients qui ne se présentent pas à leur rendez-vous, d'urgences comme des prothèses brisées ou craquées ou de patients qui arrivent en retard. S'occuper des urgences et des retards en effectuant des heures supplémentaires, en traitant deux patients à la fois, en tirant profit des délais d'attente durant le traitement d'un patient et en utilisant les rendez-vous auxquels les patients ne se sont pas présentés. (2)
  • Constater que l'équipement est défectueux ou que les produits n'offrent pas le résultat escompté. Faire face, par exemple, à des retards causés par une panne d'équipement. Assurer la réparation et expliquer la situation aux patients. Communiquer avec les fournisseurs et exprimer leur insatisfaction en présence de matériel de mauvaise qualité. Rechercher de nouveaux fournisseurs qui proposent des gammes de produits supérieurs si la situation ne s'améliore pas. (2)
  • Découvrir que les prothèses fabriquées ne respectent pas les normes de qualité. Reprendre les produits ou répéter le processus de fabrication. (2)
  • Fabriquer des prothèses et des appareils dentaires mal rajustés que les patients trouvent inconfortables ou douloureux. Examiner les patients pour déterminer l'endroit où la prothèse blesse les gencives et apporter les corrections à la prothèse pour prévenir l'irritation. Apporter les corrections requises pour améliorer la succion, recommander des adhésifs ou diriger les patients vers un chirurgien stomatologiste pour des implants lorsque les prothèses n'adhèrent pas aux gencives en raison d'une succion insuffisante. (2)
  • Être confronté à des patients insatisfaits ou en colère. Par exemple, les patients n'aiment pas la forme, la couleur ou la taille des dents des prothèses. La situation peut être émotive. Calmer tout d'abord les patients avant de trouver une solution. Faire preuve de tact et de diplomatie pour rappeler aux patients les ententes précédentes conclues à propos des prothèses, les reprendre et les rajuster, ou en fabriquer de nouvelles pour les satisfaire. (2)
  • Découvrir que des patients peuvent éprouver des problèmes de santé ou financiers limitant les options de traitement. Lorsqu'un patient est aux prises avec un problème de santé grave, par exemple, il peut être possible de continuer de le traiter, de retarder le traitement jusqu'à ce que le problème soit réglé ou de diriger le patient vers d'autres professionnels de la santé. Réduire les frais ou demander, s'il y a lieu, aux organismes d'aide sociale de rembourser les frais si un patient est incapable de régler la facture. (3)
Prise de décision
  • Prendre des décisions portant sur les composantes des prothèses dentaires. Choisir, par exemple, les composés les plus appropriés lors de la fabrication de bases de prothèses et d'empreintes, l'épaisseur des prothèses ainsi que le type et la couleur des dents artificielles à utiliser. Choisir des composés des bases de prothèses en tenant compte du coût et de la qualité, déterminer l'épaisseur d'une prothèse en se fondant sur la mesure de la morsure et la taille de la crête, et choisir des dents qui ressemblent aux dents naturelles du patient, de même qu'une couleur qui correspond aux prothèses précédentes, au teint et aux préférences du patient. (2)
  • Choisir où placer les dents dans les prothèses des patients. Évaluer la morsure et placer les dents de manière à créer une prothèse efficace. Si elles sont placées au mauvais endroit ou si l'angle des cuspides est incorrect, les prothèses seront inconfortables et devront être corrigées. (2)
  • Prendre des décisions d'achat. Choisir, par exemple, les laboratoires, les produits et les fournisseurs pour obtenir des pièces de prothèses et des services, en tenant compte de la qualité, du prix, de la valeur et de l'accessibilité. (2)
  • Décider de réduire les frais dans des circonstances spéciales. Réduire, par exemple, les frais si les traitements proposés sont trop chers pour les patients qui sont bénéficiaires de l'aide sociale. (2)
  • Prendre des décisions d'embauche. Tenir compte des exigences et des compétences des candidats. Embaucher, par exemple, un aide-commis en tenant compte de ses compétences en tenue de livres et en traitement de texte, de son sens de l'organisation et de son entregent. (2)
  • Décider de réparer ou de reprendre les prothèses. Vérifier si les réparations réduiront la durée utile des prothèses, si les modifications sont sécuritaires et si le matériel ou le processus de fabrication est la cause de la défectuosité. La décision finale varie selon les commentaires des patients, les connaissances du denturologiste, son expérience et les coûts. Recommander aux patients d'utiliser les prothèses jusqu'à ce qu'on ait déterminé les problèmes spécifiques si les imperfections ne nuisent pas à l'ajustement ni au fonctionnement des prothèses. (3)
Pensée critique
  • Évaluer la santé buccodentaire des patients en leur faisant passer des examens au cours d¿une série de visites. Ils posent des questions et recourent au toucher et à l¿observation afin d¿évaluer l¿état général des tissus buccaux. Ils cernent tous les problèmes qu¿ils peuvent régler dans l¿immédiat, ceux qui sont susceptibles de requérir une attention ultérieure et d¿autres qui sont hors de la portée de leur pratique et qui doivent être renvoyés à un dentiste ou un médecin. (3)
  • Évaluer le caractère adéquat des traitements en tenant compte de facteurs, tels que les besoins exprimés par les patients, leurs antécédents médicaux et dentaires et leurs moyens financiers. Les options de traitement varient allant de l¿entretien de prothèses existantes ou la conception de nouvelles prothèses dentaires ou de prothèses avec implants. Il est essentiel que les patients et les denturologistes conviennent des plans de traitement et des attentes et qu¿ils les comprennent. Ce genre de discussion se tient à plusieurs reprises pendant toute la durée des traitements. (3)
  • Évaluer la qualité des prothèses pendant leur production. Il est essentiel que les denturologistes possèdent de la créativité et un talent artistique afin de fabriquer des prothèses qui ont l¿air saines et naturelles et qui sont attrayantes. La taille et la forme du visage des patients, leur teinte, leurs contours et traits faciaux doivent tous être pris en compte, au même titre que le sens de l¿esthétique du denturologiste. (3)
  • Évaluer la qualité des prothèses dentaires qu¿ils ont fabriquées. Ils vérifient que les prothèses font bien aux patients, qu¿elles ont un fini très poli, qu¿elles sont dotées de rallonges adéquates et qu¿elles restaurent la capacité des patients à mordre et à mâcher. Des prothèses dentaires de mauvaise qualité causent des problèmes de santé buccodentaires qui peuvent nuire aux activités commerciales du denturologiste. (3)
  • Vérifier l¿ajustement des nouvelles prothèses des clients. Ils tiennent compte de facteurs tels que le confort, la capacité à mordre, l¿esthétique faciale et le bruit que font les prothèses dentaires. Ils peuvent aussi vérifier si les patients ont des problèmes d¿ajustement légitimes ou s¿ils n¿ont pas simplement laissé écouler suffisamment de temps pour permettre aux appareils dentaires de s¿ajuster. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

La plupart des denturologistes exercent leur métier de façon indépendante. Ils fixent leurs propres priorités et organisent leur horaire de travail selon leurs besoins. Ils fixent les rendez-vous en allouant suffisamment de temps au laboratoire pour fabriquer les prothèses. Ils doivent souvent revoir leur horaire de travail pour tenir compte des annulations ou des urgences. Les denturologistes autonomes planifient leurs activités et choisissent des stratégies à long terme pour leur cabinet. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les denturologistes planifient le travail des employés, comme les réceptionnistes et les techniciens de laboratoire, afin de déléguer des tâches et de superviser leur travail. Ils fournissent des instructions sur la marche à suivre, comme la préparation des demandes de règlement et la façon de fixer les rendez-vous des patients. Ils doivent établir des priorités afin d'aider les employés à juger de l'urgence des besoins des patients. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des noms des patients et de leurs intérêts personnels afin d'établir des relations positives avec ceux-ci.
  • Se souvenir des caractéristiques spéciales des patients lors de la conception de prothèses. Se remémorer, par exemple, l'examen buccal des patients, leur visage, leur contour, leur teint et leurs caractéristiques, afin de visualiser la bonne teinte, l'angle des dents et la configuration de la mâchoire.
  • Se souvenir du prix de produits utilisés fréquemment, comme les abrasifs et l'acrylique.
  • Se souvenir du nom et des coordonnées des fournisseurs habituels.
  • Se souvenir des expériences précédentes et des modèles de prothèses réussis, afin de régler des problèmes de fabrication de prothèses.
  • Se souvenir des codes de procédures et de prix les plus souvent utilisés, par exemple les codes de prix des visites de suivi nécessaires à la vérification des nouvelles prothèses.
Recherche de renseignements
  • Trouver de l'information sur les produits et l'équipement dentaires, comme la cire pour prothèses dentaires, les prothèses transparentes, les crochets en or et les montures en titane, en effectuant une recherche dans Internet, en communiquant avec les fournisseurs et en consultant des catalogues. (1)
  • Consulter des manuels d'associations de denturologistes, comme le « Guide Abrégé » préparé par l'Association des denturologistes du Québec, afin d'y trouver les politiques administratives et de réglementation, ainsi que les barèmes d'honoraires. Déterminer comment appliquer ces politiques dans la pratique. (2)
  • Consulter des manuels d'utilisation pour savoir comment utiliser l'équipement, notamment le porte-empreinte de cire, les articulateurs d'arc facial et les meuleuses, et pour trouver la cause des pannes. (2)
  • Consulter des collègues afin de discuter de problèmes inhabituels, d'obtenir leur opinion et de l'information sur leur expérience relative à des problèmes semblables. Discuter, par exemple, de problèmes liés aux implants dentaires de patients, de la conception et de la fabrication d'implants, ainsi que des formulaires médicaux exigés par les lois provinciales. (2)
  • Trouver de l'information sur les nouvelles procédures et les nouveaux traitements en consultant des magazines de l'industrie, comme «Denturism Canada». Utiliser la nouvelle information pour améliorer leur pratique. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Rédiger, par exemple, des lettres destinées aux professionnels des soins dentaires et médicaux, et remplir des modèles de demande de règlement à l'aide des caractéristiques de base des programmes de traitement de texte. (2)
  • Utiliser des bases de données. Inscrire, par exemple, les données concernant les patients, comme les renseignements généraux, les renseignements médicaux et dentaires, ainsi que les fiches de soins à l'aide d'un logiciel de gestion pour denturologistes. (2)
  • Utiliser des logiciels de tenue de livres, de facturation et de comptabilité. Créer, par exemple, des factures et entrer les paiements reçus à l'aide d'un logiciel de gestion financière ou d'un programme de comptabilité, comme Simple Comptable. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriels avec les fournisseurs et des collègues. (2)
  • Utiliser Internet. Chercher, par exemple, de nouveaux produits dentaires à l'aide de moteurs de recherche et entrer des adresses URL de sites Web pour trouver des pages Web spécifiques. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels graphiques. Créer, par exemple, des dépliants publicitaires qui comprennent du texte et des photographies à l'aide de programmes d'édition électronique. (3)
  • Utiliser des feuilles de calcul. Créer, par exemple, des feuilles de calcul pour enregistrer et analyser les statistiques sur la pratique, comme le nombre de patients examinés, le nombre de traitements effectués, les revenus produits et les dépenses effectuées. (3)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

La plupart des denturologistes sont des travailleurs indépendants et assument l¿unique responsabilité de prendre des rendez-vous avec les patients, de les examiner, de concevoir et de fabriquer des prothèses dentaires et d¿effectuer des tâches administratives et de gestion financière. Certains peuvent embaucher des assistants de laboratoire, des réceptionnistes et des commis comptables pour les aider. Les denturologistes qui travaillent dans de plus gros cabinets peuvent travailler en tant que membres d¿équipe avec d¿autres denturologistes, des assistants de laboratoire et des adjoints administratifs.

Formation continue

Les denturologistes doivent fixer leurs propres priorités en matière d'apprentissage. Ils doivent se tenir au courant des nouveaux produits et techniques, en lisant des publications de leur association et des magazine de l'industrie, comme « Denturism Canada », et participer à des conventions ainsi qu'à des ateliers, comme le congrès annuel de l'Association des denturologistes du Canada. Ils doivent participer à des réunions de comités, afin de discuter de sujets professionnels comme les règlements régissant la profession de denturologiste, et écouter des bandes sonores, des bandes vidéo et de même que des disques compacts sur des sujets comme l'implantologie et les urgences liées aux prothèses. Ils apprennent en cours d'emploi grâce à l'expérience et aux consultations avec des dentistes et d'autres denturologistes. Dans certaines provinces, ils sont tenus de suivre un nombre minimal de cours de formation continue chaque année. (3)

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :