Compétences Technicien/technicienne de véhicules de loisirs (sauf véhicules récréatifs) près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de technicien/technicienne de véhicules de loisirs (sauf véhicules récréatifs) au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Mécaniciens/mécaniciennes de motocyclettes, de véhicules tout-terrain et personnel mécanicien assimilé (CNP 7334).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Vérifier et essayer les moteurs pour localiser et déterminer les défectuosités
  • Régler, réparer ou remplacer les pièces ou éléments des systèmes mécaniques ou électriques
  • Assurer un service d'entretien périodique
  • Discuter avec le client des travaux effectués et de l'état général de l'engin
  • Réparer et remettre à neuf des mécanismes de levage et d'autres systèmes mécaniques intégrés aux camions industriels et aux chariots élévateurs
  • Vérifier le fonctionnement de l'équipement réparé et le régler
  • Vérifier les commandes et discuter avec le surveillant des travaux à exécuter

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des notes, des commentaires et des directives qui figurent dans des ordres d'exécution de même que sur des étiquettes et des emballages de produits. Lire des commentaires inscrits dans des ordres d'exécution afin de connaître les réparations à effectuer. Lire des directives sur des étiquettes pour assurer l'utilisation et l'entreposage sûrs des solvants de dégraissage. (1)
  • Lire des notes des superviseurs ainsi que des bulletins et des avis qui proviennent des fabricants de produits. Lire, à l'occasion, des notes sur les modifications à apporter aux procédures de facturation de l'organisation de même que les activités de formation à venir. Lire, au besoin, des bulletins qui définissent les dispositions en matière de garantie pour les pièces défectueuses, ainsi que des avis afin de connaître les réparations à effectuer sur les véhicules touchés par un rappel. (2)
  • Lire des brochures sur des produits de même que des revues spécialisées pour obtenir de l'information sur les nouveaux outils et accessoires de motocyclette et le nouveau matériel de diagnostic. Lire des brochures qui décrivent les caractéristiques d'outils, comme les joints d'étanchéité et les compressiomètres. Lire des comptes rendus des revues spécialisées qui décrivent et comparent la performance des motocyclettes, des autoneiges et des véhicules tout-terrain. (2)
  • Lire des manuels d'utilisation et d'entretien pour connaître les consignes détaillées d'utilisation, de réparation et d'assemblage. Lire des manuels d'utilisation de matériel de diagnostic, comme les dynamomètres et les analyseurs de gaz. Lire des manuels d'entretien afin de connaître les procédures à suivre pour diagnostiquer et réparer les défaillances constatées dans les motocyclettes, les motoneiges et les véhicules tout-terrain. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, la réglementation qui régit les normes relatives à l'état de rouler, au bruit et aux émissions des motocyclettes, des motoneiges et des véhicules tout-terrain. Lire, au besoin, la réglementation qui se rattache aux inspections des véhicules hors province. Lire, à l'occasion, des rapports d'Environnement Canada qui donnent une vue d'ensemble des plans visant à mettre en place des normes sur les émissions des moteurs hors-bord semblables à celles appliquées aux États-Unis. (3)
Utilisation de documents
  • Repérer des symboles sur des étiquettes, des emballages de matériaux, des dessins techniques et des matériaux de signalisation. Connaître les risques de toxicité en étudiant les symboles sur les étiquettes de solvants. (1)
  • Examiner attentivement des étiquettes d'emballage de produits et de matériel ainsi que des dessins afin d'y repérer des données, comme les numéros d'identification de pièces et de véhicules et les exigences d'utilisation. (1)
  • Remplir des formulaires comme des ordres d'exécution, des estimations de travail, des listes de vérification, des commandes de pièces et des réclamations de garantie. Inscrire des coordonnées, des dates, la périodicité, des numéros d'identification de pièces, des dimensions, des quantités et des prix à l'unité. (2)
  • Repérer des données de fonctionnement qui se rattachent, entre autres, au nombre de tours par minute, à la vitesse par rapport au sol et à la puissance réelle, et qui proviennent de graphiques, de listes et de tableaux relatifs au matériel de diagnostic, comme les analyseurs de moteur et les dynamomètres. (2)
  • Obtenir des renseignements à partir de listes et de tableaux. Repérer dans des listes de pièces des descriptions, des dimensions, des quantités et des numéros d'identification pour les pièces nécessaires. Repérer des données propres aux dimensions, aux dégagements et au réglage de distribution de même que d'autres données en consultant des tableaux de caractéristiques. (2)
  • Examiner attentivement divers dessins techniques afin d'établir l'ordre et le positionnement de pièces, comme les capteurs, les engrenages, les aiguilles et les ceintures. Étudier, à l'occasion, des dessins en coupe de carburateurs pour déterminer l'emplacement exact des diaphragmes, des ressorts et des papillons des gaz. Examiner, au besoin, des dessins d'assemblage d'arbres à cames afin de connaître l'assemblage des joints statiques, des paliers, des clavettes Woodruff et des engrenages de came. (3)
  • Étudier des schémas de processus et des ordinogrammes de systèmes hydrauliques, électriques, de refroidissement et d'alimentation, afin de connaître leur fonctionnement, de localiser les circuits et les mécanismes, et de diagnostiquer les défaillances. Examiner des schémas complexes de câblage afin de connaître le fonctionnement des modules de commande électronique et de repérer les circuits, connecteurs et fusibles défectueux. Analyser des ordinogrammes afin de diagnostiquer les défaillances liées aux systèmes d'alimentation et de freinage. (4)
Rédaction
  • Rédiger, s'il y a lieu, de brèves notes de rappel et des descriptions. Rédiger, à l'occasion, des notes succinctes pour se rappeler des méthodes de réassemblage de composantes, comme les boîtes à engrenage et les moyeux. Décrire, au besoin, dans des journaux de bord les réparations à effectuer. (1)
  • Rédiger des notes pour consigner leurs propres observations et recommandations. Noter dans des ordres d'exécution les raisons pour lesquelles des véhicules ne sont pas en état de rouler. Décrire l'état de pièces dans des formulaires de réclamation de garantie. Rédiger, s'il y a lieu, de brefs commentaires dans des formulaires d'inspection de sécurité afin de décrire l'état de véhicules. (2)
  • Rédiger des courriels sommaires pour demander et donner de l'information. Rédiger, au besoin, des courriels à l'intention de fabricants pour leur demander des bulletins de service et justifier les coûts de réparation couverts par les garanties. Faire parvenir, à l'occasion, des questions par courriel à des clients dans le but de recueillir des renseignements additionnels sur des défaillances de matériel. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, dans des formulaires de rapport des comptes rendus d'accidents survenus en milieu de travail. Décrire les événements à l'origine des accidents ainsi que les mesures prises ensuite. (2)
CalculCalculs monétaires
  • Recevoir, à l'occasion, des paiements de clients et rendre la monnaie. (1)
  • Préparer des devis de réparation et des factures. Calculer des frais de main-d'oeuvre en multipliant le nombre d'heures de travail par le tarif des ateliers de réparation, ajouter le prix de pièces et de matériaux, et calculer les taxes applicables. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Comparer les prix de pièces usagées, remises en état, de rechange et originales afin d'établir les différences entre les prix de gros et de détail. (1)
Mesures et calculs
  • Mesurer la pression, la température et la dépression, et effectuer des lectures électriques afin de déterminer l'état de fonctionnement de véhicules. Mesurer la pression de pneus pour voir à ce qu'ils soient gonflés correctement, et faire des lectures de tension afin d'évaluer l'état de batteries et de systèmes de charge. (1)
  • Calculer la quantité d'éthylène glycol et d'eau ainsi que d'huile et d'essence pour les mélanges. Utiliser des rapports pour calculer la quantité d'huile et d'essence pour les mélanges. Mélanger de l'éthylène glycol à de l'eau afin de veiller à ce que les moteurs soient protégés du gel et de la surchauffe. (2)
  • Calculer, au besoin, les répercussions des réparations et des modifications sur la performance des moteurs. Les mécaniciens à l'emploi d'ateliers de matériel à haute performance se servent, à l'occasion, de formules pour déterminer les gains nets en chevaux-vapeur réalisés par l'installation de systèmes d'alimentation, d'échappement et mécaniques personnalisés, et par l'alésage de cylindres. (2)
  • Utiliser la géométrie pour aligner des roues, des chaînes, des poulies et des pignons. Avoir recours à des rapporteurs d'angle pour mesurer les angles de coupe de conduites. Se servir, au besoin, de niveaux à laser pour aligner des roues. Utiliser, s'il y a lieu, des rapporteurs d'angle, des cales et des entretoises pour aligner des chaînes, des poulies et des pignons. (3)
  • Prendre différentes mesures à l'aide d'outils de mesure spécialisés. Utiliser des micromètres et des pieds à coulisse pour mesurer l'intérieur et l'extérieur de diamètres et éliminer le jeu des tiges poussoir, des goupilles et des dégressions dans des alésages de cylindres. Se servent de calibres d'alésage afin de déterminer le diamètre précis d'alésages de cylindres et d'analyseurs de gaz, pour mesurer les rapports air-carburant. Les mécaniciens à l'emploi d'ateliers de matériel à haute performance pèsent, au besoin, des pièces avec précision pour s'assurer que les moteurs sont équilibrés et exempts de toute vibration. (3)
Analyses des données numériques
  • Comparer les mesures liées aux dimensions, au nombre de tours par minute, à la vitesse, à la puissance en chevaux-vapeur et à la puissance réelle, avec les caractéristiques. Comparer les mesures de pièces usagées avec les caractéristiques établies par les fabricants pour le matériel original afin de déterminer la facilité d'emploi de ces pièces. Comparer les lectures de tachymètres avec les vitesses de marche au ralenti de moteurs précisées dans les manuels de réparation, afin d'ajuster la commande des gaz. (1)
  • Analyser les lectures associées à la pression, à la puissance, à la puissance réelle, à la compression et à l'énergie électrique, afin d'évaluer la performance des véhicules et de diagnostiquer les défaillances. Analyser, s'il y a lieu, un ensemble de lectures électriques propres à des moteurs qui fonctionnent à différentes vitesses, pour déterminer les causes des défaillances de systèmes de charge. (3)
Calcul approximatif
  • Évaluer le délai nécessaire pour l'exécution de réparations et l'apport de modifications. Tenir compte des exigences relatives aux tâches, de la disponibilité de pièces et du délai déjà observé pour l'accomplissement de tâches semblables. (1)
  • Évaluer, s'il y a lieu, les répercussions éventuelles des réparations et des modifications sur la performance des moteurs. Les mécaniciens de motocyclettes à l'emploi d'ateliers de matériel à haute performance évaluent les gains en chevaux-vapeur qui seront réalisés au moyen de l'installation d'un système personnalisé d'échappement. Étudier la puissance en chevaux-vapeur qui s'applique actuellement à des moteurs, ainsi que les gains déjà obtenus pour des motocyclettes et systèmes d'échappement semblables. (2)
  • Évaluer le pourcentage d'usure et la durée de vie utile restante de pièces, comme les pneus, les ceintures, les chaînes, les pignons, les batteries et les plaquettes de frein à disque. Examiner l'étendue de l'usure ainsi que l'usure prévue pour l'avenir. (2)
Communication verbale
  • S'entretenir, à l'occasion, avec des commis aux pièces et des fournisseurs. Téléphoner, au besoin, à ces personnes pour commander des pièces et s'informer des délais de livraison des commandes passées. (1)
  • Communiquer, s'il y a lieu, avec des clients pour répondre à leurs questions et régler leurs plaintes, recueillir des renseignements détaillés sur leurs véhicules, leur expliquer les procédures d'entretien et discuter des résultats découlant d'inspections de sécurité et de réparations. Poser, au besoin, des questions détaillées à des clients dans le but de diagnostiquer des défaillances électriques. Expliquer, à l'occasion, à des clients pourquoi la durée des réparations a été plus longue que prévu, et leur décrire les défaillances et anomalies découvertes au cours de l'inspection de sécurité. (2)
  • S'entretenir avec les gérants de services d'entretien et de réparation au sujet de nombreuses questions. Discuter, au besoin, des échéances non respectées, des problèmes de sécurité en milieu de travail, des procédures de facturation, des exigences en matière de formation, de l'achat de matériel, de l'attribution de tâches ainsi que des méthodes visant à améliorer le service à la clientèle. (2)
  • Échanger des renseignements sur des réparations et des diagnostics de défaillance avec des apprentis, des collègues et des fabricants. Expliquer, à l'occasion, des procédures de réparation aux apprentis tout en leur montrant les tâches à accomplir. Discuter, s'il y a lieu, de défaillances inhabituelles de modules de commande électronique avec des techniciens, par le biais des lignes d'assistance des fabricants de motocyclettes. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Affronter, s'il y a lieu, des clients irrités et contrariés. Déterminer les motifs qui justifient leur insatisfaction et leur expliquer les mesures à prendre de même que les procédures de réparation. Transmettre les plaintes non résolues aux gérants de services d'entretien et de réparation en vue d'un suivi et du règlement des problèmes. (1)
  • Noter les retards de travail causés par des bris de matériel ou le fait que les pièces sont inappropriées ou non disponibles. Informer les gérants des services d'entretien et de réparation de tout retard, et exécuter les autres tâches, jusqu'à l'achèvement des réparations du matériel et la réception des pièces et du matériel nécessaires. Fabriquer, au besoin, des pièces comme des coussinets et des étais de système d'échappement en cas d'indisponibilité des pièces requises. (2)
  • Réagir en cas d'incapacité de réparer des véhicules du fait que les caractéristiques des produits et les directives ne sont pas disponibles. Consulter les gérants des services d'entretien et de réparation, les collègues et les fournisseurs afin d'obtenir leurs avis, et consulter des sites Web pour y trouver des renseignements utiles. Se servir, à l'occasion, de pièces de fortune et appliquer les techniques de réparation utilisées pour des types semblables de motocyclettes, de motoneiges et de véhicules tout-terrain. (2)
  • Réagir en cas d'incapacité de respecter les échéances de réparation en raison de lourdes charges de travail. Demander aux gérants des services d'entretien et de réparation de classer les réparations par ordre de priorité, obtenir l'aide de collègues et faire des heures supplémentaires pour exécuter des travaux hautement prioritaires. (2)
Prise de décision
  • Déterminer l'ordre dans lequel les véhicules seront réparés. Tenir compte des échéances ainsi que de la disponibilité des pièces et du matériel. (1)
  • Sélectionner les pièces, les outils, le matériel et les procédures nécessaires à l'exécution des réparations. Prendre en considération la marque, le modèle et l'âge des véhicules, de même que le type de réparation à effectuer et la disponibilité des pièces, des outils et du matériel. (2)
  • Décider de remplacer des pièces si les réparations sont impossibles ou désavantageuses sur le plan économique. Tenir compte de l'état des pièces et des frais de remplacement connexes. (2)
  • Choisir, s'il y a lieu, les fournisseurs de pièces. Considérer la sélection et le prix des pièces de même que la rapidité d'exécution du travail communiqués par les fournisseurs. (2)
Pensée critique
  • Évaluer la précision des lectures prises à l¿aide d¿équipement tel que des analyseurs de gaz et des dynamomètres. Comparer les lectures à d¿autres indicateurs de performance des moteurs, comme les vibrations et les bruits. (1)
  • Ils peuvent évaluer le rendement des apprentis. Ils tiennent compte de la capacité des apprentis de diagnostiquer et de régler des défaillances mécaniques et électriques, de trouver des renseignements tels que des spécifications et des procédures de réparation, ainsi que de procéder aux réparations de façon efficace. (2)
  • Évaluer l¿état des pièces, telles que les barbotins et les courroies. Par exemple, ils évaluent les barbotins à la recherche de fissures, de dents manquantes et de raccords non étanches. Ils examinent les courroies à la recherche de rebords effilochés, de fissures et de fils exposés. (3)
  • Évaluer la gravité des défectuosités et des défaillances des véhicules. Tenir compte des critères comme la sécurité, les dommages continus aux véhicules et les torts causés à l¿environnement. Par exemple, un mécanicien de motocyclette peut déterminer que des plaquettes de frein usées limiteront la capacité du conducteur d¿arrêter la motocyclette de façon sécuritaire. (3)
  • Évaluer la pertinence des pièces. Tenir compte de critères tels que le rendement, le coût, la disponibilité et la facilité d¿installation. (3)
  • Évaluer la qualité des réparations. Tenir compte des résultats des essais de conduite et des données d¿équipement comme des analyseurs de gaz et des dynamomètres. Vérifier visuellement l¿installation de composantes telles qu¿une chaîne d¿entraînement, des barbotins et des joints d¿étanchéité. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Organiser les activités quotidiennes en fonction du travail attribué par les gérants de services d'entretien et de réparation. Établir la succession des tâches et les classer par ordre de priorité, afin de voir à ce que les véhicules soient réparés à temps et à ce que la main-d'ouvre, les pièces et le matériel soient utilisés convenablement. Se conformer généralement aux calendriers fixés pour les travaux de réparation et d'entretien, tout en étant interrompu à l'occasion par des demandes de renseignements formulées par des superviseurs, des collègues et des clients ainsi que par le manque de pièces de réparation. (2)

Planification et organisation du travail des autres

Structurer, s'il y a lieu, les activités des apprentis. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler des méthodes de réassemblage de composantes complexes, comme des carburateurs, des alternateurs et des boîtes de vitesse.
Recherche de renseignements
  • Trouver des renseignements sur les réparations à effectuer. Examiner les ordres d'exécution, s'entretenir avec les gérants des services d'entretien et de réparation et les clients, inspecter les véhicules et prendre des mesures. Vérifier, à l'occasion, la conduite de véhicules et faire tourner les moteur en les fixant sur des crémaillères et en utilisant des dynamomètres, dans le but de recueillir des données sur leur fonctionnement. (2)
Technologie numérique
  • Utiliser des bases de données. Accéder, s'il y a lieu, aux bases de données sur les services et les réparations de l'organisation afin d'y saisir les coordonnées de clients, les détails de réparations et des données d'inventaire. Extraire et examiner, au besoin, les détails des travaux exécutés antérieurement, avant d'entamer les travaux sur les véhicules de clients. (2)
  • Se servir de logiciels de communication. Avoir recours à l'occasion aux applications logicielles de courriel comme Outlook afin d'échanger des renseignements et des documents avec des fournisseurs, des fabricants et des collègues d'autres ateliers de réparation de motocyclettes. (2)
  • Utiliser Internet. Lancer, au besoin, des navigateurs tels qu'Internet Explorer et Netscape pour accéder à des caractéristiques, à des bulletins de service, à des avis de rappel et à des procédures de réparation, qui figurent dans les sites Web des fabricants. Visiter des sites marqués d'un signet et trouver de l'information à l'aide des fonctions générales de recherche. (2)
  • Avoir recours à d'autres applications et logiciels. Utiliser, à l'occasion, du matériel de diagnostic comme des dynamomètres et des analyseurs de gaz pour établir des données sur le fonctionnement de moteurs qui se rattachent, entre autres, à la puissance en chevaux-vapeur, à la puissance réelle, aux lectures de pression et aux rapports air-carburant. (2)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les mécaniciens de motocyclettes et le personnel assimilé travaillent de façon indépendante la plupart du temps, mais peuvent coordonner des travaux avec les employés des pièces et les fournisseurs afin de s¿assurer d¿obtenir les pièces requises, ainsi qu¿avec les apprentis et d¿autres mécaniciens en vue de veiller à l¿utilisation efficace de l¿espace et des outils de l¿atelier. Ils peuvent offrir des conseils et de l¿aide aux autres mécaniciens et aux apprentis. (2)

Formation continue

La formation continue joue un rôle primordial pour les mécaniciens de motocyclettes et le personnel assimilé, car ceux-ci doivent se tenir au courant des progrès technologiques continus de même que de la législation qui régit les inspections de sécurité et les émissions. Ils acquièrent des connaissances en s'entretenant avec des clients, des fournisseurs, des collègues et des gérants des services d'entretien et de réparation, et en lisant des revues spécialisées, des bulletins de produits et des manuels de réparation. Certains fabricants exigent à l'occasion que les mécaniciens de motocyclettes et le personnel assimilé suivent une formation dans le but d'obtenir une accréditation pour la réparation de leurs véhicules. (2)

Date de modification :