Compétences Ouvrier/ouvrière à la pulvérisation manuelle - serre près de Halifax (NS)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’ouvrier/ouvrière à la pulvérisation manuelle - serre au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Ouvriers/ouvrières de pépinières et de serres (CNP 8432).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Faire fonctionner des systèmes de régulation climatique
  • Vaporiser les plantes avec des insecticides et des fongicides
  • Aider à élaguer les arbres, les arbustes et les plantes
  • Préparer et mélanger la terre
  • Planter des bulbes et des graines
  • Empoter et rempoter des plantes
  • Transplanter des semis ou des boutures racinées
  • Fertiliser
  • Signaler tout dommage causé par les insectes ou les maladies
  • Aider à faire des greffes
  • Déraciner des arbres et des arbustes
  • Arroser et prendre soin des plantes, pelouses et/ou jardins
  • Nettoyer la zone de travail
  • Ficelage
  • Coupe d'ensemencement
  • Positionnement de pousses
  • Épamprage
  • Extracteur automatique de miel
  • Récolte des fourrages
  • Écussonnage d'arbres
  • Cisaillement d'arbres de Noël
  • Triage de légumes
  • Système d'agriculture verticale
  • Désherbage
  • Nettoyage de cultures
  • Cisaillement
  • Effeuillage
  • Technique de taille des arbres fruitiers
  • Nettoyage de serre
  • Récolte manuelle de légumes
  • Récolte de semis
  • Abaissement
  • Entretien et gestion de la croissance de vignes, de couverts de vignes et de raisins
  • Mélange d'engrais
  • Permaculture

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire des instructions et des mises en garde sur des étiquettes, p. ex., des instructions portant sur l'entreposage des fongicides et des pesticides. (1)
  • Lire des aide-mémoire et de courtes notes de collègues, p. ex., des notes de superviseurs pour connaître les réunions à venir. (1)
  • Lire de brefs commentaires sur divers types de formulaires tels que des formulaires de connaissement et de contrôle de l'inventaire. (1)
  • Lire divers comptes rendus de réunions et notes de service, p. ex., des notes de service pour connaître les changements apportés aux heures d'ouverture et des comptes rendus de réunions du comité mixte sur la santé et la sécurité au travail pour connaître les changements apportés aux procédures de pulvérisation. (2)
  • Lire diverses instructions et procédures, p. ex., des instructions expliquant étape par étape l'utilisation d'équipement de protection individuelle et le mélange et l'application d'engrais. (2)
  • Lire des Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) afin de se renseigner sur la manipulation sécuritaire des engrais, des herbicides, des pesticides et d'autres produits chimiques dangereux. (2)
  • Lire, s'il y a lieu, des brochures ainsi que des articles de magazines et de sites Internet, p. ex., des articles de magazines et de sites Internet pour se renseigner sur les nouvelles tendances et techniques en matière de sylviculture. (3)
  • Lire des manuels de référence et des manuels d'utilisation de l'équipement, p. ex., des manuels de référence pour connaître les nutriments essentiels dont dépend la croissance des plantes et des instructions sur l'utilisation d'empoteuses et d'étiqueteuses. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des instructions sur l'utilisation de matériel de point de vente tel que des numériseurs, des balances, des écrans tactiles et des caisses enregistreuses. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des normes et des règlements, p. ex., des normes émises par les commissions des accidents du travail pour connaître les règles régissant l'application de pesticides. (4)
Utilisation de documents
  • Reconnaître les symboles qui figurent sur les étiquettes et l'emballage de matériel, p. ex., observer les symboles de danger sur les étiquettes des contenants pour connaître les dangers associés aux fongicides. (1)
  • Entrer des données dans des registres, p. ex., des données telles que des dates, des heures, des fréquences et des montants dans les registres des activités. (1)
  • Rechercher des données dans diverses listes, p. ex., trouver des données telles que des noms, des espèces, des tailles et des prix dans des listes. (1)
  • Rechercher des données dans des graphiques et des tableaux, p. ex., trouver des spécifications telles que les doses d'application dans les graphiques des herbicides et les tableaux de taux d'application des produits. (2)
  • Entrer des données dans des formulaires, p. ex., des données telles que des dates, des heures, des coûts et des quantités dans des factures et des formulaires d'inventaire. (2)
  • Interpréter des plans d'aménagement du paysage pour déterminer l'emplacement d'arbres, d'arbustes, de plantes et des éléments d'aménagement tels que des murs de soutènement et des étangs. (3)
Rédaction
  • Rédiger de courtes inscriptions dans les registres, p. ex., de brefs commentaires pour décrire le travail effectué et les incidents survenus. (1)
  • Rédiger de courtes notes à l'intention de collègues, p. ex., des notes pour les informer des articles en rupture de stock. (1)
  • Rédiger de courts commentaires dans des formulaires, p. ex., noter les instructions en matière de plantation sur les factures. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courts rapports, p. ex., des rapports pour décrire les incidents qui ont causé des dommages à la propriété et des blessures chez les travailleurs. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courtes notes à l'intention des clients, p. ex., rédiger des messages électroniques pour répondre aux questions des clients. (2)
Calcul
  • Recevoir des paiements en espèces ou par carte de débit ou de crédit et rendre la monnaie. (1)
  • Mesurer et peser des produits et des biens, p. ex., mesurer la hauteur des arbres et des buissons au moyen de rubans à mesurer. (1)
  • Comparer, s'il y a lieu, des mesures à des spécifications, p. ex., comparer la hauteur des arbustes aux spécifications de l'entrepreneur et aux catégories de prix pour déterminer leur prix de détail. (1)
  • Estimer les proportions d'engrais à utiliser dans les mélanges de terreau destinés aux semis et aux plantes. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, les montants dus par les clients à l'aide de facteurs tels que les coûts, les rabais, les taxes et les taux de change de devises. (2)
  • Compter, s'il y a lieu, l'argent et calculer la valeur des transactions par cartes de crédit et de débit ainsi qu'en espèces. (2)
  • Établir, s'il y a lieu, les horaires d'élagage, d'arrosage et de fertilisation des plantes à des stades précis de leur cycle de croissance. (2)
  • Calculer, s'il y a lieu, le matériel requis, p. ex., calculer les quantités de concentré nécessaires pour préparer une solution d'engrais pour les plantes selon les proportions précisées sur les étiquettes. (2)
  • Gérer, s'il y a lieu, les inventaires de fournitures, p. ex., déduire les produits consommables tels que les herbicides et les pesticides de l'inventaire à mesure qu'ils sont utilisés. (2)
  • Estimer le montant d'engrais requis pour des pelouses de diverses dimensions. (2)
  • Produire et analyser, s'il y a lieu, des statistiques de production, p. ex., analyser les taux de croissance des plantes pour déterminer l'efficacité de divers pesticides, fongicides et engrais. (3)
Communication verbale
  • Écouter des annonces faites au moyen de radios avec émetteur-récepteur et de systèmes de diffusion publique. (1)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les fournisseurs pour se familiariser avec les produits, les prix et les horaires de livraison. (1)
  • Accueillir, s'il y a lieu, les clients et leur fournir des renseignements sur les produits et les services. (1)
  • Échanger des renseignements avec les collègues, p. ex., discuter avec les superviseurs pour connaître l'attribution des tâches et pour coordonner les activités et les horaires. (2)
  • Participer à des discussions de groupe, p. ex., discuter de l'organisation de la pépinière et des procédures de service à la clientèle au cours de réunions du personnel. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les clients d'un vaste éventail de sujets, p. ex., discuter avec les clients des choix de produits, leur offrir des conseils de jardinage et traiter du choix judicieux de plantes. (2)
  • Fournir, s'il y a lieu, des instructions détaillées, p. ex., les ouvriers de serres expérimentés fournissent des instructions verbales détaillées aux employés qui ne sont pas familiarisés avec l'équipement de protection individuelle et les épandeurs de pesticides. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face à des pénuries de matériel, p. ex., constater qu'il ne reste pas suffisamment de fongicides et d'engrais. Informer les superviseurs des pénuries et communiquer avec les fournisseurs pour organiser des livraisons. Effectuer d'autres tâches en attendant la livraison des fournitures. (1)
  • Choisir les méthodes de jardinage, p. ex., décider à quelle hauteur tailler les arbustes et quelle quantité d'eau donner aux plantes. (1)
  • Trouver des renseignements sur l'utilisation et l'entretien de matériel tel que des respirateurs en lisant des modes d'emploi et en discutant avec les fournisseurs et les collègues. (1)
  • Constater que des arbres, des arbustes, des fleurs ou d'autres plantes sont mourants, p. ex., trouver les plantes qui sont flétries ou mourantes. Évaluer les causes des problèmes et prendre les mesures correctives telles qu'augmenter la fréquence d'arrosage. (2)
  • Répondre à des clients insatisfaits, p. ex., traiter avec des clients qui blâment la pépinière pour leurs problèmes avec leurs plantes. Évaluer le niveau de dommage des plantes et leur expliquer les facteurs qui peuvent en être responsables tels qu'un arrosage excessif ou insuffisant, une trop grande exposition au soleil ou des infestations d'insectes. Tenter de résoudre les plaintes pour satisfaire les clients. (2)
  • Faire face à des retards en raison de défauts d'équipement, p. ex., découvrir des tuyaux gelés dans la serre en hiver. Informer les superviseurs et les réparateurs des bris et effectuer d'autres tâches jusqu'à ce que les réparations soient effectuées. Tenter, s'il y a lieu, de diagnostiquer et de réparer les pannes eux-mêmes. (2)
  • Choisir la séquence de tâches ainsi que leur ordre de priorité, p. ex., décider quelles tâches effectuer en premier en tenant compte des priorités et des demandes des clients. (2)
  • Décider, s'il y a lieu, d'accepter des retours, d'effectuer des échanges et d'offrir des remboursements aux clients. (2)
  • Juger de la sécurité des chantiers et des procédures. Observer les risques associés au fait de travailler en hauteur, à l'utilisation de matériel tel que des cisailles et à l'épandage de produits chimiques. (2)
  • Évaluer l'état du matériel. Tenir compte de l'état de fonctionnement de l'équipement et des résultats d'inspections physiques. (2)
  • Juger de l'efficacité de produits tels que des fongicides, des engrais et des herbicides. Tenir compte de la croissance des plantes et d'autres résultats découlant de l'utilisation de ces produits. (2)
  • Planifier leurs journées avec les gérants et les propriétaires des serres, qui établissent les objectifs généraux quotidiens et hebdomadaires. Les travailleurs établissent eux-mêmes l'ordre de priorité des tâches afin d'atteindre ces objectifs. Bien qu'ils aient diverses tâches à accomplir telles que planter, mettre en pot, arroser et fertiliser, ils doivent planifier leurs tâches de manière à accorder la priorité aux clients. À cette fin, ils peuvent avoir à coordonner leurs activités avec celles de leurs collègues pour veiller à ce que quelqu'un soit toujours disponible pour servir les clients. La planification varie selon la saison, le printemps et l'été étant très occupés. (2)
  • Trouver, s'il y a lieu, des renseignements sur les maladies et les organismes nuisibles en effectuant des recherches sur Internet et en discutant avec les destructeurs de nuisibles, les fournisseurs et les collègues. (2)
  • Trouver des renseignements sur les nouveaux produits et le nouveau matériel. Lire des magazines spécialisés et des documents publicitaires tels que des brochures. Discuter également des nouveaux produits avec les fournisseurs et les collègues et effectuer des recherches sur Internet. (2)
  • Décider, s'il y a lieu, combien d'articles de pépinière commander pour les saisons à venir. Tenir compte de facteurs tels que l'espace d'entreposage disponible, les ventes antérieures et les ventes prévues. (3)
Technologie numérique
  • Envoyer, s'il y a lieu, des messages texte aux clients et aux collègues. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des calculatrices et des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, du matériel de point de vente tel que des caisses enregistreuses électroniques, des lecteurs optiques, des balances et des écrans tactiles pour effectuer les transactions financières. (1)
  • Utiliser des radios avec émetteur-récepteur pour communiquer avec les collègues. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des tableurs pour entrer l'inventaire et effectuer le suivi des quantités de fournitures telles que les engrais. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, une base de données pour extraire des coordonnées, des dates, des numéros d'inventaire et des horaires d'entretien du matériel. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de communication pour échanger des courriels avec les fournisseurs, les collègues et les clients. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder à des bulletins, à des alertes météorologiques, à des nouvelles propres à l'industrie et à des spécifications se rapportant au matériel. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par les formateurs, les fournisseurs, les employeurs et les associations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder à des blogues et à des forums dans le but d'obtenir des renseignements provenant d'experts au sujet de maladies de plantes inhabituelles et d'options de traitement. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les ouvriers de pépinières et de serres travaillent de façon autonome la plupart du temps, coordonnant leurs activités avec celles de leurs collègues au besoin. En automne et en hiver, ils peuvent travailler seuls à répondre au téléphone, à s'occuper de l'inventaire et à traiter avec les clients. Ils travaillent avec des partenaires à des travaux plus exigeants tels que décharger des arbres. Ils peuvent aussi travailler en équipes de trois ou quatre ouvriers, par exemple, lorsqu'ils empotent des plantes.

Formation continue

Les ouvriers de pépinières et de serres reçoivent une formation relative au Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). Ils peuvent aussi participer à des séances ou à des ateliers traitant de jardinage ou de réanimation cardiorespiratoire (RCR). Ils maintiennent également leurs connaissances à jour dans leur domaine en suivant des formations en cours d'emploi, en apprenant de leurs superviseurs et de leurs collègues et en lisant des ouvrages de référence.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :