Compétences Podiatre près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de podiatre au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Autres professionnels/professionnelles en diagnostic et en traitement de la santé (CNP 3125).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Diagnostiquer les maladies, les difformités et les blessures aux pieds et faire part de leurs diagnostics aux patients
  • Opérer sur les os de l'avant-pied et sur les tissus mous sous-cutanés du pied
  • Soigner les patients à l'aide d'orthèses, de plâtres, d'écrans, de physiothérapie ou de médicaments
  • Diagnostiquer les maladies, les difformités et les blessures aux pieds
  • Soigner les patients à l'aide d'orthèses, de plâtres, d'écrans, de physiothérapie et d'interventions chirurgicales sur les tissus mous sous-cutanés du pied
  • Employer des méthodes curatives naturelles telles que l'acupuncture et l'acupression, la manipulation vertébrale, la réflexologie et l'hydrothérapie
  • Employer d'autres méthodes curatives naturelles telles que les plantes médicinales, la thérapie biochimique, la nutrition clinique, l'homéopathie et le counselling dans leur protocole de traitement
  • Diagnostiquer les maladies et les troubles des patients
  • Soigner les patients à l'aide de manipulations, de médicaments ou par la chirurgie
  • Diagnostiquer les troubles et les blessures du système musculo-squelettique, circulatoire et nerveux
  • Travailler avec les ophtalmologistes pour diagnostiquer et traiter les troubles visuels en utilisant des tests spécialisés pour mesurer et évaluer les défauts de vision binoculaire ou de mouvement anormal des yeux chez les patients
  • Prescrire des traitements tels que des exercices pour les yeux ou des régimes de pansement

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire de courtes explications et des directives sur les étiquettes de produits. Par exemple, les médecins naturopathes lisent les directives d'utilisation et les avertissements sur les étiquettes de vitamines, de suppléments naturels et d'autres produits naturels. (1)
  • Lire des textes dans les entrées de formulaires. Lire, par exemple, au besoin, les principales préoccupations de santé d'un patient figurant dans un formulaire d'accueil. (2)
  • Lire des courriels et des lettres de collègues, de confrères de travail, de patients et de fournisseurs. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des lettres d'autres professionnels des soins de santé décrivant les symptômes de patients transférés. Lire, s'il y a lieu, des courriels de patients posant des questions au sujet de leur traitement. Lire aussi, au besoin, des courriels des fournisseurs qui confirment la disponibilité du matériel et de l'équipement demandé. (2)
  • Lire des revues et des brochures spécialisées ainsi que des bulletins d'association professionnelle pour rester au fait des progrès technologiques, des modifications législatives et d'autres sujets influençant son travail. Par exemple, les orthoptistes lisent, à l'occasion, un bulletin d'association professionnelle pour apprendre les changements à la formation continue et aux exigences d'homologation. Les naturopathes lisent, à l'occasion, une brochure d'une entreprise de formation pour en apprendre davantage sur les séminaires à venir sur le drainage biothérapeutique, la gemmothérapie et les remèdes simples. Les podiatres lisent, à l'occasion, un article de «Podiatry Today» pour en apprendre sur un pansement laminé trois épaisseurs conçu pour réduire le risque d'infection après une intervention chirurgicale sur les tissus mous sous-cutanés du pied. (3)
  • Lire des manuels et des journaux universitaires pour apprendre les résultats de procédures de traitement expérimental et approfondir leurs connaissances des maladies, des malformations, des blessures et des troubles. Par exemple, les orthoptistes lisent, s'il y a lieu, un manuel concernant le diagnostic et le traitement de troubles de la vision binoculaire chez les enfants et chez les adultes. Les ostéopathes lisent, s'il y a lieu, un article du «Journal of the American Osteopathic Association» au sujet de la technique d'inhibition progressive des structures neuromusculaires. Les docteurs en médecine podiatrique lisent, à l'occasion, un article du «Journal of the American Podiatric Medical Association» au sujet du diagnostic et du traitement des syndromes d'incarcération des nerfs. (4)
Utilisation de documents
  • Examiner des étiquettes de produits pour obtenir divers renseignements. Par exemple, les naturopathes examinent, au besoin, les étiquettes de vitamines, de suppléments naturels et d'autres produits naturels pour trouver des données concernant les ingrédients, la concentration et la date de péremption. Les docteurs en médecine podiatrique examinent, s'il y a lieu, les étiquettes des médicaments des patients pour obtenir des renseignements, notamment le nom du produit, le nom du médecin prescripteur, le dosage et le renouvellement de l'ordonnance. (1)
  • Trouver des données dans des listes, des tableaux et des calendriers. Par exemple, les ostéopathes lisent, au besoin, la bibliographie à la fin d'un article de journal pour retenir d'autres articles concernant les dysfonctionnements du système et le traitement de la pneumonie. Les podiatres lisent, au besoin, le calendrier de la salle d'opération d'un hôpital pour trouver des données sur la journée, l'heure et l'endroit d'une intervention chirurgicale à un pied, de même que le nom des assistants. Les naturopathes lisent, au besoin, un horaire d'alimentation rempli par le patient afin de trouver des renseignements concernant l'horaire des repas et les aliments et la boisson consommés. (2)
  • Entrer des données dans des tableaux et des horaires. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique entre, au besoin, les détails concernant les traitements administrés, le temps consacré et les frais facturés dans un tableau récapitulatif, de sorte que le compte et le dossier médical d'un patient peuvent être mis à jour. Les orthoptiste entrent, s'il y a lieu, les résultats d'examens de la vue dans le but de les intégrer au dossier médical d'un patient. Les ostéopathes inscrivent, au besoin, la date et l'heure de rendez-vous à venir à l'horaire de traitement du patient. (2)
  • Interpréter des graphiques dans des manuels, dans des publications professionnelles et dans des journaux universitaires pour se renseigner sur l'efficacité des techniques utilisées dans le traitement de maladies, de malformations, de blessures et de troubles. (2)
  • Trouver des données dans les formulaires d'accueil et de consentement au traitement des patients, dans les antécédents médicaux, dans les résultats d'essais en laboratoire et dans d'autres formulaires. Examiner, par exemple, s'il y a lieu, les formulaires d'antécédents médicaux pour trouver des données sur les diagnostics et les traitements prodigués antérieurement par des médecins et d'autres professionnels des soins de santé. (3)
  • Remplir des formulaires, notamment des demandes d'analyse de laboratoire, des évaluations de patients, des rapports de clinique, des relevés de traitement, des bons de commande, des factures et des reçus. Combiner, s'il y a lieu, des données de plusieurs sources afin de remplir ces formulaires. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique remplissent, au besoin, un formulaire pour prescrire un antibiotique topique à un patient diabétique atteint d'une infection au pied. Les docteurs entrent des données au besoin, notamment la date de l'ordonnance, le nom, l'adresse et l'âge du patient ainsi que le type de médicament et le dosage. (3)
  • Repérer des données dans des radiogrammes, des images diagnostiques, des croquis et des photos. Par exemple, les podiatre examinent, à l'occasion, des images diagnostiques pour localiser les dommages causés par une blessure aux muscles, aux os, aux tendons et aux ligaments du pied d'un patient. Les orthoptistes examinent, au besoin, le croquis réalisé par un ophtalmologiste de l'oeil d'un client afin de repérer l'emplacement des hémorragies. (3)
Rédaction
  • Rédiger des textes et de courtes notes dans les formulaires pour la tenue des dossiers. Par exemple, les podiatres rédigent des notes au sujet des procédures de traitement dans les dossiers des patients. Les podiatres rédigent aussi des directives dans les formulaires de laboratoire lorsqu'ils commandent des orthèses visant à corriger la position des pieds et des chevilles des patients. (1)
  • Rédiger des courriels et des lettres à l'intention de collègues, de patients et de fournisseurs. Rédiger, par exemple, s'il y a lieu, des lettres à d'autres professionnels des soins de santé pour envoyer et demander les dossiers de patients. Rédiger également, au besoin, des courriels pour répondre aux questions des patients au sujet de leurs traitements et pour demander des renseignements aux fournisseurs relativement à leurs produits et à leur calendrier de livraison. (2)
  • Rédiger, à l'intention de patients, des procédures, des directives et des recommandations explicites et précises afin de minimiser l'ambiguïté et les risques de fausse interprétation. Par exemple, les naturopathes rédigent, au besoin, des procédures de lavage nasal, des directives de respiration par narine alternée et des recommandations pour le traitement du reflux acide à l'intention des patients. Les orthoptistes rédigent, s'il y a lieu, des directives pour des exercices oculaires et des routines de correction à l'intention de patients atteints d'un défaut de vision binoculaire ou de mouvement anormal des yeux. Les ostéopathes rédigent, au besoin, des directives d'exercices d'étirement pour réduire les douleurs dorsales et améliorer la posture. (3)
  • Rédiger le texte de brochures, de dépliants et de sites Web pour faire la promotion de la santé et du bien-être et pour annoncer leurs services. Aborder obligatoirement et de manière efficace les questions clés relativement aux symptômes, aux maladies, aux troubles, aux malformations, aux blessures, à la prévention et au traitement. Rassembler, sélectionner et réécrire, au besoin, des renseignements provenant de diverses sources à l'intention d'un large éventail de patients, de professionnels des soins de santé et de représentants d'organismes communautaires. Par exemple, les naturopathes écrivent, à l'occasion, au sujet des symptômes d'une carence en magnésium ou en vitamines et du rôle important que joue le calcium pour avoir des os et des dents en santé. Les podiatres en cabinet privé rédigent, au besoin, des textes relativement à l'expertise de leur clinique en matière de traitement des oignons, des orteils en marteau, des verrues plantaires, de la tendinite, des cors, des ongles incarnés, des durillons et du pied d'athlète. (4)
  • Rédiger, au besoin, des articles et des études de cas pour des revues professionnelles, des journaux universitaires et des travaux de conférences. Décrire, s'il y a lieu, des conditions cliniques complexes vécues, exposer les diagnostics et les procédures de traitement utilisés et discuter des résultats obtenus. Par exemple, les médecins ostéopathes rédigent, s'il y a lieu, un article à propos d'une thérapie manuelle utilisée pour traiter des patients atteints de pneumonie. Les docteurs en médecine podiatrique rédigent, s'il y a lieu, un article sur le diagnostic et le traitement de l'ulcération et de l'infection du pied diabétique et sur les risques d'amputation. Les médecins naturopathes rédigent, s'il y a lieu, un article relativement au diagnostic et au traitement de l'amblyopie. (5)
CalculCalculs monétaires
  • Calculer et vérifier les montants des bons d'achat et des factures. Par exemple, les naturopathes vérifient les montants des factures des suppléments naturels, des minéraux et des vitamines achetées aux fournisseurs. Ils calculent les montants facturés, les rabais et les taxes de vente. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Créer, s'il y a lieu, des horaires de travail pour des collègues de travail. Prendre en considération les indicateurs de la charge de travail et la nécessité de répartir équitablement les tâches. Modifier, au besoin, les horaires de travail en fonction des vacances et des congés de maladie. Par exemple, les médecins naturopathes créent, au besoin, des horaires de travail pour une clinique de médecine holistique comptant douze autres praticiens, un réceptionniste, un secrétaire, un administrateur de bureau et un technicien en laboratoire. (3)
  • Préparer et surveiller, au besoin, les budgets de fonctionnement de leur bureau ou de leur clinique. Les professionnels de la santé en cabinet privé doivent veiller à ce que les dépenses de salaires, de locations, de fournitures médicales et de bureau, de services, d'assurances, de comptables, d'avocats, de périodiques, de publicité, de conférences et de formation soient entièrement couvertes par le budget. Modifier, au besoin, les éléments du budget en raison d'événements imprévus. (4)
  • Calculer, s'il y a lieu, les montants des feuilles de paye, des services et des comptes de taxe. Par exemple, les professionnels de la santé en cabinet privé calculent, s'il y a lieu, les montants des feuilles de paye des réceptionnistes, des secrétaires, des administrateurs de bureau, des techniciens en laboratoire et des adjoints médicaux. Ils multiplient le nombre d'heures travaillées par le taux horaire de salaire, calculent et soustraient les déductions pour l'impôt provincial et fédéral sur le revenu ainsi que les contributions au régime de pension et à l'assurance-emploi. Ils utilisent, à l'occasion, différents taux horaires de salaire pour les heures supplémentaires et pour le travail lors des journées fériées. (4)
  • Préparer et vérifier, au besoin, les états financiers. Par exemple, les professionnels de la santé en cabinet privé préparent et vérifient, à l'occasion, les bilans mensuels, les résultats et les états des revenus et des dépenses ainsi que les états des flux de trésorerie. (4)
Mesures et calculs
  • Mesurer les propriétés physiques à l'aide d'outils de mesure courants. Utiliser par exemple, au besoin, des balances et des thermomètres pour déterminer le poids et la température d'un patient pendant un examen physique. Les naturopathes utilisent, au besoin, des compte-gouttes pour médicaments lors de la préparation de remèdes homéopathiques à l'intention de patients. (1)
  • Prendre des mesures précises à l'aide d'outils spécialisés. Par exemple, les orthoptistes utilisent, au besoin, un synoptophore pour mesurer le niveau d'alignement, d'acuité, de strabisme et de fusion de la vision d'un patient. Les orthoptistes utilisent aussi, au besoin, un tonomètre afin de mesurer la pression hydrostatique de l'oeil et dépister le glaucome. Les docteurs en médecine podiatrique utilisent, au besoin, un pédigraphe pour évaluer la distribution de la pression du pied et un tractographe afin de mesurer les angles lors de l'évaluation de l'amplitude des mouvements des articulations du pied et de la cheville d'un patient. (3)
  • Calculer les volumes et la concentration de mélanges et de solutions à l'aide de fractions, de rapports, de taux et de pourcentages. Par exemple, les podiatres calculent, s'il y a lieu, le volume et la concentration d'un anesthésique local nécessaire pour une partie d'un pied traité en chirurgie. Les naturopathes calculent, au besoin, la quantité d'eau nécessaire pour un remède à base de plantes médicinales. (3)
Analyses des données numériques
  • Gérer des stocks réduits de fournitures médicales. Définir la quantité souhaitable en stock et calculer la rotation du stock. Calculer les quantités en stock et la quantité nécessaire pour atteindre le niveau souhaitable. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique gèrent des stocks de stérilisants, de blouses stériles de chirurgie, de gants, de seringues, de serviettes, de draps, d'agrafes pour suture cutanée, de sparadraps, de bandages, de limes à ongles, de crèmes, de lames, de matériaux de moulage d'orthèses et d'autres fournitures. (3)
  • Recueillir et analyser des données d'examen physique et des résultats de tests afin d'évaluer la santé des patients, définir les options de traitement et en surveiller le progrès. Par exemple, les ostéopathes recueillent et analysent, au besoin, les mesures du mouvement ondulatoire du crâne, des rythmes lombopelviens, des rythmes respiratoires, de l'amplitude des mouvements et du rythme cardiaque d'un patient afin d'évaluer de façon générale sa santé, d'élaborer un plan de traitement et d'évaluer les progrès. Les médecins naturopathes recueillent et analysent, au besoin, les mesures du niveau de vitamines, de nutriments, de minéraux, d'enzymes, de sucres naturels, de toxines, d'hormones, de bactéries et de virus pour déterminer les causes possibles de malaises et pour prescrire une variété de traitements naturels. (3)
  • Recueillir, analyser et interpréter, au besoin, des données de recherche au sujet du diagnostic et du traitement de maladies, de malformations, de blessures et de troubles. Par exemple, les podiatres recueillent, analysent et interprètent, s'il y a lieu, des données afin de comparer l'efficacité d'orthèses de pied, d'ondes de choc électrohydraulique et de bandage pour le traitement de la fasciite plantaire. (4)
Calcul approximatif
  • Estimer des durées pour accomplir des tâches, en faisant appel à leur expérience. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique estiment, s'il y a lieu, la durée d'un rendez-vous avec un patient en évaluant la nature et la complexité des procédures podiatriques qui seront nécessaires. (1)
  • Estimer des durées pour que les traitements des patients donnent les résultats souhaités. Prendre en considération les antécédents médicaux, l'état de santé et les objectifs à atteindre de chaque patient. Par exemple, les médecins naturopathes estiment, au besoin, le temps requis pour qu'un patient ressente les effets d'un nouveau traitement diététique. (2)
Communication verbale
  • Donner des directives à des collègues et discuter des tâches en cours avec eux. Par exemple, les ostéopathes donnent, au besoin, des directives à un secrétaire au sujet de la planification de rendez-vous de suivi avec un patient. Les docteurs en médecine podiatrique discutent, au besoin, avec un adjoint médical, à propos de la prochaine intervention chirurgicale et donnent des directives concernant les tâches, notamment la prise de rayons X et le changement des bandages d'un patient. (2)
  • Négocier les prix et coordonner les livraisons de produits et d'équipement avec les fournisseurs. Par exemple, les naturopathes négocient, à l'occasion, le prix de vitamines, de suppléments naturels et d'autres produits naturels avec des représentants commerciaux. Les podiatres coordonnent, à l'occasion, avec les fournisseurs d'équipement médical la livraison de chaises de podiatre, de tables d'examen, de lampes de direction, de stérilisateurs, d'appareils à rayons X, de tractographes et de pédigraphes. (2)
  • Discuter des conditions, des diagnostics et des traitements des patients avec d'autres professionnels des soins de santé. Par exemple, les podiatres discutent, au besoin, des antécédents médicaux, du diabète et du plan de traitement d'un patient avec le médecin de famille orienteur. Les naturopathes consultent, au besoin, des herboristes au sujet de changements de régime afin de soulager le côlon irrité d'un patient. Les orthoptistes discutent, au besoin, avec un ophtalmologiste au sujet des résultats de l'examen de la vue d'un patient, de strabisme et d'amblyopie et de la nécessité d'effectuer une chirurgie correctrice. (3)
  • Interagir avec les patients et avec leur famille. Mettre les patients et leur famille en confiance, et les interroger afin de recueillir et de clarifier les renseignements concernant leur santé physique, émotionnelle et mentale. Écouter les descriptions des symptômes et rassurer les patients. Expliquer les diagnostics et discuter des avantages et des inconvénients de diverses approches de traitement. Répondre aux questions concernant les procédures de traitement et apaiser les inquiétudes. Informer les patients au sujet de soins particuliers, d'exercices, de régimes, de mesures d'hygiène et d'autres mesures, et les orienter vers d'autres professionnels des soins de santé, au besoin. (3)
  • Diriger des réunions avec des confrères de travail et discuter de l'horaire des rendez-vous, des procédures de facturation, de l'administration, des besoins en matière d'équipement et d'autres questions concernant leur travail. Enseigner, au besoin, lors de ces réunions, des procédures et des techniques qu'ils ont mis au point et faire une démonstration de l'utilisation du nouvel équipement. Par exemple, les orthoptistes enseignent, s'il y a lieu, la façon appropriée d'utiliser un exophtalmomètre à des techniciens en ophtalmologie aux services de consultation ophtalmologiques. Les naturopathes démontrent, s'il y a lieu, une nouvelle technique pour le traitement du reflux acide à des collègues à un centre de mieux-être. (3)
  • Faire des présentations à l'intention de collègues et de groupes communautaires. Adopter, au besoin, un style de présentation et une terminologie appropriés pour des personnes qui ne connaissent pas les sujets présentés. Par exemple, les ostéopathes font, s'il y a lieu, une présentation concernant les différences des réactions individuelles à la manipulation vertébrale lors d'un symposium organisé par une association professionnelle. Les orthoptistes s'adressent, au besoin, à des étudiants au cours prémédical en ophtalmologie au sujet du lien entre la cécité chez les adultes et le glaucome, les cataractes et la rétinopathie diabétique. Les podiatres s'adressent, au besoin, à des groupes communautaires au sujet de la prévention et du traitement de troubles courants des pieds. (4)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Prendre conscience que certains patients ne se présentent pas ou se présentent en retard à leurs rendez-vous. Rappeler avec diplomatie à ces patients qu'ils ont des horaires chargés et qu'ils ne peuvent accepter que des patients arrivent en retard ou qu'ils ne se présentent pas du tout. Facturer aussi, au besoin, les patients pour les rendez-vous manqués. (2)
  • Faire face à des retards de la part de fournisseurs, ce qui peut nuire aux plans de traitement et aux rendez-vous. Par exemple, les podiatres font face, à l'occasion, à des retards causés par un manque de techniciens dans les laboratoires orthétiques et par conséquent ne sont pas en mesure de traiter des commandes. Communiquer avec les laboratoires pour confirmer la durée des retards et trouver d'autres laboratoires en mesure de fabriquer des orthèses de pied en attendant. (2)
  • Rencontrer des patients difficiles à traiter. Par exemple, les orthoptistes travaillent souvent avec des enfants qui ont peur des kératomètres, des ophtalmomètres, des exophtalmomètres, des réfracteurs et d'autres outils de mesure optique. Ils rassurent les enfants grâce à leur voix, leurs gestes et leurs expressions faciales, et effectuent les procédures nécessaires le plus rapidement possible. Ils récompensent au besoin, un bon comportement en donnant un petit jouet. Les naturopathes éprouvent des difficultés à faire en sorte que certains patients suivent des régimes particuliers de surveillance de l'alimentation et de consommation de suppléments. Ils essaient différentes approches pour motiver les patients à suivre le régime prescrit. Ils recommandent, au besoin, s'ils échouent dans leur tentative, d'autres possibilités de traitement aux patients. (3)
Prise de décision
  • Sélectionner des travailleurs pour des postes de réceptionniste, secrétaire, administrateur de bureau, technicien en laboratoire et adjoint médical. Prendre en considération le niveau de scolarité, les compétences, l'expérience, les forces, les faiblesses et la disponibilité. (2)
  • Sélectionner des fournisseurs pour des produits, du matériel et de l'équipement en particulier. Prendre en considération divers facteurs, notamment la qualité, les spécifications, le prix et les dates de livraison promises. Par exemple, les naturopathes choisissent des fournisseurs de produits naturels pour des vitamines et des suppléments naturels. Les podiatres choisissent des laboratoires orthétiques pour les orthèses de pied et des fournisseurs d'équipement médical pour des chaises de podiatre, des tables d'examen, des lampes de direction, des stérilisateurs, des machines à rayons X, des tractographes et de pédigraphes. (2)
  • Sélectionner les professionnels des soins de santé vers qui ils orientent les patients si les diagnostics et les traitements requis dépassent leurs compétences. Par exemple, les ostéopathes orientent, s'il y a lieu, un patient présentant des symptômes neurologiques constituant un danger de mort vers son médecin de famille. Les naturopathes orientent, au besoin, un patient atteint de graves problèmes dorsaux à un chiropraticien en qui ils ont confiance. Les orthoptistes orientent un patient dont l'oeil gauche présente une tumeur vers un certain oncologue oculaire, qui est mieux à même de diagnostiquer et de traiter des cancers des yeux. (3)
Pensée Critique
  • Évaluer le rendement des travailleurs, entre autres les réceptionnistes, les secrétaires, les administrateurs de bureau, les techniciens de laboratoire et les adjoints médicaux. Dans le cadre de ces évaluations, déterminer dans quelle mesure les travailleurs répondent aux attentes et respectent les règlements établis, les procédures et les échéances. Recommander des formations supplémentaires, une supervision accrue, des promotions et une réaffectation des tâches à la suite des évaluations de rendement. (2)
  • Évaluer la santé des patients. Examiner les formulaires des antécédents médicaux, les demandes de consultation et les dossiers de traitement. Clarifier des renseignements concernant les conditions physiques, émotionnelles et mentales des patients par l'entremise d'entrevues. Effectuer, au besoin, des examens physiques, prendre des radiographies et des images de diagnostic, commander des tests de laboratoire et interpréter les résultats. À la suite de ces évaluations, diagnostiquer, s'il y a lieu, les maladies, les malformations, les blessures et les troubles de santé mentale et recommander des plans de traitement. (3)
  • Évaluer l'efficacité des procédures utilisées pour traiter l¿état des patients. Planifier des visites régulières avec les patients pendant et après les traitements pour effectuer un suivi de l'évolution des symptômes et pour s'assurer qu'il n'y ait aucune rechute. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique évaluent l'efficacité des orthèses, des plâtres, des écrans, de la physiothérapie, des médicaments et de la chirurgie pour traiter des maladies précises, des malformations et des blessures relatives aux pieds. (3)
  • Évaluer la pertinence des logiciels utilisés pour des cas précis. Déterminer des critères de rendement tels la rapidité, la souplesse et la compatibilité avec l'équipement actuel. Recueillir et analyser les spécifications et les opinions d'experts. Par exemple, les naturopathes évaluent, s'il y a lieu, la pertinence de bases de données homéopathiques pour chercher des données concernant les symptômes et les approches de traitement. Les podiatres évaluent, s'il y a lieu, la pertinence d'un logiciel de gestion de bureaux de soins de santé pour créer les dossiers des patients, prendre des rendez-vous pour les patients, vérifier l'inventaire et effectuer le suivi des comptes financiers de leurs cliniques. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les autres professionnels en diagnostic et en traitement de la santé planifient et organisent leurs tâches pour répondre aux besoins de leurs patients. Ils établissent des priorités et donnent des commentaires concernant la planification quotidienne des rencontres avec les patients, même si ce sont souvent leurs secrétaires qui déterminent les rendez-vous. Les annulations de rendez-vous, les retards des fournisseurs, les cas d'urgence et d'autres événements fortuits les obligent à réorganiser fréquemment leurs tâches. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les autres professionnels en diagnostic et en traitement de la santé jouent un rôle de premier plan dans l'organisation et la planification de services de santé et contribuent à la planification à long terme et stratégique de leurs organisations. Ils doivent, au besoin, confier des tâches aux réceptionnistes, aux secrétaires, aux administrateurs de bureau, aux techniciens en laboratoire, aux adjoints médicaux et aux autres travailleurs.

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir du nom des patients et des détails les concernant, de diagnostics et de traitements afin d'épargner du temps, de simplifier la communication et de démontrer un intérêt véritable.
  • Se souvenir des procédures utilisées durant la journée, des problèmes particuliers survenus et des recommandations dont il a été question afin de remplir le dossier d'un patient à la fin de la journée.
Recherche de renseignements
  • Trouver des renseignements sur la santé des patients en leur posant des questions, en consultant les professionnels des soins de santé orienteurs et en cherchant dans des formulaires d'antécédents médicaux et des relevés de traitements. (2)
  • Trouver de l'information sur les conférences, les séminaires, les symposiums, les ateliers et les cours disponibles pertinents pour leur domaine de spécialité en consultant des collègues, en cherchant dans des revues et des bulletins professionnels, en communiquant avec des associations professionnelles, des organismes de formation privés et des universités, et en parcourant leurs sites Web. (3)
  • Trouver de l'information concernant le diagnostic et le traitement de maladies, de malformations, de blessures et de troubles qui ne leur sont pas familiers en consultant des collègues et en cherchant dans des sources, notamment des manuels, des publications professionnelles, des journaux universitaires et Internet. (3)
  • Trouver des renseignements précis sur des produits, du matériel et de l'équipement utilisé dans leur domaine de spécialité en consultant un large éventail de sources. Par exemple, les docteurs en médecine podiatrique trouvent, s'il y a lieu, des renseignements détaillés sur des médicaments, notamment en ce qui concerne le dosage optimal, les indications, les interactions possibles, les caractéristiques biochimiques, les mécanismes d'action et les effets secondaires et indésirables en lisant les étiquettes et les notices d'accompagnement du produit, en consultant les pharmaciens et en fouillant dans le «Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques». Analyser ces renseignements pour être en mesure de prescrire les médicaments appropriés aux patients. (4)
Technologie numérique
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Rédiger et modifier, par exemple, des textes pour des lettres, des procédures, des directives, du matériel de promotion, des rapports d'étude de cas, et des articles de journaux à l'aide de logiciels de traitement de texte tels que Word. Utiliser généralement des caractéristiques de mise en forme de page et de caractères de base. (2)
  • Utiliser, au besoin, des logiciels de création graphique. Créer, par exemple, à l'occasion, des diaporamas à l'aide de logiciels de présentation tels que PowerPoint. Importer, s'il y a lieu, des images numérisées afin d'élaborer des présentations efficaces à l'intention de patients, de collègues et de groupes communautaires. (2)
  • Utiliser, au besoin, des bases de données. Par exemple, les naturopathes utilisent, au besoin, des bases de données sur l'homéopathie telles que RADAR, «Encyclopedia Homeopathica», «MacRepertory et ReferenceWorks» pour chercher, afficher et imprimer des données traitant de symptômes et d'approches de traitement. Les docteurs en médecine podiatrique et les orthoptistes utilisent, au besoin, la base de données Medline pour chercher et imprimer des articles sur la médecine. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Utiliser, par exemple, un logiciel de courriel tel qu'Outlook ou Eudora pour échanger des courriels et des pièces jointes avec des collègues, des fournisseurs et des patients. (2)
  • Utiliser Internet. Utiliser, par exemple, des navigateurs tels qu'Explorer ou Firefox pour obtenir des renseignements concernant des états de santé particuliers, des traitements, de l'équipement et des fournisseurs. Utiliser aussi ces navigateurs pour consulter des sites Web d'associations professionnelles et des journaux en ligne ainsi que pour participer à des forums de discussion. (2)
  • Utiliser, au besoin, d'autres logiciels et programmes. Par exemple, les praticiens en cabinet privé évaluent, au besoin, leurs besoins et choisissent des logiciels de gestion administrative des soins de santé d'entreprises telles que Medical Software Canada, FOCUS Multisystèmes and CTRL Informatique. Produire au besoin, à l'aide de ces logiciels, les dossiers des patients, les horaires et établir les rendez-vous, contrôler le stock et assurer le suivi des comptes financiers. Participer aussi à la configuration des logiciels et à la formation des collègues qui les utiliseront. (4)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les autres professionnels en diagnostic et en traitement de la santé coordonnent et intègrent leurs tâches avec d'autres professionnels de la santé. Ils peuvent diriger, superviser et former les réceptionnistes, les secrétaires, les administrateurs de bureau, les techniciens de laboratoire, les adjoints médicaux et autres membres du personnel afin de s'assurer de la qualité, de l'efficience et de l'efficacité des services de santé. Ils coordonnent également leurs propres tâches avec celles des médecins de famille, des médecins spécialistes et autres professionnels de la santé pour traiter les maladies, les malformations, les blessures et les troubles de santé mentale des patients. (3)

Formation continue

L'apprentissage continu fait partie intégrante du travail des autres professionnels en diagnostic et en traitement de la santé. Ils doivent se tenir au courant de nouvelles procédures de diagnostic et de traitement, des modifications législatives et des progrès technologiques dans leur domaine de spécialité. Ils acquièrent de nouvelles connaissances en discutant avec des collègues, en naviguant sur Internet et en lisant beaucoup. Ils prennent part à des conférences, à des séminaires, à des symposiums, à des ateliers et à des cours portant sur des sujets pertinents à leur domaine de spécialité et organisés par des associations professionnelles, des organismes de formation privés et des universités. Ils peuvent être tenus par des organismes de réglementation provinciaux d'élaborer leur propre plan d'apprentissage et de parfaire continuellement leurs connaissances afin de conserver leur certification professionnelle. (4)

Date de modification :