Compétences Professeur/professeure d'arts industriels au niveau primaire près de Montréal (QC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de professeur/professeure d'arts industriels au niveau primaire au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Enseignants/enseignantes aux niveaux primaire et préscolaire (CNP 4032).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Préparer la matière à enseigner aux élèves conformément à un programme approuvé
  • Participer à des réunions du personnel, des conférences éducatives et des ateliers de formation destinés aux enseignants
  • Reconnaître les besoins d'apprentissage particuliers des enfants
  • Évaluer les progrès des élèves et discuter de leurs résultats avec eux, leurs parents et les autorités scolaires
  • Élaborer le contenu des cours
  • Enseigner aux élèves à l'aide d'un plan méthodique comprenant des cours, des discussions, des présentations audiovisuelles et des sorties éducatives
  • Préparer, administrer et corriger les examens
  • Diriger les élèves dans des activités visant à promouvoir leur développement physique, mental et social et leur maturité scolaire
  • Préparer et mettre en oeuvre des programmes d'orthopédagogie pour les élèves qui nécessitent une aide additionnelle
  • Indiquer les devoirs à faire à la maison et les corriger

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession. Cette section sera mise à jour bientôt.

Lecture
  • Lire des notes manuscrites de collègues, d'élèves et de parents, de même que des commentaires inscrits sur des formulaires de production de rapports et d'administration. (1)
  • Lire des consignes d'utilisation sur des étiquettes de médicaments prescrits à administrer à des enfants. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des instructions pour administrer une dose d'épinéphrine injectable si un élève a une réaction allergique aux amandes. (1)
  • Lire des courriels d'autres enseignants, de professionnels du milieu scolaire et de parents pour planifier ou confirmer des modalités de rendez-vous, répondre à des questions ou demander des renseignements sur l'état des travaux en équipe ou en comité. (2)
  • Lire des dossiers permanents d'élèves qui s'ajoutent aux classes. Prêter une attention particulière à des aspects tels que les réalisations aux niveaux scolaire et social, les défis que l'élève a dû relever et les évaluations qu'ont faites des médecins spécialisés, des psychologues, des travailleurs sociaux, des orthophonistes et d'autres spécialistes. Adapter ainsi les milieux d'apprentissage pour répondre aux besoins de tous les enfants. (3)
  • Lire des bulletins de la province, du district scolaire et de l'école qui présentent un survol du programme d'enseignement, des modifications apportées aux politiques et aux procédures, ainsi que des annonces des événements à venir. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des documents sur les prochaines réformes pédagogiques dans les écoles élémentaires ou sur les nouvelles procédures à suivre pour aiguiller vers des psychologues et d'autres professionnels des élèves qui éprouvent des difficultés d'apprentissage et d'adaptation psychosociale. Consulter également ces bulletins pour obtenir de l'information pouvant influer sur les méthodes pédagogiques. (3)
  • Lire des manuels et des guides sur les programmes d'enseignement qui survolent ou résument le contenu de ces programmes et exposent en détail les activités d'apprentissage et les résultats prévus chez les élèves à divers niveaux scolaires. Lire des documents sur des matières de base telles que la lecture, l'écriture et l'arithmétique ou des matières spécialisées telles que le français ou l'anglais, langue seconde. Interpréter l'information provenant des manuels et des guides sur les programmes d'enseignement pour concevoir des plans de leçons collectifs et individuels. (4)
  • Lire toute une gamme de publications spécialisées pour se tenir à jour des nouvelles recherches, théories, techniques et ressources dans le domaine de l'éducation. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des documents sur les résultats des récentes recherches sur le cerveau qui expliquent les différences d'apprentissage de chaque individu. Se renseigner au besoin, sur les nouveaux logiciels éducatifs pour enseigner la lecture, l'écriture et les mathématiques et y puiser des suggestions à appliquer aux salles de classe, ainsi que des renseignements à transmettre aux autres enseignants, aux professionnels du milieu scolaire et aux parents. (4)
  • Lire toute une gamme d'histoires, de dissertations et d'autres textes rédigés par les élèves. Lire ces textes avec soin, en faisant des inférences de niveau supérieur pour fournir une rétroaction et critiquer des aspects tels que la structure logique, la sélection des mots et la construction des phrases. Se reporter également à ces textes pour évaluer le rendement et le progrès des élèves. Par suite de ces évaluations, rajuster, s'il y a lieu, les stratégies d'enseignement ou de recommander de nouvelles interventions professionnelles de la part d'orthophonistes. (5)
Utilisation de documents
  • Examiner des listes d'objectifs que doivent atteindre les élèves pendant certaines périodes d'évaluation. (1)
  • Vérifier des posologies sur des étiquettes de médicaments à administrer aux enfants. (1)
  • Parcourir des formulaires de consentement des parents pour repérer des signatures avant d'amener les enfants en excursions pédagogiques ou de les recommander à des fins d'évaluations psychoéducatives. (1)
  • Consulter des calendriers et des horaires pour trouver de l'information sur des leçons individuelles et collectives à préparer et à remettre. (2)
  • Se reporter à des pictogrammes pour que les élèves puissent comprendre et réagir lorsque la communication écrite ou verbale est restreinte en raison de l'âge ou de handicaps intellectuels ou physiques. (2)
  • Étudier des dessins pour comprendre et enseigner des étapes de montage. Montrer par exemple, s'il y a lieu, comment construire une cabane à moineaux en suivant les illustrations d'assemblage. (3)
  • Consigner le rendement et les progrès des élèves sur des formulaires de suivi. Saisir toute une gamme de données dans une série de formulaires au sujet des présences, du rendement scolaire, des interventions pédagogiques et du développement global des enfants. (3)
  • Interpréter des graphiques contenus dans des manuels, des publications spécialisées et des sites Web pour connaître l'efficacité de diverses techniques didactiques. Compiler, s'il y a lieu, de l'information à partir d'un certain nombre de graphiques et de textes d'accompagnement pour bien comprendre l'efficacité des techniques. (4)
Rédaction
  • Rédiger des courriels à l'intention de parents et de collègues pour planifier des réunions et communiquer de l'information. (1)
  • Préparer des plans de leçons suivant les programmes d'enseignement approuvés pour organiser le déroulement et le contenu des activités collectives et individuelles. Communiquer ces plans abrégés et informels aux aides-enseignants et aux enseignants stagiaires. (1)
  • Écrire des notes et inscrire des informations dans des formulaires. Décrire dans les rapports d'incidents, par exemple, les circonstances dans lesquelles se sont produites les blessures d'un étudiant. (2)
  • Rédiger, à l'intention des parents, des lettres portant sur toute une gamme de sujets. Écrire, par exemple, s'il y a lieu, aux parents pour les informer d'excursions pédagogiques à venir et solliciter leur participation, ou encore pour obtenir leur consentement avant de soumettre les enfants à des évaluations psychoéducatives. (2)
  • Rédiger des rapports d'évaluation des élèves plusieurs fois par année au profit des élèves, des parents et des administrateurs d'écoles. Y faire des commentaires sur les réalisations, les progrès, les modes d'apprentissage, les habiletés sociales et la confiance personnelle des élèves. Choisir avec soin les mots utilisés pour motiver les élèves, encourager les parents et réduire le risque d'interprétations erronées. (3)
  • Rédiger des plans d'intervention pour les enfants ayant des troubles d'apprentissage ou d'adaptation psychosociale. Y décrire les résultats des évaluations réalisées conjointement avec les parents, les psychologues, les travailleurs sociaux et les orthophonistes et y préciser les forces des élèves, les besoins pédagogiques, les objectifs visés, les types d'intervention privilégiées et les stratégies proposées. Consulter ces plans pour examiner les progrès des élèves. (3)
CalculCalculs monétaires
  • Calculer des sommes recueillies au moyen d'activités de financement telles que la vente de calendriers et de chocolats. (1)
  • Calculer des montants à réclamer auprès de parents pour les excursions pédagogiques. Y ajouter les frais de transport, d'hébergement, de nourriture et autres, et calculer les frais par élève. (2)
  • Calculer des sommes, des rabais, des taxes et des totaux sur des bons de commande de livres, de matériel d'artiste, d'équipement de gymnastique et d'autres fournitures scolaires. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Établir des calendriers quotidiens et hebdomadaires de cours collectifs et individuels avec les élèves, en tenant compte des horaires établis par l'école. Rajuster souvent les calendriers en raison de pénuries de fournitures scolaires, de tempêtes de neige et d'autres événements imprévus. (3)
  • Préparer et surveiller des budgets d'excursions pédagogiques et d'autres activités parascolaires. S'assurer que les dépenses engagées pour le transport, l'hébergement, la nourriture et les droits d'entrée respectent les montants budgétisés. (3)
Mesures et calculs
  • Calculer les quantités de livres, de matériel d'artiste, d'équipement de gymnastique et d'autres fournitures scolaires à acheter pour les classes. (2)
  • Calculer des dimensions physiques et des distances à l'échelle pour enseigner les rudiments de la géométrie et de la géographie. Mesurer des distances à l'échelle à partir de cartes, les convertir en distances réelles et calculer des superficies et des périmètres de formes simples telles que des rectangles et des triangles. (3)
  • Mesurer des ingrédients et créer des solutions et des mélanges pour des projets d'artisanat, d'art culinaire et de sciences. Mélanger, par exemple, s'il y a lieu, des quantités de peinture et d'eau pour obtenir des concentrations précises. Au besoin aussi, rajuster des quantités de mélanges pour des groupes élargis ou réduits d'élèves. (3)
Analyses des données numériques
  • Comparer des notes d'élèves à différentes étapes pour en évaluer les progrès. (1)
  • Calculer des moyennes de pointages à des tests et à des évaluations. Comparer, au besoin aussi, une note de test individuelle à la moyenne de la classe. (2)
  • Recueillir et analyser des données numériques à propos des réalisations scolaires des élèves et produire des statistiques pour les parents et les administrateurs d'écoles. (3)
Calcul approximatif
  • Se fonder sur l'expérience pour estimer le délai de préparation et de mise en oeuvre des plans de leçons. (1)
Communication verbale
  • Parler à des fournisseurs pour commander du nouveau matériel didactique, des équipements et des logiciels éducatifs ou encore pour leur poser des questions à ce sujet. (1)
  • S'entretenir avec des aides-enseignants et des enseignants stagiaires pour parler de plans de leçons et d'activités pédagogiques. Attribuer de nouvelles tâches, examiner les tâches achevées et se renseigner sur l'état des travaux des élèves. (2)
  • S'entretenir, s'il y a lieu, avec des porte-parole d'organismes communautaires, d'associations professionnelles, de ministères provinciaux de l'Éducation et d'universités pour échanger de l'information sur des projets spéciaux et coordonner des activités. Parler, par exemple, à des représentants d'oeuvres de bienfaisance pour coordonner des activités de financement auxquelles participent les élèves. Répondre, au besoin aussi, à des professeurs d'universités qui demandent un appui pour des études de recherche, notamment des enquêtes sur le lien entre la créativité et le niveau socio-économique. (2)
  • Communiquer avec des directeurs d'écoles, des administrateurs et des collègues de travail pour discuter des calendriers, obtenir des conseils et examiner les politiques, les procédures et les programmes de la province, du district et de l'école. Présenter, à l'occasion de ces réunions, de l'information aux autres enseignants sur des projets proposés ou des thèmes abordés lors de conférences auxquelles les enseignants aux niveaux primaire et préscolaire ont assisté. (3)
  • Enseigner des matières de base telles que la lecture, l'écriture et l'arithmétique ou des matières spécialisées comme l'anglais ou le français, langue seconde, selon une formule collective ou individuelle. Présenter les leçons et les exemples, expliquer les règles, animer des discussions et questionner les élèves pour s'assurer qu'ils saisissent les concepts. Instaurer un climat de confiance et encourager les élèves à participer activement au processus d'apprentissage. (4)
  • Parler à des parents, des psychologues, des travailleurs sociaux et des orthophonistes pour échanger de l'information sur des élèves et discuter de plans d'intervention. Examiner les réalisations scolaires des élèves, discuter de leurs comportements, forces, besoins et réseaux de soutien, déterminer les buts visés par les interventions de l'école et proposer des stratégies. Enseigner, au besoin, aux parents comment contribuer à la réussite des interventions du milieu scolaire. Adapter les messages dans le cas de parents qui ne parlent aucune des deux langues officielles. (4)
  • Animer et diriger des activités parascolaires ayant pour but de promouvoir le développement intégral des élèves. Surveiller et appuyer les élèves par toute une gamme d'exercices dans une foule de contextes pour développer leurs compétences sur les plans physique, intellectuel et social. Au cours de chaque activité, écouter les élèves et les observer pour évaluer leurs niveaux de confort et les aider à résoudre les conflits. À la fin des activités parascolaires, animer des séances de rétroaction pour aider les élèves à exprimer leurs opinions et obtenir des suggestions permettant de rendre les futures activités plus efficaces et plus plaisantes. (4)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Faire face à des pénuries de manuels, de matériel artistique, d'équipement d'éducation physique ou d'autres fournitures scolaires destinés aux classes. Demander alors aux élèves de partager les fournitures ou opter pour d'autres activités. (1)
  • Découvrir que certains élèves n'ont pas de vêtements adéquats, de fournitures scolaires ou d'autres biens de première nécessité. Fournir aux enfants de menus articles tels que des stylos et des feuilles puisés dans les réserves de fournitures scolaires ou leur procurer des denrées pour le déjeuner. Si les enfants se présentent systématiquement à l'école non préparés, téléphoner, s'il y a lieu, aux parents pour leur faire savoir que leurs enfants n'apprennent pas bien parce qu'ils sont mal nourris, mal vêtus ou mal outillés. Dans des situations extrêmes, inciter, s'il y a lieu, l'administration de l'établissement à faire intervenir les organismes de services sociaux ou de recourir à une autre forme d'aide externe. (2)
  • Présumer, à l'occasion, que les élèves sont victimes d'abus de la part de membres de la famille ou qu'ils s'adonnent à des activités criminelles. En aviser les directeurs d'écoles, documenter ses observations et appliquer les procédures établies pour aviser les autorités responsables de la protection de la jeunesse. (3)
  • Constater que des élèves s'intimident. En pareils cas, réunir, s'il y a lieu, les élèves qui taxent et leurs victimes pour leur permettre d'exprimer leurs sentiments et leur faire prendre conscience des conséquences de leurs comportements. Discuter, au besoin, du thème de l'intimidation avec les classes et effectuer des jeux de rôles pour aider les élèves à développer de l'empathie. Demander, au besoin aussi, à des directeurs d'écoles, à des travailleurs sociaux ou à des psychologues d'intervenir si le taxage persiste. (3)
  • Remarquer une diminution soudaine du rendement scolaire de certains élèves. Parler en privé à ces élèves pour explorer les motifs pouvant expliquer la baisse de rendement. Si un sentiment d'apathie semble être la cause principale, tenter différentes stratégies de motivation. Si ces stratégies sont infructueuses, discuter, s'il y a lieu, du comportement des élèves avec des collègues pour obtenir leurs impressions et voir s'ils peuvent suggérer de nouvelles démarches. (3)
Prise de décision
  • Décider quelles responsabilités de la salle de classe attribuer à quels élèves. Confier, par exemple, les responsabilités des animaux et des plantes dans la classe tour à tour à chacun des élèves, par souci d'équité. (1)
  • Décider, s'il y a lieu, quels livres, matériel artistique, équipement d'éducation physique et autres fournitures scolaires acheter pour les classes. Prendre les décisions en fonction d'analyses des programmes d'enseignement, des budgets, des niveaux de compétence et des intérêts des élèves. (2)
  • Déterminer quels travaux éducatifs, activités et structures offrir aux élèves selon une analyse de leurs capacités. Utiliser les connaissances professionnelles pour décider des niveaux et des types de travaux et d'activités qui procureront un défi aux élèves tout en leur permettant d'obtenir une éducation bien équilibrée. (3)
  • Déterminer comment réprimander les élèves qui manifestent des écarts de conduite. Décider par exemple, s'il y a lieu, de garder des élèves en retenue après les cours par suite d'avertissements répétés. (3)
Pensée critique
  • Ils évaluent la compréhension des élèves relativement aux sujets abordés en classe. Ils choisissent ou rédigent les devoirs, les tests et les exercices de contrôle qui conviennent. Ils les administrent, les corrigent, les notent et les interprètent. (2)
  • Ils jugent l¿intégralité et la clarté des instructions écrites élaborées pour les tests, les exercices de contrôle, les devoirs et d¿autres documents qui s¿adressent aux élèves. Ils relisent les documents afin de s¿assurer que les renseignements essentiels sont présents et que la formulation n¿entraîne aucune erreur d¿interprétation. (2)
  • Ils évaluent la satisfaction des élèves en ce qui concerne les activités en classe et parascolaires. À la fin des activités, ils animent des séances de rétroaction en vue d¿obtenir le point de vue des élèves sur ce qui a bien et moins bien fonctionné, et d¿obtenir des suggestions visant à rendre les activités à venir plus efficaces et plaisantes. (2)
  • Ils évaluent régulièrement les progrès des élèves. Ils examinent les dossiers scolaires cumulatifs et discutent du perfectionnement des élèves avec les parents, les psychologues, les travailleurs sociaux et les orthophonistes. Ils analysent les forces et les faiblesses des élèves, de même que le travail à faire afin d¿atteindre les objectifs déterminés antérieurement. Au moyen de ces évaluations, ils peuvent modifier leurs stratégies d¿enseignement ou recommander de nouvelles interventions professionnelles. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les enseignants aux niveaux primaire et préscolaire travaillent dans des milieux dynamiques caractérisés par de nombreuses demandes concurrentielles. Ils planifient les activités pédagogiques en respectant le cadre qu'imposent les calendriers scolaires. Cependant, ils doivent intégrer leurs interventions à celles des autres enseignants, des aides-enseignants, des administrateurs d'écoles et de district, des parents, des psychologues, des travailleurs sociaux et des orthophonistes. Leur capacité d'aider plusieurs enfants dans différents travaux en même temps et de gérer les priorités est cruciale à la réalisation de leurs tâches. Ils peuvent devoir annuler et reporter des activités collectives et individuelles par suite d'événements imprévus comme des tempêtes de neige.

Planification et organisation du travail des autres

Les enseignants aux niveaux primaire et préscolaire sont chargés d'attribuer des tâches aux aides-enseignants et aux enseignants stagiaires qui les aident à mettre en oeuvre les plans de leçons. Ils contribuent à la planification stratégique au niveau de l'école, du district et de la province.

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des noms de nombreux élèves, parents, gardiens, enseignants et professionnels du milieu scolaire pour faciliter la communication. Les noms changent chaque année.
  • Se souvenir des détails à propos du quotidien, des passe-temps, des goûts et des aversions des élèves afin d'épargner du temps, de démontrer un intérêt sincère et de bâtir la confiance.
  • Se souvenir des détails des incidents dont ils sont témoins afin d'en faire rapport avec précision.
  • Se souvenir des détails des activités en classe pour en assurer le suivi.
  • Se souvenir des politiques et des procédures de la province, du district et de l'école afin de les respecter.
  • Se souvenir des activités et des stratégies fructueuses utilisées par le passé pour offrir l'enseignement et motiver les élèves.
Recherche de renseignements
  • Trouver de l'information sur des activités parascolaires convenant aux élèves en consultant les journaux et en interrogeant leurs collègues. (2)
  • Consulter un large éventail, y compris des manuels, des publications spécialisées et des sites Web, pour trouver des plans de leçons et du matériel didactique transférables. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser des bases de données. Entrer et visualiser, par exemple, les données sur les présences et les progrès des élèves de même que les coordonnées des parents. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriels accompagnés de pièces jointes avec les autres enseignants, les professionnels du milieu scolaire et les parents. (2)
  • Utiliser des logiciels de traitement de textes. Se servir, par exemple,de logiciels de traitement de textes tels que Word ou WordPerfect pour rédiger, réviser et formater des lettres, des plans de leçons, des travaux, des tests, des évaluations d'élèves et d'autres documents. Utiliser, au besoin, des logiciels de traitement de textes tels que Tap'Touche pour enseigner aux élèves les rudiments de la saisie de texte au clavier. (3)
  • Utiliser des logiciels de graphisme. Créer, par exemple, s'il y a lieu, des jeux de diapos pour les élèves, les parents ou les collègues en se servant de logiciels de présentation tels que PowerPoint. Afin d'élaborer des exposés attrayants, importer, s'il y a lieu, des photographies balayées par scanner et des images téléchargées au moyen d'autres logiciels. (3)
  • Utiliser des tableurs. Créer, par exemple, des chiffriers électroniques pour repérer les notes des élèves et calculer les moyennes en se servant de programmes tels qu'Excel. (3)
  • Utiliser Internet. Se servir, par exemple, de programmes tels qu'Internet Explorer et Netscape Navigator pour accéder à des ressources pédagogiques et à des sites Web de jeux interactifs, et aider les élèves à parfaire leurs habiletés de recherche. (3)
  • Utiliser d'autres applications informatiques et logicielles. Évaluer, acheter, télécharger et utiliser par exemple, s'il y a lieu, des jeux éducatifs tels que Graph Club et Le grenier de grand-mère pour aider les élèves à améliorer leurs compétences en mathématiques, en lecture et en écriture. (3)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les enseignants aux niveaux primaire et préscolaire accomplissent une partie de leur travail de manière autonome, mais travaillent également avec les autres enseignants, les aides enseignants, les administrateurs d¿école et de district, les parents, les psychologues, les travailleurs sociaux, les orthophonistes et le personnel infirmier. Ils peuvent travailler de manière autonome ou avec des aides enseignants ou des élèves maîtres afin d¿élaborer les plans de leçons individuels et en groupe, d¿enseigner aux élèves, de corriger et de noter les devoirs, ainsi que de rédiger les rapports de progrès des élèves. Ils coordonnent leur travail avec celui des autres enseignants et avec les administrateurs d¿école et de district et les parents dans le but d¿examiner les politiques et les programmes d¿enseignement, d¿amasser des fonds et d¿organiser des activités parascolaires pour les élèves. Ils collaborent avec les parents, les psychologues, les travailleurs sociaux et les orthophonistes afin d¿établir et de mettre en ¿uvre des plans d¿intervention qui traitent des besoins spéciaux des enfants qui ont des problèmes d¿apprentissage ou des difficultés psychosociales. Ils peuvent également consulter divers intervenants et collaborer avec eux, comme des organisations communautaires, des associations de professionnels, les ministères provinciaux de l¿Éducation et des universités pour des projets spéciaux. (3)

Formation continue

La formation continue fait partie intégrante du travail des enseignants aux niveaux primaire et préscolaire. Ceux-ci doivent savoir où obtenir l'information dont ils ont besoin et se tenir au courant des recherches, des théories, des techniques et des ressources en éducation. Au quotidien, ils acquièrent de nouveaux apprentissages en observant les élèves et en lisant des manuels, des bulletins et des publications spécialisées. Ils visualisent des bandes vidéo, naviguent sur Internet à l'affût de ressources pédagogiques et discutent de questions d'éducation avec leurs collègues. Ils assistent également à des conférences, à des séminaires, à des colloques, à des ateliers et à des cours sur divers thèmes tels que l'intégration des technologies informatiques dans la salle de classe, l'amélioration des compétences en lecture et en écriture chez les jeunes enfants, les communications relationnelles et la mise en oeuvre des réformes pédagogiques dans les écoles primaires.

Les enseignants aux niveaux primaire et préscolaire sont régis par les ministères provinciaux de l'Éducation. Ils peuvent être tenus d'élaborer leurs propres plans d'apprentissage et d'acquérir une formation continue pour conserver leur agrément professionnel. (4)

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :