Perspectives d’emploi Cuisinier/cuisinière dans la Région de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des Cuisiniers/cuisinières dans la Région de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Ces tendances s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme cuisinier/cuisinière.

Avis : Ces perspectives d’emploi ont été publiées en décembre 2021 en fonction des données disponibles au moment de l’analyse. La prochaine mise à jour aura lieu en décembre 2022. Pour en savoir plus, consultez notre FAQ. Vous pouvez aussi trouver des renseignements supplémentaires sur le tableau de bord des offres d’emploi en ligne au Canada.

Tendances récentes des 3 dernières années

Les perspectives d’emploi ont été acceptables dans ce domaine au cours des dernières années (2018-2020). Il y a eu à peu près autant de postes vacants que de travailleurs disponibles.

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie d’évaluation des tendances récentes

Perspectives d’emploi pour les 3 prochaines années

cuisinier/cuisinière
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les cuisiniers (CNP 6322) dans la région de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine pour la période 2021 à 2023.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes. Une part de cette croissance est attribuable à la récupération des pertes subies lors de la pandémie de COVID-19
  • plusieurs postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • plusieurs travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession
  • en raison du caractère saisonnier de cette profession, les perspectives d'emploi ont tendance à être plus favorables au cours de la période estivale

Dans cette profession, les débouchés sont accessibles en premier lieu aux cuisiniers expérimentés et aux diplômés de la formation professionnelle. En effet, la réussite d'un programme de formation en cuisine représente un atout certain. Les qualités et les compétences les plus recherchées par les employeurs sont la créativité, le leadership, l'autonomie, des aptitudes pour le travail d'équipe, le sens des priorités et des responsabilités, ainsi que le souci du détail et de la propreté.

L'évolution de l'emploi dans cette profession dépend des facteurs qui influencent la restauration. Cette industrie se caractérise par un environnement d'affaires très compétitif avec des marges bénéficiaires faibles, ce qui entraîne un roulement d'entreprises particulièrement important. La restauration subit la concurrence des entreprises qui font la livraison de boîtes de repas prêts à cuisiner et du commerce de détail qui diversifie son offre de service en ouvrant des comptoirs de restauration rapide ou de prêt-à-manger. Le vieillissement de la population, l'augmentation du nombre de ménages ne comptant qu'une seule personne, la participation accrue des femmes au marché du travail devraient favoriser cette profession à plus long terme. À court terme, les perspectives d'emploi dépendront toutefois du rythme d'assouplissement des restrictions dans les restaurants et de la reprise du tourisme. De plus, la généralisation du travail à domicile durant la pandémie a réduit considérablement les dépenses en restauration. Ainsi, la poursuite du télétravail pourrait priver les restaurants d'une bonne partie de leur clientèle et affecter la croissance de la profession.

Alors qu'elles seront bonnes ailleurs, les perspectives d'emploi de cette profession seront acceptables dans les régions suivantes :

  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, en raison d'une proportion supérieure de chômeurs
  • Outaouais, en raison d'une proportion inférieure de départs à la retraite

Voici quelques faits saillants au sujet des cuisiniers de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine :

  • environ 630 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les cuisiniers travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • hébergement et restauration (SCIAN 72) : 53 %
    • établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes et assistance sociale (SCIAN 623-624) : 20 %
    • commerce de détail (SCIAN 44-45) : 9 %
  • Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

    Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Conditions du marché du travail au cours des 10 prochaines années

    Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures ailleurs au Canada.

    En savoir plus

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :