Perspectives d’emploi Opérateur/opératrice de soudeuse par faisceau laser près de Laval (QC)

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des Soudeurs/soudeuses et opérateurs/opératrices de machines à souder et à braser près de Laval (QC). Ces tendances s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme opérateur/opératrice de soudeuse par faisceau laser.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Tendances récentes

Équilibre entre l’offre et la demande de main-d’œuvre

Les perspectives d’emploi ont été acceptables dans ce domaine au cours des dernières années (2016-2018). Il y a eu à peu près autant de postes vacants que de travailleurs disponibles.

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des tendances récentes

Perspectives d’emploi

opérateur/opératrice de soudeuse par faisceau laser
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser (CNP 7237) dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, incluant la région de Laval, pour la période 2019 à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • l'emploi devrait demeurer relativement stable
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

Les exigences requises pour accéder à ces professions dépendent du niveau de qualification des postes disponibles. Pour les emplois qui nécessitent moins de compétences, comme les opérateurs de machines à souder et à braser, de l'expérience en métallurgie et une formation en entreprise sont habituellement suffisantes. Toutefois, la demande pour des travailleurs plus qualifiés est en forte progression. Ainsi, de nombreux employeurs demandent minimalement un diplôme d'études professionnelles en soudage-montage ou une attestation de spécialisation professionnelle en soudage haute pression. Les candidats qui détiennent de l'expérience en assemblage (ou montage), la maîtrise de plusieurs techniques de soudage (FCAW, GMAW, SMAW, GTAW, etc.), la connaissance des propriétés des métaux, de même que de fortes aptitudes en lecture de plans sont donc recherchés pour occuper les emplois plus spécialisés. Pour travailler dans la construction réglementée, il faut être titulaire d'un certificat de compétence émis par la Commission de la construction du Québec. Les soudeurs qualifiés peuvent obtenir un certificat de qualification interprovinciale (Sceau rouge) délivré par Emploi-Québec qui leur permet de travailler dans toutes les provinces du Canada.

Ce métier constitue un maillon essentiel de l'industrie manufacturière et se retrouve dans tous les secteurs nécessitant des travaux de soudage, comme la fabrication, l'entretien et la réparation de produits métalliques, de machines et de matériel de transport. L'incertitude économique actuelle et l'accroissement de la concurrence mondiale pourraient toutefois ralentir la progression de l'emploi à moyen terme. De plus, le rythme des changements technologiques pourrait également amoindrir les perspectives des travailleurs moins qualifiés. Du côté de la construction, le Plan québécois des infrastructures stimulera le secteur du génie civil et de la voirie, ce qui générera quelques possibilités d'emploi.

Voici quelques faits saillants au sujet des soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser de la région métropolitaine de recensement de Montréal, incluant la région de Laval :

  • environ 5 250 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • fabrication de produits métalliques (SCIAN 332) : 23 %
    • autres services (sauf les administrations publiques) (SCIAN 81) : 18 %
    • construction (SCIAN 23) : 10 %
    • fabrication de machines (SCIAN 333) : 8 %
    • fabrication de matériel de transport (SCIAN 336) : 7 %
  • Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

    Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

    Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures ailleurs au Canada.

    En savoir plus

Date de modification :