Perspectives d’emploi Repiqueur/repiqueuse - entretien paysager au Canada

Les perspectives d’emploi des personnes qui travaillent comme de repiqueur/repiqueuse - entretien paysager diffèrent selon leur lieu de travail au Canada. Découvrez ce que l’avenir leur réserve dans votre province ou territoire. Ces perspectives concernent l’ensemble des Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains (CNP 8612).

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été publiées en décembre 2019 en fonction des informations disponibles à ce moment. Vous pouvez consulter notre nouveau rapport spécial pour découvrir l’incidence de la COVID-19 sur certaines professions dans votre province ou territoire. Vous pouvez aussi visiter le tableau de bord des offres d’emploi en ligne au Canada pour consulter les plus récentes données sur la demande et les exigences associées à cette profession.

Débouchés au cours des 3 prochaines années

Explorez les perspectives d’emploi futures par province et territoire.

Région Perspectives d’emploi
Terre-Neuve-et-Labrador Limitées Limitées
Île-du-Prince-Édouard Acceptables Acceptables
Nouvelle-Écosse Acceptables Acceptables
Nouveau-Brunswick Acceptables Acceptables
Province du Québec Acceptables Acceptables
Ontario Acceptables Acceptables
Manitoba Acceptables Acceptables
Saskatchewan Acceptables Acceptables
Alberta Limitées Limitées
Colombie-Britannique Acceptables Acceptables
Territoire du Yukon Limitées Limitées
Territoires du Nord-Ouest Limitées Limitées
Nunavut Acceptables Acceptables
Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

Conditions du marché du travail au cours des 10 prochaines années

Regardez plus en détail l’évolution prévue de l’offre et de la demande de travailleurs appelés à exercer cette profession au cours de la période 2019-2028. Pour plus d’informations sur les tendances futures en emploi, référez-vous au Système de projection des professions au Canada.

Sommaire

À L'ÉQUILIBRE : L'offre et la demande de main-d'œuvre devraient être relativement similaires pour ce groupe professionnel au cours de la période 2019-2028 au niveau national. La section ci-dessous contient de l'information plus détaillée concernant les perspectives de ce groupe professionnel.

Emploi en 2018

78 500

Âge médian des travailleurs en 2018

36

Âge moyen de la retraite en 2018

68.0

Analyse détaillée

Afin de déterminer les perspectives d'une profession, l'importance de l'écart entre les projections du nombre total de chercheurs d'emploi et celui d'ouvertures d'emploi au cours de la période de projection (2019-2028) est analysée conjointement avec l'évaluation des conditions récentes sur le marché du travail. L'objectif est de déterminer si les conditions récentes sur le marché du travail (pénurie, équilibre ou surplus) observées dans une profession au cours des dernières années persisteront ou changeront au cours de la période de projection. Par exemple, si l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que le nombre de chercheurs d'emploi était insuffisant afin de doter l'ensemble des ouvertures d'emploi (une pénurie de main-d'œuvre) dans une profession au cours des dernières années, les projections sont alors utilisées afin de déterminer si cette situation se poursuivra au cours de la période de projection ou si cette profession retournera à une situation d'équilibre.

Au cours de la période 2016-2018, l'emploi dans ce groupe professionnel a augmenté à un rythme soutenu. Cela a mené à une baisse du taux de chômage qui a atteint 22,8 % en 2018, bien au-dessus de la moyenne nationale de 5,6 % (à noter que le taux de chômage est affecté par le caractère saisonnier de la demande de main-d'œuvre dans cette catégorie professionnelle et que pendant la haute saison, le taux de chômage baisse généralement en dessous de la moyenne nationale). Le nombre de postes vacants a augmenté de manière significative, en particulier en 2018. En conséquence, le nombre de chômeurs disponibles pour occuper ces postes vacants est resté élevé, mais a diminué au cours des trois dernières années. Il est important de souligner que la saisonnalité joue un rôle important dans la disponibilité des travailleurs dans cette profession. Par conséquent, l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que le nombre de chercheurs d'emploi était suffisant pour combler les postes disponibles dans cette catégorie professionnelle au cours de la période 2016-2018.

Pour les Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains., au cours de la période 2019-2028, les projections montrent un total de 21 200 nouvelles possibilités d'emploi (provenant de la demande d'expansion et de remplacement) et de 21 600 chercheurs d'emploi (provenant des sortants scolaires, de l'immigration et de la mobilité).

Sur la base de l'analyse des conditions récentes du marché du travail et des projections, on s'attend à ce que l'équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre se poursuive sur la période 2019-2028. La croissance de l'emploi dans cette catégorie professionnelle sera comparable à la moyenne sur la période de projection, représentant environ un tiers des ouvertures d'emploi. Toutefois, cette croissance sera beaucoup plus lente que celle enregistrée sur la période 2009-2018. Une part importante de ces travailleurs sont employés dans le secteur des services de gestion, d'administration et autres services de soutien. La croissance de la production dans cette industrie devrait s'accélérer de manière significative par rapport à la décennie précédente, principalement sous l'effet d'un renforcement des activités commerciales, d'une reprise de la rentabilité des entreprises et du nombre croissant d'entreprises choisissant d'externaliser les services de soutien. Le rythme de croissance plus rapide prévu dans la construction de bâtiments commerciaux, industriels et institutionnels devrait stimuler la demande de services de soutien aux installations, tels que l'aménagement paysager, les services d'entretien et de maintenance. Toutefois, bien que l'industrie soit très intensive en main-d'œuvre, un nombre croissant de professions et de tâches sont automatisées et exécutées par la technologie, notamment celles impliquant un travail routinier ou peu spécialisé. Les départs à la retraite représenteront près de la moitié des ouvertures d'emploi, même si le taux de départ à la retraite devrait être inférieur à la moyenne car l'âge moyen des travailleurs est relativement plus faible que dans d'autres professions et ils prennent leur retraite plus tard dans leur carrière. En ce qui concerne l'offre de main-d'œuvre, neuf chercheurs d'emploi sur dix proviendront du système scolaire au cours de la période de projection. Plus précisément, le nombre de sortants du système scolaire dépassera le nombre total d'ouvertures d'emploi sur la période 2019-2028. Comme cette catégorie professionnelle ne nécessite pas de formation spécialisée, un grand nombre de travailleurs y entreront, tout en cherchant un emploi dans une autre profession qui correspond mieux à leurs objectifs de carrière. Par conséquent, de nombreux travailleurs quitteront cette catégorie professionnelle dans les années à venir, à la recherche d'autres opportunités d'emploi, notamment pour devenir entrepreneurs/entrepreneuse et superviseurs/superviseures des services de l'aménagement paysager, de l'entretien des terrains et de l'horticulture (inclus dans la CNP 8252). Cela compensera largement le nombre de chercheurs d'emploi, suffisamment pour équilibrer l'offre et la demande de travail dans ce groupe professionnel au cours de la période de projection.

Source Système de projection des professions au Canada - EDSC

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :