Perspectives d’emploi Repiqueur/repiqueuse - entretien paysager à l’Île-du-Prince-Édouard

Les perspectives d’emploi des Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains (CNP 8612) sont acceptables à l’Île-du-Prince-Édouard au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme repiqueur/repiqueuse - entretien paysager.

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été publiées en décembre 2019 en fonction des informations disponibles à ce moment. Vous pouvez consulter notre nouveau rapport spécial pour découvrir l’incidence de la COVID-19 sur certaines professions dans votre province ou territoire. Vous pouvez aussi visiter le tableau de bord des offres d’emploi en ligne au Canada pour consulter les plus récentes données sur la demande et les exigences associées à cette profession.

Débouchés à l’Île-du-Prince-Édouard

repiqueur/repiqueuse - entretien paysager
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains (CNP 8612) à l'Île-du-Prince-Édouard pour la période 2019 à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de quelques postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession
  • le roulement élevé de personnel dans cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires;
  • en raison du caractère saisonnier de cette profession, les perspectives d'emploi ont tendance à être plus favorables au cours de la période estivale.

La croissance de l'emploi dans cette profession dépend de la demande des entreprises et des consommateurs pour les services d'aménagement paysager et d'entretien de gazons.

Le besoin continu pour l'entretien des espaces verts publics et commerciaux partout dans la province contribue également aux perspectives pour ces travailleurs. Par contre, au cours des périodes de ralentissements économiques, les consommateurs et les entreprises risquent de limiter leurs dépenses relatives à ces services et de remettre leurs projets ou tout simplement de les faire eux-mêmes, ce qui a une incidence sur la demande pour des manœuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains.

Ce domaine est très attirant pour un grand nombre de jeunes travailleurs en raison des exigences moins élevées de compétences et du caractère saisonnier de cet emploi, un aspect très attrayant pour plusieurs étudiants occupant un emploi d'été. Pendant les périodes de pointe, en mai et en juin, les manœuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains pourraient avoir à travailler de longues heures. Il est probable que les travailleurs dans cette profession soient sans emploi durant les mois d'hiver. Il est également possible que les manœuvres dans ce domaine doivent se rendre à divers endroits. Ainsi, avoir un permis de conduire valide pourrait améliorer leur employabilité.

Voici quelques faits saillants au sujet des manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains à l'Île-du-Prince-Édouard :

  • environ 400 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • gestion et services administratifs (SCIAN 55, 56) : 33 %
    • administrations publiques provinciales et territoriales (SCIAN 912) : 18 %
    • arts, spectacles et loisirs (SCIAN 71) : 14 %
    • administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autres (SCIAN 913-919) : 10 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 88 % par rapport à 83 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 12 % par rapport à 17 % dans toutes les professions
  • 13 % des manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains travaillent toute l'année tandis que 87 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 58 % et 42 % respectivement dans toutes les professions . Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 22 semaines par rapport à 27 semaines dans toutes les professions
  • moins de 5 % des manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains sont des travailleurs autonomes, par rapport à 11 % dans toutes les professions
  • Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

    Selon nos prévisions, il y aura un équilibre entre l’offre et la demande de Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains (CNP 8612) au Canada au cours des 10 prochaines années.

    En savoir plus

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :