Perspectives d’emploi Serveur/serveuse au comptoir de service alimentaire au Yukon

Mise à jour de la Classification nationale des professions

Nous avons mis à jour cette page pour refléter le passage à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour cette raison, la profession « serveur/serveuse au comptoir de service alimentaire » a été déplacée du groupe Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé (NOC 6711) au groupe Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé (NOC 65201).

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des personnes qui travaillent comme de serveur/serveuse au comptoir de service alimentaire au Yukon ou Canada.

Débouchés au Yukon

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été produites en fonction de la version 2016 de la CNP. En savoir plus à propos de notre méthodologie.

serveur/serveuse au comptoir de service alimentaire
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé (CNP 6711) au Yukon pour la période 2022 à 2024.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • quelques travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession
  • le roulement élevé de personnel dans cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires
  • en raison du caractère saisonnier de cette profession, les perspectives d'emploi ont tendance à être plus favorables au cours de la période estivale
  • La demande des consommateurs pour l'hébergement et les services de restauration devrait augmenter dans les territoires pendant la période de prévision, ce qui entraînera une augmentation des possibilités d'emploi. C'est le résultat de la levée de la plupart des restrictions associées à la COVID-19 dans les territoires et de la reprise du tourisme dans la région en 2022.
  • Près de 20 % des emplois dans le secteur de l'hébergement et de la restauration au Yukon étaient vacants au deuxième trimestre de 2022 (Statistique Canada, 2022). Il s'agit du taux de postes vacants le plus élevé dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration au Canada.
  • Les pénuries de main-d'œuvre dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration dans les territoires et dans l'ensemble du Canada devraient se poursuivre au cours de la période de prévision. Les pénuries de main-d'œuvre dans le secteur de l'hébergement et de la restauration dans les territoires sont le résultat de multiples facteurs, notamment l'évolution des préférences des travailleurs, l'incertitude de l'emploi, les faibles taux de rémunération et le manque d'options de logement abordable dans de nombreuses communautés.

Voici quelques faits saillants au sujet des serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé au Yukon :

  • environ 350 personnes occupaient un poste dans cette profession en mai 2016
  • les serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • tourisme et culture (SCIAN 51, 71-72) : 75 %
    • extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz (SCIAN 21) : 7 %
    • soins de santé et assistance sociale (SCIAN 62) : 6 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 56 % par rapport à 82 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 44 % par rapport à 18 % dans toutes les professions
  • 34 % des serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé travaillent toute l'année tandis que 66 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 56 % et 44 % respectivement dans toutes les professions. Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 29 semaines par rapport à 31 semaines dans toutes les professions
  • moins de 5 % des serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé sont des travailleurs autonomes, par rapport à 12 % dans toutes les professions
  • leur répartition selon le sexe est :
    • hommes : 47 % par rapport à 50 % dans toutes les professions
    • femmes : 53 % par rapport à 50 % dans toutes les professions
  • le niveau d'éducation atteint par les travailleurs de cette profession est :
    • pas de diplôme d'études secondaires : 26 % par rapport à 12 % dans toutes les professions
    • diplôme d'études secondaires ou l'équivalent : 35 % par rapport à 24 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme d'apprenti ou d'école de métier : moins de 5 % par rapport à 11 % dans toutes les professions
    • attestation ou diplôme d'études collégiales ou certificat universitaire de premier cycle : 19 % par rapport à 25 % dans toutes les professions
    • baccalauréat : 14 % par rapport à 19 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat : moins de 5 % par rapport à 9 % dans toutes les professions

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :