Perspectives d’emploi Chef de bloc opératoire à l’Île-du-Prince-Édouard

Mise à jour de la Classification nationale des professions

Nous avons mis à jour cette page pour refléter le passage à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour cette raison, la profession « chef de bloc opératoire » a été déplacée du groupe Directeurs/directrices des soins de santé (NOC 0311) au groupe Directeurs/directrices des soins de santé (NOC 30010).

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des personnes qui travaillent comme de chef de bloc opératoire à l’Île-du-Prince-Édouard ou Canada.

Débouchés à l’Île-du-Prince-Édouard

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été produites en fonction de la version 2016 de la CNP. En savoir plus à propos de notre méthodologie.

chef de bloc opératoire
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les directeurs/directrices des soins de santé (CNP 0311) à l'Île-du-Prince-Édouard pour la période 2022 à 2024.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création d'un certain nombre de postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite

La demande de travailleurs dans cette profession dépendra des besoins grandissants en soins de santé principalement dictés par la population vieillissante, la hausse de l’immigration et les priorités gouvernementales dans ce domaine. Des occasions devraient se présenter, car il faudra remplacer les travailleurs qui prennent leur retraite.

Plusieurs employeurs cherchent des directeurs chevronnés ayant trois à cinq années d’expérience, de préférence dans un domaine axé sur les services communautaires, les ressources humaines ou les services de santé, et possédant des connaissances précises quant aux pratiques cliniques et aux politiques et procédures connexes. Les personnes détenant une maîtrise liée aux affaires avec une spécialisation en administration des services de santé jouiront vraisemblablement de meilleures perspectives d’emploi.

Il ne s’agit généralement pas de postes au niveau d’entrée. Un avancement professionnel vers un poste de gestion dans le domaine des soins de santé dépend entièrement de l’expérience et de l’éducation du candidat, ainsi que de son domaine ou de sa spécialisation.

Voici quelques faits saillants au sujet des directeurs/directrices des soins de santé à l'Île-du-Prince-Édouard :

  • environ 100 personnes occupaient un poste dans cette profession en mai 2016
  • les directeurs/directrices des soins de santé travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (SCIAN 623) : 38 %
    • services de soins de santé ambulatoires (SCIAN 621) : 30 %
    • hôpitaux (SCIAN 622) : 28 %
  • 88 % des directeurs/directrices des soins de santé travaillent toute l'année tandis que 12 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 57 % et 42 % respectivement dans toutes les professions. Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 29 semaines par rapport à 27 semaines dans toutes les professions
  • 8 % des directeurs/directrices des soins de santé sont des travailleurs autonomes, par rapport à 11 % dans toutes les professions
  • leur répartition selon le sexe est :
    • hommes : 20 % par rapport à 51 % dans toutes les professions
    • femmes : 80 % par rapport à 49 % dans toutes les professions
  • le niveau d'éducation atteint par les travailleurs de cette profession est :
    • pas de diplôme d'études secondaires : n.d.
    • diplôme d'études secondaires ou l'équivalent : 12 % par rapport à 28 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme d'apprenti ou d'école de métier : n.d.
    • attestation ou diplôme d'études collégiales ou certificat universitaire de premier cycle : 35 % par rapport à 28 % dans toutes les professions
    • baccalauréat : 35 % par rapport à 15 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat : 19 % par rapport à 7 % dans toutes les professions

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :