Perspectives d’emploi Comptable en Nouvelle-Écosse

Mise à jour de la Classification nationale des professions

Nous avons mis à jour cette page pour refléter le passage à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour cette raison, la profession « comptable » a été déplacée du groupe Vérificateurs/vérificatrices et comptables (NOC 1111) au groupe Vérificateurs/vérificatrices et comptables (NOC 11100).

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des personnes qui travaillent comme de comptable en Nouvelle-Écosse ou Canada.

Débouchés en Nouvelle-Écosse

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été produites en fonction de la version 2016 de la CNP. En savoir plus à propos de notre méthodologie.

comptable
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les vérificateurs/vérificatrices et comptables (CNP 1111) en Nouvelle-Écosse pour la période 2022 à 2024.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • quelques travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

La région d’Halifax offre plus de possibilités d’emploi pour les membres de cette catégorie professionnelle, notamment en raison d’une forte présence du gouvernement et d’un grand nombre d’entreprises nationales, régionales et locales. Les régions à l’extérieur de la ville peuvent offrir moins de possibilités d’emploi, en particulier au sein des grandes entreprises, mais cela est probablement compensé par un nombre plus faible de travailleurs expérimentés. Il est important pour les employeurs que les candidats aux postes offerts aient un titre de compétences reconnu, comme celui de comptable professionnel agréé, ainsi que de solides compétences interpersonnelles et une expérience de travail, en particulier au sein de grandes sociétés internationales. Les comptables non accrédités peuvent avoir plus de difficultés à faire avancer leur carrière et à obtenir des postes de gestionnaire. Bien que l’embauche puisse être sporadique tout au long de l’année et dépendre des budgets et des grands projets, des occasions d’embauche se présentent bel et bien à certains moments – et sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses. La comptabilité publique est un domaine dans lequel on semble avoir du mal à dénicher de nouvelles personnes talentueuses, surtout dans le milieu de l’assurance.

Voici quelques faits saillants au sujet des vérificateurs/vérificatrices et comptables en Nouvelle-Écosse :

  • environ 4 400 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les vérificateurs/vérificatrices et comptables travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (SCIAN 623) : 24 %
    • services de comptabilité, de préparation de déclarations de revenus, de tenue de livres et de paye (SCIAN 5412) : 18 %
    • services de soins de santé ambulatoires (SCIAN 621) : 8 %
    • assistance sociale (SCIAN 624) : 5 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 88 % par rapport à 80 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 12 % par rapport à 20 % dans toutes les professions
  • 73 % des vérificateurs/vérificatrices et comptables travaillent toute l'année tandis que 27 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 62 % et 38 % respectivement dans toutes les professions. Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 31 semaines par rapport à 30 semaines dans toutes les professions
  • 10 % des vérificateurs/vérificatrices et comptables sont des travailleurs autonomes, par rapport à 9 % dans toutes les professions
  • leur répartition selon le sexe est :
    • hommes : 31 % par rapport à 51 % dans toutes les professions
    • femmes : 69 % par rapport à 49 % dans toutes les professions
  • le niveau d'éducation atteint par les travailleurs de cette profession est :
    • pas de diplôme d'études secondaires : moins de 5 % par rapport à 12 % dans toutes les professions
    • diplôme d'études secondaires ou l'équivalent : 6 % par rapport à 26 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme d'apprenti ou d'école de métier : 7 % par rapport à 10 % dans toutes les professions
    • attestation ou diplôme d'études collégiales ou certificat universitaire de premier cycle : 36 % par rapport à 27 % dans toutes les professions
    • baccalauréat : 38 % par rapport à 17 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat : 13 % par rapport à 8 % dans toutes les professions

Ventilation par région

Explorez les perspectives d’emploi en Nouvelle-Écosse par région économique.

Légende

0 sur 5 étoiles
Indéterminées
1 sur 5 étoiles
Très limitées
2 sur 5 étoiles
Limitées
3 sur 5 étoiles
Modérées
4 sur 5 étoiles
Bonnes
5 sur 5 étoiles
Très bonnes

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :