Bulletin sur le marché du travail - Alberta : janvier 2021

Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l'Enquête sur la population active pour la province de l'Alberta, y compris les régions de Calgary, d'Edmonton, du Centre et des parcs des montagnes, ainsi que du Sud et du Nord de l'Alberta.

Aperçu

La nouvelle année a été marquée par une évolution positive des chiffres de l'emploi. Après avoir chuté pendant deux mois consécutifs, l'emploi a augmenté de 20 800 (+1 %) en janvier en Alberta. L'emploi à temps partiel a obtenu de meilleurs résultats, augmentant de 5,4 %, tandis que l'emploi à temps plein a légèrement diminué. L'emploi se situait à moins de 3,5 % (-78 300) de l'emploi il y a un an lorsque le premier cas COVID-19 a été détecté au Canada, ce qui est bien supérieur au rythme de la reprise nationale puisque l'Ontario et le Québec ont subi les pertes d'emploi les plus importantes depuis avril [1] .

Les cas nouveaux et actifs de COVID-19 ont considérablement diminué en décembre et janvier à la suite des restrictions supplémentaires mises en place en novembre qui comprenaient la fermeture des salles à manger des restaurants, la fermeture des salles de sports, des salons de coiffure et d'autres services personnels et la réduction de la capacité de vente au détail. En réponse à cette tendance positive, le gouvernement provincial commencera à assouplir les restrictions le 8 février; les restaurants seront autorisés à reprendre le service en personne et les salles de sport pourront ouvrir avec des mesures de sécurité strictes. La réouverture progressive sera largement fondée sur le nombre de personnes hospitalisées atteintes de COVID-19 [2] .

Données mensuelles sur la population active, Alberta
Données désaisonnalisées
mensuelles
Janvier 2021 Décembre 2020 Janvier 2020 Variation mensuelle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Population 15+ ('000) 3 527,7 3 524,9 3 487,0 2,8 0,1 40,7 1,2
Population active ('000) 2 444,1 2 430,1 2 442,8 14,0 0,6 1,3 0,1
Emploi ('000) 2 181,4 2 160,6 2 261,0 20,8 1,0 -79,6 -3,5
Temps plein ('000) 1 766,7 1 767,0 1 845,0 -0,3 0,0 -78,3 -4,2
Temps partiel ('000) 414,7 393,6 415,9 21,1 5,4 -1,2 -0,3
Chômage ('000) 262,7 269,5 181,9 -6,8 -2,5 80,8 44,4
Taux de chômage (%) 10,7 11,1 7,4 -0,4 - 3,3 -
Taux d'activité (%) 69,3 68,9 70,1 0,4 - -0,8 -
Taux d'emploi (%) 61,8 61,3 64,8 0,5 - -3,0 -

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements
Source : Statistique Canada Enquête sur la population active – Tableau 14-10-0287, anciennement CANSIM 282-0087

En janvier, le nombre de personnes au chômage a diminué de 6 800 (-2,5 %). Cette baisse, combinée à une augmentation de la population active, a réduit le taux de chômage pour le mois. À 10,7 %, le taux de chômage provincial était supérieur de 3,3 points de pourcentage à celui d'il y a un an, et restait en deuxième place au niveau national, derrière Terre-Neuve-et-Labrador seulement [3] .

Parmi les personnes employées dans la province, on en compte environ 165 600 pour qui le mois de janvier a été synonyme de perte de la totalité ou de la plupart des heures de travail habituelles. Bien que le nombre de personnes ayant perdu des heures de travail pendant la pandémie a diminué de manière constante pendant la majeure partie de l'année 2020, il est supérieur de près de 25 % à ce qu'il était il y a un an. Le nombre de personnes ne faisant pas partie de la population active s'est également amélioré de façon spectaculaire par rapport au creux d'avril. Le taux de sous-utilisation de la main-d'œuvre en Alberta [4] est ainsi tombé à 20 % en janvier. Bien qu'il y ait eu une amélioration générale des conditions du marché du travail par rapport à mars et avril de l'année dernière, la reprise prendra du temps. Le Conference Board du Canada prévoit que les niveaux d'emploi dans la province ne seront pas entièrement rétablis avant le début de 2022 [5] .

Emploi et taux de chômage mensuel, Alberta
Emploi et taux de chômage mensuel, Alberta. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Données désaisonnalisées mensuelles
Source : Statistique Canada Enquête sur la population active Tableau 14-10-0287

Montrer le tableau de données : Emploi et taux de chômage mensuel, Alberta
Emploi et taux de chômage mensuel, Alberta
Taux de chômage (%) Emploi ('000)
Janv.-2019 6,9 2 269,0
Févr.-2019 7,3 2 270,0
Mars-2019 6,8 2 271,4
Avr.-2019 6,7 2 287,8
Mai-2019 6,7 2 282,4
Juin-2019 6,7 2 289,9
Juil.-2019 7,3 2 276,6
Août-2019 7,4 2 278,0
Sept.-2019 6,7 2 280,9
Oct.-2019 6,9 2 286,7
Nov.-2019 7,4 2 269,8
Déc.-2019 7,3 2 270,5
Janv.-2020 7,4 2 261,0
Févr.-2020 7,5 2 269,2
Mars-2020 9,1 2 163,7
Avr.-2020 13,4 1 932,2
Mai-2020 15,5 1 959,1
Juin-2020 15,8 2 050,1
Juil.-2020 12,9 2 114,3
Août-2020 12,2 2 125,2
Sept.-2020 12,1 2 162,7
Oct.-2020 10,8 2 187,7
Nov.-2020 11,1 2 173,9
Déc.-2020 11,1 2 160,6
Janv.-2021 10,7 2 181,4

En janvier, l'écart que présente le taux de chômage entre les groupes de minorités visibles (y compris les populations autochtones) et leurs homologues n'appartenant pas à une minorité visible était significatif. En Alberta, le taux de chômage chez les minorités visibles était d'environ 12,5 %, par rapport à 10,7 % pour les personnes qui ne sont pas autochtones ou qui ne font pas partie d'une minorité visible.

Les femmes de moins de 25 ans ont été parmi les plus durement touchées par la COVID-19, l'emploi ayant chuté pour le quatrième mois consécutif et ayant diminué de près de 18 % par rapport à l'année précédente. Parallèlement, les femmes d'âge moyen (25 à 54 ans) et les femmes plus âgées (55 ans et plus) sont plus proches de leurs niveaux d'emploi d'avant la pandémie, il y a un an, ou les ont dépassés, avec une baisse de 3,4 % et une hausse de 3 %, respectivement. Cependant, les gains d'emplois pour les femmes d'âge moyen ont été inégaux, la croissance provenant davantage de l'emploi à temps partiel que de l'emploi à plein temps. Depuis le creux d'avril, l'emploi à temps partiel des femmes d'âge moyen a augmenté de 27,3 %, tandis que l'emploi à plein temps n'a progressé que de 7,3 %.

Taux de chômage mensuel selon l'âge et le sexe, Alberta
Données désaisonnalisées Janvier 2021
(%)
Décembre 2020
(%)
Janvier 2020
(%)
Variation mensuelle
(points de %)
Variation annuelle
(points de %)
Total 10,7 11,1 7,4 -0,4 3,3
25 ans et plus 8,9 9,0 6,4 -0,1 2,5
Hommes - 25 ans et plus 8,4 9,6 6,2 -1,2 2,2
Femmes - 25 ans et plus 9,6 8,3 6,7 1,3 2,9
15 à 24 ans 22,3 24,6 13,9 -2,3 8,4
Hommes - 15 à 24 ans 21,7 23,1 16,3 -1,4 5,4
Femmes - 15 à 24 ans 23,2 26,0 11,4 -2,8 11,8

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements
Source: Statistique Canada Enquête sur la population active – Tableau 14-10-0287, anciennement CANSIM 282-0087

Emploi par industrie

En pourcentage, le secteur de la production de biens a surpassé celui des services, avec une croissance de 3,2 %. En janvier, la croissance de l'emploi dans le secteur des services a stagné, n'augmentant que de 0,2 %.

Données mensuelles sur la population active, par industrie, Alberta
Données désaisonnalisées ('000) Janvier 2021 Décembre 2020 Janvier 2020 Variation
mensuelle
Variation
annuelle
Nombre % Nombre %
Emploi total, toutes les industries 2 181,4 2 160,6 2 261,0 20,8 1,0 -79,6 -3,5
Secteur de la production de biens 552,4 535,2 566,2 17,2 3,2 -13,8 -2,4
Agriculture 40,0 37,9 50,1 2,1 5,5 -10,1 -20,2
Foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 139,5 137,1 134,8 2,4 1,8 4,7 3,5
Services publics 23,5 22,9 23,0 0,6 2,6 0,5 2,2
Construction 226,5 211,2 223,3 15,3 7,2 3,2 1,4
Fabrication 123,0 126,1 135,0 -3,1 -2,5 -12,0 -8,9
Secteur des services 1 628,9 1 625,5 1 694,8 3,4 0,2 -65,9 -3,9
Commerce 331,3 327,6 326,8 3,7 1,1 4,5 1,4
Transport et entreposage 130,6 128,2 125,1 2,4 1,9 5,5 4,4
Finance, assurances, immobilier et location 107,2 108,7 100,7 -1,5 -1,4 6,5 6,5
Services professionnels, scientifiques et techniques 176,1 173,7 183,8 2,4 1,4 -7,7 -4,2
Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 73,4 66,5 71,7 6,9 10,4 1,7 2,4
Services d'enseignement 160,9 152,1 158,4 8,8 5,8 2,5 1,6
Soins de santé et assistance sociale 305,8 302,5 293,7 3,3 1,1 12,1 4,1
Information, culture et loisirs 59,3 63,0 77,4 -3,7 -5,9 -18,1 -23,4
Hébergement et services de restauration 85,3 103,2 153,9 -17,9 -17,3 -68,6 -44,6
Autres services 96,0 96,7 99,6 -0,7 -0,7 -3,6 -3,6
Administrations publiques 103,2 103,3 103,9 -0,1 -0,1 -0,7 -0,7

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements
Source : Statistique Canada Enquête sur la population active – Tableau 14-10-0355, anciennement CANSIM 282-0088

Production de biens

De nombreuses industries et entreprises du secteur de la production de biens ont été jugées essentielles et ont pu poursuivre leurs activités pendant le pic de la pandémie [6] . Néanmoins, la faiblesse de l'activité économique et l'incertitude persistante ont pesé lourdement sur le secteur.

En janvier, l'emploi dans les industries d' extraction des ressources (foresterie, mines, pétrole et gaz) a augmenté de 2 400 (+5,5 %) et a augmenté de 3,5 % par rapport à janvier 2020. Le prix de Western Canadian Select a poursuivi son ascension et a augmenté pour le quatrième mois consécutif, s'établissant en moyenne à 38,31 $ en janvier [7] . Les prix mondiaux du pétrole devraient poursuivre leur remontée en 2021, car l'offre excédentaire de l'année dernière est utilisée et les pays augmentent leur production économique [8] . En Alberta, la production totale de pétrole a également connu une hausse constante depuis le creux de mai, et en décembre (selon les données les plus récentes disponibles), elle était de 1,8 % supérieure aux niveaux de production d'il y a un an. La récente reprise n'a pas suffi à compenser la baisse de la production en début d'année; en 2020, la production totale a diminué de 5,1 % par rapport à 2019 [9] .

En décembre, la province a suspendu la politique de réduction obligatoire de la production, permettant aux entreprises d'augmenter leur production sans la contrainte des quotas, une fois que le marché est favorable. Toutefois, la production de pétrole ne devrait pas dépasser la production moyenne de 2019 avant la fin de 2022. Cela signifie qu'il est peu probable que les producteurs dépassent la capacité d'exportation actuelle par pipeline, étant donné que les travaux sur les projets d'agrandissement du réseau de Trans Mountain (TMX) et de remplacement de la canalisation 3 d'Enbridge se poursuivent [10] . Cependant, la province a encaissé un dur coup, le président Biden a publié un décret annulant le permis transfrontalier pour le pipeline Keystone XL, dans ce qui semble être le coup de grâce pour le projet qui fait face à des obstacles réglementaires et à des poursuites en justice depuis plus d'une décennie. Les travaux sur la partie canadienne du pipeline ont commencé en 2020, en supposant que le permis resterait en place après l'élection présidentielle aux États-Unis. TC Énergie, l'entreprise qui construit le pipeline, a licencié environ 1 000 employés travaillant sur le projet [11] .

Parmi les nouvelles positives, on s'attend à ce que les investissements dans le pétrole et le gaz canadiens augmentent de 12 % en 2021 par rapport au niveau de l'année dernière. L'Ouest canadien doit s'attendre à une hausse de 2 milliards de dollars, ce qui indique une certaine stabilité nécessaire dans le secteur de l'énergie [12] .

Après un mois de faible croissance, l'emploi dans l'industrie de la construction a augmenté de manière significative en janvier. Dans l'industrie, l'emploi a augmenté de 15 300 (+7,2 %) pour atteindre 226 500. L'industrie a dépassé de 1,4 % les niveaux d'emploi d'il y a un an. Cependant, avant que la pandémie ne survienne, la construction industrielle, qui est étroitement liée à l'industrie du pétrole et du gaz, souffrait. Comme l'incertitude s'est accrue et que l'activité économique a diminué tout au long de 2020, les projets ont été annulés ou mis sur la glace indéfiniment. En plus de l'annulation de Keystone XL, le projet pétrochimique de 4,5 milliards de dollars de Pembina, au nord d'Edmonton, a été mis en suspens. L'entreprise, qui détient une participation de 50/50 dans le projet avec l'entreprise koweïtienne Petrochemical Industries Co. a cité les risques importants liés à la pandémie actuelle, notamment en ce qui concerne les coûts, comme un facteur clé de l'interruption du projet [13] .

L'interruption de l'installation pétrochimique nuira également à l'industrie de la fabrication où l'emploi a diminué de 12 000 (-8,9 %) par rapport à l'année dernière. Pour ce qui est des bonnes nouvelles, l'entreprise Inter Pipeline, établie à Calgary, entame sa dernière année de construction du premier complexe intégré de déshydrogénation du propane et de polypropylène au Canada. Une fois achevé, ce projet de 4 milliards de dollars permettra de transformer le propane en un plastique de grande valeur utilisé dans la fabrication d'une large gamme de produits tels que les emballages de produits de consommation, les textiles et les appareils médicaux. On s'attend à ce que les activités commencent au début de 2022 [14] .

Secteurs des services

Les secteurs de services comprennent les industries à forte densité de main-d'œuvre et les industries à vocation publique, telles que le commerce de gros et de détail, la restauration et l'hébergement. Ces industries sont parmi les plus touchées par la COVID-19 et les restrictions connexes. L'augmentation du nombre de cas et les nouvelles restrictions ont entraîné une baisse de l'emploi dans de nombreux secteurs en janvier.

En janvier, le nombre d'emplois dans le commerce de gros et de détail a augmenté de 3 700 (+1,1 %) et de 4 500 comparativement à la même période l'an dernier. Les ventes au détail ont considérablement diminué en mars, en avril et en mai lorsque le gouvernement a ordonné la fermeture d'entreprises non essentielles. Après la réouverture plus tard en mai, les ventes au détail ont fait un bond et ont dépassé, en juillet, les niveaux d'avant la pandémie de février. En novembre, le total des ventes au détail s'est élevé à un peu plus de 7,1 milliards de dollars, soit une hausse de 7,5 % par rapport à 2019. Ce ne sont pas tous les magasins de détail qui ont connu le même bond. Les ventes dans les magasins de vêtements et d'accessoires ont baissé de plus de 17 %, et les ventes des stations-service ont diminué de près de 15 %, étant donné que moins de personnes se rendent au travail et que les personnes voyagent moins en général. Entre-temps, les magasins d'articles de sport, de loisirs, de livres et de musique ont connu un essor, les ventes ont augmenté de 36 % par rapport à l'année dernière, les personnes cherchant à se divertir pendant un hiver où les rassemblements sont interdits [15] .

Le secteur de l'hébergement et de la restauration continue de figurer parmi les secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19. En janvier, l'emploi a diminué de 17 900 (-17,3 %), et le secteur a enregistré l'écart le plus important sur 12 mois (-44,6 %). Les restaurants, dont les salles à manger sont fermées depuis le 8 décembre, seront autorisés à offrir un service en personne pendant la première phase du plan de réouverture progressive de la province. Après une fermeture de deux mois, ce sera une bouffée d'air frais pour de nombreux propriétaires d'entreprises en difficulté dont les activités génèrent habituellement de faibles marges bénéficiaires. Cependant, cela ne ressemblera pas aux activités habituelles, car les clients ne pourront manger qu'en présence de leur ménage immédiat, jusqu'à six personnes. En outre, les ventes des bars doivent se terminer à 22 heures et les restaurants doivent fermer à 23 heures [16] .

Analyse régionale

Les statistiques des régions économiques ne sont pas désaisonnalisées et ne doivent être comparées que d'une année à l'autre. L'emploi est parfois influencé par des effets saisonniers et de calendrier qui se produisent à la même période et avec la même ampleur chaque année, ce qui peut entraîner des changements dans les données et rendre les comparaisons mensuelles difficiles.

En janvier, l'emploi était en baisse dans toutes les régions économiques. C'est Camrose-Drumheller qui a le plus souffert, avec une baisse de l'emploi de 20,7 % d'une année à l'autre. Calgary a mieux résisté, avec une baisse de l'emploi de 1,7 % seulement.

Données mensuelles sur la population active, par région économique, Alberta
Moyennes mobiles de trois mois
données non désaisonnalisées
Emploi Taux de chômage
Janvier 2021
('000)
Janvier 2020
('000)
Variation annuelle
(%)
Janvier 2021
(%)
Janvier 2020
(%)
Variation annuelle
(points de %)
Alberta 2 160,4 2 256,6 -4,3 10,6 7,1 3,5
Régions économiques
Lethbridge-Medicine Hat 133,4 144,2 -7,5 11,4 4,6 6,8
Camrose-Drumheller 80,3 101,3 -20,7 10,0 5,2 4,8
Calgary 856,4 871,3 -1,7 10,3 7,0 3,3
Banff-Jasper-Rocky Mountain House et
Athabasca-Grand Prairie-Peace River
172,6 180,6 -4,4 9,9 6,6 3,3
Red Deer 99,3 104,5 -5,0 9,1 7,9 1,2
Edmonton 748,7 781,6 -4,2 11,5 8,1 3,4
Wood Buffalo-Cold Lake 69,6 73,2 -4,9 9,4 5,4 4,0

Remarque : Les totaux peuvent me pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements
Source : Statistique Canada Enquête sur la population active – Tableau 14-10-0387, anciennement CANSIM 282-0122

En janvier, le nombre d'emplois à Lethbridge-Medicine Hat était de 113 400 et le taux de chômage de 11,4 %, soit une hausse de 6,8 points de pourcentage par rapport à l'année dernière. Bien que l'emploi dans le secteur privé ait été touché de manière disproportionnée, le secteur public n'a pas été à l'abri de pertes d'emplois. Le service d'incendie de Medicine Hat cherche à trouver des possibilités de réduction des coûts qui pourraient mener à une diminution du nombre de pompiers au sein du personnel. Le nombre possible d'emplois perdus et la date à laquelle ils pourraient être perdus n'ont pas encore été divulgués [17] . En outre, le Medicine Hat College a supprimé deux postes et demi à temps plein (trois personnes), et entre huit et dix personnes occupant des postes à temps partiel et contractuels ont été licenciées en raison de la récente annulation des subventions du gouvernement provincial [18] .

Sur une base annuelle, l'emploi à Camrose – Drumheller a chuté de 21 000 (-20,7 %) en janvier pour s'établir à 80 300. Le taux de chômage était de 10 %; il aurait été plus élevé sans les quelque 18 000 personnes qui ont quitté cette population active.

Le marché du travail dans Banff – Jasper – Rocky Mountain House et Athabasca – Grande Prairie – Peace River a été durement touché par la COVID-19. En janvier, le nombre d'emplois a diminué de 8 % par rapport à l'année dernière pour atteindre environ 172 600. Le taux de chômage a également subi une hausse pour s'établir à 9,9 %. La bonne nouvelle est que les travaux pour mettre en service et rendre opérationnel le nouvel hôpital régional de Grande Prairie sont bien avancés. Une fois ouvert plus tard cette année, l'hôpital devrait ajouter 500 nouveaux postes pour un total de 1 500 travailleurs de la santé dans la région [19] .

L'emploi dans la région de Red Deer était d'environ 99 300, soit une baisse de 5 % par rapport à l'année précédente. Pendant ce temps, le taux de chômage est passé à 9,1 %. Le comté de Red Deer a approuvé un permis de développement pour un nouvel entrepôt d'approvisionnement agricole que Cervus Equipment ouvrira. La nouvelle entreprise assurera la vente et le service après-vente d'équipement agricole et sera située sur un site de 13 acres qui abritait autrefois une usine de nettoyage des semences [20] .

Au nord-est, le nombre d'emplois à Wood Buffalo – Cold Lake a diminué de 3 600 (-5 %) d'une année à l'autre pour atteindre 69 600. Le taux de chômage est passé à 9,4 %. La région abrite la majorité des activités de production pétrolière de la province, qui a eu du mal à contenir la propagation de la COVID-19. En date du 27 janvier, onze sites étaient inscrits sur la liste des éclosions de la province [21] .

L'emploi dans la région de Calgary était le plus proche du niveau d'avant la pandémie, il y a un an, avec une baisse de seulement 1,7 % pour atteindre 856 400. En janvier, le taux de chômage était de 10,3 %, soit une hausse de 3,3 points de pourcentage par rapport à l'année dernière. Dans un coup supplémentaire porté à la ville et à l'industrie pétrolière et gazière, Cenovus prévoit de licencier plus de 2 000 employés après avoir conclu l'affaire de l'acquisition de Husky Energy pour 3,8 milliards de dollars; la plupart des emplois sont situés à Calgary. La première série de licenciements devrait avoir lieu au début février et d'autres suivront plus tard, en février et en mars [22] .

À Edmonton, environ 748 700 personnes étaient employées en janvier, soit une baisse de 4,2 % par rapport à l'année précédente. Les annonces récentes ont apporté quelques bonnes nouvelles pour la région. Jobber, une entreprise technologique située à Edmonton, prévoit d'embaucher 200 personnes supplémentaires au cours de l'année prochaine à la suite d'un investissement de 60 millions de dollars américains [23] . En outre, Flair Airlines, située à Edmonton, a ajouté 13 Boeing 737 MAX 8 à sa flotte, contrairement aux autres transporteurs qui diminuent leur nombre d'itinéraires et leurs effectifs en raison des difficultés liées à la pandémie. Une fois que les voyages d'agrément seront à nouveau encouragés, le transporteur à bas prix sera prêt à offrir un réseau élargi partout au Canada [24] .

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d'autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l'économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d'Emploi et Développement social Canada.

Préparé par : Direction de l'information sur le marché du travail, Service Canada, Alberta
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT
Pour de l'information sur l'Enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada

Notes de bas de page

  1. Statistique Canada, Tableau 14-10-0287-03 Caractéristiques de la population active selon la province, données mensuelles désaisonnalisées, 5 février 2021, consulté le 5 février 2021, https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/cv.action?pid=1410028703&request_locale=fr.

  2. Government of Alberta, Stronger public health measures, 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.alberta.ca/enhanced-public-health-measures.aspx (en anglais seulement).

  3. Statistique Canada, Tableau 14-10-0287-03 Caractéristiques de la population active selon la province, données mensuelles désaisonnalisées, 5 février 2021, consulté le 5 février 2021, https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/cv.action?pid=1410028703&request_locale=fr.

  4. Le taux de récente sous-utilisation de la main-d'œuvre, exprimé sous forme de pourcentage de la population active potentielle, correspond au nombre total de chômeurs, de personnes travaillant moins de 50 % de leurs heures de travail habituelles et de personnes ne travaillant pas, mais voulant être sur le marché du travail.

  5. The Conference Board of Canada, Pandemic leads to leaner industries, fewer workers: Alberta's two-year outlook – December 2020, 11 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=10960 (en anglais seulement).

  6. Government of Alberta, Essential Services, 2020, consulté le 16 avril 2020, https://www.alberta.ca/essential-services.aspx (en anglais seulement).

  7. Selected Crude Oil Prices – Monthly, Kent Group Ltd., 2021, consulté le 1 er février 2021, https://charting.kentgroupltd.com/ (en anglais seulement).

  8. Oil Price, Tighter oil markets send oil prices higher, 1 er février 2021, consulté le 1 er février 2021, https://oilprice.com/Energy/Oil-Prices/Tighter-Oil-Markets-Send-Oil-Prices-Higher.html (en anglais seulement).

  9. Alberta Energy Regulator, ST3: Alberta Energy Resource Industries Monthly Statistics, 27 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.aer.ca/providing-information/data-and-reports/statistical-reports/st3 (en anglais seulement).

  10. The Conference Board of Canada, Pandemic leads to leaner industries, fewer workers: Alberta's two-year outlook – December 2020, 11 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=10960 (en anglais seulement).

  11. Bloomberg, Keystone XL's demise prompts TC Energy to slash 1,000 jobs, 21 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-01-21/keystone-xl-s-demise-prompts-tc-energy-to-slash-1-000-jobs (en anglais seulement).

  12. Calgary Herald, Varcoe: Despite OPEC+ discord, Canadian oil producers expect 12% spending jump in 2021, 5 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://calgaryherald.com/opinion/columnists/varcoe-despite-opec-discord-canadian-oil-producers-expect-12-spending-jump-in-2021 (en anglais seulement).

  13. BNN Bloomberg, Pembina suspending $4.5B Alberta petrochemical project indefinitely, 14 décembre 2020, consulté le 1 er février 2021, https://www.bnnbloomberg.ca/pembina-suspending-4-5b-alberta-petrochemical-project-indefinitely-1.1536175 (en anglais seulement).

  14. Inter Pipeline, Heartland Petrochemical Complex, novembre 2020, consulté le 2 février 2021, https://www.interpipeline.com/files/IPL_-_Heartland_Complex_-_Fact_Sheet_-_November_2020_-_FINAL.pdf (en anglais seulement).

  15. Statistique Canada, Ventes de commerce de détail par province et territoire (x 1 000), 22 janvier 2021, consulté le 4 février 2021, https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=2010000801&request_locale=fr.

  16. Government of Alberta, Stronger public health measures, 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.alberta.ca/enhanced-public-health-measures.aspx (en anglais seulement).

  17. Medicine Hat News, Staffing evaluation could mean layoffs for firefighters, 14 janvier 2021, consulté le 4 février 2021, https://medicinehatnews.com/news/local-news/2021/01/14/staffing-evaluation-could-mean-layoffs-for-firefighters/ (en anglais seulement).

  18. Medicine Hat News, Layoffs at MHC after province pulls grant, 2 février 2021, consulté le 4 février 2021, https://medicinehatnews.com/news/local-news/2021/02/02/layoffs-at-mhc-after-province-pulls-grant/ (en anglais seulement).

  19. Grande Prairie Daily Herald Tribune, Work continues at Grande Prairie Regional Hospital, 28 janvier 2021, consulté le 4 février 2021, https://www.dailyheraldtribune.com/news/work-continues-at-grande-prairie-regional-hospital (en anglais seulement).

  20. Red Deer Advocate, Cervus Equipment eyeing new Red Deer County location, 26 janvier 2021, consulté le 4 février 2021, https://www.reddeeradvocate.com/news/cervus-equipment-eyeing-new-red-deer-county-location/ (en anglais seulement).

  21. Government of Alberta, Cases in Alberta, 2021, consulté le 4 février 2021, https://www.alberta.ca/covid-19-alberta-data.aspx (en anglais seulement).

  22. CBC, Layoffs from Cenovus-Husky oilpatch merger expected to begin Tuesday, 26 janvier 2021, consulté le 1 er février 2021, https://www.cbc.ca/news/canada/calgary/husky-cenovus-merger-layoffs-1.5886923 (en anglais seulement).

  23. $60M investment will lead to 200 new jobs at Edmonton-based tech company, 12 janvier 2021, consulté le 8 février 2021, https://globalnews.ca/news/7572039/edmonton-tech-company-jobs-investment/ (en anglais seulement).

  24. GlobeNewswire, Flair Airlines grows with addition of 13 new Boeing 737 Max 8 aircraft, 27 janvier 2021, consulté le 4 février 2021, https://www.globenewswire.com/news-release/2021/01/27/2164895/0/en/Flair-Airlines-Grows-with-Addition-of-13-New-Boeing-737-MAX-8-Aircraft.html (en anglais seulement).

Date de modification :