Bulletin sur le marché du travail - Nouvelle-Écosse : Décembre 2019

Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l'Enquête sur la population active pour la province de la Nouvelle-Écosse, y compris les régions de Cape Breton, Côte-nord, Annapolis Valley, Sud, et Halifax.

Aperçu

Au quatrième trimestre de 2019, la Nouvelle-Écosse comptait 2 400 emplois de plus, tous à plein temps. Cette hausse a en grande partie compensé le déclin du trimestre précédent et a rétabli la tendance générale de croissance de l’emploi observée depuis 2017. Le nombre de personnes qui se sont jointes à la population active était plus élevé, soit 4 900, ce qui a fait augmenter le nombre de chômeurs à la recherche d’un travail, malgré la création d’emplois. Par conséquent, le taux de chômage a crû de 0,4 point de pourcentage, tandis que le taux d’activité a atteint son plus haut sommet en plus de quatre ans.

Données trimestrielles sur la population active, Nouvelle-Écosse
Données désaisonnalisées
trimestrielles
4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Population 15 + (000) 811,6 808,6 801,7 3,0 0,4 9,9 1,2
Population active (000) 506,7 501,8 493,9 4,9 1,0 12,8 2,6
Emploi (000) 466,7 464,3 458,2 2,4 0,5 8,5 1,9
Temps plein (000) 381,4 378,7 376,4 2,7 0,7 5,0 1,3
Temps partiel (000) 85,3 85,6 81,8 -0,3 -0,4 3,5 4,3
Chômage (000) 40,1 37,5 35,7 2,6 6,9 4,4 12,3
Taux de chômage (%) 7,9 7,5 7,2 0,4 - 0,7 -
Taux d'activité (%) 62,4 62,1 61,6 0,3 - 0,8 -
Taux d'emploi (%) 57,5 57,4 57,1 0,1 - 0,4 -

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

Par rapport à il y a un an, le marché du travail s’est renforcé suivant la plupart des mesures. En comparaison avec le quatrième trimestre de 2018, le niveau d’emploi a augmenté de 1,9 %, et plus de la moitié des nouveaux travailleurs ont trouvé un poste à plein temps. La population active a crû plus rapidement, affichant une taille inégalée depuis le troisième trimestre de 2013. Bien que le taux d’activité soit en hausse en glissement annuel, il se maintient autour de la moyenne à long terme, les retombées positives du développement économique étant contrebalancées par un nombre croissant de travailleurs qui atteignent l’âge de la retraite. Le taux de chômage a augmenté de 0,7 point de pourcentage au cours de la dernière année, principalement en raison de l’arrivée de nouveaux venus sur le marché du travail plus importante que la croissance de l’emploi, plutôt que d’une détérioration de la situation du marché du travail.

Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouvelle-Écosse
Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouvelle-Écosse. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouvelle-Écosse
Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouvelle-Écosse
Taux de chômage (%) Emploi (000)
4T2013 9,0 447,8
1T2014 9,0 447,5
2T2014 9,1 446,3
3T2014 8,9 446,2
4T2014 8,7 450,4
1T2015 8,8 448,0
2T2015 8,6 445,5
3T2015 8,4 450,1
4T2015 8,4 448,2
1T2016 8,9 444,7
2T2016 8,3 446,8
3T2016 8,2 445,6
4T2016 8,0 447,1
1T2017 8,2 448,8
2T2017 8,4 449,3
3T2017 8,5 447,9
4T2017 8,5 450,3
1T2018 7,8 454,6
2T2018 7,4 454,7
3T2018 8,0 455,3
4T2018 7,2 458,2
1T2019 6,5 466,0
2T2019 6,7 467,2
3T2019 7,5 464,3
4T2019 7,9 466,7

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouvelle-Écosse
Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouvelle-Écosse. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouvelle-Écosse
Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouvelle-Écosse
Nouvelle-Écosse Canada
4T2013 -1,0 % 0,2 %
1T2014 -0,1 % 0,1 %
2T2014 -0,3 % 0,0 %
3T2014 0,0 % 0,2 %
4T2014 0,9 % 0,3 %
1T2015 -0,5 % 0,2 %
2T2015 -0,6 % 0,2 %
3T2015 1,0 % 0,3 %
4T2015 -0,4 % 0,1 %
1T2016 -0,8 % 0,1 %
2T2016 0,5 % 0,2 %
3T2016 -0,3 % 0,2 %
4T2016 0,3 % 0,5 %
1T2017 0,4 % 0,6 %
2T2017 0,1 % 0,5 %
3T2017 -0,3 % 0,5 %
4T2017 0,5 % 0,5 %
1T2018 1,0 % 0,1 %
2T2018 0,0 % 0,3 %
3T2018 0,1 % 0,3 %
4T2018 0,6 % 0,5 %
1T2019 1,7 % 0,7 %
2T2019 0,3 % 0,7 %
3T2019 -0,6 % 0,3 %
4T2019 0,5 % 0,1 %

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Le nombre de travailleurs dans le secteur privé a grimpé de 17 200 par rapport au quatrième trimestre de 2018, ce qui représente la totalité de la croissance sur 12 mois. Ce secteur compte près des deux tiers des employés de la province. Environ la moitié de cette augmentation a été annulée par la diminution du nombre de travailleurs du secteur public et de travailleurs autonomes.

Depuis le quatrième trimestre de 2018, la situation du marché du travail pour les trois grands groupes d’âge s’est généralement améliorée, à quelques exceptions près. La population active des jeunes (15 à 24 ans) a augmenté de 5,3 %, ce qui a fait passer le taux d’activité au-dessus de la barre des 70 % pour la première fois selon les données historiques. L’emploi a crû encore plus rapidement (7,3 %), mais il s’agissait de postes à temps partiel dans la plupart des cas. Au cours des derniers trimestres, le taux de chômage chez les jeunes femmes a diminué, tandis que leurs taux d’activité et de croissance de l’emploi ont enregistré une hausse par rapport aux hommes de leur âge, une tendance qui s’est poursuivie au quatrième trimestre de 2019. Toutefois, les jeunes femmes sont plus susceptibles d’occuper un emploi à temps partiel.

Taux de chômage trimestriel selon l'âge et le sexe, Nouvelle-Écosse
Données désaisonnalisées 4e trimestre
2019 (%)
3e trimestre
2019 (%)
4e trimestre
2018 (%)
Variation trimestrielle
(points de %)
Variation annuelle
(points de %)
Total 7,9 7,5 7,2 0,4 0,7
25 ans et plus 7,0 6,3 5,9 0,7 1,0
Hommes - 25 ans et plus 8,1 7,4 7,2 0,7 0,9
Femmes - 25 ans et plus 5,8 5,0 4,7 0,8 1,1
15 à 24 ans 13,0 14,8 14,5 -1,8 -1,5
Hommes - 15 à 24 ans 15,1 14,6 18,0 0,5 -2,9
Femmes - 15 à 24 ans 10,9 14,9 10,8 -4,0 0,1

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

Chez les travailleurs du principal groupe d’âge actif (25 à 54 ans), la croissance de l’emploi a été plus modérée, soit 0,5 %, bien qu’il y ait eu un important essor du travail à plein temps par rapport à celui à temps partiel. Le taux de chômage est passé de 5,8 % à 7,1 % en raison de la hausse du nombre de demandeurs d’emploi. Les femmes de ce groupe d’âge sont responsables de la totalité de l’augmentation de l’emploi à plein temps, tandis que le nombre total d’hommes ayant un emploi a légèrement diminué.

Le nombre de travailleurs âgés (55 ans et plus) a continué d’augmenter au cours de la dernière année, l’emploi ayant progressé de 2,3 % par rapport au quatrième trimestre de 2018. Ce groupe d’âge affiche un taux de croissance démographique nettement plus élevé que les autres. Environ un tiers des personnes de cette cohorte fait partie de la population active, bien que le taux d’activité chez les hommes (39,2 %) soit supérieur d’approximativement 10 points de pourcentage à celui des femmes (29,7 %).

Canada atlantique - Indicateurs du Marché du travail pour les autochtones
Moyennes mobiles de trois mois
Données non désaisonnalisées
Autochtones Variation annuelle
(Autochtones)
Non autochtones Variation annuelle
(Non autochtones)
T4 2019 T4 2018 Nombre % T4 2019 T4 2018 Nombre %
Population 15 + (000) 72,8 70,7 2,1 3,0 % 1942,5 1928,3 14,2 0,7 %
Population active (000) 47,1 47,0 0,1 0,2 % 1176,7 1163,7 13,0 1,1 %
Emploi (000) 41,2 41,2 0,0 0,0 % 1083,5 1074,0 9,5 0,9 %
Temps plein (000) 33,2 32,9 0,3 0,9 % 899,8 894,7 5,1 0,6 %
Temps partiel (000) 8,0 8,3 -0,3 -3,6 % 183,8 179,2 4,6 2,6 %
Chômage (000) 5,9 5,8 0,1 1,7 % 93,2 89,8 3,4 3,8 %
Taux de chômage (%) 12,6 12,3 0,3 - 7,9 7,7 0,2 -
Taux d'activité (%) 64,7 66,4 -1,7 - 60,6 60,3 0,3 -
Taux d'emploi (%) 56,5 58,2 -1,7 - 55,8 55,7 0,1 -

Remarques : L'Enquête sur la population active exclut les personnes vivant dans une réserve.

                      Les estimations se fondent sur des moyennes mobiles de trois mois.

                      Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements.

                      Les totaux peuvent être différents de ceux des autres tableaux en raison des ajustements faits aux statistiques relatives à  la population autochtone dans l'Enquête sur la population active.

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau sur mesure d'EDSC

Au quatrième trimestre (T4) de 2019, la population totale de 15 ans et plus dans les provinces de l’Atlantique s’élevait à approximativement deux millions de personnes. Les Autochtones vivant hors réserve représentaient 3,6 % de ce chiffre, soit environ 72 800 individus. L’emploi chez les Autochtones des provinces de l’Atlantique est demeuré inchangé par rapport à l’année précédente (T4 de 2018), c.-à-d. 41 200. Il y a eu une faible augmentation des postes à temps plein (+300 ou +0,9 %), contrebalancée par une diminution des emplois à temps partiel (-300 ou 3,6 %).

Le taux de chômage de la population autochtone se chiffrait à 12,6 % au T4 de 2019, une hausse de 0,3 point de pourcentage (p.p.) par rapport à l’an dernier. En ce qui concerne la population non autochtone, ce taux a crû pour s’établir à 7,9 % (+0,2 p.p.). D’une année à l’autre, le taux d’activité chez les peuples autochtones a baissé, atteignant 64,7 % (-1,7 p.p.), tandis qu’il a légèrement augmenté pour ce qui est de la population non autochtone, parvenant à 60,6 % (+0,3 p.p.). Le taux d’emploi des Autochtones (56,5 %) a chuté d’une année à l’autre (-1,7 p.p.) et celui de la population non autochtone se situait à 55,8 % (+0,1 %).

Emploi par industrie

La croissance de l’emploi entre le quatrième trimestre de 2018 et le quatrième trimestre de 2019 a été répartie assez également entre les industries du secteur de la production de biens (+4 500) et celles du secteur des services (+4 000).

La quasi-totalité des emplois créés dans le secteur de la production de biens est attribuable à deux industries. Le nombre de travailleurs dans l’industrie de la construction a augmenté de 2 400 par rapport à il y a un an. La valeur des permis de construction délivrés en 2019 était nettement plus élevée qu’en 2018, particulièrement pour les immeubles résidentiels à logements multiples dans la région d’Halifax. Cette industrie a également été stimulée par des projets provinciaux de dépenses en immobilisations, comme l’élargissement à quatre voies des autoroutes 101 et 103 et la construction du connecteur Burnside-Sackville. Pendant ce temps, le nombre d’emplois dans l’industrie de la fabrication a augmenté de 1 900. En 2019, les exportations de cette industrie ont crû de plusieurs points de pourcentage par rapport à l’année précédente, y compris dans les deux principales sous-industries, soit la fabrication d’aliments et la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique, ainsi que dans les sous-industries de moindre importance, comme la fabrication des machines et la fabrication de produits informatiques et électroniques. Le nombre de fabricants de boissons alcoolisées a continué d’augmenter en raison de la forte demande en produits locaux, tandis que la hausse de la demande et des prix du homard a eu une incidence positive sur des industries dérivées comme la construction navale.

La croissance de l’emploi dans le secteur des services a été répartie entre plusieurs industries. La hausse la plus marquée, soit 5 600 travailleurs de plus qu’au quatrième trimestre de 2018, a été observée dans les soins de santé et l’assistance sociale. Le vieillissement de la population a entraîné une augmentation de la demande en services de santé, bien que celle-ci ait dans certains cas été limitée par une pénurie de travailleurs médicaux et des pressions financières. Le gouvernement provincial a conclu un nouveau contrat de financement avec les médecins en novembre qui, combiné aux efforts de recrutement à l’étranger, devrait aider à résoudre les problèmes de main-d’œuvre et permettre une croissance accrue des services. La deuxième hausse en importance a été enregistrée dans le commerce de gros et de détail, où l’emploi a augmenté de 2,0 % d’une année à l’autre, grâce à un essor des niveaux d’emploi et des salaires réels qui a stimulé les ventes tout au long de 2019. Le nombre de travailleurs dans les services d’enseignement, l’information, la culture et les loisirs et les autres services a diminué par rapport à l’an dernier.

Données trimestrielles sur la population active, par industrie, Nouvelle-Écosse
Données désaisonnalisées (000) 4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Emploi total, toutes les industries 466,7 464,3 458,2 2,4 0,5 8,5 1,9
Secteur de la production de biens 87,3 85,5 82,8 1,8 2,1 4,5 5,4
Agriculture 5,5 5,8 5,4 -0,3 -5,7 0,1 1,2
Foresterie, pêche, mines, exploitation en
carrière, et extraction de pétrole et de gaz
9,7 10,5 9,8 -0,8 -7,6 -0,1 -1,4
Services publics 3,5 3,6 3,2 -0,1 -3,7 0,3 9,5
Construction 35,6 34,7 33,2 0,9 2,6 2,4 7,2
Fabrication 33,0 30,9 31,1 2,1 6,8 1,9 6,2
Secteur des services 379,4 378,8 375,4 0,6 0,2 4,0 1,1
Commerce 81,0 80,6 79,4 0,4 0,5 1,5 1,9
Transport et entreposage 19,2 19,2 19,6 0,1 0,3 -0,4 -1,9
Finance, assurances, immobilier et location 22,0 21,7 21,8 0,3 1,4 0,3 1,2
Services professionnels, scientifiques et
techniques
27,6 28,0 27,3 -0,4 -1,3 0,3 1,2
Services aux entreprises, services relatifs
aux bâtiments et autres services de soutien
18,4 16,6 17,5 1,8 10,9 0,9 5,0
Services d'enseignement 36,6 36,1 38,0 0,5 1,4 -1,3 -3,5
Soins de santé et assistance sociale 75,3 74,7 69,7 0,5 0,7 5,6 8,0
Information, culture et loisirs 17,5 18,7 19,2 -1,2 -6,6 -1,7 -9,0
Hébergement et services de restauration 37,3 36,0 36,6 1,3 3,6 0,7 1,9
Autres services 15,2 17,5 17,9 -2,3 -13,1 -2,7 -14,9
Administrations publiques 29,3 29,5 28,5 -0,3 -0,9 0,8 2,8

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0355

Analyse régionale

Au cours de la dernière année, la situation du marché du travail s’est améliorée dans l’ensemble de la province, à l’exception de la région économique du Sud.

Le marché du travail dans la région de Cape Breton s’est considérablement renforcé au cours de la dernière année. Le niveau d’emploi a crû de 4 600 d’une année à l’autre, soit une hausse de près de 10 %, tandis que la population active de cette région économique a grimpé de 4,5 %, malgré une diminution de la population. À la suite de ces changements, le taux de chômage a chuté de façon notable et le taux d’activité a augmenté pour atteindre 55,9 %. L’essor du nombre d’emplois est principalement attribuable au commerce de gros et de détail, ainsi qu’aux services dhébergement et de restauration. Le nombre plus important d’inscriptions d’étudiants étrangers à l’Université du Cap-Breton a contribué à accroître la demande en produits au détail et services alimentaires. Bien que les gains en construction aient été modestes au cours de la dernière année, des changements plus substantiels se produiront probablement alors que le plan de réaménagement des soins de santé de la municipalité régionale de Cap-Breton sera mis en œuvre.

Dans la région de la Côte-Nord, le marché du travail a aussi montré une amélioration. La population active a augmenté de 5 800 au cours de la dernière année, ce qui a fait croître de 4,3 points de pourcentage le taux d’activité, qui s’est établi à 59 %. En tout, 3 800 emplois furent créés, les trois quarts à plein temps, tandis que le taux de chômage a grimpé de plus de deux points de pourcentage en raison de l’arrivée de nouveaux venus sur le marché du travail. Dans le secteur de la production de biens, la fabrication a enregistré des gains de 2 100 postes. Un important fabricant d’aliments de la région a indiqué que le resserrement du marché du travail causait des problèmes de dotation. Les fabricants de cannabis en expansion ont une incidence modérée sur la croissance de l’emploi dans cette industrie. Les hausses dans le secteur des services ont été réparties entre plusieurs industries comme le commerce de gros et de détail, le transport et l’entreposage, et les services professionnels, scientifiques et techniques.

Comme dans les régions de Cape Breton et de la Côte-Nord, la région d’Annapolis Valley a enregistré une forte croissance de la population active et de l’emploi (5,2 % et 6,1 % respectivement). Les deux tiers des postes créés étaient à plein temps, et tous étaient dans le secteur des services. Le nombre d’emplois dans le secteur de la production de biens a quelque peu diminué, mais, sur une note positive, une hausse de 800 travailleurs dans la construction fut observée. À l’avenir, l’activité dans cette industrie devrait être soutenue par la construction d’un centre de santé à Middleton. L’augmentation du nombre d’emplois dans les industries du secteur des services a était principalement attribuable aux soins de santé et à l’assistance sociale, aux services d’enseignement et aux administrations publiques.

Selon la plupart des mesures, la situation du marché du travail dans la région économique du Sud s’est détériorée au cours de la dernière année. Le nombre d’emplois a diminué de 6 500, presque tous étaient à plein temps, et 5 100 personnes ont quitté la population active. Par conséquent, le taux de chômage a augmenté pour se chiffrer à près de 10 %, tandis que le taux d’activité a chuté à 53,5 %, le plus bas de la province. Les principales industries ayant contribué à cette baisse furent celles de la fabrication et des services d’enseignement. L’emploi a également reculé dans le commerce de gros et de détail ainsi que dans les services d’hébergement et de restauration. Cette situation pourrait être attribuable en partie au déclin du tourisme ayant suivi l’interruption du service de traversier Maine-Yarmouth cette année.

La croissance de l’emploi à Halifax a ralenti à 0,8 % d’une année à l’autre, alors que le nombre de postes a augmenté de 1 800; tous étaient à plein temps. La croissance de la population active est demeurée vigoureuse (2,9 %). Le résultat net de ces changements a été une forte hausse du nombre de chercheurs d’emploi au chômage, ce qui a fait croître le taux de chômage de près de deux points de pourcentage. Le taux d’activité a légèrement augmenté pour atteindre 68 %, demeurant de loin le plus élevé de la province. Le secteur de la production de biens a été responsable de la totalité de l’essor de l’emploi, avec des gains dans toutes les industries sauf celle de la fabrication. Le nombre de travailleurs dans les industries du secteur des services a quelque peu diminué, car les hausses dans les industries des soins de santé et de l’assistance sociale, des services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien ont été annulées par de fortes baisses dans les services professionnels, scientifiques et techniques et les autres services.

Données trimestrielles sur la population active, par région économique, Nouvelle-Écosse
Moyenne mobiles de trois mois données non désaisonnalisées Emploi Taux de chômage
4e trimestre
2019
(000)
4e trimestre
2018
(000)
Variation
annuelle
(%)
4e trimestre
2019
(%)
4e trimestre
2018
(%)
Variation
annuelle
(points de %)
466,7 459,6 1,5 7,6 6,5 1,1
Régions économiques
Cape Breton 51,2 46,6 9,9 11,9 16,2 -4,3
Côte-nord 69,7 65,9 5,8 7,8 5,6 2,2
Annapolis Valley 59,0 55,6 6,1 5,4 6,2 -0,8
Sud 47,5 54,0 -12,0 9,7 6,3 3,4
Halifax 239,3 237,5 0,8 6,7 4,8 1,9

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0293

Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouvelle-Écosse T4-2018 à T4-2019
Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouvelle-Écosse T4-2018 à T4-2019. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouvelle-Écosse T4-2018 à T4-2019
Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouvelle-Écosse T4-2018 à T4-2019
Région économique Pourcentage
Cape Breton 9,9 %
Côte-nord 5,8 %
Annapolis Valley 6,1 %
Sud -12,0 %
Halifax 0,8 %

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d'autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l'économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d'Emploi et Développement social Canada.

Préparé par : Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.
Pour de l'information sur l'Enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada.

Date de modification :