Bulletin sur le marché du travail - Île-du-Prince-Édouard: Decembre 2019

Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l'Enquête sur la population active pour la province de l'Île-du-Prince-Édouard.

Aperçu

Les conditions du marché du travail sont demeurées robustes au quatrième trimestre (T4) de 2019 à l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.). La population active ainsi que l’emploi ont atteint de nouveaux sommets (trimestriels). La majorité des gains ont été observés dans les postes à temps plein, lesquels totalisaient 68 200 au T4. La croissance de l’emploi au T4 de 2019 était supérieure à celle de la population active, réduisant ainsi le taux de chômage de la province. Celui-ci se chiffrait alors en moyenne à 8,1 %, le taux le plus bas jamais enregistré à l’Î.-P.-É. Le taux d’activité de l’Île, soit 66,4 %, demeure supérieur à la moyenne nationale et se classe au troisième rang pour ce qui est des taux d’activité au pays, indiquant un bon niveau d’optimisme quant aux perspectives d’emploi dans la province.

Données trimestrielles sur la population active, Île-du-Prince-Édouard
Données désaisonnalisées
trimestrielles
4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Population 15 + (000) 129,9 129,3 126,6 0,6 0,5 3,3 2,6
Population active (000) 86,3 86,1 83,4 0,2 0,2 2,9 3,5
Emploi (000) 79,3 78,6 76,3 0,7 0,9 3,0 3,9
Temps plein (000) 67,6 66,5 65,0 1,1 1,7 2,6 4,0
Temps partiel (000) 11,7 12,2 11,3 -0,5 -4,1 0,4 3,5
Chômage (000) 7,0 7,5 7,1 -0,5 -6,7 -0,1 -1,4
Taux de chômage (%) 8,1 8,7 8,5 -0,6 - -0,4 -
Taux d'activité (%) 66,4 66,6 65,9 -0,2 - 0,5 -
Taux d'emploi (%) 61,1 60,8 60,3 0,3 - 0,8 -

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

La population active de l’Île a grimpé de 2 900, soit 3,5 %, par rapport au T4 de 2018, ce qui s’explique en grande partie par la hausse du nombre de personnes dans le principal groupe d’âge actif (25 à 54 ans) et de jeunes travailleurs (15 à 24 ans). Il s’agissait des plus grandes augmentations en pourcentage enregistrées dans l’ensemble du pays. Le nombre de travailleurs âgés (55 ans et plus) au sein de la population active a également connu une croissance modeste.

Emploi et taux de chômage trimestriel, Île-du-Prince-Édouard
Emploi et taux de chômage trimestriel, Île-du-Prince-Édouard. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Emploi et taux de chômage trimestriel, Île-du-Prince-Édouard
Emploi et taux de chômage trimestriel, Île-du-Prince-Édouard
Taux de chômage (%) Emploi (000)
4T2013 11,7 73,8
1T2014 11,2 73,8
2T2014 10,9 73,8
3T2014 9,3 74,3
4T2014 10,5 73,8
1T2015 10,6 73,8
2T2015 10,7 72,8
3T2015 10,3 72,7
4T2015 9,9 73,4
1T2016 10,6 71,6
2T2016 11,0 71,1
3T2016 11,0 71,6
4T2016 10,9 71,9
1T2017 9,9 73,0
2T2017 10,0 74,3
3T2017 10,0 73,6
4T2017 9,9 73,9
1T2018 10,4 75,3
2T2018 9,6 75,8
3T2018 9,0 76,3
4T2018 8,5 76,3
1T2019 9,7 75,8
2T2019 9,0 77,5
3T2019 8,7 78,6
4T2019 8,1 79,3

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

L’emploi à l’Î.-P.-É. au dernier trimestre s’est accru de 3,9 % par rapport au même trimestre de l’année dernière, majoritairement grâce à l’ajout de postes à temps plein. Cette hausse représentait la croissance la plus rapide au pays. Tous les groupes d’âge principaux ont affiché des gains dans l’emploi à temps plein et le groupe d’âge actif a connu l’augmentation la plus importante (+1 200). Les gains ont été répartis également entre les hommes et les femmes.

Croissance trimestrielle de l'emploi, Île-du-Prince-Édouard
Croissance trimestrielle de l'emploi, Île-du-Prince-Édouard. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Croissance trimestrielle de l'emploi, Île-du-Prince-Édouard
Croissance trimestrielle de l'emploi, Île-du-Prince-Édouard
Île-du-Prince-Édouard Canada
4T2013 -0,1% 0,2%
1T2014 0,0% 0,1%
2T2014 0,0% 0,0%
3T2014 0,7% 0,2%
4T2014 -0,7% 0,3%
1T2015 0,0% 0,2%
2T2015 -1,4% 0,2%
3T2015 -0,1% 0,3%
4T2015 0,9% 0,1%
1T2016 -2,4% 0,1%
2T2016 -0,8% 0,2%
3T2016 0,8% 0,2%
4T2016 0,4% 0,5%
1T2017 1,5% 0,6%
2T2017 1,7% 0,5%
3T2017 -1,0% 0,5%
4T2017 0,5% 0,5%
1T2018 1,8% 0,1%
2T2018 0,6% 0,3%
3T2018 0,7% 0,3%
4T2018 0,0% 0,5%
1T2019 -0,6% 0,7%
2T2019 2,2% 0,7%
3T2019 1,5% 0,3%
4T2019 0,9% 0,1%

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Comparativement au T4 de 2018, le secteur public a enregistré la majorité des gains d’emploi. En effet, celui-ci a connu une hausse de 2,2 %, tandis que le secteur privé a observé une baisse de 0,5 %. L’emploi dans le secteur public représente 27 % du bassin d’emplois de l’Î.-P.-É., soit un des plus élevés au pays (le deuxième en importance après celui de Terre-Neuve-et-Labrador qui est de 30 %). Le nombre de travailleurs indépendants dans la province a grimpé de 5,3 % au cours de cette période.

Le niveau de chômage était légèrement plus bas au T4 de 2019 par rapport à l’année précédente grâce à une croissance de l’emploi supérieure à celle de la population active. Le taux de chômage au cours de cette période a diminué de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 8,1 %, soit le taux trimestriel le plus faible jamais enregistré. Parmi les groupes d’âge principaux de l’Î.-P.-É., le taux de chômage chez les jeunes n’était pas le plus élevé de tous, une situation ne s’étant produite que trois fois à ce jour selon les données historiques. En effet, ce furent les travailleurs âgés qui affichèrent le plus haut taux. Chez les jeunes femmes, le taux de chômage a chuté de cinq points de pourcentage d’une année à l’autre (s’établissant à 6,5 % au T4 de 2019), tandis que chez les jeunes hommes, il se chiffrait en moyenne à 7,5 %, soit le plus bas observé depuis 1977. Le taux chez les travailleurs âgés a augmenté de 1,2 point de pourcentage par rapport à un an plus tôt, atteignant 10,4 %, alors que celui du principal groupe d’âge actif était de 6,7 %.

Taux de chômage trimestriel selon l'âge et le sexe, Île-du-Prince-Édouard
Données désaisonnalisées 4e trimestre
2019 (%)
3e trimestre
2019 (%)
4e trimestre
2018 (%)
Variation trimestrielle
(points de %)
Variation annuelle
(points de %)
Total 8,1 8,7 8,5 -0,6 -0,4
25 ans et plus 7,9 8,5 7,8 -0,6 0,1
Hommes - 25 ans et plus 9,6 10,5 8,6 -0,9 1,0
Femmes - 25 ans et plus 5,9 6,3 7,0 -0,4 -1,1
15 à 24 ans 9,6 9,7 12,6 -0,1 -3,0
Hommes - 15 à 24 ans 12,3 12,9 13,5 -0,6 -1,2
Femmes - 15 à 24 ans 6,5 6,0 11,4 0,5 -4,9

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

Au quatrième trimestre (T4) de 2019, la population totale de 15 ans et plus dans les provinces de l’Atlantique s’élevait à approximativement deux millions de personnes. Les Autochtones vivant hors réserve représentaient 3,6 % de ce chiffre, soit environ 72 800 individus. L’emploi chez les Autochtones des provinces de l’Atlantique est demeuré inchangé par rapport à l’année précédente (T4 de 2018), c.-à-d. 41 200. Il y a eu une faible augmentation des postes à temps plein (+300 ou +0,9 %), contrebalancée par une diminution des emplois à temps partiel (-300 ou 3,6 %).

Le taux de chômage de la population autochtone se chiffrait à 12,6 % au T4 de 2019, une hausse de 0,3 point de pourcentage (p.p.) par rapport à l’an dernier. En ce qui concerne la population non autochtone, ce taux a crû pour s’établir à 7,9 % (+0,2 p.p.). D’une année à l’autre, le taux d’activité chez les peuples autochtones a baissé, atteignant 64,7 % (-1,7 p.p.), tandis qu’il a légèrement augmenté pour ce qui est de la population non autochtone, parvenant à 60,6 % (+0,3 p.p.). Le taux d’emploi des Autochtones (56,5 %) a chuté d’une année à l’autre (-1,7 p.p.) et celui de la population non autochtone se situait à 55,8 % (+0,1 %).

Canada atlantique - Indicateurs du Marché du travail pour les autochtones
Moyennes mobiles de trois mois
Données non désaisonnalisées
Autochtones Variation annuelle
(Autochtones)
Non autochtones Variation annuelle
(Non autochtones)
T4 2019 T4 2018 Nombre % T4 2019 T4 2018 Nombre %
Population 15 + (000) 72,8 70,7 2,1 3,0 1942,5 1928,3 14,2 0.7%
Population active (000) 47,1 47 0,1 0,2 1176,7 1163,7 13 1.1%
Emploi (000) 41,2 41,2 0 0 1083,5 1074 9,5 0.9%
Temps plein (000) 33,2 32,9 0,3 0,9 899,8 894,7 5,1 0.6%
Temps partiel (000) 8,0 8,3 -0,3 -3,6 183,8 179,2 4,6 2.6%
Chômage (000) 5,9 5,8 0,1 1,7 93,2 89,8 3,4 3.8%
Taux de chômage (%) 12,6 12,3 0,3 - 7,9 7,7 0,2 -
Taux d'activité (%) 64,7 66,4 -1,7 - 60,6 60,3 0,3 -
Taux d'emploi (%) 56,5 58,2 -1,7 - 55,8 55,7 0,1 -

Remarques : L'Enquête sur la population active exclut les personnes vivant dans une réserve.

                      Les estimations se fondent sur des moyennes mobiles de trois mois.

                      Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements.

                      Les totaux peuvent être différents de ceux des autres tableaux en raison des ajustements faits aux statistiques relatives à  la population autochtone dans l'Enquête sur la population active.

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau sur mesure d'EDSC

Emploi par industrie

Au T4 de 2019, la hausse annuelle du bassin d’emplois de l’Î.-.P.-É. était principalement concentrée dans le secteur des services (+7,0 %), en particulier dans les administrations publiques et les soins de santé et l’assistance sociale. L’emploi dans le secteur de la production de biens a connu une baisse (-4,5 %) en raison des pertes observées dans les industries de la foresterie, de la pêche, des mines, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz, ainsi que de la fabrication. Par contre, la construction a enregistré une forte croissance. 

L’emploi dans les industries du secteur des services de l’Î.-P.-É. a connu un sommet de 60 300 au T4 de 2019. Les gains d’emploi se sont étendus à toutes les industries, à l’exception de deux. Les administrations publiques enregistrèrent une augmentation notable de 1 000 postes, atteignant ainsi un pic de 8 100. Cette hausse pourrait être en partie attribuable aux volumes plus élevés de demandes visant des programmes comme le Régime de pensions du Canada et la Sécurité de la vieillesse, puisque la génération du baby-boom approche l’âge traditionnel de la retraite de 65 ans. Des niveaux sans précédent ont également été observés dans les soins de santé et l’assistance sociale (11 300), la finance, les assurances, les services immobiliers et de location (3 300) et les services professionnels, scientifiques et techniques (4 000). Seules deux industries du secteur des services ont enregistré des déclins, le transport et l’entreposage (-200) et l’information, la culture et les loisirs (-100).

L’emploi dans les services d’hébergement et de restauration a surpassé sa robuste performance de l’année dernière en ajoutant 700 postes. Selon les chiffres provinciaux sur le tourismeFootnote 1, le nombre de visites en 2019 était semblable aux bonnes années touristiques de 2018 et de 2017 (les résultats de 2017 furent appuyés par les célébrations du 150e anniversaire du Canada). Concernant les dix premiers mois de cette année, la circulation sur les ponts et par voie aérienne a augmenté de 1,9 % et de 3,0 % respectivement. Une réduction dans les déplacements en traversiers a toutefois légèrement contrebalancé ces gains. Le nombre de visites en bateaux de croisière a grimpé de 28 % au cours de l’année 2019.

Le secteur de la production de biens a connu une contraction de l’emploi, laquelle est largement attribuable aux déclins observés dans les industries de la foresterie, de la pêche, des mines, de l’exploitation en carrière et de l’extraction de pétrole et de gaz qui pourraient être liés à la réduction de l’activité de l’industrie de l’extraction de pétrole et de gaz dans l’Ouest et à Terre-Neuve-et-Labrador) ainsi que de la fabrication.

L’emploi dans la construction a augmenté de 900 d’une année à l’autre pour atteindre un sommet inégalé, soit 6 700. Après une année exceptionnelle en 2018, l’industrie a maintenu cet élan tout au long de 2019. Alors que l’immigration continue d’afficher des niveaux sans précédent et que la population vieillit, la demande pour de nouveaux logements ne cesse de grimper sur l’Île. Cependant, les pénuries de personnes qualifiées constituent un obstacle pour répondre à la demande grandissante de main-d’oeuvre et pour mitiger les effets des départs à la retraite imminents. Selon ConstruForce Canada, les indications actuelles suggèrent que l’industrie fait face à des pénuries dans presque toutes les professions de la construction. De plus, ConstruForce affirme que « ... l’industrie devra remplacer plus de personnes que les 600 travailleurs censés aller à la retraite au cours des quatre prochaines années (il existe) un écart prévu de presque 900 travailleurs additionnels qui devront être recrutés à l’extérieur du marché du travail de la construction localFootnote 2 ».

Données trimestrielles sur la population active, par industrie, Île-du-Prince-Édouard
Données désaisonnalisées (000) 4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Emploi total, toutes les industries 79,3 78,6 76,3 0,7 0,9 3,0 4,0
Secteur de la production de biens 19,0 19,8 19,9 -0,8 -4,2 -0,9 -4,5
Agriculture 4,3 4,4 4,3 0,0 -0,8 0,0 0,0
Foresterie, pêche, mines, exploitation en
carrière, et extraction de pétrole et de gaz
1,7 2,4 2,7 -0,7 -29,6 -1,1 -39,0
Services publics 0,3 0,3 0,2 0,0 -11,1 0,1 33,3
Construction 6,7 6,3 5,8 0,4 6,9 0,9 16,2
Fabrication 6,0 6,5 6,8 -0,5 -7,2 -0,8 -11,7
Secteur des services 60,3 58,8 56,4 1,5 2,5 3,9 7,0
Commerce 11,3 11,0 11,0 0,3 2,7 0,3 3,0
Transport et entreposage 2,8 3,0 2,9 -0,2 -6,7 -0,2 -5,7
Finance, assurances, immobilier et location 3,3 3,0 2,8 0,3 8,9 0,5 16,7
Services professionnels, scientifiques et
techniques
4,0 3,5 3,3 0,5 13,3 0,7 20,2
Services aux entreprises, services relatifs
aux bâtiments et autres services de soutien
2,2 2,4 2,1 -0,3 -11,0 0,1 3,2
Services d'enseignement 5,4 5,5 5,2 -0,1 -1,8 0,2 3,2
Soins de santé et assistance sociale 11,3 11,2 10,4 0,1 1,2 0,9 8,6
Information, culture et loisirs 2,3 2,2 2,4 0,1 4,5 -0,1 -4,1
Hébergement et services de restauration 6,4 6,0 6,0 0,4 6,7 0,4 6,7
Autres services 3,4 3,2 3,1 0,2 6,3 0,2 7,4
Administrations publiques 8,1 7,8 7,1 0,2 3,0 1,0 14,2

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0355

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d'autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l'économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d'Emploi et Développement social Canada.

Préparé par : Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.
Pour de l'information sur l'Enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada.

Pieds de page

Pied de page 1

Indicateurs de tourisme de l’Île-du-Prince-Édouard (date de publication : 18 novembre 2019)

Return to footnote 1 referrer

Pied de page 2

ConstruForce Canada, Regard prospectif - Construction et Maintenance, Île-du-Prince-Édouard (janvier 2019)

Return to footnote 2 referrer

Date de modification :