Nous nous efforçons actuellement de résoudre des difficultés techniques affectant la fonctionnalité de recherche pour les profils de compétences essentielles. Entre-temps, vous pouvez consulter la liste de tous les profils pour trouver une profession.

Veuillez noter que les profils de compétences essentielles n’ont pas été mis à jour pour refléter le passage au modèle des Compétences pour réussir et à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour obtenir des renseignements plus à jour sur les compétences requises pour différentes professions, visitez le site Web du Système d’information sur les professions et les compétences (SIPeC).

Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Ingénieurs en aérospatiale(2146)

Les ingénieurs en aérospatiale font de la recherche et travaillent à la conception et à la mise au point de véhicules et de systèmes aérospatiaux et de leurs composantes. Ils effectuent des tâches liées à la mise à lessai, à lévaluation, à linstallation, à la mise en opération et à lentretien de ces véhicules et systèmes. Ils travaillent pour des fabricants daéronefs et dengins spatiaux, des transporteurs aériens, la fonction publique et dans des instituts de recherche et des établissements denseignement.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des commentaires dans des formulaires d'inspection, d'essai et de rapport, des journaux de bord et d'autres textes informels rédigés par des collègues. (1)
  • Lire des courriels de collègues ou de clients qui fixent ou confirment le moment de réunions, de téléconférences ou de vidéoconférences, ou qui en font un compte rendu. (2)
  • Lire les manuels de l'utilisateur de l'équipement informatique qu'ils utilisent. Par exemple, les ingénieurs concepteurs consultent parfois le manuel de l'utilisateur d'un logiciel pour mieux connaître des fonctions ou certaines mesures qui permettent de créer des maquettes à trois dimensions de composantes aérospatiales. (3)
  • Consulter des manuels sur le transport aérien, les pratiques courantes, l'assurance de la qualité, les pratiques exemplaires et les leçons apprises, ainsi que sur les politiques aérospatiales, afin de s'assurer que les concepts, les processus, les procédures et les pratiques qu'ils contiennent respectent les normes de l'industrie et les exigences des entreprises. (3)
  • Étudier, s'il y a lieu, les curriculum vitae de candidats possibles à des emplois dans les secteurs de la fabrication, de la mise à l'essai, de la réparation ou de la révision des pièces ou des véhicules aérospatiaux. Lire les curriculum vitae pour cibler les candidats qui ont des antécédents professionnels et une formation qui correspondent aux emplois offerts dans le but de formuler des recommandations judicieuses aux fins de l'embauche. (3)
  • Lire des documents affichés sur des tableaux dans le cadre de conférences organisées par l'Aerospace Engineering International Group de la SAE ou de l'Association des industries aérospatiales du Canada. Ces documents présentent des résumés des concepts et des motifs sous-tendant des recherches, des méthodes de recherche, des analyses et des interprétations de données, des listes d'ouvrages de référence et des précisions sur les auteurs des ¿uvres. La lecture de ces documents affichés leur permet d'obtenir de l'information sur leur domaine de compétences. (3)
  • Lire de longs documents, comme des demandes de propositions, des propositions d'essais en vol et des documents sur les exigences techniques, qui portent sur la conception, la production et la mise à l'essai d'aéronefs, d'engins spatiaux, de missiles, de satellites et de systèmes de communication dans l'espace. Lire tous les appels d'offres pour évaluer les exigences techniques que doit respecter un projet en particulier et se fonder sur cette évaluation pour déterminer si leur organisme possède les compétences requises pour entreprendre le projet et pour établir les façons de satisfaire ces exigences. (4)
  • Lire des rapports, des contrats et des documents techniques provenant de diverses sources. Lire par exemple, au besoin, des documents de fabricants d'équipement d'origine traitant de la certification, de la navigabilité, de l'exploitation, de la maintenance et des réparations d'aéronefs et d'engins spatiaux. Lire, au besoin, ces documents pour évaluer et recommander des politiques en matière d'approvisionnement de pièces en tenant compte de la sécurité, de la qualité et des coûts. (4)
  • Lire toute une gamme de publications spécialisées et de revues professionnelles, comme «Flight» et «Aircraft Engineering and Aerospace Technology», afin de demeurer à la fine pointe des nouvelles technologies en aérospatiale concernant les essais en vol, la dynamique des fluides, l'aérodynamique, les structures, les matériaux, la navigation ou les communications. Choisir et lire des articles pertinents afin de trouver des solutions de rechange à des problèmes en particulier. Consulter aussi ces articles au moment de concevoir ou de mettre à l'essai des véhicules, des composantes ou des systèmes aérospatiaux. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Trouver et extraire des données dans des formulaires. Examiner, par exemple, s'il y a lieu, des formulaires de demande de changement pour connaître les changements qui doivent être apportés à la conception. (1)
  • Lire des listes d'exigences relatives à des projets fournies dans les demandes de propositions, les propositions d'essais en vol et les documents sur les exigences techniques. (2)
  • Trouver des données sur des étiquettes. Lire, par exemple, les étiquettes appliquées sur les pièces des aéronefs pour connaître, entre autre, le numéro de la pièce, le nom du fabricant, la date de réception de la pièce et le code de conformité. (2)
  • Consulter les calendriers et les modèles d'affectation des ressources pour connaître les étapes, les jalons et les délais de projets, de même que les activités et les ressources liées à ces projets. (2)
  • Interpréter diverses icônes pour être en mesure de naviguer dans des sites web sur les technologies aérospatiales; accéder en direct à des manuels d'utilisation de logiciel; chercher des renseignements techniques sur les normes, les méthodes, les matériaux et l'équipement. (2)
  • Étudier des schémas de systèmes mécaniques, électriques, d'entretien, structurels, pneumatiques et hydrauliques, et de systèmes de contrôle des fluides et de commande de vol afin d'en comprendre et d'en analyser le fonctionnement. (3)
  • Étudier des illustrations et des schémas dans les documents fournis par les fabricants d'origine de l'équipement. Étudier rapidement ces illustrations afin de comprendre la façon dont l'équipement est construit et ses différentes fonctions afin de pouvoir choisir les fonctions et l'équipement qui répondent le mieux à leurs besoins. (3)
  • Saisir, dans des formulaires, des données sur les clients, la production, les demandes d'achat, les inventaires et l'entreposage, les bordereaux d'expédition, la livraison, les réparations, les coûts et l'utilisation des ressources. Regrouper, s'il y a lieu, les données provenant de diverses sources pour les saisir correctement dans ces documents électroniques. (3)
  • Analyser des graphiques qui présentent les variables relatives à l'utilisation des aéronefs, des engins spatiaux, des systèmes ou des composantes dans le cadre de simulations ou dans des conditions déterminées. Interpréter ces graphiques afin de reconnaître les tendances qui se dégagent des données, les liens entre les variables et les critères qui définissent les problèmes. (4)
  • Devoir étudier des plans au moment du réglage de nouveaux appareils employés pour la mise à l'essai de systèmes, de modèles ou de pièces dans le but de répondre à certains besoins en matière de sécurité en vol ou de certification des aéronefs, ou encore pour faire enquête sur un problème. Prendre des mesures à partir de schémas de systèmes mécaniques et structurels afin de s'assurer que les nouveaux appareils et les appareils existants peuvent être mis en place efficacement. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger des courriels à l'intention de leurs collègues et de leurs clients afin de leur rappeler les dates d'échéance d'un projet, de leur demander des renseignements techniques ou de répondre à des questions. (1)
  • Rédiger de brefs commentaires dans le code de programmation lié à certaines simulations. Ces commentaires servent à expliquer la fonction d'une ligne ou d'une séquence de codes en particulier. (1)
  • Rédiger de courts documents à l'intention des collègues au retour d'une conférence ou d'une formation. Ces documents résument le contenu de la formation ou de la conférence et soulignent les points importants pour l'organisme. (2)
  • Rédiger des rapports d'enquête à la suite d'accidents d'aéronefs ou d'engins spatiaux ou de la découverte d'une défaillance de la structure, d'une composante ou d'un système. Ces rapports peuvent être plus ou moins longs et complexes, mais doivent décrire un accident ou une défaillance technique, ses effets, les mesures prises pour en connaître la cause et les résultats de l'enquête. (3)
  • Élaborer et préparer des spécifications concernant la conception, la fabrication, l'entretien, la réparation ou la révision des composantes, des systèmes ou des véhicules aérospatiaux. Ces spécifications incluent une description détaillée des tâches à effectuer, des matériaux, des produits, des accessoires, des normes ou des procédures à employer, ainsi que d'autres exigences contractuelles, comme la nécessité de respecter les plans, les permis, les codes et les règlements en matière de navigabilité et de sécurité, de rédiger des manuels d'instruction, de fournir du soutien logistique ou opérationnel, et de corriger les défaillances. (4)
  • Rédiger des présentations concernant leur domaine de compétences afin de répondre aux demandes de propositions, aux propositions d'essai en vol et aux documents sur les exigences techniques. Chaque présentation doit aborder les principaux éléments de la demande et véhiculer efficacement des concepts complexes. Trouver et choisir des descriptions techniques dans de multiples sources et les reformuler à l'intention d'un auditoire informé et averti; dans certains cas, rédiger un texte aux seules fins d'une demande. (4)
  • Rédiger des articles qui seront publiés dans des revues scientifiques, dans les actes de conférence ou dans d'autres publications de recherche, comme le «Canadian Aeronautics and Space Journal». Habituellement, ces articles expliquent les protocoles de recherche, décrivent les difficultés surmontées pendant les expériences et exposent les principes scientifiques employés pour analyser les données recueillies. Chaque article doit présenter une analyse détaillée des résultats obtenus et de leur signification. Rédiger par exemple, s'il y a lieu, un rapport sur des modèles déjà élaborés pour faciliter la conception du circuit de carburant d'un nouvel aéronef. (5)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Calculer la somme des bordereaux d'expédition et des demandes d'achat et multiplier la quantité de chaque type d'unité expédiée ou achetée par son prix unitaire. (2)
  • Préparer des rapports de dépenses pour les déplacements professionnels à l'extérieur de la ville qui tiennent compte du nombre de jours de déplacement, des kilomètres parcourus, d'une indemnité au kilomètre, du coût unitaire facturable de la chambre, des repas et des taxes applicables. (2)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Calculer les coûts de production d'une unité. Tenir compte du taux horaire des employés et des heures travaillées, de la quantité et du prix des matériaux, ainsi que des frais généraux pour connaître le coût de chaque unité produite. (3)
  • Établir et vérifier le budget des grands projets d'essai et de développement. S'assurer que le travail rémunéré a bien été effectué et que le budget permet de couvrir toutes les dépenses liées à la main-d¿¿uvre, aux matériaux et à l'équipement. (3)
Mesures et calculs
  • Calculer la distance entre les points de cheminement dans les modèles de navigation. (2)
  • Calculer la vitesse de rotation pour déterminer la force d'inertie d'une turbine à gaz. (3)
  • Prévoir, à l'aide de dessins à l'échelle, l'emplacement du nouvel équipement. Cela demande de mesurer des distances à l'échelle, de les convertir en distances réelles et de calculer des aires, des volumes et des périmètres. (3)
  • Utiliser des constantes trigonométriques pour calculer des angles. Utiliser, par exemple, des constantes trigonométriques pour calculer le rayon de courbure d'un morceau de métal plat. (4)
  • Utiliser des méthodes mathématiques poussées pour vérifier si certaines pièces des véhicules aérospatiaux peuvent résister à des conditions de charge nominale. Employer, par exemple, s'il y a lieu, des modèles mathématiques pour déterminer si une aile peut supporter les charges aérodynamiques prévues durant un vol et calculer si un siège demeurerait rattaché à un aéronef en cas d'écrasement. (5)
Analyses des données numériques
  • Comparer la puissance de sortie de moteurs aérospatiaux à partir de multiples essais de fonctionnement. (1)
  • Comparer les fonctionnalités techniques des différentes solutions logicielles et matérielles. (2)
  • Calculer le coût moyen de la main-d¿¿uvre et des matériaux relativement à plusieurs productions. (3)
  • Analyser les données sur le rendement d'un aéronef, d'un système ou d'une composante dans le cadre d'une simulation ou dans des conditions déterminées. Interpréter des données quantitatives et des graphiques fournis par des logiciels de simulation afin de connaître les modèles de données, les liens entre les variables et les critères qui permettent de déterminer les problèmes. (4)
  • Élaborer et analyser des modèles mathématiques qui permettent de prévoir la durabilité et la robustesse des composantes aérospatiales. Créer, par exemple, une méthode mathématique qui permet de prévoir la durée de vie d'une aile d'aéronef, puis de connaître sa valeur de prévision grâce à des essais physiques. (5)
  • Utiliser des méthodes mathématiques avancées pour analyser des systèmes dynamiques d'aéronefs. Déterminer, par exemple, la répartition des charges entre plusieurs composantes de la cellule d'aéronef ou analyser les charges qui s'exercent sur divers joints pour connaître les types de matériaux de construction requis et leur épaisseur. (5)
  • Déterminer les stratégies optimales, les sources possibles d'erreur et les techniques méthodologiques qui permettent de contrôler les variables dans les essais sous contraintes des produits, des essais en soufflerie, des essais structurels, des essais dynamiques, des essais de vérification de la durabilité et de la tolérance aux dommages, des essais statiques sur toute la cellule, des essais en vol, des études sur la charge aérodynamique, des essais de vibration au sol et d'autres expériences. Effectuer des analyses statistiques afin de mesurer la fiabilité des résultats après avoir recueilli des données à la suite des essais. (5)
Calcul approximatif
  • Estimer le temps requis, compte tenu de leur expérience, pour effectuer les réglages physiques d'un système de commande de vol. (1)
  • Estimer le nombre de jours-personnes qui doivent être prévus aux budgets pour l'entretien des sites. Ces estimations sont fondées sur une connaissance des besoins dans le passé, mais on doit prévoir les besoins en cas d'une défaillance imprévue de l'équipement. (2)
  • Estimer dans quelle mesure leurs modèles permettent de prévoir la performance des composantes, des systèmes ou des véhicules aérospatiaux. Ces estimations dépendent d'un grand nombre de facteurs et il faut faire preuve d'une grande précision pour que les résultats soient valides. (3)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Discuter avec des fournisseurs du prix de nouveaux appareils et des spécifications techniques de ceux-ci. (1)
  • Entretenir des rapports avec des subalternes comme des techniciens, des technologues, des gens de métier, des préposés à l'entretien et des opérateurs d'appareils. Affecter de nouvelles tâches, examiner les tâches exécutées et s'informer de la progression des activités en cours. (2)
  • Rencontrer des cadres supérieurs ou des clients pour discuter des ressources et des fonds disponibles pour des projets; présenter des plans de projet et des produits livrables pour obtenir des conseils, des recommandations ou des approbations. Rencontrer aussi les cadres pour négocier des délais ou des budgets de projets, s'il y a lieu. (3)
  • Participer à des rencontres des membres de l'industrie aérospatiale avec des collègues des entreprises de fabrication, des instituts de recherche, des établissements d'enseignement, des sociétés d'experts-conseils, des associations professionnelles ou des ordres provinciaux et nationaux, ainsi que des ministères. Assister à ces rencontres pour discuter des occasions d'affaires et des façons novatrices d'utiliser les technologies aérospatiales, nouvelles et existantes. (3)
  • Rencontrer chacun des membres de l'équipe pour discuter des évaluations annuelles du rendement. Passer en revue, pendant ces rencontres, les objectifs de travail des employés et la mesure dans laquelle ils ont atteint ces objectifs. Ils commentent les réussites et déterminent les améliorations possibles. Recommander aussi, s'il y a lieu, d'autres affectations professionnelles, de la formation ou une augmentation salariale. (3)
  • Participer à des réunions avec des collègues pour discuter des demandes de soumission, des politiques organisationnelles, des processus de mise à l'essai, de l'équipement, des structures, des matériaux, de la navigation, de l'aérodynamique, des communications, de la dynamique structurelle et de nombreux autres sujets. Présenter, s'il y a lieu, pendant ces réunions des renseignements techniques sur les méthodes d'essai qu'ils ont conçues, sur les procédés de fabrication qu'ils ont élaborés ou sur les documents qu'ils ont rédigés. (3)
  • Diriger des séances de résolution de problèmes avec de petits et grands groupes d'employés. Superviser et soutenir le groupe et, à l'aide de consignes et d'exercices divers, analyser les problèmes et élaborer des solutions. Participer, à la fin de chaque séance, à la synthèse de l'information et orienter le groupe dans la formulation d'une série de recommandations qui peuvent être présentées aux clients, aux gestionnaires de l'usine et à leurs collègues. Évaluer les capacités de gestion et de promotion du travail d'équipe d'un ingénieur en se fondant sur la réussite de ces réunions. (4)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Prendre conscience de leur manque de compétences ou de connaissances nécessaires pour effectuer eux-même une activité d'analyse ou de conception. Consulter leurs collègues et d'autres personnes possédant l'expertise du domaine en question pour les aider à réaliser l'activité. (1)
  • Constater que l'équipe de projet ne possède pas certaines compétences; rencontrer alors les cadres supérieurs pour leur faire part du problème et vérifier si des fonds pourraient être affectés au recrutement de membres ayant les compétences requises. (2)
  • Constater que des ingénieurs stagiaires, qui font partie de leur équipe, ont pris une mauvaise direction. Collaborer avec ces employés pour déterminer où ont commencé les problèmes et les orienter dans la bonne direction. Surveiller étroitement le travail pour s'assurer que les ingénieurs stagiaires vont dans la bonne direction et visent le bon objectif. (3)
  • Constater qu'ils ne disposent pas de toutes les données requises pour définir les composantes et les conditions de travail connexes. Déterminer les données manquantes, puis consulter la documentation pour connaître des techniques leur permettant d'obtenir ou d'estimer ces données. Trouver, s'il y a lieu, des façons d'extrapoler les données existantes à l'aide de concepts antérieurs afin de pouvoir définir les composantes sans devoir procéder à d'autres essais pour obtenir des données supplémentaires. (3)
  • Être incapables de trouver des sources canadiennes pour fournir le matériel spécialisé requis sans délai. Rencontrer les responsables des services d'achat pour discuter des spécifications techniques, et aider au besoin à repérer les bons fournisseurs et à prendre des dispositions pour que la livraison ait lieu le plus rapidement possible. Agir également, s'il y a lieu, comme agent de liaison technique avec le fournisseur durant le processus d'approvisionnement. (3)
  • Recevoir des plaintes de clients qui ont constaté des défaillances techniques au sein des composantes, systèmes ou véhicules aérospatiaux fournis par leur organisation. Rappeler le produit et effectuer des essais pour déterminer le moment où les défaillances se produisent, les modifications à apporter et le protocole à employer pour valider les changements à apporter. Procéder, s'il y a lieu, à une révision importante du produit pour régler le problème. (4)
Prise de décision
  • Décider si des pièces en particulier de composantes, de systèmes ou de véhicules aérospatiaux doivent être réparées ou changées. Inspecter chacune des pièces pour lesquelles on a recommandé une réparation, évaluer l'ampleur des dommages et déterminer les mesures à prendre en fonction de la sécurité, de leur faisabilité et des coûts. (2)
  • Déterminer les tâches affectées aux ingénieurs, techniciens et technologues de leur équipe. Tenir compte des forces et des faiblesses, des antécédents professionnels et de la capacité de respecter des délais de chacune de ces personnes. (2)
  • Décider des techniques d'analyse statistique à employer. Tenir compte des hypothèses théoriques, des forces et des limites de chaque technique, ainsi que du type, de la qualité et de l'exhaustivité des données disponibles. (2)
  • Recommander d'apporter des changements aux logiciels existants afin de faire face à des situations uniques dans le cadre de simulations ou d'essais. Chaque recommandation est fondée sur un examen des programmes existants et des objectifs, contraintes et exigences techniques des simulations en particulier. (2)
  • Recommander ou décider de soumissionner pour des projets en particulier supposant la conception, l'élaboration ou la mise à l'essai d'aéronefs, d'engins spatiaux, de missiles, de satellites ou de systèmes de communication dans l'espace. Étudier des demandes de soumission afin d'évaluer les exigences techniques des projets et déterminer si leur organisation dispose du temps et des compétences requis pour rédiger une soumission solide, faire face à la concurrence et mener à terme le projet proposé. (3)
Pensée critique
  • Évaluer la pertinence des candidats pour des emplois dans la fabrication, la mise à l¿essai, la réparation ou la révision de véhicules ou de composants aérospatiaux. Ils étudient les curriculum vitae afin de cibler les expériences professionnelles et les études pertinentes, font passer une entrevue aux candidats potentiels, et analysent les qualifications au moyen de directives ou de grilles d¿évaluation. (2)
  • Évaluer la faisabilité des conceptions techniques relativement à la sécurité, à la qualité et aux coûts. Les ingénieurs en aérospatiale travaillent avec des équipes d¿experts multidisciplinaires afin d¿évaluer la valeur technique des conceptions et d¿évaluer dans quelle mesure ces dernières satisferont aux exigences des clients. Ils évaluent et analysent les coûts afin de s¿assurer que les conceptions correspondent aux budgets proposés. (2)
  • Évaluer, s¿il y a lieu, la justesse de l¿installation et de la configuration du nouvel équipement. Leurs évaluations reposent sur une révision des dessins représentant la disposition de l¿équipement; sur les estimations des temps d¿arrêt prévus; sur les analyses détaillées des changements qui seront apportés aux procédures actuelles et sur une enquête portant sur les effets éventuels sur les utilisateurs de l¿équipement et les employés responsables de l¿équipement. (3)
  • Évaluer la conformité avec les normes de navigabilité quant à la stabilité, la man¿uvrabilité, la performance et la sécurité des véhicules aérospatiaux. Par exemple, ils utilisent la dynamique des fluides numérique et les techniques destinées aux ailes aérodynamiques et à la conception de surfaces afin d¿évaluer l¿aérodynamique, la stabilité, la performance et les dispositifs de contrôle de l¿aéronef. Ils réalisent des contrôles des tolérances dans le but de confirmer que la structure de l¿aéronef peut supporter toutes les charges aérodynamiques. Ils effectuent des essais en soufflerie et des simulations afin d¿examiner les caractéristiques de vol. (4)
  • Évaluer la pertinence des mesures proposées à la suite d¿accidents d¿aéronef ou d¿astronef ou à la suite de la découverte de défaillances structurales, de défaillances de composantes ou de défaillances des systèmes. Lorsqu¿un accident ou une défaillance survient, ils ciblent les causes profondes possibles et participent, avec leur équipe, aux enquêtes. Une fois que les enquêtes ont été menées, ils étudient toutes les données et les documents justificatifs afin de s¿assurer que tous les facteurs ont été évalués et que les sources de la défaillance ont été ciblées. Pour terminer, ils confirment que les mesures correctives sont prises et que les mesures préventives sont mises en place. (4)
  • Évaluer, s¿il y a lieu, si les articles scientifiques écrits par les membres du personnel sont prêts à être publiés. Par exemple, un ingénieur en aérospatiale pourrait étudier un article sur les modèles qui ont été développés dans le but d¿aider la conception du circuit de carburant d¿un nouvel aéronef. L¿ingénieur évalue l¿article en fonction de la solidité de l¿approche méthodologique, de la validité des résultats de la recherche, de la cohérence des explications, de la clarté du texte et de la justesse des conclusions dégagées. (4)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les ingénieurs en aérospatiale travaillent au sein d'un milieu dynamique et doivent répartir leur temps entre de nombreuses tâches concurrentes. Comme ils travaillent en équipe, ils doivent coordonner leurs propres tâches et horaires avec ceux des spécialistes dans les disciplines comme le soudage, la projection à chaud, le nettoyage aérospatial et la finition mécanique. Ils doivent absolument être capables de s'occuper de plusieurs projets à la fois et de gérer des priorités. Ils ont fréquemment à établir l'ordre de priorité des tâches à exécuter en raison de pannes, d'urgences ou de nouvelles priorités organisationnelles. (4)

Planification et organisation du travail des autres

Les ingénieurs en aérospatiale peuvent contribuer, à titre de spécialistes, à la planification stratégique et à long terme de leur organisation et jouer un rôle de premier plan dans l'organisation, la planification et l'établissement des activités quotidiennes. Il leur incombe aussi de former les ingénieurs stagiaires, les techniciens et les technologues qui les aident pour la fabrication, l'entretien, la réparation et la modification de pièces ou de produits aérospatiaux, et de leur affecter des tâches. (4)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler l'endroit, dans leur ordinateur, où ils ont sauvegardé l'information.
  • Se rappeler les procédures, les essais et les résultats des calculs aux fins d'interactions quotidiennes entre les équipes.
  • Se rappeler le nom et le domaine de compétences des nombreux ingénieurs, scientifiques, techniciens et technologues avec lesquels ils travaillent, ce qui facilite la communication.
Recherche de renseignements
  • Obtenir des renseignements spécialisés auprès de leurs collègues pour les projets à venir. (2)
  • Consulter des manuels techniques et de l'utilisateur pour connaître les directives de fonctionnement et les spécifications des appareils. (2)
  • Trouver des renseignements sur les incidents antérieurs faisant l'objet d'un rapport de non-conformité en effectuant des recherches dans les bases de données internes. (2)
  • Trouver des renseignements sur les normes de l'industrie et les exigences des entreprises en consultant les politiques, les procédures et les manuels de normes. (3)
  • Trouver la solution à des problèmes en particulier liés aux essais en vol, à l'aérodynamique, aux structures, aux matériaux, à la navigation et à la communication en fréquentant des bibliothèques techniques et en consultant des sites Web ainsi que des publications professionnelles et spécialisées. Analyser les renseignements fournis par diverses sources, dont Internet et les intranets, en faire la synthèse et les intégrer afin d'élaborer des solutions novatrices. (4)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser un logiciel de traitement de textes. Utiliser, par exemple, un logiciel de traitement de textes pour rédiger des propositions concernant la conception et l'élaboration d'aéronefs, d'engins spatiaux, de missiles, de satellites ou de systèmes de communication dans l'espace. Créer ces propositions, importer des tableaux et des graphiques d'autres applications, et utiliser les fonctions de formatage, comme la pagination, les niveaux de titres, les index, les colonnes et parfois les notes. (3)
  • Utiliser une base de données. Élaborer, par exemple, s'il y a lieu, des bases de données avec Access pour créer des systèmes de suivi des documents, des images ou des incidents, ainsi que pour sauvegarder et consulter des données sur les essais, les processus ou la production. (3)
  • Utiliser un tableur. Utiliser, par exemple, des programmes comme Excel pour établir le calendrier ou le budget, pour effectuer un suivi des tâches et des activités relatives à un projet, et pour connaître les dépenses. Ils peuvent aussi utiliser Excel pour analyser des données et effectuer des calculs à répétition. Élaborer par exemple, s'il y a lieu, un tableur pour calculer les charges qui s'exercent sur les interfaces entre les composantes et la structure d'un véhicule aérospatial. (3)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriels et des fichiers électroniques avec les clients et les collègues qui font partie de leur liste d'envoi. (3)
  • Utiliser les logiciels de navigation dans Internet. Utiliser, par exemple, Internet Explorer et Netscape Navigator pour remplir des formulaires d'inscription à des bulletins d'information en direct, pour consulter les sites web sur la technologie aérospatiale, pour consulter des guides d'utilisation de logiciels en direct, de même que pour rechercher des renseignements techniques, des normes, des méthodes, des matériaux et de l'équipement. (3)
  • Utiliser des logiciels de gestion de projets. Utiliser, par exemple, Project pour effectuer le suivi de tous leurs projets en cours; pour produire des graphiques de Gantt; pour connaître les projets peu productifs, les tendances et les secteurs qui posent problème; pour évaluer l'efficacité des ressources; pour effectuer un suivi des temps de cycle; pour déterminer les besoins en matière de recrutement. (3)
  • Utiliser les logiciels de gestion de l'entrepôt, de l'inventaire et de la livraison. Utiliser, par exemple, SAP et Trackit-Pro pour effectuer un suivi de l'inventaire et de la livraison de matériaux et pour connaître la disponibilité et l'utilisation des ressources par type d'employés. (3)
  • Utiliser un logiciel d'analyse statistique. Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels comme Statistical Process Control (SPC), Statistica ou Matlab pour créer des modèles statistiques pour des expériences, pour contrôler les variables dans le cadre d'essais, ainsi que pour calculer des moyennes, des médianes, des écarts types et des intervalles de confiance. (4)
  • Utiliser des logiciels de conception, de fabrication et d'usinage assistés par ordinateur. Utiliser, par exemple, AutoCAD, Inventor, CATIA, ProEng et Aviation Prototype Builder pour étudier des dessins techniques des appareils, créer des maquettes en trois dimensions de véhicules aérospatiaux ou construire des prototypes fonctionnels des composantes de vol. (4)
  • Utiliser un logiciel de création graphique. Concevoir, par exemple, des exposés sur les nouvelles technologies et les nouveaux produits aérospatiaux à l'intention de la direction ou des clients. Importer, par exemple, s'il y a lieu, des graphiques générés à l'aide de Project, des images préparées dans Photoshop et des tableurs générés dans Excel. (4)
  • Utiliser des logiciels spécialisés de modélisation et de simulation propres à l'industrie. Utiliser, par exemple, s'il y a lieu, Stage Helisim pour simuler des vols avec voilure tournante et mettre à l'essai la conception ou le rendement d'un aéronef dans des conditions déterminées. Utiliser aussi, s'il y a lieu, Nastran pour calculer les défaillances de certaines pièces quand une charge est appliquée. (4)
  • Effectuer de la programmation et de la conception de logiciels de base. Utiliser, par exemple, s'il y a lieu, les langages C, C++ ou Visual Basic pour écrire ou modifier des programmes permettant de simuler la performance d'un aéronef, d'un véhicule aérospatial, d'une composante ou d'un système. Écrire, par exemple, s'il y a lieu, un programme qui permet de reformater des données brutes obtenues grâce au modèle de vol Helisim afin d'obtenir des données de navigation réalistes dans le cadre d'une simulation. (5)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les ingénieurs en aérospatiale effectuent certaines tâches seuls, mais ils travaillent habituellement en équipe, en tant que membres ou chefs, avec des techniciens, des technologues, d¿autres ingénieurs et des scientifiques. Ils peuvent travailler seuls lors de la création de prototypes ou de la simulation par ordinateur de véhicules aérospatiaux, de systèmes ou de composants, mais la majorité des autres tâches sont accomplies en coopération avec les membres de l¿équipe. Ils coordonnent leur travail avec des experts de plusieurs domaines comme le soudage, la projection à chaud, le nettoyage aérospatial et la finition mécanique. Les ingénieurs en aérospatiale peuvent collaborer avec des fabricants, des instituts de recherche, des établissements d'enseignement, des sociétés d'experts-conseils, des associations professionnelles et des ministères gouvernementaux afin de partager des renseignements sur les technologies ainsi que des innovations. Les ingénieurs en aérospatiale encadrent des techniciens, des technologues et d¿autres ingénieurs pour la fabrication, la réparation et la révision de pièces ou de produits aérospatiaux. (3)

Formation continue

Les ingénieurs en aérospatiale doivent continuellement mettre à jour leurs connaissances et compétences en ce qui concerne les composantes, les systèmes et les véhicules aérospatiaux afin de demeurer au fait des progrès technologiques dans les secteurs des essais en vol, de l'aérodynamique, des structures, des matériaux, de la navigation ou des communications. Ils peuvent, au quotidien, acquérir des connaissances en discutant avec des collègues et des fournisseurs, et en recueillant de l'information dans des publications scientifiques, des bulletins, des magazines, des manuels, des CD-ROM et des sites Web, ainsi que dans des rapports de recherche et des publications gouvernementales. (4)

Le travail des ingénieurs en aérospatiale est régi par l'association ou l'ordre des ingénieurs de la province dans laquelle ils exercent. Ils peuvent devoir élaborer leur propre plan d'apprentissage et assister à des conférences, des séminaires, des ateliers ou des cours universitaires sur certains sujets comme l'espace et la conception de satellites, la réparation de structures ou les systèmes de commandes de vol. (4)

Date de modification :