Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Entrepreneurs et contremaîtres du formage, façonnage et montage de métaux(7201)

Ce groupe comprend les entrepreneurs du formage, du façonnage et du montage des métaux qui possèdent et gèrent leur propre entreprise. Ce groupe comprend aussi les contremaîtres qui supervisent et coordonnent les activités des travailleurs classés dans les groupes de base suivants : (7261) Tôliers, (7262) Chaudronniers (7263), Assembleurs et ajusteurs de plaques et de charpentes métalliques (7264), Monteurs de charpentes métalliques (7265), Soudeurs et opérateurs de machins à souder et à braser et (7266) Forgerons et monteurs de matrices. Ils travaillent pour des compagnies de montage, de fabrication et de transformation des produits du métal, telles que les fabricants de charpentes et de plaques métalliques.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des directives, des précautions et d'autres brefs commentaires sur des formulaires d'ordre de travail, des dessins et des fiches de spécifications du produit. Par exemple, les superviseurs de chaudronniers lisent des directives sur des dessins à l'échelle pour savoir où monter les ancrages sur les vases d'expansion. (1)
  • Lire des directives d'emploi et d'entreposage sur les étiquettes, les emballages et les fiches d'information des produits. (1)
  • Lire des notes de service provenant des gestionnaires généraux, des surintendants d'immeubles et des entrepreneurs généraux pour connaître les horaires de travail, le roulement du personnel, les nouveaux formulaires d'ordre de travail et les modifications apportées aux procédures opérationnelles. (2)
  • Lire des curriculum vitae et des examens de rendement pour connaître les compétences et les qualités des candidats à l'emploi ainsi que le rendement et les habitudes de travail des employés en poste. (2)
  • Lire pour connaître les nouveaux produits et le nouveau matériel dans des brochures publicitaires et des catalogues. Parcourir par exemple, s'il y a lieu, les catalogues et les brochures provenant des fournisseurs de matériel pour en apprendre davantage sur les outils spécialisés, comme les mandrins à tuyau ou les chaudières peu polluantes à rendement élevé. (2)
  • Lire des revues spécialisées comme «Home Builder» et le «Canadian Welding Journal» pour connaître l'application et la production de nouveaux produits. Lire des articles pour obtenir de l'information technique sur des sujets comme les causes de la fissuration à froid des soudures d'acier. (3)
  • Examiner la réglementation et la législation publiées par les directions des normes d'emploi. Lire, par exemple, s'il y a lieu, les articles pertinents des règlements en matière de normes d'emploi pour connaître les jours fériés et les exemptions concernant la rémunération des jours fériés. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des conventions collectives pour comprendre les rôles et les responsabilités qui leur reviennent à titre de contremaîtres et d'entrepreneurs. Lire ces documents pour en apprendre davantage sur divers sujets, comme les procédures de grief, les échelles salariales, les heures de travail et les protocoles de sécurité à suivre. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Observer les pictogrammes et les avertissements affichés dans les usines, les ateliers et les chantiers de construction pour connaître les dangers, comme le bruit excessif et la proximité d'un matériel dangereux, de gaz et de fils à haute tension. (1)
  • Parcourir des listes de produits pour repérer les numéros d'identification, les quantités, les descriptions, les dimensions et le coût unitaire des pièces, des matériaux et des fournitures. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie examinent les listes de prix pour repérer le coût et le numéro de pièce des coudes, des sellettes, des conduits, des clapets et des évents préfabriqués. (2)
  • Parcourir les graphiques et les tableaux pour repérer des données de production, comme la quantité de matériaux utilisés et le nombre de pièces produites, ainsi que des statistiques, comme le pourcentage de pertes et le temps de production par unité. Par exemple, les superviseurs de soudeurs et d'opérateurs de machines à souder et à braser examinent les statistiques de production pour cerner le taux de défauts d'un produit. (2)
  • Remplir des formulaires et des listes de vérification pour consigner des données opérationnelles et financières. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie remplissent des estimations et des bons de commande pour consigner les renseignements sur le client, les dates d'achèvement et de livraison, les spécifications du produit et du projet ainsi que le matériel et les fournitures nécessaires. Les superviseurs de monteurs d'éléments en métal de construction remplissent des formulaires pour consigner les heures travaillées, la production effectuée, les défauts détectés et les problèmes inhabituels rencontrés. Les entrepreneurs en ossature métallique complètent les factures pour ensuite facturer les services rendus. (2)
  • Étudier, s'il y a lieu, des dessins d'assemblage pour savoir comment installer le matériel, comme les chaudières, les fours et les diffuseurs. (2)
  • Examiner des schémas de processus pour comprendre les processus opérationnels. Par exemple, les superviseurs de chaudronniers lisent des diagrammes schématiques pour déterminer l'écoulement de gaz et le débit des fluides qui passent dans les systèmes de chaudières. Les entrepreneurs en chauffage, en ventilation et en climatisation examinent des diagrammes schématiques pour diagnostiquer les problèmes causés par des éléments défectueux comme des pièces de raccordement, des thermostats, des moteurs à vitesse variable et des manostats. (3)
  • Localiser les dimensions des pièces, l'emplacement des raccords, des supports et des ouvertures et d'autres données dans des dessins à l'échelle complexes. Par exemple, les entrepreneurs en montage de métaux utilisent des dessins tridimensionnels, des dessins de charpentes de toit ainsi que des dessins de contreventement et d'élévation pour situer exactement l'emplacement des poutres, des poteaux et des solives de plafond. Les entrepreneurs en chauffage, en ventilation et en climatisation utilisent une série de dessins de construction pour connaître la longueur de conduit requise ainsi que l'emplacement et les dimensions des clapets, des diffuseurs et des évents. Recueillir, au besoin, des données à partir de trente points de vue ou plus lorsqu'il faut installer des équipements mécaniques complexes. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger de brefs commentaires, des notes de service et des entrées au registre pour consigner des observations comme l'emplacement des risques pour la sécurité sur les chantiers de construction et les principaux points de discussion avec les travailleurs et les clients. Par exemple, un entrepreneur en montage de produits de métal peut noter que les employés ont demandé l'achat de disques abrasifs. (1)
  • Rédiger de brefs commentaires sur les formulaires afin d'informer les propriétaires, les gestionnaires généraux et les clients des modifications apportées à la conception et des problèmes de construction rencontrés. Par exemple, les superviseurs des assembleurs et des ajusteurs de plaques et de charpentes métalliques peuvent consigner les raisons du changement dans les plans de fabrication sur des relevés de défauts. (2)
  • Rédiger de brefs rapports disciplinaires pour décrire les problèmes de rendement au travail des employés. Faire des observations sur les comportements qui posent problème, énumérer les réunions tenues pour discuter de ces comportements avec les employés et indiquer les mesures prises pour prévenir toute récidive. (3)
  • Rédiger de brefs rapports pour décrire les accidents en milieu de travail et pour discuter de toute autre question opérationnelle particulière. Par exemple, rédiger des rapports qui résument les statistiques sur la production mensuelle ou des rapports d'accident qui décrivent les événements ayant mené à l'accident et les mesures prises après coup. (3)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des lettres et de brèves propositions pour décrire et promouvoir les produits et les services offerts. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie sollicitent du travail en rédigeant des lettres de présentation aux entrepreneurs généraux et aux surintendants d'immeubles. Préciser, dans ces lettres, leurs compétences et leurs capacités, énumérer leurs titres professionnels et fournir le nom de personnes ressources à titre de références. (3)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Calculer les montants à facturer et vérifier les totaux. Par exemple, les entrepreneurs en montage de produits de métal et en tôlerie calculent les factures en fonction du nombre d'heures travaillées, des matériaux et des fournitures utilisés, et en incluant une dotation pour un profit et les taxes applicables. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Établir les calendriers d'entretien et de remplacement du matériel. Tenir compte de l'utilisation et de l'âge du matériel, des extrêmes de température et des recommandations du fabricant pour déterminer la fréquence et les dates d'entretien. (2)
  • Comparer, s'il y a lieu, le coût de l'équipement, des matériaux et des services offerts par divers fournisseurs, en diverses quantités et emballages, ainsi qu'en fonction de diverses options de livraison et d'assemblage. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie comparent les coûts nécessaires pour fabriquer des systèmes de conduits, notamment la main d'oeuvre, les matériaux et le coût des occasions manquées, au coût d'achat d'éléments préfabriqués afin de déterminer la solution qui génère le plus grand profit. (3)
  • Établir, s'il y a lieu, des soumissions, des propositions de prix et des budgets d'exploitation pour des projets de construction de grande envergure valant des millions de dollars. Prévoir les coûts de la main d'oeuvre, des biens d'équipement, de l'entretien, des matériaux, des pièces et des fournitures et inclure une marge de profit. Les calculs doivent être faits avec précision en raison du caractère souvent contraignant des budgets, des soumissions et des propositions de prix. (3)
  • Créer et modifier des calendriers de production pour assurer l'achèvement efficace des projets en temps opportun. Tenir compte des intervalles de temps, des délais d'exécution et des exigences juridiques concernant les heures travaillées pour organiser les horaires de travail et les tâches à effectuer. Planifier le travail en fonction des vacances, des congés et des éventuelles interruptions attribuables à la météo, à la maladie, aux pannes d'équipement ou aux retards dans la livraison des matériaux et des fournitures. (4)
Mesures et calculs
  • Mesurer des angles, des températures, des pressions et des distances à l'aide de divers outils de mesure, comme des rapporteurs d'angles numériques, des rapporteurs d'angles magnétiques, des détecteurs d'angle, des fausses équerres, des thermomètres, des crayons thermo-sensibles, des thermocouples, des jauges, des règles et des rubans à mesurer. (1)
  • Convertir les unités de mesure des dimensions, des capacités et des débits d'air. Par exemple, les entrepreneurs en chauffage, en ventilation et en climatisation utilisent des formules et des outils, comme des instruments de dimensionnement des conduits de ventilation (« ductulator ») pour convertir en litres cubes par minute les débits d'air mesurés en pieds cubes par minute. (2)
  • Calculer les quantités de matériel requises, comme des boulons, des rivets, des barres d'armature, des baguettes de soudage et des tôles, pour effectuer les travaux de construction. Par exemple, les entrepreneurs en chauffage, en ventilation et en climatisation déterminent la quantité totale de tôle nécessaire pour le système de conduits en additionnant les surfaces à couvrir par les divers sous assemblages, puis en ajoutant un certain pourcentage de pertes. (2)
  • Prendre, s'il y a lieu, des mesures précises des produits métalliques profilés et de certaines caractéristiques, comme les trous de boulons, à l'aide de micromètres et de compas d'épaisseur. (3)
  • Disposer, s'il y a lieu, les matériaux requis pour fabriquer les produits à l'aide de méthodes de construction géométrique. Par exemple, les entrepreneurs fabriquant des systèmes de conduits utilisent des méthodes de construction géométrique pour construire des pièces en tôle complexes, comme des cônes et des coudes. (4)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des équations trouvées dans des manuels ainsi que des instruments de dimensionnement des conduits de ventilation «ductulator», pour calculer les angles, les débits d'air, les volumes et l'aire des escaliers en colimaçon. Par exemple, les entrepreneurs en chaudronnerie utilisent des formules pour calculer la capacité des chaudières et des réservoirs à combustible; tandis que les superviseurs d'assembleurs de produits de métal s'en servent pour calculer l'aire des marches des escaliers en colimaçon. (4)
Analyses des données numériques
  • Comparer les mesures d'angles, les températures, les pressions d'utilisation, les dimensions et les élévations aux spécifications. (1)
  • Comparer les statistiques de production aux niveaux d'activité prévus et aux estimations. Par exemple, les entrepreneurs en montage de produits de métal comparent le nombre réel de poteaux installés par jour aux taux d'installation prévus afin de déterminer si les délais seront respectés. (1)
  • Calculer des statistiques de production comme le nombre moyen de pièces fabriquées par heure, le taux de pertes par tôle ou les produits rejetés par quart de travail. Par exemple, les superviseurs de forgerons calculent le nombre moyen de grilles et de balustrades que chaque travailleur peut produire par jour. (2)
Calcul approximatif
  • Estimer le temps nécessaire aux travailleurs pour exécuter leurs tâches. Tenir compte des tâches à effectuer, du niveau d'expérience des travailleurs et du temps qu'il a fallu pour effectuer des tâches similaires dans le passé. (1)
  • Estimer le temps nécessaire pour terminer les projets et les cycles de production. Estimer la durée de chacune des étapes du projet en tenant compte les délais d'exécution ainsi que de la disponibilité de la main d'oeuvre, du matériel, des pièces, des matériaux et des fournitures. Tenir aussi compte du temps qu'il a fallu dans le passé pour terminer une étape de projet similaire et prévoir une certaine marge de manoeuvre, comme il convient, pour les interruptions causées par la météo, les pannes ou la maladie. (3)
  • Communication verbale Aide - Communication verbale
    • Écouter et laisser des messages vocaux, s'il y a lieu, et faire des annonces par l'entremise de systèmes de sonorisation. Par exemple, les entrepreneurs en charpentes métalliques laissent des messages téléphoniques aux clients pour leur fournir des détails concernant les prix et les échéanciers. (1)
    • Rencontrer les employés et les collègues pour échanger de l'information sur les tâches, les horaires, les charges de travail et les protocoles de sécurité. Par exemple, les superviseurs des opérateurs de machines à souder font connaître aux employés les méthodes acceptées pour nettoyer les lieux de travail une fois les travaux terminés. Les superviseurs d'assembleurs de plaques et de charpentes métalliques discutent des calendriers de livraison avec les gestionnaires de comptes. (1)
    • Rencontrer les fournisseurs, les clients, les collègues, les ingénieurs, les agents responsables des codes de sécurité, les entrepreneurs généraux et les surintendants d'immeubles pour discuter de sujets comme les spécifications des projets et des produits, les processus d'installation, les échéances, les exigences réglementaires, les exigences en matière de rapport et les dangers en milieu de travail. Par exemple, les entrepreneurs en charpentes métalliques consultent des ingénieurs pour confirmer l'espacement et l'emplacement des poteaux et des poutres. (2)
    • Expliquer les procédures de travail aux employés et leur montrer comment éviter les erreurs. Par exemple, les superviseurs de soudeurs offrent aux soudeurs des directives, étape par étape, pour réduire la fissuration à froid. (2)
    • Discuter de certains problèmes comme un travail de piètre qualité, le manque de ponctualité et le non respect des directives avec les employés. Poser des questions ouvertes pour cerner la cause des comportements qui posent problème, clarifier les attentes, discuter des stratégies à prendre et collaborer aux solutions afin d'améliorer le rendement. (3)
    • Négocier, s'il y a lieu, des concessions, des prolongations de projets, des délais et des calendriers de paiement avec les gestionnaires, les clients, les entrepreneurs généraux et les surintendants d'immeubles. Fournir des détails en appui aux positions défendues, tout en écoutant le point de vue des autres parties et en y réagissant. (3)
    Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
    • Constater que les employés ne respectent pas les procédures de travail ni les protocoles de sécurité, comme le port obligatoire d'équipement de protection individuelle (bottes de sécurité, gants, visières et casques de protection). Discuter avec les employés des problèmes et des risques causés par leurs comportements et préciser les conséquences si des mesures correctrices ne sont pas prises. (2)
    • Constater que les conflits entre travailleurs ralentissent la production et engendrent des risques. Réprimander les travailleurs fautifs et leur offrir une médiation pour régler leurs différends. (2)
    • Transiger avec des clients qui changent les spécifications après le début du projet. Déterminer l'envergure des changements, demander des dessins supplémentaires, au besoin, et renégocier les échéances et les budgets. (2)
    • Refuser un travail ou demander à ce qu'il soit refusé parce qu'il ne respecte pas les spécifications en raison de pièces défectueuses, de matériaux défaillants ou d'une mauvaise qualité d'exécution. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie sont tenus de remplacer et de réinstaller les systèmes de conduits lorsque le calibre du métal utilisé ne respecte pas les règlements des codes du bâtiment. Les superviseurs d'opérateurs de machines à souder rejettent les pièces de taille inadéquate qui ne répondent pas aux spécifications du produit. Déterminer les facteurs contributifs, comme l'utilisation de matériaux inexacts, apporter des mesures correctrices pour réduire au minimum les pertes de production et prendre des dispositions pour éviter que des problèmes similaires ne se reproduisent. (2)
    • Ne pas respecter les délais ou ne pas accepter un travail supplémentaire en raison de retards de production attribuables à des pannes, à des pièces manquantes et à une pénurie de main d'oeuvre qualifiée. Cerner les causes du retard et les corriger en effectuant une inspection visuelle, en examinant et en ajustant les pratiques de fonctionnement et en demandant l'aide de réparateurs, de fournisseurs et d'employés. (3)
    Prise de décision
    • Décider d'arrêter, de ralentir ou d'accélérer les travaux d'un projet ou les cycles de production. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie peuvent décider d'arrêter la fabrication du système de conduits après avoir constaté que des pièces préfabriquées sont moins coûteuses. Les entrepreneurs en montage de produits de métal peuvent décider de faire de plus longues heures de travail pour terminer le projet pendant que la température est favorable. (2)
    • Décider du matériel à acquérir ou à louer. Par exemple, les entrepreneurs en montage de produits de métal choisissent le matériel de soudage parmi des dizaines de possibilités en tenant compte de l'application requise et des caractéristiques qu'offre chacune des machines. Tenir également compte du prix, des options de financement, des garanties et du coût total de possession d'un nouveau matériel. (2)
    • Décider, s'il y a lieu, des tâches à confier aux travailleurs. Tenir compte de la nature de la tâche, des compétences et des attestations des travailleurs, des descriptions de travail, des conventions collectives et des taux de salaire. Par exemple, les entrepreneurs en ferronnerie confient à des soudeurs professionnels certifiés le soin de construire des supports à poteaux et chargent les manoeuvres de nettoyer les débris et d'empiler les boîtes de baguettes de soudage. (2)
    • Il peut être nécessaire de décider de présenter une soumission pour des projets de construction et de fabrication. Tenir compte de la nature du projet, de ses échéances et de la disponibilité de la main d'oeuvre qualifiée. Les superviseurs de forgerons peuvent, par exemple, présenter une soumission pour obtenir un contrat de création de balustrades décoratives après avoir déterminé que ce contrat générera un revenu suffisant et que les travailleurs seront en mesure de terminer les travaux dans les délais impartis. (2)
    • Choisir des méthodes pour accroître la production et améliorer le rendement en matière de sécurité. Décider, par exemple, du système de récompense à mettre en oeuvre pour mieux motiver les travailleurs productifs, ainsi que des autres mesures de formation et de supervision à prendre dans le cas des travailleurs qui ont de la difficulté à faire un travail de qualité et à respecter les délais. (3)
    • Choisir les procédures et les méthodes de travail. Choisir, après avoir analysé le projet, le matériel et les outils qui respectent les exigences en matière de sécurité et de résultats, les pièces et les matériaux qui répondent aux spécifications du produit et les employés qui possèdent les compétences requises. (3)
    Pensée critique
    • Évaluer l¿état d¿achèvement, le caractère raisonnable et l¿exactitude des dessins et des spécifications. Par exemple, les entrepreneurs du montage de métaux mettent à contribution leurs connaissances des techniques de construction afin d¿établir si les dessins à l¿échelle comportent suffisamment de renseignements afin de pouvoir établir le nombre exact de poutres d¿acier, de colonnes et de solives nécessaires. (2)
    • Évaluer la gravité des dangers sur les chantiers. Par exemple, les entrepreneurs en tôlerie évaluent la capacité des échelles et des monte-charges à supporter le poids des travailleurs en toute sécurité en inspectant visuellement l¿équipement en vue de prévenir des dommages. Les entrepreneurs du montage de métaux évaluent les risques possibles liés à la sécurité que posent les surfaces de travail glissantes, les lignes électriques qui pendent à basse hauteur, les câbles effilochés, l¿eau stagnante et l¿utilisation de gaz comprimés. (2)
    • Évaluer les capacités des travailleurs aux fins d¿emploi, d¿affectations et de promotions. Ils tiennent compte des exigences de différents postes et de la façon dont les candidats peuvent satisfaire ces exigences en évaluant les curriculum vitæ et les résultats des entrevues et en examinant les renseignements qu¿ont donnés les références. (2)
    • Évaluer la qualité des produits et des services rendus. Ils évaluent la qualité des produits en analysant les taux de rejet ainsi qu¿en mesurant et en comparant les dimensions des produits et leurs caractéristiques métallurgiques aux spécifications et tolérances nécessaires. Ils évaluent la qualité du service en questionnant les clients, tels que les gérants d¿immeubles et les entrepreneurs généraux, afin d¿établir les niveaux de satisfaction, et en tenant compte de facteurs tels que les échéanciers non respectés et les dates de livraison retardées. (3)
    Planification et organisation du travail Planification et organisation de leur travail

    Les entrepreneurs et les contremaîtres du formage, du façonnage et du montage de métaux organisent leurs activités quotidiennes de façon à respecter les échéances fixées par les clients et la direction. Les entrepreneurs doivent planifier et organiser leur temps de manière à optimiser leur efficacité. Les activités prévues sont fréquemment interrompues par des pénuries de main d'oeuvre imprévues, des pannes d'équipement, des retards engendrés par d'autres entrepreneurs, une météo peu favorable ou un manque de pièces, de matériaux et de fournitures. Les superviseurs ont moins de prise sur la planification et l'organisation de leur travail puisque les gestionnaires et les propriétaires d'entreprise sont souvent ceux qui fixent les délais et établissent les activités de travail. Les superviseurs doivent ajuster leurs calendriers de travail lorsque le matériel tombe en panne, que des travailleurs sont absents ou que l'envoi de pièces, de matériaux et de fournitures est retardé.

    Planification et organisation du travail des autres

    Les entrepreneurs et les contremaîtres du formage, du façonnage et du montage de métaux coordonnent et planifient les activités des travailleurs afin de respecter les échéances du projet et de répondre efficacement aux exigences du travail.

    Utilisation particulière de la mémoire
    • Se souvenir de détails sur des dessins à l'échelle, comme les élévations, le nombre de solives requis et l'emplacement des supports, des contreventements et des trous de boulons.
    • Se souvenir de spécifications comme la charge par pied des poutres d'acier, la force de levage des solives et des grues et la capacité d'écoulement d'air dans des conduits de diverses tailles.
    Recherche de renseignements
    • Connaître les employés potentiels en examinant leur curriculum vitae, en posant des questions durant l'entrevue et en vérifiant les références. (2)
    • Repérer l'information sur les produits, comme les codes, les descriptions et les spécifications, en examinant des sites Web, des catalogues et des listes de prix ainsi qu'en parlant à des fournisseurs. (2)
    • Repérer l'information sur les nouveaux produits et les nouvelles techniques de production en lisant des revues spécialisées et des brochures publicitaires, en parlant à des fournisseurs et à d'autres entrepreneurs et contremaîtres et en faisant des recherches sur Internet. (2)
    • Déterminer les spécifications du projet et les matériaux admissibles en examinant des dessins à l'échelle et des fiches de spécifications du produit, en lisant les règlements publiés par des associations comme l' « American Society of Heating, Refrigeration and Air-Conditioning Engineers » et en parlant avec des ingénieurs, des agents responsables des codes de sécurité dans le domaine de la construction et des clients. (2)
    Technologie numérique Aide - Technologie numérique
    • Utiliser des logiciels de traitement de texte. Utiliser, par exemple, les fonctions de base de l'édition et de la mise en page des logiciels de traitement de texte, comme Word et WordPerfect, pour rédiger des lettres, des évaluations de rendement et de courts rapports. (2)
    • Utiliser des bases de données. Consigner, par exemple, des données sur la paye, interroger les niveaux de stock et produire des listes de clients et de fournisseurs à l'aide des logiciels Access et Dbase. (2)
    • Utiliser des tableurs. Créer, par exemple, des tableurs à l'aide de logiciels comme Excel et Quattro Pro. Entrer les données et intégrer des formules d'addition de base pour établir et surveiller les budgets et les mouvements de trésorerie. (2)
    • Utiliser des logiciels de tenue de livres, de facturation et de comptabilité. Par exemple, les entrepreneurs utilisent des programmes comme «Simply Accounting» et «Quick Books» pour consigner les transactions financières et en faire le suivi. (2)
    • Utiliser des logiciels de conception, de fabrication et d'usinage assistés par ordinateur. Par exemple, les superviseurs d'assembleurs et d'ajusteurs de plaques et de charpentes métalliques utilisent des logiciels comme «STRUCAD» pour récupérer et examiner des modèles électroniques et des tracés d'immeubles et d'autres charpentes métalliques. (2)
    • Utiliser des logiciels de communication. Utiliser, par exemple, Outlook et Netscape pour échanger des courriels et des fichiers électroniques avec les clients et les fournisseurs. (2)
    • Utiliser Internet. Accéder, par exemple, aux sites Web des fournisseurs pour faire des recherches sur les nouveaux produits et les spécifications de produits à l'aide de navigateurs comme Internet Explorer et Netscape. (2)
    Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

    Travail d'équipe

    Les entrepreneurs et les contremaîtres du formage, du façonnage et du montage de métaux fixent leurs propres objectifs en matière d'apprentissage et profitent des nombreuses occasions d'apprendre. Ils acquièrent des connaissances en tenant des conversations avec les inspecteurs sur place, les agents responsables des codes de sécurité, les collègues, les ingénieurs et les clients. Ils se renseignent sur les nouveaux règlements en examinant la législation émise par les directions des normes d'emploi et sur les nouveaux produits en lisant des revues spécialisées publiées par des associations et des bureaux industriels. Les contremaîtres sont plus susceptibles que les entrepreneurs d'avoir accès à une formation hors site et de profiter d'une formation payée par l'employeur. La formation, qui comprend des cours liés à la profession et aux techniques, à la sécurité, à l'assurance de la qualité et à la gestion des ressources humaines, est fréquemment donnée par des formateurs privés, des établissements d'enseignement postsecondaire et des associations comme le Bureau canadien de soudage. Les entrepreneurs qui utilisent des procédés de soudage spécialisés, comme le soudage par fusion de charpentes métalliques, peuvent être tenus de renouveler leur attestation de soudeur chaque année auprès du Bureau canadien de soudage. (2)

    Travail d'équipe

    Les entrepreneurs et contremaîtres du formage, façonnage et montage de métaux dirigent et coordonnent les équipes de travail formées de gens de métier autorisés d¿exercer, d¿opérateurs de machinerie, d¿apprentis et d¿aidants. Ils peuvent aussi être tenus de coordonner leurs activités avec celles d¿autres entrepreneurs, des sous traitants et des fournisseurs. Par exemple, les entrepreneurs en chauffage, en ventilation et en climatisation collaborent avec les entrepreneurs en plomberie afin de s¿assurer que les appareils sanitaires qu¿ils installent ne bloquent pas l¿accès aux autres entrepreneurs. (3)

    Date de modification :