Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Outilleurs-ajusteurs/outilleuses-ajusteuses(7232)

Les outilleurs-ajusteurs fabriquent, réparent ou modifient des outils, des matrices, des gabarits, des montages et des calibres usinés, en prototypes ou sur mesure, selon des dimensions précises, en se servant de divers métaux, alliages et plastiques. Ils travaillent principalement dans lindustrie de la fabrication, notamment dautomobiles, daéronefs et de fabrication de métaux, de machinerie électrique et de plastiques ainsi que dans des ateliers de moulage et doutillage et de fabrication. Les modeleurs sur métal et les moulistes de moules en métal sont aussi inclus dans ce groupe de base.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des instructions et des mises en garde de sécurité sur des étiquettes de produits et de l'équipement. Lire des affiches sur des immeubles pour suivre des procédures relatives à la manipulation et à la sécurité, comme les procédures d'utilisation des machines d'usinage par étincelage et de l'équipement d'urgence. (1)
  • Lire des descriptions des produits et des instructions de travail sur des bons de travail et des fiches de tâches, qui fournissent des détails succincts sur la fonction du produit qui sera fabriqué par des ensembles d'outils et de matrices. Lire et comprendre cette information pour être en mesure de fabriquer le produit tel qu'il est demandé. (2)
  • Lire des courriels et des notes laissés par des collègues de travail et des superviseurs. Les courriels couvrent un certain nombre de sujets liés au travail, comme les demandes d'information, les instructions à propos des travaux, les discussions sur des problèmes techniques, les ajouts aux instructions de base ainsi que les comptes rendus des événements survenus au cours des quarts de travail précédents. (2)
  • Lire des notes de service, des avis et des bulletins pour se renseigner sur des événements et des changements à venir, comme de nouvelles procédures de contrôle de la qualité, de la formation, des problèmes de santé et de sécurité ainsi que de nouvelles pratiques de travail. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des documents sur de la formation pour l'usinage assisté par ordinateur ou des modifications apportées aux procédures de mise hors service. (2)
  • Lire des politiques et des procédures applicables au travail à exécuter. Interpréter, par exemple, des procédures de travail complexes telles que des procédures de traitement thermique et de finition des surfaces pour différents métaux. Analyser des politiques et des procédures de sécurité pour les appliquer à des situations spécifiques lors de la fabrication de nouveaux outils, matrices et gabarits. (3)
  • Lire à propos des nouvelles tendances, des nouveautés technologiques, ainsi que des pratiques et des procédures d'outillage dans des publications de l'industrie, des revues spécialisées et des brochures sur la sécurité. Lire, par exemple, des chroniques sur les nouvelles techniques d'usinage dans la revue «Canadian Machining and Metalworking». (3)
  • Lire des guides portant sur le fonctionnement, la sécurité et l'équipement. Lire ces guides en entier au début, puis s'y rapporter pour obtenir des renseignements précis. Consulter, par exemple, des guides sur de l'équipement pour connaître les procédures de diagnostic des défaillances et d'utilisation. Lire des procédures d'assemblage pour des ensembles d'outils et de matrices ainsi que des assemblages de gabarits. Lire à propos de l'outillage, de la fabrication d'outils et des procédures de mise à l'essai des matériaux dans le «Machinery's Handbook». (3)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Repérer des symboles, signalant des dangers ou la nécessité de faire preuve de prudence, sur les matériaux et l'équipement. (1)
  • Obtenir de l'information spécifique sur des étiquettes et des plaques comme des numéros de pièce, des codes des matériaux ainsi que des codes de marquage et de défaut. Lire, par exemple, des étiquettes signalant un danger (les étiquettes rouges) sur des pièces, pour trouver des codes et des descriptions des défauts et des non-conformités. (1)
  • Remplir des étiquettes de contrôle de la qualité. Remplir, par exemple, des étiquettes pour des pièces à mettre au rencart ou qui sont défectueuses, en entrant les dates, le numéro de pièce, le numéro de série et le numéro de dessin ainsi que les codes et les descriptions des défauts et des non-conformités. (2)
  • Trouver des données dans des listes et des tableaux. Trouver, par exemple, la composition, les propriétés, les caractéristiques ainsi que les procédures de manipulation de matériaux dans des feuillets sur la composition des matériaux. Trouver dans des tableaux de spécification des normes sur les mesures, les tolérances et des valeurs de vitesse, d'alimentation et de température. Utiliser également des tableaux de conversion pour une variété d'unités de mesure, et vérifier les matériaux et les pièces en consultant la nomenclature et les listes de pièces. (2)
  • Remplir, s'il y a lieu, des listes de vérification aux fins du contrôle du processus de production ou du contrôle de la qualité. Remplir, par exemple, des listes de contrôle de fabrication pour y enregistrer des données et indiquer que des procédures telles que le traitement thermique ont été suivies au cours de la fabrication. Enregistrer les dimensions finales des composants et des ensembles d'outils et de matrices, des spécifications ayant trait à l'utilisation ainsi que des données sur le prototype sur des formulaires de contrôle de la qualité, et indiquer, en les cochant, les procédures de contrôle de qualité qui ont été suivies. Les outilleurs-ajusteurs principaux remplissent les listes de contrôle des inspections, pour vérifier si les gabarits, les montages ainsi que les ensembles d'outils et de matrices répondent aux spécifications des clients et pour consigner les défauts et les non-conformités. (2)
  • Se référer, au besoin, à des organigrammes de diagnostic et des arbres décisionnels pour trouver la cause des défauts et des non-conformités dans des ensembles d'outils et de matrices. (2)
  • Trouver de l'information dans des formulaires de suivi et de contrôle de la qualité. Trouver, par exemple, des numéros de dossiers et de pièces, des quantités, de l'information sur le matériel, des codes de finis de surface ainsi que des dates de modification et d'achèvement figurant sur des bons de travail et des fiches de tâches. (2)
  • Remplir des formulaires de suivi et de contrôle de la qualité. Entrer, par exemple, des dimensions, des numéros des pièces, des quantités ainsi que des détails explicatifs dans des fiches de certification, des formulaires de demande ainsi que des rapports d'inspection. Entrer des noms, des heures, des fiches de tâches et des codes sur des feuilles de temps quotidiennes. Entrer des numéros de pièces et des numéros de série, et consigner des résultats d'essais sur des formulaires d'inspection finale. Les outilleurs-ajusteurs principaux remplissent des formulaires de non-conformité pour y décrire des défauts et des non-conformités décelés en ce qui a trait à des pièces et à de l'équipement et pour y exposer brièvement les mesures correctrices recommandées. (2)
  • Tirer des données d'une variété de graphiques et d'affichages graphiques et les interpréter. Examiner, s'il y a lieu, des graphiques linéaires simples des relevés de température, pour vérifier si les procédures de durcissement des métaux par voie thermique qui ont été suivies répondent aux spécifications. Identifier, s'il y a lieu, au moment des tests de fonctionnement, des configurations de variations et d'ondulations dans les données de mesures liées à des prototypes qui révèlent des fautes de conception et de fabrication d'ensembles d'outils et de matrices. (3)
  • Trouver des dimensions et d'autres caractéristiques sur des dessins d'atelier complexes, pour fabriquer des pièces et assembler des gabarits, des outils et des matrices. Trouver, par exemple, les dimensions voulues pour compléter le traçage des matériaux. Trouver la profondeur et la largeur pour le fraisage de cavités sur les ensembles de matrices. Trouver les dimensions et les angles sur les dessins pour vérifier l'emplacement relatif des pièces et des sous-ensembles tels que les outils sur les matrices progressives. (3)
  • Examiner des vues perspectives et des dessins d'assemblage pour comprendre la position, l'orientation et le fonctionnement de composantes et d'assemblages partiels complexes, ce qui est nécessaire à la planification de l'utilisation d'outils et de l'ordre d'utilisation des outils et pour assembler des outils, des matrices et des gabarits ainsi que les produits assemblés au moyen de gabarits. Les outilleurs-ajusteurs principaux se reportent aux dessins d'assemblage lorsque de l'inspection des outils et des matrices. Tirer l'information voulue des illustrations pour déceler les améliorations qu'il faudrait apporter à la conception des ensembles d'outils et de matrices. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger de brèves notes dans une variété de formulaires sur les lieux du travail. Décrire, par exemple, les modifications apportées aux pièces sur des bons de travail et des formulaires de suivi. Écrire des instructions succinctes pour la fabrication et l'assemblage de gabarits, d'outils et de matrices dans des bons de travail et des formulaires de demande. (1)
  • Inscrire des commentaires dans des carnets quotidiens pour constituer des dossiers et informer les superviseurs et les collègues de travail. Écrire, par exemple, de courtes notes sur les bris d'outils et d'équipement. Rédiger des commentaires à propos de la fabrication en cours, comme le fraisage et la rectification de composants et le réglage des machines, de façon à les préparer pour le travail suivant. Écrire de brèves instructions à l'intention des collègues du quart suivant à propos de la fabrication des pièces et de l'assemblage des gabarits, des outils et des matrices. (1)
  • Écrire, s'il y a lieu, de brefs courriels à l'intention des superviseurs, des ingénieurs et des techniciens pour fournir et demander de l'information. Exprimer, par exemple, ses préoccupations et demander que les écarts entre les spécifications et les dessins soient résolus. Suggérer, au besoin, des modifications. (2)
  • Rédiger une variété de courts rapports comme des rapports sur la non-conformité, sur les accidents-incidents et sur la santé et la sécurité. Décrire, s'il y a lieu, les problèmes, les déficiences et les mesures correctrices proposées dans de courts rapports sur le développement de produits, par exemple lorsque des prototypes ne répondent pas aux spécifications. (3)
Calcul Aide - Calcul Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Programmer et surveiller l'ordre d'exécution des activités pour les projets d'outillage et d'ajustage d'une durée pouvant aller d'une journée à une année. Établir le calendrier, déterminer la séquence des opérations et, le cas échéant, établir l'horaire de petites équipes formées de quelques apprentis. Calculer le temps nécessaire à l'exécution de chaque assemblage partiel compte tenu de la disponibilité des outils et des machines de coupe, de la complexité des processus de fabrication ainsi que des connaissances des apprentis. Évaluer l'état d'avancement des projets par rapport au calendrier, signaler les écarts en heures, jours et semaines, et modifier les horaires en conséquence. (3)
Mesures et calculs
  • Prendre une variété de mesures au moyen de règles, de rubans à mesurer, de rapporteurs d'angle, de compteurs et d'affichages numériques. Mesurer, par exemple, la dimension des pièces et la distance les séparant au moyen de règles et de rubans. Surveiller et régler les valeurs de vitesse, d'alimentation et de température au moyen d'affichages numériques. Utiliser des appareils de contrôle pour surveiller les lectures telles que la pression exercée sur le métal fabriqué au fur et à mesure qu'il subit l'action d'outils à découpe progressive. (1)
  • Calculer les dimensions de pièces fabriquées à partir de mesures tirées de dessins à l'échelle, lorsque d'autres dimensions sont nécessaires pour terminer le traçage du matériau et créer des points de référence. (2)
  • Calculer les dimensions de pièces fabriquées et la plage de mesures acceptable pour les paramètres de fabrication. Calculer, par exemple, ce qui doit être retranché de la surface de blocs en soustrayant les hauteurs précisées de la hauteur effective et en ajoutant du jeu pour les procédures de finition. Utiliser les pourcentages de tolérance spécifiés pour calculer le diamètre et les angles de dégagement des trous forés. (2)
  • Préparer des solutions et des mixtures. Convertir, par exemple, le volume de mélange requis en poids pour préparer un mélange de matières plastiques dilué. Convertir le pourcentage de dilution en un ratio et effectuer un calcul proportionnel pour déterminer la quantité de solution qu'il faut ajouter au mélange de matières plastiques. (2)
  • Vérifier les dimensions des composants et des prototypes d'ensembles d'outils et de matrices, de gabarits et de montages au moyen d'outils de mesure précis tels que les pieds à coulisse, les barres à sinus, les équerres de montage, les calibres comme le cale étalon, le calibre d'angle et le calibre de rayon, les comparateurs à cadran, les lasers optiques ainsi que les machines de mesure des coordonnées. Mesurer, par exemple, les dimensions et le diamètre de cavités ou de trous forés au dix millième de pouce au moyen de pieds à coulisse et de micromètres de hauteur. (3)
  • Analyser la géométrie de pièces fabriquées pour vérifier les dimensions, les distances et les angles. Décomposer des formes et des solides complexes en formes géométriques et en solides constitutifs pour planifier les étapes de la fabrication. Utiliser la construction géométrique pour tirer et tracer des formes géométriques, trouver les centres et aligner les pièces. Calculer, à l'aide de formules, les surfaces et les périmètres de figures planes ainsi que les volumes des solides. Intégrer les mesures aux formules géométriques, pour confirmer que des pièces et des composants sont carrés, concentriques ou perpendiculaires. Calculer les dimensions des assemblages partiels et des pièces au moyen de lignes, de cercles et d'arcs. (4)
  • Calculer, au moyen de la trigonométrie, les dimensions et les angles de particularités techniques telles que les biseaux, les décalages, les angles d'arc et les points de tangence. Calculer, par exemple, les angles d'arcs et de rayons ainsi que les points de tangence pour reporter les dimensions figurant sur les dessins sur les pièces travaillées pour préparer le traçage des matériaux. Calculer des angles de coupe en biseau et les décalages pour les longueurs d'outils et les diamètres de couteaux. (5)
Analyses des données numériques
  • Comparer aux spécifications les lectures prises sur les instruments, comme celles de la température, de la pression et de l'intensité du courant, pour régler l'équipement et les outils. Comparer les mesures aux dimensions précisées pour veiller à ce que les gabarits, les châssis, les outils et les matrices soient fabriqués correctement. (1)
  • Interpréter les données relatives aux processus de fabrication, telles que la vitesse et la vitesse d'alimentation de foreuses, de perceuses et de tours. Utiliser les résultats pour déceler les causes de la piètre qualité des produits. Vérifier, par exemple, si la rugosité des surfaces finies d'un tourillon peut être causée par une vitesse d'alimentation trop élevée. (2)
  • Les outilleurs-ajusteurs principaux analysent les données ayant trait au rendement d'ensembles d'outils et de matrices dans des conditions contrôlées et simulées. Interpréter les données pour s'assurer que les spécifications sont respectées, ainsi que pour repérer les problèmes et dégager, avec le temps, les tendances relatives au rendement qui pourraient se répercuter sur la qualité, l'efficience et la durabilité des ensembles d'outils et de matrices. Interpréter, par exemple, les modèles de pression sur les prototypes pour déterminer si les points de pression causent l'usure prématurée des ensembles d'outils et de matrices. (3)
Calcul approximatif
  • Estimer la quantité de stock nécessaire à la fabrication des composants d'outils, de gabarits et de matrices. Juger du nombre de pièces à produire et de leur dimension ainsi que de la pertinence de procéder à l'usinage, au fléchissement et à d'autres traitements. (1)
  • Estimer les réglages initiaux des machines et de l'équipement pour la mise à l'essai des ensembles d'outils et de matrices et la production de prototypes. Les outilleurs-ajusteurs principaux estiment, par exemple, la pression qu'il faut appliquer à certaines températures pour obtenir une répartition égale du plastique ou du métal en se reportant aux réglages de prototypes semblables. (2)
  • Estimer le temps nécessaire à l'achèvement des travaux. Estimer, par exemple, le temps qu'il faudra pour créer des pièces et procéder aux réparations. Tenir compte de la complexité des tâches de fabrication, du nombre de procédures et de processus, de la quantité de pièces qu'il faut produire ou remplacer, de la connaissance du travail à effectuer ainsi que de la disponibilité et du niveau de compétence des apprentis. Se servir de l'expérience acquise avec des ensembles d'outils et de matrices similaires pour établir les estimations. (3)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Communiquer avec les superviseurs et les collègues de travail, comme des autres outilleurs-ajusteurs, des machinistes et des soudeurs, au cours de la fabrication, de l'assemblage, de la mise à l'essai et du déplacement des outils, des matrices et des gabarits. Rester en communication constante avec eux pour coordonner les tâches et mener les activités correctement, de façon sécuritaire et avec efficience. Discuter, par exemple, de l'ordre d'exécution des opérations, du traçage des matériaux et des procédures d'assemblage et d'essai lorsque les tâches sont exécutées conjointement. Échanger avec les collègues de travail lors des changements d'équipe et discuter également avec eux des solutions aux problèmes de fabrication, tels que les rides qui apparaissent sur des prototypes de panneaux de carrosserie. (2)
  • Discuter des modifications touchant la conception avec les ingénieurs et leur demander les mesures manquantes ainsi que de l'information technique. (2)
  • Discuter des affectations de travail avec les superviseurs et recevoir des instructions au sujet de l'équipement et des outils inhabituels. Discuter de l'enchaînement des opérations nécessaires ainsi que d'autres détails concernant la fabrication de nouveaux ensembles d'outils et de matrices, gabarits et montages. (2)
  • Les outilleurs-ajusteurs principaux peuvent donner des instructions, fournir des directives et offrir des explications aux apprentis et aux aides. Expliquer les procédures de fabrication de telle façon que les apprentis puissent intégrer l'information reçue à leurs futurs travaux. Donner, par exemple, aux apprentis des instructions concernant l'ordre d'exécution des opérations, les réglages du poste de travail, ainsi que le choix des outils et des coordonnées de coupe. Expliquer les critères en vertu desquels certains matériaux, opérations, outils et réglages d'outils sont choisis. Fournir une orientation constante aux apprentis et aux aides sur le réglage et le fonctionnement des machines, de l'équipement et des instruments d'essai lorsqu'ils commencent à travailler. (3)
  • Les outilleurs-ajusteurs principaux peuvent participer aux réunions de conception, de développement et de résolution des problèmes. Agir à titre de spécialistes en ce qui concerne les méthodes et les matériaux de fabrication des outils, des matrices et des gabarits. Offrir des suggestions et des conseils sur les caractéristiques de conception, les matériaux ainsi que les procédures concernant l'outillage, de façon à améliorer la qualité et l'efficience de la production. Se prononcer, par exemple, sur les matériaux qu'il faut utiliser pour différentes pièces des outils, matrices et gabarits proposés. Faire des suggestions telles que la subdivision d'un composant sur un dessin en deux ou plusieurs pièces. (3)
  • Interagir, s'il y a lieu, avec des clients au téléphone ou en personne. Expliquer, par exemple, les besoins et les coûts de la réparation de l'équipement ramené aux fins d'entretien. Discuter de modifications comme l'utilisation de différents matériaux et la modification des dimensions, et chercher à obtenir l'approbation des clients avant de procéder. (3)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Constater que les spécifications sont incorrectes et doivent être modifiées. Demander aux ingénieurs et aux techniciens de réviser les spécifications et les dessins ou les modifier et les faire approuver avant de poursuivre les travaux. Modifier les spécifications relatives à l'angle de pli après avoir constaté, lors d'essais de fonctionnement, que les plis de métal s'élargissent de deux degrés en cours d'usinage afin de corriger cette situation, et demander aux ingénieurs l'autorisation de modifier les spécifications des plans. (2)
  • Affronter des problèmes liés aux processus de fabrication. Découvrir, par exemple, que l'ordre d'exécution des tâches de fabrication est impraticable, ou encore que des mesures sont imprécises ou que des erreurs d'outillage empêchent l'exécution des tâches. Demander conseils aux superviseurs et à des outilleurs-ajusteurs plus expérimentés, qui peuvent aussi suggérer des solutions de rechange. (2)
  • Se rendre compte que de l'équipement défectueux empêche toute autre fabrication. Repérer, par exemple, les défaillances telles que les pièces brisées lorsque les machines commandées par ordinateur fonctionnent mal, et les corriger. Installer les pièces de remplacement et reprendre la fabrication aussi rapidement que possible. (2)
  • Recevoir, le cas échéant, les plaintes de clients au sujet de la taille, de la finition et du fonctionnement d'ensembles d'outils et de matrices et de gabarits terminés. Travailler avec les superviseurs et les ingénieurs pour déterminer pourquoi des défaillances surviennent, quelles modifications sont nécessaires, et quels protocoles utiliser pour tester l'efficacité des modifications qu'ils apportent. Procéder, s'il y a lieu, à des révisions majeures ou changer la conception de l'outil, des matrices et des gabarits pour en corriger les défauts. Observer, par exemple, des rides et de minces taches sur un prototype d'essai. Constater que les défauts résultent de vitesses d'alimentation et de températures de traitement inappropriées après avoir examiné la conception de l'outillage ainsi que les données sur le fonctionnement. (4)
Prise de décision
  • Choisir les affectations de tâches pour les assistants et les apprentis outilleurs-ajusteurs. Évaluer les forces et les faiblesses, le niveau de compétence, l'expérience de travail de chacun et la disponibilité d'une supervision adéquate. Évaluer les plans de formation et les affectations précédentes des apprentis, ainsi que le niveau de compétence qu'ils ont acquis. (2)
  • Déterminer l'ordre d'exécution des opérations comme la séquence d'assemblage et l'ordre d'usinage des pièces nécessaires à la fabrication d'outils, de matrices, de gabarits et de montages. Juger des tâches qui peuvent être exécutées ensemble, du nombre et de l'emplacement des pièces, des pièces exigeant des traitements supplémentaires comme des traitements thermiques ainsi que de la disponibilité des matériaux. Décider, par exemple, s'il y a lieu, de forer des trous avant de couper les angles pour s'assurer de pouvoir maintenir fermement les pièces pendant le forage des trous. (3)
  • Sélectionner les types de matériaux, les fournitures, les outils, les coordonnées de coupe et les machines qu'il faut utiliser pour mener à bien les tâches de fabrication d'outils, de matrices et de gabarits. Tenir compte des propriétés et des caractéristiques des matériaux, de la capacité des machines, des types de processus et de leur complexité ainsi que du degré de précision exigée pour les mesures. Se fier à sa propre expertise, ainsi qu'aux procédures et aux antécédents pour justifier ses décisions, chaque nouvelle pièce présentant un défi particulier. (3)
Pensée critique
  • Ils peuvent évaluer les capacités des apprentis lorsqu¿ils attribuent les tâches. Ils tiennent compte des critères d¿évaluation qui ont trait aux niveaux de compétence, à l¿expérience, aux forces et aux attitudes. Ils lisent également les plans et les registres de formation afin d¿examiner le travail accompli, les niveaux de compétence atteints et les tâches qu¿ils n¿ont pas encore apprises. (2)
  • Ils évaluent la qualité et l¿acceptabilité des outils, des matrices et des gabarits fabriqués. Ils utilisent leurs connaissances techniques et les critères établis, comme les normes de sécurité et en atelier, ainsi que les spécifications des consommateurs pour évaluer la conformité. Par exemple, ils évaluent la conformité des dimensions et des relevés opérationnels par rapport aux spécifications. Ils analysent les résultats et les données des tests simulés sur les ensembles d¿outils et de matrices, les gabarits et les prototypes afin d¿évaluer leurs fonctionnalité, qualité, stabilité et sécurité. Ils recommandent des réparations et des ajustements à la suite de leurs évaluations. (3)
  • Ils peuvent évaluer le caractère approprié des matériaux utilisés comme les métaux, les composés adhésifs et les lubrifiants. Ils examinent les caractéristiques et les propriétés des matériaux, y compris leur souplesse, leur dureté et leur résistance à la corrosion. Ils analysent les données et les mesures et les comparent aux exigences et à la fonction des pièces ou des composantes sur lesquelles les matériaux sont appliqués. À l¿aide de leur évaluation, ils peuvent recommander des matériaux de rechange qui correspondent mieux aux exigences en matière de rendement, ainsi que des modifications sur le plan de la conception en vue de respecter les limites des caractéristiques et des propriétés des matériaux. En général, ils doivent justifier leurs recommandations à leurs superviseurs et parfois aux clients. (3)
  • Ils peuvent travailler avec des équipes d¿experts afin d¿évaluer la faisabilité et la justesse de l¿outil, de la matrice ou du gabarit sur le plan de la fabrication et de la qualité. Ils évaluent la mesure dans laquelle les conceptions répondent aux spécifications des consommateurs et adoptent des procédures et des processus d¿exploitation efficients. Ils comparent les mesures aux spécifications, effectuent les tests et établissent les rapports de tests et examinent les données sur l¿assurance de la qualité. Ils tiennent compte du nombre de tâches et de leur complexité, ainsi que des effets que les opérations, comme la coupe, l¿usinage et le moulage des matériaux, auront sur le perçage et la finition subséquents. Il se peut qu¿ils formulent des recommandations relatives à des modifications aux processus de conception et de fabrication. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Recevoir des affectations quotidiennes du superviseur tout en ayant la responsabilité d'établir la séquence des tâches pour les projets qui leur sont confiés. La plupart des tâches sont répétitives, mais souvent, le travail est réparti entre plusieurs projets concomitants, de sorte que la capacité de gérer les priorités est essentielle au travail. Les priorités changeantes et le manque de matériaux compliquent parfois la planification quotidienne des travaux. Planifier, s'il y a lieu, ses propres activités et prioriser ses tâches de façon à respecter les échéances prévues. Tenir compte des échéances et des activités de fabrication auxquelles participent d'autres services et unités. Interagir avec un grand nombre de collègues et de superviseurs et intégrer les tâches. (2)

Planification et organisation du travail des autres

Être responsable, à l'occasion, de la planification des rotations de machines et de tâches pour les assistants et apprentis outilleurs-ajusteurs. À ce titre, planifier les tâches des apprentis en veillant à ce que ces derniers acquièrent de l'expérience en travaillant sur des projets pour lesquels ils utiliseront une vaste panoplie de machines et des compétences variées, compatibles avec leurs niveaux de connaissances et leurs capacités actuelles. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des mesures de sécurité relatives aux procédures usuelles de fabrication.
  • Se souvenir des détails concernant des séquences d'opérations et d'assemblage réussies.
  • Se souvenir, par souci d'efficience, des codes de couleur sur les matériaux amorphes.
  • Se souvenir des détails concernant les travaux, tels que l'ajustement entre les pièces et la façon dont elles ont été ajustées, de façon à pouvoir les décrire sur les bons de travail et les rapports sur les modifications.
Recherche de renseignements
  • Tirer de l'information des listes de contrôle des mises en séquence et des fiches des travaux pour déterminer l'ordre d'exécution des opérations qu'il faudra suivre dès le début de la fabrication de nouveaux outils, matrices et gabarits. (2)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser les bases de données. Entrer et récupérer de l'information sur les travaux de fabrication courants et antérieurs qui sont enregistrés dans les bases de données de l'entreprise. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, s'il y a lieu, des courriels avec des collègues de travail et des superviseurs. (2)
  • Utiliser la conception, la fabrication et l'usinage assistés par ordinateur. Créer, par exemple, une variété de dessins d'atelier pour des projets de fabrication. Définir les options ayant trait à l'apparence des lignes, le type et le format du calibrage, ainsi que les perspectives, l'éclairage et les textures aux fins de modélisation. Utiliser des programmes d'usinage assisté par ordinateur tels que Master Cam pour contrôler les opérations de fabrication et les théodolites reliés à des ordinateurs pour tracer les coordonnées x, y et z des gabarits et des produits fabriqués. Transférer les fichiers de données dans des programmes informatiques de contrôle numérique. Utiliser les programmes de poursuite laser et coordonner les appareils de mesure pour qu'ils prennent des mesures précises. (3)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les outilleurs ajusteurs travaillent de manière autonome et avec des aides, des apprentis et des collègues, selon les travaux et les tâches à exécuter. Ils peuvent travailler avec des partenaires lorsqu¿il s¿agit de concevoir des prototypes et de mener des tests simulés afin de vérifier la conformité des outils, des matrices et des gabarits. Ils forment une équipe avec des ingénieurs, des superviseurs du contrôle de la qualité et des collègues lorsqu¿il s¿agit d¿effectuer de grands travaux et de corriger les défaillances de l¿équipement, des outils, des matrices et des gabarits ainsi que d¿autres produits qu¿ils fabriquent avec eux. Ils peuvent travailler avec d¿autres outilleurs ajusteurs en vue de coordonner la fabrication et l¿assemblage des pièces et d¿accéder aux machines. Ils peuvent montrer et assigner des tâches aux subalternes et aux apprentis.

Formation continue

En règle générale, les outilleurs-ajusteurs déterminent leurs propres besoins d'apprentissage et de perfectionnement, mais ils peuvent se faire conseiller par leurs superviseurs. Ils acquièrent de nouvelles compétences par l'apprentissage que leur fournissent leurs employés, les expériences de travail de tous les jours et l'étude personnelle. Leurs employeurs offrent de la formation pour le perfectionnement des compétences, ou des cours sur les nouveaux équipements ainsi que sur la santé et la sécurité, et les certificats ou le renouvellement de certificats obligatoires. Cela dit, la plus grande part de l'apprentissage se fait sur une base quotidienne, au fur et à mesure que les défis et les problèmes surgissent dans le cadre de chaque projet, ainsi que lors de discussions avec des outilleurs-ajusteurs principaux, des superviseurs et des collègues de travail. Pour augmenter sa connaissance du métier, il est également bon de lire des guides ainsi que des publications de l'industrie telles que «Canadian Machining and Metalworking», ce qui permet de se tenir informé à propos des tendances et des nouvelles technologies. (2)

Date de modification :