Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Ergothérapeutes(3143)

Les ergothérapeutes élaborent des programmes individuels ou de groupe à lintention des personnes qui souffrent de maladies, de blessures, de troubles de développement, de problèmes émotifs ou psychologiques, ou qui vieillissent, dans le but dentretenir, de restaurer ou daméliorer leur capacité à soccuper delles-mêmes et à travailler, à fréquenter lécole ou à sadonner à des loisirs. De plus, ils élaborent et mettent en oeuvre des programmes de promotion de la santé en collaboration avec des particuliers, des groupes communautaires et des employeurs. Ils travaillent dans les établissements de soins, des écoles, des organismes privés et des organismes de services sociaux, ou ils peuvent être des travailleurs autonomes.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire les étiquettes sur des vêtements et des pièces d'équipement spécialisés pour en vérifier la taille et le mode d'emploi. (1)
  • Lire de courts messages électroniques envoyés par des collègues de travail et portant sur divers sujets. (1)
  • Lire les bulletins de nouvelles créés par l'employeur pour se tenir au courant des événements à venir et des changements organisationnels. (2)
  • Lire des lettres qui fournissent ou qui demandent des renseignements sur les clients. Lire, par exemple, des lettres d'employeurs qui renseignent sur les tâches reliées aux postes des clients, et des demandes d'information des commissions d'indemnisation des accidentés du travail sur les évaluations et les traitements des clients. (2)
  • Lire des revues qui portent sur les fournitures médicales et des « guides du consommateur » pour se renseigner sur de nouvel équipement et de nouvelles fournitures. (2)
  • Lire des manuels volumineux sur l'administration d'instruments d'analyse et d'évaluation. Lire des documents sur les méthodologies utilisées pour l'élaboration de tests, sur les propriétés des tests psychométriques, sur la manière d'administrer et de noter les tests et d'interpréter les résultats. (3) Lire des revues spécialisées pour se tenir au fait de sujets qui présentent un intérêt particulier. Lire, par exemple, des articles sur les difficultés éprouvées dans l'utilisation quotidienne de dispositifs d'aide techniques. (3)
  • Lire des manuels et des traités pour se renseigner sur les traitements administrés peu fréquemment. Lire, par exemple, les procédures de contention du coude ou de tout le bras pour protéger des parties du corps touchées par des brûlures. (3)
  • Lire des articles de recherche dans des revues spécialisées pour se tenir au courant des nouveaux produits, des nouvelles théories et des nouvelles méthodes. Lire, par exemple, s'il y a lieu, des articles sur le rôle du système nerveux parasympathique chez les enfants qui souffrent de perturbations dans le traitement des informations sensorielles. Lire, s'il y a lieu, des articles afin d'en apprendre au sujet de pratiques fondées sur des éléments probants, comme les soins parallèles offerts aux clients souffrant d'obésité. Comprendre et évaluer de façon critique le thème scientifique de ces articles afin d'élaborer des propositions, des programmes et des plans d'évaluation de programmes et appuyer leur pratique en adaptant des interventions qui ont fait l'objet de cherches. (4)
  • Lire et interpréter des lois fédérales et provinciales relatives à l'ergothérapie ainsi qu'évaluer leur application dans la pratique. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Repérer des données sur des étiquettes, comme la fréquence à laquelle un client doit prendre un médicament, dans le cadre de l'évaluation des soins quotidiens prodigués à domicile. (1)
  • Remplir des formulaires administratifs comme un formulaire de remboursement de frais de voyage ou un formulaire de congé de maladie. (2)
  • Examiner, s'il y a lieu, les dessins d'assemblage pour procéder à des réglages mineurs de l'équipement thérapeutique, des dispositifs d'aide technique utilisés quotidiennement et de l'équipement de bureau. (2)
  • Repérer des données dans des tableaux. Examiner, par exemple, les caractéristiques des appareils appropriés à utiliser pour bien répondre aux besoins des clients. (2)
  • Entrer des données dans des tableaux. Consigner dans des tableaux, par exemple, des résultats d'examen, les activités et les progrès réalisés par des clients ou des groupes de clients. (2)
  • Examiner la justesse des dessins de formes géométriques faits par des clients au moment d'administrer et d'évaluer les tests d'aptitude de motricité visuelle. (3)
  • Remplir les formulaires de saisie de renseignements détaillés sur les parties du corps humain. Transposer sur un dessin, s'il y a lieu, par exemple, les dommages causés aux articulations des clients ou consigner quarante mesures précises relatives aux mains des clients au moment de remplir les formulaires de commande de gants spécialisés. (3)
  • Examiner des données tabulaires dans des articles de revues et des rapports. Examiner, par exemple, des tableaux de données statistiques, comme des propriétés psychométriques, pour les nouveaux examens. Étudier la fiabilité et la validité des coefficients pour bien évaluer l'exactitude des instruments d'évaluation. Réviser également, s'il y a lieu, les tableaux qui comportent des renseignements sur la fiabilité technique d'un vaste ensemble d'instruments d'évaluation utilisés pour mesurer les résultats du traitement d'un accident vasculaire cérébral. Réviser les degrés de fiabilité technique de chaque instrument, représentés par des symboles pour chacun de plusieurs critères. L'utilisation de ces renseignements dans le but d'estimer la fiabilité globale de chaque instrument exige une connaissance des critères d'évaluation et des relations compensatoires susceptibles d'exister entre eux. (3)
  • Interpréter des dessins à l'échelle et extraire parfois des mesures. Examiner, par exemple, s'il y a lieu, des propositions de modifications à apporter dans la surface habitable, sous forme de dessins à l'échelle, afin d'évaluer la pertinence de l'équipement adapté. (3)
  • Consulter des images telles que les radiographies, les résultats d'imagerie par résonance magnétique et les analyses par vidéofluoroscopie pour se renseigner sur l'état du client. Examiner, par exemple, les résultats d'analyse par vidéofluoroscopie pour circonscrire les problèmes de passage de certains aliments de la bouche à l'oesophage chez les clients qui ont de la difficulté à avaler. (3)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger de courts messages électroniques en prévision de réunions pour informer d'autres membres de l'équipe de l'état de santé des clients et pour demander des évaluations et des traitements pour leurs clients. (1)
  • Rédiger des messages sur un tableau blanc pour communiquer avec les clients malentendants ou qui se heurtent à des obstacles à la communication. (1)
  • Rédiger de brefs comptes rendus à la suite des rendez-vous avec les clients. Consigner le détail des évaluations ou des traitements administrés, les améliorations ou les nouveaux problèmes constatés et toute observation qui semble pertinente. Structurer, au besoin, les commentaires au moyen de formulaires de rapport ou de modèles de texte prédéfinis. (2)
  • Rédiger des lettres destinées à des fournisseurs et à des intervenants de la collectivité. Rédiger, par exemple, s'il y a lieu, des lettres aux commissions d'indemnisation des accidentés du travail pour leur fournir des renseignements sur les besoins en matière de traitement et d'équipement. Écrire aux fournisseurs, s'il y a lieu, pour savoir s'ils ont en stock certains vêtements adaptés ou pièces d'équipement dont le client a besoin, et pour en connaître les spécifications. (2)
  • Rédiger la description des problèmes de santé et des besoins des clients sur des formulaires types. Décrire, par exemple, de façon générale les antécédents médicaux des clients, les résultats des évaluations, les problèmes et les objectifs sur les formulaires d'évaluation initiale. Au moment de demander du financement pour apporter des modifications au domicile du client, fournir la description détaillée des difficultés fonctionnelles de celui-ci et des aménagements nécessaires au bâtiment pour lui permettre de gérer ces difficultés. (3)
  • Rédiger des rapports d'évaluation détaillés relatifs aux clients dans les différentes phases de l'évolution du cas. Rédiger, par exemple, des rapports sur les évaluations initiales, des rapports annuels durant le traitement et des rapports définitifs quand les traitements prennent fin. Consigner l'évolution de l'état de santé des patients, les résultats d'évaluation, les recommandations et les traitements administrés ou prévus, ainsi que les changements observés. Les rapports sont destinés à d'autres professionnels ou à des non-professionnels qui interviennent auprès des clients, comme les membres de la famille ou le personnel de soutien. (4)
  • Rédiger, au besoin, des propositions de recherches à des fins de révision et d'approbation par les divers comités et organismes de financement. Proposer, par exemple, une étude visant l'évaluation des dispositifs de soutien à l'autonomie du client ou relative aux programmes de traitement. Fournir suffisamment de détails pour permettre aux comités de déterminer le caractère acceptable de l'étude proposée. (4)
  • Rédiger, au besoin, des rapports sur les pratiques exemplaires et les lignes directrices à l'usage des ergothérapeutes à l'échelle de la province, choisir et synthétiser des renseignements tirés de catalogues, de bases de données et de sites Web spécialisés. (4)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • S'assurer que les clients reçoivent la monnaie exacte dans les transactions financières, au moment d'évaluer les aptitudes relatives aux opérations bancaires. (1)
  • Calculer les taxes sur les biens et services au moment de préparer les chèques pour des livres, des cours ou des ateliers liés au travail. (2)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Créer un ensemble diversifié de calendriers et de programmes d'activités et de traitements. Prévoir, par exemple, des activités de traitement quotidiennes échelonnées sur plusieurs mois. S'assurer que le programme comporte différents exercices quotidiens en alternance, selon les besoins, et que l'intensité des exercices augmente graduellement avec le temps. (1)
  • Préparer les budgets relatifs aux propositions de recherche. Prévoir les coûts tels que les appointements des participants et l'impression des documents d'analyse. (2)
Mesures et calculs
  • Prendre les mensurations des clients et mesurer l'espace nécessaire pour qu'un fauteuil roulant puisse se retourner, au moyen de rubans à mesurer et de règles. (1)
  • Faire le compte des sous-tests pour déterminer le compte total. (1)
  • Utiliser des techniques et des outils de mesure particuliers à l'emploi. Utiliser, par exemple, des goniomètres pour mesurer la rotation des articulations et l'amplitude des mouvements du corps, en degrés. (3)
Analyses des données numériques
  • Comparer les mesures liées aux aptitudes fonctionnelles des clients. Comparer, par exemple, les résultats de tests aux données normatives afin de circonscrire les niveaux réels des aptitudes fonctionnelles des clients. Comparer également les niveaux courants et précédents des aptitudes fonctionnelles pour déterminer leurs progrès. (2)
  • Calculer, par exemple, les moyennes, le nombre d'escarres («plaies de pression») avant et après l'administration des traitements, et le temps moyen nécessaire aux patients pour parcourir en marchant une distance fixe avant et après les traitements. (2)
  • Recueillir et analyser des données d'une vaste gamme de clients et d'évaluations environnementales des clients. Utiliser par exemple, s'il y a lieu, l'instrument «Enabler», une méthode rigoureuse combinant des entrevues et l'observation, pour évaluer les limitations fonctionnelles et la présence d'obstacles à l'environnement pour des groupes de clients et calculer la note d'accessibilité au logement. (3)
  • Calculer des statistiques comme les coefficients de variation afin de déterminer la constance de l'effort du client pendant la répétition d'exercices, en calculant pendant combien de temps, en moyenne, le client peut soulever des poids fixes, et les écarts types entre chaque mesure. (4)
Calcul approximatif
  • Faire des estimations de temps et d'espace. Estimer, par exemple, le temps qu'il faut aux clients pour accomplir certaines tâches, afin de déterminer le calendrier des traitements. Estimer la durée des traitements des clients et le délai de rétablissement. Estimer l'espace requis pour les fauteuils roulants, les élévateurs pour fauteuils roulants et les intervenants dans le contexte de soins à domicile. (1)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Échanger, avec des collègues de travail, des employeurs et des membres de la famille des clients, des renseignements qui les concernent. Informer, par exemple, d'autres membres de l'équipe multidisciplinaire des progrès des clients, demander leur description de poste à leur employeur et informer les membres de sa famille du traitement en cours. S'assurer en tout temps du respect des droits de la protection des renseignements personnels des clients. (1)
  • S'adresser aux superviseurs pour demander l'autorisation de participer à des activités de perfectionnement professionnel. (2)
  • Discuter avec des clients de leur état et des traitements prévus. Mener des entrevues avec des clients pour recueillir des données qui serviront à établir des méthodes de mesure. Établir de bonnes relations avec les clients pour que ceux-ci soient engagés vis à vis les progrès qu'ils réalisent. Aider par exemple, s'il y a lieu, des victimes d'un accident vasculaire cérébral à retrouver leur confiance en eux-mêmes pour conduire, vaincre leurs réticences à l'égard des traitements et s'adapter aux difficultés de communication s'ils sont malentendants ou ont subi des dommages cérébraux. (2)
  • Animer des activités à l'intention des clients et des ateliers. Présenter des renseignements à des groupes restreints de clients et à des collègues de travail. Diriger, par exemple, s'il y a lieu, des discussions entre aînés sur les plans d'activités et les accompagner pendant des sorties. Mener, s'il y a lieu, des ateliers pour aider les clients à maîtriser les techniques de relaxation. Présenter aux collègues de travail, s'il y a lieu, les résultats de recherches ou d'enquêtes. (2)
  • )
  • Présenter des renseignements sur l'état de santé des clients, les traitements et les progrès accomplis à des conférences de cas et des réunions visant la résolution de problèmes, auxquelles assistent des membres de l'équipe multidisciplinaire. Considérer les suggestions émises par des membres de l'équipe. Élaborer, s'il y a lieu, les traitements avec la collaboration d'autres personnes. Utiliser un langage clair pour que tous les membres de l'équipe sachent ce que l'on attend d'eux et pour assurer la cohérence des traitements prévus. (3)
  • Aborder les traitements et les pronostics avec les clients ou leurs représentants, parents ou enfants adultes pour les renseigner sur les conséquences de l'état du patient, y compris sur ses limitations. Mettre en oeuvre, s'il y a lieu, des solutions visant à résoudre des conflits relatifs aux traitements. Utiliser un langage simple et des exemples concrets pour bien faire comprendre les objectifs et l'efficacité des traitements proposés et des techniques utilisées. Communiquer efficacement afin d'obtenir l'accord ou l'autorisation du client pour ce qui est des traitements recommandés. (3)
  • Animer des discussions entre des grands groupes d'intervenants afin de trouver des solutions en collaboration pour des groupes de clients et participer aux discussions. Animer, par exemple, des réunions entre professionnels de la santé mentale, représentants de groupes communautaires et représentants municipaux dans le but de créer des perspectives d'emploi pour les groupes de clients souffrant d'une maladie mentale. (3)
  • Échanger des renseignements détaillés sur les traitements avec d'autres spécialistes, entre autres des médecins, des infirmières et des physiothérapeutes. Se renseigner, par exemple, auprès de plasticiens à propos d'une requête dans le dossier du client pour un système de contention afin de s'assurer du degré de flexion et d'extension nécessaires pour optimiser les résultats de la chirurgie. Justifier, au besoin, auprès d'autres professionnels l'utilisation de certains traitements, citer des recherches ou mentionner des expériences passées, ou encore, négocier afin d'obtenir un consensus au sujet des traitements. (3)
  • Faire, s'il y a lieu, des présentations formelles. Présenter, par exemple, les résultats de recherche ou de nouvelles méthodes de traitement à des groupes de collègues au travail ou à l'occasion de conférences ou d'audiences. Faire des présentations, s'il y a lieu, à des organismes décisionnaires, comme des conseils municipaux ou des commissions ou conseils scolaires, pour plaider en faveur d'une plus grande accessibilité aux ressources existantes pour certains groupes de clients. (3)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Rencontrer des clients qui ont des réticences envers le traitement ou qui le refusent. Chercher de l'information sur les motifs du client, proposer un traitement de rechange et consulter les autres membres de l'équipe de traitement. (2)
  • Se voir dans l'impossibilité d'utiliser les méthodes habituelles pour permettre aux clients qui ont des besoins spéciaux de remplir leurs tâches quotidiennes. Enseigner par exemple, s'il y a lieu, à des aînés souffrant d'arthrite, l'utilisation sécuritaire d'un tabouret pour accéder aux appareils électroménagers et aux armoires. (2)
  • Se voir dans l'impossibilité d'utiliser les dispositifs d'aide techniques habituels auprès de clients qui ont des besoins spéciaux. Adapter, par exemple, les attelles de pied génériques pour les patients à qui il manque des orteils, adapter les planches dorsales quand le siège de baignoire ne remplit pas sa fonction ou obtenir des robes sans bouton pour les clientes qui sont incapables de s'habiller seules. (3)
  • Se voir dans l'impossibilité de prolonger les traitements planifiés si les clients éprouvent de nouvelles difficultés ou ne progressent pas comme prévu. Rassembler les données sur les nouveaux symptômes et chercher activement de nouvelles méthodes de traitement en collaboration avec les autres membres de l'équipe. (3)
  • Rencontrer des collègues qui éprouvent des réticences à l'égard de l'élaboration ou de l'adoption de nouvelles méthodes destinées à des groupes de clients qu'ils ont en commun. Promouvoir la compréhension des meilleures méthodes, déterminer les intérêts mutuels et examiner les avantages, pour les clients, qu'offre une définition commune des meilleures méthodes. (4)
Prise de décision
  • Choisir les tests psychométriques ou les évaluations des activités de la vie quotidienne à utiliser auprès de clients afin d'étayer l'élaboration des plans de traitement. Faire preuve de beaucoup de jugement pour déterminer dans quelle mesure les instruments peuvent fournir des renseignements valides et fiables. Considérer également les aspects pratiques de l'évaluation, comme le temps, les efforts et la formation nécessaires à l'utilisation des instruments. Les instruments qui donnent des résultats erronés peuvent entraîner le choix de traitements mal adaptés aux problèmes des clients. (3)
  • Déterminer la nature, la fréquence et le lieu des programmes de traitement. Choisir les traitements en se fondant sur les résultats des évaluations, les directives prioritaires de traitement, des preuves d'efficacité du traitement et l'expérience auprès de différents clients. Les décisions liées à la fréquence et au lieu du traitement exigent que l'on tienne compte de nombreux facteurs tels que le confort, les ressources financières et les horaires du client. (3)
  • Déterminer à quel moment cesser d'administrer certains types particuliers de traitement. Considérer leurs progrès des clients à ce jour, évaluer leurs progrès potentiels dans l'avenir, le besoin d'autres types d'interventions et leurs avantages comparés. On peut décider de réviser ces décisions, mais trop de changements peuvent indisposer les clients et nuire à leurs progrès. (3)
  • Recommander, s'il y a lieu, le retour au travail des clients. Examiner de nombreuses sources de renseignements, notamment les exigences physiques et cognitives de l'emploi des clients, l'évaluation des capacités fonctionnelles et les analyses ergonomiques des environnements physiques. Le fait de retarder le retour au travail peut inciter les compagnies d'assurance à entreprendre des procédures judiciaires tandis que le retour au travail prématuré peut entraîner des rechutes. (3)
Pensée critique
  • Évaluer le niveau d'urgence des cas des clients lors de la préparation des régimes de traitement quotidiens. Utiliser et adapter les protocoles généraux en fonction de la priorité des traitements et en tenant compte de l'état des clients et de leurs besoins en matière de traitement. (2)
  • Évaluer l'utilité et la fonctionnalité des appareils fonctionnels et des dispositifs de traitement recommandés aux clients. Tenir compte de la sécurité du client, de la nature et de la sévérité de ses déficiences, de la probabilité qu'il y ait une amélioration dans leur fonctionnement, du coût des dispositifs d'aide et de la facilité à les obtenir. La préférence des clients quant à la couleur, au style et à l¿endroit de fabrication peut également être un critère. S¿assurer que les clients disposent des dispositifs et des appareils fonctionnels les plus efficaces est un élément clef de la thérapie. (2)
  • Évaluer l'efficacité de divers traitements thérapeutiques et de l'adéquation des renseignements disponibles. Tenir compte des théories professionnelles, des meilleures pratiques actuelles, de l'état des clients et des buts actuels et à long terme de ces derniers. Interroger d'autres ergothérapeutes quant à leur expérience avec divers traitements. Un manque de renseignement et d'expérience pratique peut nuire à l'évaluation de certains types de thérapies. (3)
  • Évaluer, s'il y a lieu, l'accessibilité et la sécurité des résidences des clients. Même si la sécurité des clients demeure la principale préoccupation, également tenir compte de l'étendue des modifications requises, des coûts entraînés, de la capacité des clients à payer pour ces modifications et de la probabilité que les clients puissent obtenir une aide financière pour ces modifications. Tenir compte du niveau actuel et futur de fonctionnement, ainsi que des réseaux de soutien, pour les clients qui désirent demeurer dans leur domicile indéfiniment. (3)
  • Évaluer, s'il y a lieu, le potentiel de réadaptation des clients. Par exemple, les ergothérapeutes évaluent le niveau de fonctionnement physique et cognitif actuel des clients, ciblent et évaluent les obstacles au progrès, et établissent des pronostics en fonction des interactions entre les capacités des clients et le nombre et les types d'obstacles qu'ils doivent surmonter. Ils fournissent, s¿il y a lieu, leurs évaluations aux compagnies d'assurances et aux commissions des accidents du travail lorsque l'emploi permanent du client est remis en question. (3)
  • Évaluer le progrès des clients dans le cadre des programmes de traitement. Utiliser des renseignements tirés d'évaluations officielles, d'observations de leurs comportements, de lignes directives sur le traitement et d'expériences personnelles afin de déterminer si les objectifs du traitement sont atteints. Expliquer et justifier, s'il y a lieu, les évaluations et les bienfaits thérapeutiques lorsque d'autres professionnels ne sont pas d'accord. (3)
  • Évaluer la capacité des clients à travailler et vivre de manière autonome. Tenir compte de la facilité avec laquelle le client effectue diverses tâches, et évaluer le soutien offert à domicile ou sur les lieux de travail. Recueillir et analyser des renseignements tirés d'observations, d'évaluations formelles et de consultations auprès d'autres professionnels, de la famille du client et du personnel. L'avis des ergothérapeutes représente un facteur considérable lors de la planification des traitements et des congés. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les ergothérapeutes préparent leurs propres calendriers de rendez-vous et de tâches administratives sous la direction générale des gestionnaires de programme ou d'unité. Ils coordonnent leurs horaires de travail avec ceux des autres membres des équipes médicales ou des équipes de traitement dans les hôpitaux et les cliniques. L'enchaînement régulier des tâches quotidiennes est interrompu à l'occasion par des cas d'urgence ou des demandes d'aide de la part d'autres membres de l'équipe. (2)

Planification et organisation du travail des autres

Il peut être nécessaire de renseigner la direction sur les programmes de traitement, la conception des installations, l'achat d'équipement et la pertinence des politiques et des procédures. Les ergothérapeutes enseignent le travail aux auxiliaires, attribuent les tâches et en assurent le contrôle, en collaboration avec d'autres membres de l'équipe, en vue de l'utilisation optimale du temps de travail des auxiliaires.

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des détails du comportement des clients au cours de l'évaluation afin de pouvoir les étayer après les séances.
  • Il peut être nécessaire de se souvenir des codes utilisés pour consigner le temps consacré à différents types d'activités.
  • Se souvenir des noms des clients et des autres personnes qui participent au traitement, par exemple les parents, les enseignants et les soignants.
  • Se souvenir des caractéristiques et du comportement des clients d'une rencontre à l'autre. Par exemple, il peut être nécessaire de se rappeler certains éléments tels que la prévalence manuelle, l'hypersensibilité au bruit ou les tendances à exécuter certaines tâches de façon atypique.
Recherche de renseignements
  • Se renseigner auprès des clients, de leurs collègues, de leur famille, de leurs amis, de leurs employeurs, de fournisseurs de services et de leurs médecins sur leur état, leur environnement, leurs aptitudes et leurs réactions au traitement. Effectuer des tests d'évaluation ainsi que recueillir et analyser des données au moyen de méthodes établies. Utiliser les renseignements recueillis pour déterminer quel traitement proposer et choisir. (3)
  • Se renseigner sur de nouveaux traitements, des pratiques fondées sur des éléments probants et des problèmes de santé rares en interrogeant des collègues, en lisant des manuels et des articles spécialisés et en cherchant dans Internet. Utiliser l'information recueillie pour mieux comprendre les conséquences de l'état du client et pour déterminer les méthodes de traitement qu'il convient d'adopter. (3)
  • Travailler, s'il y a lieu, à d'importants projets de recherche qui ont des répercussions sur les méthodes professionnelles. Utiliser les catalogues de bibliothèques, des bases de données et des sites Web pour répertorier les documents existants sur le sujet. Effectuer des recherches dans des centaines de sources, notamment des sites Web, des manuels, des résumés analytiques et des articles spécialisés pour circonscrire et prendre connaissance en détail de centaines d'articles sur des sujets précis. Synthétiser l'information contenue dans des rapports et les lignes directrices à l'usage des autres ergothérapeutes de la province. (4)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser des outils de traitement de texte. Créer, par exemple, corriger et mettre en forme des documents tels que des lettres, des rapports sur les clients et des documents d'information. Utiliser les fonctions de mise en page communes et générer des tableaux afin de structurer des renseignements, par exemple, les horaires ou les budgets. (2)
  • Utiliser des bases de données. Accéder, par exemple, aux renseignements tels que les résultats des analyses et des tests antérieurs les plus récents consignés dans les dossiers des clients. (2)
  • Utiliser des tableurs. Saisir, par exemple, et mettre à jour des renseignements liés aux horaires et créer des formules pour saisir et mettre à jour les données relatives au budget. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des techniques de conception, de fabrication et d'usinage assistées par ordinateur.
  • Faire de la simple programmation, par exemple, de technologies d'assistance pour les clients. (2)
  • Utiliser Internet. Obtenir, par exemple, des renseignements sur des problèmes de santé, des méthodes de traitement et des appareils fonctionnels au moyen de moteurs de recherche, en parcourant des sites variés et en créant des signets pour repérer les sites les plus utiles. (2)
  • Utiliser, à l'occasion, d'autres applications informatiques et logicielles. Jouer, par exemple avec des enfants à des jeux vidéo dans le cadre d'un programme de traitement. Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels d'éducation à distance, comme LiveClassroom, pour consulter des collègues au sujet de traitements des clients. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de graphisme. Utiliser, par exemple, des logiciels de présentation tels que PowerPoint pour préparer des diaporamas. Créer des tableaux, importer des images et utiliser les fonctions de mise en page telles que les styles de diapositives et les grilles de conception. (3)
  • Utiliser un logiciel de communications. Échanger, par exemple, des messages électroniques avec des collègues de travail, des clients, des employeurs, des soignants, des fournisseurs et d'autres intéressés. Corriger l'orthographe des messages, inclure des hyperliens, joindre des documents aux messages, créer des carnets d'adresses, créer des listes de distribution et assigner l'ordre de priorité des messages. Étant donné que les ergothérapeutes entretiennent des liens avec un vaste ensemble de professionnels et de membres de la collectivité, la plupart d'entre eux considèrent la messagerie électronique comme un outil de communication essentiel. (3)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les ergothérapeutes évaluent et traitent les clients de manière individuelle dans la plupart des cas. Ils ont recours à l'assistance d'autres professionnels pour évaluer le niveau de fonctionnement quotidien des clients ou pour transférer les clients de leur lit à un fauteuil roulant. D'autres ergothérapeutes travaillent en collaboration avec des équipes multidisplinaires afin de coordonner les traitements, les programmes et les évaluations de programme. (3)

Formation continue

Les ergothérapeutes établissent leurs propres objectifs d'apprentissage et, en consultation avec leurs superviseurs et en fonction des exigences professionnelles, ils circonscrivent les moyens d'atteindre ces objectifs. Leur travail constitue une source permanente de perfectionnement parce que les clients représentent tous des cas uniques et parce que les méthodes d'évaluation et de traitement sont en constante évolution. Ils apprennent aussi grâce à l'échange de renseignements avec leurs collègues, en effectuant des recherches dans des bases de données électroniques et en lisant des publications professionnelles. Ils participent aux séances d'information en milieu de travail et aux cours de formation offerts par leurs employeurs et ils assistent à des conférences professionnelles. Ils adaptent leur savoir au moment de traiter des clients qui présentent des besoins uniques.

Date de modification :