Nous nous efforçons actuellement de résoudre des difficultés techniques affectant la fonctionnalité de recherche pour les profils de compétences essentielles. Entre-temps, vous pouvez consulter la liste de tous les profils pour trouver une profession.

Veuillez noter que les profils de compétences essentielles n’ont pas été mis à jour pour refléter le passage au modèle des Compétences pour réussir et à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour obtenir des renseignements plus à jour sur les compétences requises pour différentes professions, visitez le site Web du Système d’information sur les professions et les compétences (SIPeC).

Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Ingénieurs/ingénieures métallurgistes et des matériaux(2142)

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux dirigent des études sur les propriétés et les caractéristiques des métaux et des minerais non métallifères, planifient, conçoivent et mettent à lessai de la machinerie et des procédés pour concentrer, extraire, affiner et traiter les métaux, les alliages et autres matériaux tels que la céramique, les matériaux semi-conducteurs et les matériaux composites. Ils travaillent dans des firmes dingénieurs-conseils, des compagnies minières, de traitement et de fabrication des métaux, dans la fonction publique, dans des instituts de recherche et des établissements denseignement.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des consignes de manipulation et d'entreposage sur des étiquettes de produits utilisés en milieu de travail tels que des solvants et des nettoyants. (1)
  • Lire des notes écrites à la main par des collègues et des commentaires inscrits sur des formulaires de test, des rapports de production et des formulaires d'analyse. (1)
  • Lire des courriels de collègues et de clients dans lesquels ceux-ci planifient et confirment des préparatifs liés aux réunions, répondent à des questions ou demandent des renseignements sur l'état et le contenu de projets. (2)
  • Lire des publications spécialisées telles que «American Iron and Steel Institute Newsletter», «Professional Engineering», «Plant Engineering and Maintenance», «Canadian Process Equipment and Control», «Canadian Consulting Engineer», «Canadian Plastics», «Plastics in Canada» et «Laboratory Product News». Lire ces publications pour demeurer à l'affût des événements qui touchent l'industrie et connaître les nouveaux appareils, processus et matériaux. (2)
  • Lire des manuels d'instruction portant sur du matériel d'essai, de traitement et de technologie de l'information. Par exemple, il se reporter aux manuels d'utilisation des logiciels pour examiner certaines fonctions ou étapes en vue de simuler des méthodes d'ingénierie ou de diagnostiquer une défectuosité des appareils de laboratoire ou de mise à l'essai des matériaux. (3)
  • Lire des rapports de techniciens et de technologues qui décrivent les tests effectués sur les matériaux, la machinerie et les procédés pour fins de discussion. Par exemple, un ingénieur métallurgiste lit, s'il y a lieu, un rapport sur l'essai de tenue mécanique du laiton à forte densité de phosphore. Examiner les analyses complexes contenues dans le rapport pour déterminer la nécessité d'adapter les matériaux, la machinerie ou les procédés et pour cerner les facteurs nécessitant des enquêtes et des essais plus poussés. (4)
  • Lire des demandes de propositions pour des projets mettant en jeu l'extraction, la concentration, l'affinage, le traitement, la mise à l'essai, le moulage, le modelage, le façonnage, la caractérisation ou la transformation des matériaux métallifères et non métallifères. Lire chaque demande de propositions afin de préciser les exigences techniques et de déterminer si l'organisation possède les habiletés et les ressources nécessaires pour entreprendre les projets. (4)
  • Lire toute une gamme de revues scientifiques telles que «Materials Performance», «Practical Failure Analysis», «Macromolecules», «Polymer Journal» et «Composite Science and Technology». Sélectionner et lire les articles pertinents pour en apprendre sur les études analytiques en chimie et en physique, les analyses de défaillances et les autres expériences sur les matériaux et trouver des solutions à des problèmes particuliers tels que la corrosion des pièces de métal. Consulter également ces articles pour créer des plans d'essais, élaborer des théories ou trouver des preuves pour étayer des recommandations. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Lire des données à partir de formulaires de résultats des essais que des collègues ont remplis. Par exemple, lire les résultats d'un test de contrainte-déformation pour trouver le point ultime d'effort de traction d'un matériau sous tension. (1)
  • Lire des listes de normes de sécurité et de qualité que doivent respecter les matériaux et les produits. (1)
  • Parcourir des étiquettes de récipients pour vérifier les ingrédients, les concentrations, les volumes et les poids, de même que pour observer des pictogrammes de danger. (1)
  • Consulter des calendriers et des grilles de répartition des ressources pour trouver de l'information sur les phases, les activités, les ressources, les jalons et les échéances des projets. (2)
  • Remplir des formulaires pour consigner les processus. Par exemple, afin de remplir des formulaires sur les méthodes de fusion, recueillir et saisir des détails tels que la température de coulée, la température du métal, la composition chimique initiale, le moment des apports chimiques, le coulage des moules et les échantillonnages de matériaux. (3)
  • Analyser toute une panoplie d'images et de balayages et y prélever des renseignements. Par exemple, les ingénieurs des matériaux utilisent des microscopes optiques, électroniques à balayage, électroniques à transmission et à force atomique pour étudier les caractéristiques mécaniques et microstructurelles des composites et nanocomposites à base de polymères. (3)
  • Parcourir des diagrammes schématiques pour comprendre les divers procédés utilisés dans la production des matériaux et des composantes. Par exemple, consulter des schémas de méthodes d'extraction chimique pour comprendre les étapes du processus et préciser les points de contrôle. (3)
  • Analyser des graphiques des résultats d'essai pour déceler les anomalies dans les données et les corrélations possibles entre les variables. Au besoin, se servir de ces analyses pour améliorer les approches méthodologiques en vue des tests ultérieurs. Par exemple, analyser des diagrammes montrant l'abondance de divers éléments chimiques dans des dépôts de corrosion au moment d'étudier les causes des défaillances des tiges de pompage pendant l'extraction du pétrole brut. (3)
  • Examiner des dessins d'exécution pour installer de nouveaux appareils d'essai ou de traitement. Prendre des mesures à partir des dessins des systèmes structuraux et mécaniques pour confirmer qu'on peut bien installer les appareils nouveaux et existants. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger des courriels destinés aux collègues, aux fournisseurs et aux clients pour leur rappeler les échéances des projets, leur demander de l'information de nature technique et répondre à leurs demandes de renseignements. (1)
  • Rédiger de brèves observations sur des formulaires au sujet des procédés d'ingénierie. (1)
  • Rédiger de courts documents à l'intention des collègues au retour de séances de formation ou de conférences. Résumer les cours ou conférences et faire ressortir les thèmes qui intéressent l'organisation ou qui importent aux projets courants. (2)
  • Préparer des procédures complètes pour les nouvelles méthodes d'essai, de traitement et de fabrication. Par exemple, rédiger des procédures de fusion, d'affinage, de coulage ou de dégazage qui énumèrent les règles et les étapes que doivent respecter les techniciens dans l'exécution de leurs tâches. Être explicites et précis afin de réduire les ambigüités et les risques d'interprétations erronées. (3)
  • Rédiger des rapports d'essai détaillés qui décrivent les objectifs et modalités d'exécution des tests, exposer les résultats et offrir des conclusions et des recommandations. Rédiger principalement pour les experts techniques des équipes de recherche et d'exploitation, mais au besoin réviser et réécrire ces rapports pour que gestionnaires et clients les comprennent facilement. (4)
  • Ébaucher des propositions ou des analyses recommandant la réparation ou le remplacement des appareils de traitement ou d'essai et les présenter aux gestionnaires ou aux clients pour fins d'approbation. En général, inclure dans ces études une description des diverses solutions proposées; des analyses des coûts des appareils, des services et de l'entretien pour chaque scénario; des évaluations des aspects hygiène et sécurité; des justifications des options recommandées. Par exemple, un ingénieur métallurgiste prépare, s'il y a lieu, une proposition recommandant le remplacement d'une chaudière de traitement thermique valant 20 millions de dollars. (4)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de longues propositions portant sur des projets reliés à leur domaine de compétence. Aborder les principales exigences des clients et véhiculer des notions complexes de manière efficace. Habituellement, rassembler et sélectionner des descriptions techniques à partir de nombreuses sources et les réécrire à l'intention d'auditoires non spécialisés. Dans certains cas, toutefois, rédiger du contenu destiné exclusivement aux propositions. Par exemple, au besoin, préparer une proposition de recherche sur un problème de constriction de l'écoulement. (4)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des articles pour des revues scientifiques, des actes de conférences ou des publications de recherche. Résumer des protocoles de recherche, des difficultés survenues dans la réalisation d'expériences, des principes scientifiques utilisés pour analyser les données recueillies, des résultats obtenus et leur importance. Par exemple, au besoin, faire état du modelage des poudres métallurgiques ou de la modélisation thermique des coulages par refroidissement intense et direct pour la fabrication de billettes de magnésium. (5)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Calculer et vérifier des montants inscrits sur des demandes de remboursement de frais de voyage. Calculer les remboursements en contrepartie de l'utilisation d'un véhicule personnel selon des taux de kilométrage et ajouter les sommes correspondant aux frais d'hébergement, de repas et autres. (2 )
  • Établir ou approuver des factures, s'il y a lieu. Multiplier le nombre de jours travaillés par les tarifs quotidiens, ajouter des sommes pour les appareils et matériaux, calculer les taxes applicables et totaliser les coûts indiquées sur les factures. (2)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Déterminer les quantités de matériaux à acheter. Par exemple, déterminer la quantité de magnésium, de cuivre, de zinc, d'or, de boulettes de polymères, d'additifs ou de solutions acides nécessaires pour accomplir toute une batterie de tests. (2)
  • Examiner diverses options pour la réparation ou le remplacement des appareils de traitement ou d'essai. Par exemple, examiner les données quantitatives portant sur divers microscopes de grande puissance. Effectuer des analyses comparatives des caractéristiques techniques ainsi que des coûts d'appareils, de services et d'entretien et déterminer quel scénario offre le meilleur rapport qualité-prix. (3)
  • Préparer et contrôler les budgets des projets d'essai et de production. S'assurer que les dépenses encourues pour obtenir les appareils, les matériaux et la main-d'ouvre respectent les sommes budgétisées. Rajuster souvent les postes budgétaires en raison de bris d'appareils, de pertes d'employés ou d'autres événements imprévus. (4)
Mesures et calculs
  • Calculer la durée des opérations de traitement et d'essai en se servant de minuteries, de chronomètres et de lectures numériques. Par exemple, chronométrer le procédé de formulation et d'injection d'un composé pour s'assurer qu'on peut le réaliser dans un délai imparti. (1)
  • Calculer des quantités requises de matériaux pour des mélanges, des composés, des alliages et des composites. Par exemple, un ingénieur métallurgiste calcule, s'il y a lieu, les quantités de plusieurs métaux nécessaires pour produire une certaine quantité d'alliages de zinc. (2)
  • Calculer des dimensions physiques et des distances à l'échelle au moment de concevoir des installations et des appareils industriels. Mesurer les distances à l'échelle, les convertir en distances réelles et calculer les superficies, les volumes et les périmètres. (3)
  • Utiliser des instruments et des méthodes spécialisés pour mesurer les valeurs d'un ou de plusieurs paramètres au cours d'expériences. Par exemple, mesurer le rythme d'absorption atomique des divers éléments d'une solution composée à l'aide d'un spectroscope ou d'un spectromètre à fluorescence X. Prendre également, s'il y a lieu, des mesures précises de particules au moyen de micro-échelles. (4)
  • Utiliser des méthodes mathématiques et des algorithmes avancés pour modéliser le comportement des matériaux sous diverses conditions. Par exemple, appliquer la modélisation mathématique pour prédire l'évolution des températures au cours du coulage par refroidissement intense et direct des billettes de magnésium. Se servir également, s'il y a lieu, de la modélisation pour prédire les défaillances des débitmètres ou des palans électriques à chaîne. (5)
Analyses des données numériques
  • Recueillir et analyser des données portant sur diverses variables telles que le temps, le poids, la température, le volume, la densité et la pression pour faire ressortir des moyennes, des plages, des taux et des tendances. Par exemple, recueillir et analyser des données sur des alliages de laiton pour déterminer la plage admissible de phosphore qui permet de réduire le point de fusion des alliages sans en réduire la force ni affecter les autres propriétés mécaniques. (3)
  • Choisir un certain nombre de variables des procédés et préciser l'effet relatif de chaque variable grâce à une analyse de la variance. Par exemple, déterminer que les pièces et composantes tombent en panne en raison de la corrosion, de l'usure, d'une défectuosité du matériau ou d'une surcharge, et en identifier les causes principales au moyen d'une analyse de la variance. (4)
  • Établir les stratégies de mesure et d'essai optimales, les sources possibles des données faussées et les techniques méthodologiques pour étudier les propriétés et les caractéristiques des matériaux. Une fois les résultats d'essai compilés, effectuer des tests d'importance statistique. (5)
Calcul approximatif
  • Estimer le temps requis pour préparer des présentations et des séances de formation. Par exemple, fournir une estimation du temps requis pour préparer, à l'intention des collègues, un cours sur le traitement thermique des matériaux. (1)
  • Estimer la durée de vie de matériaux comme l'acier coulé. Utiliser, s'il y a lieu, des formules qui tiennent compte de la corrosion ou de la détérioration du matériau. Cependant, puisque ces équations n'intègrent pas l'ensemble des variables, faire aussi preuve de jugement. (2)
  • Estimer le nombre d'essais supplémentaires requis pour obtenir une corrélation statistiquement valide entre les diverses données. De nombreux facteurs entrent en jeu dans l'estimation et un degré raisonnable de précision est nécessaire pour assurer la validité scientifique des résultats. (3)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Parler à des fournisseurs au sujet des spécifications techniques, des devis, des scénarios de service et des délais de livraison des nouveaux matériaux, appareils et approvisionnements. (1)
  • S'entretenir avec des employés tels que des opérateurs de machines, des outilleurs-ajusteurs, des technologues, des techniciens et d'autres ingénieurs et scientifiques pour coordonner la mise à l'essai, le contrôle de la production et la mise au point de la machinerie. Attribuer les nouvelles tâches, examiner les tâches réalisées et s'enquérir de l'état des travaux en cours. (2)
  • Rencontrer des directeurs de l'ingénierie ou des clients pour discuter des propositions de projets, des priorités, des calendriers et de l'avancement des travaux, ainsi que pour obtenir des conseils, des recommandations ou des approbations. Au besoin, les rencontrer pour négocier des échéanciers et des budgets de projets et pour présenter des solutions aux problèmes liés aux concepts, aux procédés ou aux matériaux. (3)
  • Participer à des rencontres à l'échelle de l'industrie avec des collègues des compagnies manufacturières, des instituts de recherche, des établissements d'enseignement, des cabinets-conseils, des associations professionnelles et des ministères. Discuter des questions d'intérêt commun telles que les recherches sur les matériaux, les procédés, la conception des appareils et la fabrication de nouveaux matériaux. (3)
  • Participer à des réunions avec des collègues pour discuter des appareils, des procédures, des résultats des essais, des marchés éventuels pour les nouveaux matériaux et produits, ainsi que de toute une gamme d'autres sujets. À ces réunions, communiquer, s'il y a lieu, de l'information sur les techniques d'essai, la machinerie et les procédés mis au point ainsi que sur les documents rédigés. (3)
  • Diriger des séances de résolution de problèmes en compagnie de petits et de grands groupes d'employés. Par exemple, les ingénieurs métallurgistes animent, s'il y a lieu, une séance collective pour trouver des façons d'améliorer le fonctionnement d'une machinerie désuète. Surveiller et appuyer le groupe et, au moyen d'une foule d'exercices et de cadres, analyser les problèmes et élaborer des solutions. À la fin de chaque séance d'analyse ou de résolution de problèmes, faciliter la synthèse de l'information et orienter le groupe dans la formulation d'une série de recommandations à présenter aux clients, aux directeurs d'installations et aux collègues. Les compétences de l'ingénieur relativement à la création et à la gestion d'équipes peuvent être évaluées en fonction de la réussite de ces rencontres. (3)
  • Comparaître, s'il y a lieu, à titre de témoin expert devant des tribunaux pour établir la responsabilité des compagnies par suite de défaillances. Au besoin, présenter des résultats d'essais et des avis spécialisés sur la nature et la cause des bris de pièces ou de composantes par suite de corrosion, d'usure, de défectuosité du matériau ou de surcharge. Les ingénieurs métallurgistes répondent, s'il y a lieu, à des questions éprouvantes, complexes et imprévisibles de la part de la magistrature. En outre, bien peser les mots puisque bon nombre des personnes qui assistent aux audiences judiciaires connaissent peu les notions techniques en jeu. (4)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Constater des pénuries de compétences spécialisées parmi les équipes de projet. En aviser les gestionnaires et discuter avec eux de l'obtention éventuelle ou non de fonds pour recruter des membres d'équipe ayant le savoir-faire requis. (2)
  • Observer les pratiques qui posent des risques pour la sécurité des opérateurs de machines et d'appareils. Au besoin, rencontrer les responsables des services d'achat pour discuter des spécifications techniques touchant le matériel de protection personnelle, repérer les fournisseurs appropriés et négocier une livraison aussi rapide que possible. Modifier également, s'il y a lieu, les procédés ou la machinerie pour rendre le travail plus sécuritaire. (3)
  • Découvrir que certains des employés, tels que les ingénieurs subalternes, ont dérogé aux plans de projets. Travailler en collaboration avec eux pour déterminer quand le projet a commencé à dévier, puis les guider dans la bonne direction. Surveiller de près les travaux pour s'assurer qu'on exécute les tâches prévues et qu'on respecte les échéanciers. (3)
  • Prendre conscience de l'impossibilité d'atteindre les objectifs des tests sans revoir en profondeur les plans établis. Par exemple, découvrir vers la fin d'une série d'essais que le nombre d'essais qu'il reste à faire ne sera pas suffisant pour que l'analyse soit statistiquement valable. en suspens ne débouchera pas sur une analyse statistiquement valide. Au besoin, estimer le nombre de tentatives supplémentaires nécessaires pour obtenir une corrélation valide entre les données et demander aux gestionnaires ou aux clients de prolonger la période d'essai. Sinon, il peut être nécessaire de trouver des manières d'extrapoler les données existantes afin d'accroître la validité des résultats des tests. (3)
  • Recevoir les plaintes des clients qui ont découvert des défectuosités dans les matériaux ou les produits qu'on leur a livrés. Rappeler alors ces matériaux ou ces produits et les tester afin de préciser le motif des défaillances, les modifications nécessaires pour éviter les défauts et le protocole à appliquer pour tester l'efficacité de toute modification apportée. Au besoin, modifier ou réviser à fond les matériaux ou les produits pour régler les imperfections. (4)
Prise de décision
  • Décider quelles tâches attribuer aux technologues, aux techniciens et aux autres ingénieurs membres des équipes. Tenir compte de leurs forces et faiblesses respectives, leur expérience de travail et leurs habiletés à respecter les échéanciers. (2)
  • Décider quels types de graphiques il faut utiliser pour afficher l'information concernant les résultats des tests. Tenir compte des points forts et des contraintes de chaque type de graphique pour afficher les types de données particuliers, les messages à faire ressortir et le niveau de savoir-faire technique des auditoires. (2)
  • Sélectionner des logiciels pour simuler les procédés d'ingénierie, préciser les problèmes de conception et tester les solutions proposées. (2)
  • Décider à quels projets de recherche, de formulation, de conception, de fabrication, d'analyse des défaillances et d'essais opérationnels participer. À cette fin, examiner les propositions afin d'évaluer les exigences techniques des projets et déterminer si l'organisation dispose de l'ensemble des compétences et du temps requis pour les mener à bien. (3)
  • Choisir les méthodes, les calendriers, les emplacements, les durées et les ressources nécessaires pour former les employés. Étudier, s'il y a lieu, le coût et la faisabilité de plusieurs scénarios différents et tenir compte du fait qu'ils devront remplacer les travailleurs pendant la formation. Les décisions antérieures concernant la formation ne fournissent qu'une orientation limitée puisque la machinerie ou les procédés sont rarement les mêmes. (3)
Pensée critique
  • Évaluer la sécurité et la qualité des produits avant leur lancement. Mener des essais approfondis et des analyses d¿échec avant de certifier que les produits répondent aux spécifications techniques sur le plan de la forme, de l¿apparence, des dimensions, de la résistance à la traction et diverses autres propriétés mécaniques, chimiques et électromagnétiques. Par exemple, avant de lancer de nouveaux bateaux, un ingénieur métallurgiste et des matériaux doit tenir compte de la corrosion éventuelle. (4)
  • Évaluer la pertinence des métaux, des alliages et des systèmes métalliques, de la céramique, des polymères, des matériaux semi conducteurs et d¿autres matériaux pour des applications précises. Définir les méthodologies pour étudier les propriétés et les caractéristiques des matériaux et diriger les ingénieurs, les techniciens et les technologues subalternes dans le cadre de l¿utilisation de techniques telles que les examens au magnaflux, des analyses spectrométriques de produits chimiques, les microscopes optiques, à balayage ou électronique à transmission et à force atomique. Par exemple, ils peuvent évaluer la pertinence de nouveaux composés et de leurs variations, ainsi que les matériaux de remplacement pour les écrans d¿ordinateur. Ils peuvent également évaluer la pertinence des matériaux utilisés dans divers implants biomimétiques pour des applications biomédicales. (4)
  • Évaluer l¿efficacité, la sécurité et la convivialité environnementale des divers processus d¿extraction, de concentration, d¿affinage, de traitement, de mise à l¿essai, de moulage, de modelage, de façonnage, de caractérisation ou de transformation des matériaux métallifères et non métallifères. Déterminer les critères d¿évaluation qui peuvent comprendre l¿utilisation et les coûts des matériaux, le temps de traitement, le rendement global, le niveau de bruit, la poussière, la chaleur et la production d¿émissions, l¿effort physique, ainsi que des questions d¿ergonomie qui découlent de la mise en ¿uvre d¿un processus. Par exemple, ils peuvent évaluer l¿efficacité, la sécurité et la convivialité environnementales d¿un dépôt par un plasma, d¿un arc électrique, de flammes subsoniques et supersoniques d¿un métal, de la céramique, ainsi que des enduits métal-céramique et des polymères. (4)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux travaillent dans des milieux dynamiques où ils doivent faire face à de nombreuses demandes concurrentielles. Suivant une formule de travail en équipe, ils intègrent leurs tâches et leurs horaires de travail à ceux de nombreux techniciens, technologues, autres ingénieurs et scientifiques pour concevoir et surveiller les procédés et les procédures utilisés pour l'extraction, la concentration, l'affinage, le traitement, la mise à l'essai, le moulage, le modelage, le façonnage, la caractérisation ou la transformation des matériaux métallifères et non métallifères. La capacité de se consacrer à plusieurs tâches à la fois et de gérer des priorités est essentielle à l'exécution de leurs fonctions. Les priorités administratives en constante évolution, les plaintes des clients, les bris d'appareils et les urgences perturbent souvent les tâches à réaliser en premier et obligent à les réorganiser. (4)

Planification et organisation du travail des autres

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux jouent un rôle central dans l'organisation, la planification et la programmation des opérations quotidiennes et, s'il y a lieu, contribuent à la planification stratégique et à long terme de leur organisation. Ils se chargent d'attribuer les tâches aux ingénieurs subalternes, aux techniciens et aux technologues. (4)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des codes de sécurité pertinents pour accéder aux ordinateurs et aux réseaux.
  • Se souvenir de la forme, de l'apparence, des dimensions et de la texture appropriées des matériaux et des produits pour en évaluer la qualité.
  • Se souvenir de la plage de valeurs acceptables de chaque paramètre à mesurer et à contrôler pendant les expériences menées sur les procédés.
  • Se souvenir des noms des nombreux ingénieurs, scientifiques, techniciens et technologues travaillant avec eux afin de faciliter la communication.
Recherche de renseignements
  • Trouver des données sur l'historique des essais, la production et le contrôle de la qualité en consultant des bases de données et d'autres registres. (2)
  • Trouver de l'information sur les compositions des produits chimiques et les propriétés des matériaux en consultant des manuels, des revues scientifiques et des sites Web. (3)
  • Trouver de l'information permettant de résoudre les problèmes de production et d'essai en lisant des revues scientifiques et des publications spécialisées. Analyser, condenser et intégrer l'information de toute une gamme de sources, y compris Internet, pour mettre au point des solutions innovatrices. (4)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser Internet. Par exemple, effectuer des recherches par mots-clés pour obtenir de l'information technique sur les matériaux, les composantes de laboratoires ou les appareils de traitement sur des sites Web. (2)
  • Utiliser des logiciels de traitement de textes. Par exemple, créer de longues propositions et des rapports d'essai en se servant de programmes tels que Word. Ajouter au texte des graphiques importés, des photographies et des tableaux sur chiffriers électroniques. Utiliser des fonctions de formatage telles que la numérotation des pages, les niveaux d'en-têtes, les indices, les notes de bas de pages et les colonnes. (3)
  • Utiliser des bases de données. Par exemple, créer des bases de données au moyen de programmes tels qu'Access pour gérer les données destinées à des systèmes de suivi des documents et du temps, de même que pour entreposer et extraire des données sur les essais, la production ou le contrôle de la qualité. (3)
  • Utiliser des tableurs. Par exemple, utiliser des programmes comme Excel pour créer des tableurs de programmation et de budgétisation et surveiller l'évolution des activités et des tâches des projets. Utiliser aussi des chiffriers électroniques pour analyser les données d'essais et effectuer des calculs. (3)
  • Utiliser des logiciels de communication. Par exemple, créer et tenir à jour des listes de distribution, recevoir de la correspondance et envoyer des courriels ainsi que des pièces jointes aux membres des équipes de projet. (3)
  • Utiliser d'autres applications logicielles et informatiques. Par exemple, utiliser des logiciels de modélisation pour simuler les procédés d'ingénierie, des logiciels d'édition de photos pour concevoir et agrandir des photographies prises au moyen de caméras numériques, et des logiciels de microscopie pour visualiser et analyser des images sur des microscopes. Au besoin aussi, utiliser des logiciels de gestion de projets pour ordonnancer les activités et organiser l'information sur les ressources humaines, l'usage des appareils et les coûts d'exploitation. (3)
  • Utiliser des logiciels de graphisme. Par exemple, créer des jeux de diapos en se servant de logiciels de présentation tels que PowerPoint. Afin de concevoir des exposés efficaces à l'intention des gestionnaires ou des clients et d'illustrer l'avancement des projets, importer des graphiques, des images balayées par scanner, des schémas de procédés, des fichiers de traitement de textes et des tableaux sur chiffriers électroniques. (4)
  • Utiliser des logiciels d'analyses statistiques. Par exemple, utiliser des logiciels tels que Statistical Process Control, Statistica, KaleidaGraph ou SigmaPlot pour créer des concepts statistiques servant à mener des expériences, surveiller les variables des procédures d'essais, tracer des fonctions linéaires et calculer des moyennes, des médianes, des écarts-types et des intervalles de confiance. (4)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux accomplissent certaines tâches de façon indépendante, mais en général, ils travaillent avec des équipes d¿opérateurs de machines, de techniciens, de technologues et d¿autres ingénieurs et scientifiques. Ils travaillent de façon indépendante afin d¿élaborer des plans de production ou de mise à l¿essai, d¿analyser des résultats d¿essai ou de rédiger des rapports, mais la plupart des autres tâches sont accomplies de façon conjointe avec les membres de l¿équipe. Ils travaillent étroitement avec la direction en vue d¿atteindre les objectifs d¿entreprise. Ils coordonnent leur travail avec celui des autres ingénieurs et scientifiques dans le but de faire des expériences sur des matériaux, des processus de génie et de la machinerie, ainsi que de trouver des solutions aux problèmes qui ont trait à l¿optimisation, au contrôle de la qualité, de même qu¿à la santé et la sécurité. Ils peuvent collaborer avec des fabricants, des établissements d¿enseignement, des cabinets de consultation, des associations professionnelles et des ministères afin d¿échanger des renseignements et des innovations en matière de technologie. (3)

Superviser des techniciens, des technologues et d¿autres ingénieurs dans le cadre de la recherche, de la formulation, de la conception, de la fabrication, de l¿analyse des défaillances et des mises à l¿essai opérationnelles de matériaux et de produits tels que de l¿argenterie, des disques volant en plastique, des pots à fleurs ou des briques en céramique, des bâtons de golf en fer, des pièces d¿auto, des canoës en fibre de verre, des lignes de communication à fibres optiques et des vêtements en polyester. Ils peuvent également encadrer des étudiants en génie et des ingénieurs subalternes dans le cadre de programmes de stage dans leur équipe de travail. (3)

Formation continue

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux doivent sans cesse perfectionner leurs compétences et leurs connaissances sur les nouveaux matériaux, appareils et procédés d'ingénierie. Au quotidien, ils apprennent en observant, en analysant les données et en discutant avec des collègues. Ils lisent des revues scientifiques, des bulletins de nouvelles, des publications spécialisées, des modes d'emploi, des disques compacts, des documents vidéo et des sites Web; ils assistent à des conférences, des séminaires, des colloques, des ateliers et des cours universitaires. (4)

Les ingénieurs métallurgistes et des matériaux sont régis par l'association ou l'ordre des ingénieurs de la province où ils exercent. Ils peuvent être appelés à élaborer leurs propres plans d'apprentissage et à participer à des activités d'apprentissage continu pour conserver leur agrément professionnel. (4)

Date de modification :