Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Opérateurs/opératrices de presse à imprimer(7381)

Les opérateurs de presse à imprimer règlent et font fonctionner des presses à bobines et à feuilles pour imprimer des illustrations, des dessins et des textes sur du papier, du plastique, de la tôle et dautres matières. Ils travaillent dans des imprimeries commerciales, pour des journaux, des revues et dautres compagnies et établissements dimpression des secteurs public et privé qui possèdent leur propre imprimerie.

Lecture Aide - Lecture
  • Examiner les consignes de sécurité qui figurent sur les étiquettes d'avertissement apposées sur les presses. Le texte peut être constitué de quelques phrases brèves. (1)
  • Lire des notes détaillées laissées par les employés du quart de travail précédent pour connaître l'état des diverses tâches et les problèmes d'équipement, ainsi que les changements de spécifications dont les opérateurs doivent prendre connaissance. (2)
  • Consulter les guides des fournisseurs pour trouver les produits qui conviennent. Consulter, par exemple, s'il y a lieu, un guide pour trouver du matériel de rechange quand un substrat ne fonctionne pas bien avec une encre en particulier. (2)
  • Lire des bulletins techniques pour comprendre les caractéristiques des divers produits. Lire, par exemple, s'il y a lieu, un bulletin pour savoir de quelle façon les pigments et les revêtements interagissent avec l'acidité du matériel. (3)
  • Lire des sections des manuels d'utilisation des presses à imprimer pour pouvoir régler des problèmes. Par exemple, les opérateurs et opératrices de presse doivent lire plusieurs sections d'un manuel pour savoir comment adapter une presse de façon à ce qu'elle fonctionne avec une autre pièce d'équipement ou pour connaître diverses façons de faire cesser le maculage. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des rapports qui expliquent les normes de l'industrie, comme les «Specifications for Web Offset Publications» et les «Specifications for Newspaper Advertising Printing». Il s'agit de rapports très techniques, et pour bien les comprendre, il faut posséder des connaissances spécialisées à propos des technologies de gestion de la couleur. (4)
  • Étudier, s'il y a lieu, de volumineux manuels techniques pour obtenir de l'information sur les capacités des nouvelles presses. Être en mesure de comprendre des explications détaillées des fonctions et des procédures de fonctionnement des presses afin de pouvoir les mettre à l'essai et les évaluer avant d'approuver la livraison des presses. Ces textes peuvent se révéler encore plus complexes quand ils ont été mal traduits. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Examiner rapidement les étiquettes sur les emballages de matériel pour en savoir plus sur la longueur, la largeur, le poids et le type de papier ou de pellicule. (1)
  • Lire, s'il y a lieu, des feuilles d'attribution de tâches qui dressent une liste des tâches d'entretien qui doivent être effectuées, ainsi que des spécifications ou des séquences particulières à respecter. (1)
  • Consulter les tableaux tirés pour l'épreuve des couleurs et les tableaux de valeurs fournis par les fournisseurs pour connaître les normes de l'industrie en matière de tirage d'épreuves. (2)
  • Utiliser une série d'aplats de couleurs que l'on nomme nuancier Pantone pour distinguer les couleurs et connaître le code à trois chiffres qui leur correspond. Ces codes sont utilisés pour déterminer le niveau de couleur pour les tâches d'impression et pour créer des couleurs sur mesure. (2)
  • Intégrer l'information sur les modèles de changement du tirage à l'information sur les registres habituels pour faire en sorte que les épreuves soient imprimées correctement. (2)
  • Conserver des relevés quotidiens des impressions ou des feuilles de temps grâce à la collecte et à la saisie de données sur la production, comme l'heure de début et de fin, les niveaux opérationnels, le papier gaspillé et le temps de panne. Inscrire, s'il y a lieu, des codes d'activité, rédiger de courts paragraphes pour expliquer les interruptions de travail, et prendre en note les mesures correctives adoptées. (2)
  • Résumer l'information provenant de plusieurs sections concernant les commandes pour déterminer les particularités du travail à effectuer, l'ordre des tâches et les délais. Passer, par exemple, en revue les spécifications concernant la reliure pour s'assurer que le prototype du produit intègre les plis requis et qu'il est possible de respecter les délais de livraison. Connaître dans une certaine mesure la terminologie de l'impression pour pouvoir comprendre les abréviations et les codes spécialisés employés dans les formulaires. (3)
  • Consulter et intégrer l'information provenant de plusieurs types de documents techniques pour pouvoir régler les défaillances de la presse. Consulter, s'il y a lieu, une liste de dépannage qui renvoie à des diagrammes éclatés et à des tableaux qui présentent les pièces connexes pour réparer, par exemple, un dispositif encreur qui fonctionne mal. (3)
  • Consulter, s'il y a lieu, les graphiques linéaires pour connaître les fluctuations, pendant le tirage, des niveaux d'encre par rapport aux valeurs préétablies puisque les presses produisent de la chaleur et de l'humidité. La consultation de ces graphiques permet de rajuster l'écoulement de l'encre pour prévenir les problèmes comme le maculage, le graissage et les traînées. (3)
  • Consulter, s'il y a lieu, des plans de production complexes dans le cas d'importants travaux d'impression. Les imprimeurs de journaux consultent, par exemple, des plans quotidiens de production et de rotation pour connaître les spécifications en matière d'encrage et la position des planches pour chaque page du journal du jour. Pour un grand quotidien, le plan peut être composé de sept à huit pages de tableaux, de diagrammes et de codes qui fournissent des aperçus et des diagrammes détaillés des centaines de planches requises pour produire un journal quotidien. L'utilisation des plans suppose d'établir des liens entre les diverses sections et d'appliquer des connaissances spécialisées sur les processus et l'équipement d'impression. (3)
  • Examiner des échantillons pour évaluer la qualité de produits imprimés. Vérifier le repérage et la qualité des couleurs, ainsi que l'alignement des images, sur les produits. Examiner, s'il y a lieu, différentes images détaillées des échantillons saisies par des caméras d'échantillonnage et diffusées sur des écrans de télévision à mesure que l'impression a lieu. Plier aussi, s'il y a lieu, des feuilles d'échantillon prédécoupées contenant de multiples pages d'un livre pour en faire des maquettes afin de s'assurer que les pages seront dans le bon ordre après avoir été coupées et reliées. (3)
  • Intégrer des données provenant de divers documents pour mettre sur pied les travaux d'impression et en assurer le suivi. Lire les spécifications sur les plans de production ou dans les dossiers des travaux, puis se servir des écrans de contrôle d'ordinateurs ou des affichages à cadran des consoles pour saisir les spécifications aux niveaux établis en fonction des composantes de la presse, comme le niveau d'encre et d'eau et la pression. Consulter, s'il y a lieu, d'autres documents comme les graphiques de marche des rouleaux pour connaître les bons points de contact, la taille des rouleaux et la largeur des bandes. Consulter, s'il y a lieu, pendant l'impression, des représentations schématiques des niveaux d'encre et d'humidité de chaque planche et rouleau. Comparer également, s'il y a lieu, les données qui figurent sur les écrans et les affichages de vérification avec les échantillons de produits imprimés pour déterminer les réglages à apporter pour maintenir la qualité de l'impression. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Inscrire des codes, des données numériques et des phrases sur les formulaires de rapports, comme des détails sur les ruptures de la bande, la purification de l'eau et la consommation d'encre. (1)
  • Rédiger des notes pour ne pas oublier les questions ou les préoccupations dont il faut s'occuper, ou pour ne pas oublier la façon dont une tâche a été exécutée pour pouvoir la refaire ultérieurement. Prendre, par exemple, s'il y a lieu, en note la quantité d'encre et la séquence d'encrage d'une tâche en particulier. (1)
  • Rédiger des commentaires sur les travaux terminés pour consigner tout événement inhabituel survenu pendant l'impression. Inscrire, par exemple, s'il y a lieu, qu'il manque à un tirage une certaine quantité d'un produit fini ou expliquer une déformation de la couleur de l'encre sur le produit fini. Ces renseignements, qui peuvent servir de relevé de production, peuvent aussi servir à informer le personnel de vente des anomalies avant que le client ne place des commandes et ne reçoive les produits. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courtes lettres ou de courts courriers électroniques à l'intention des fournisseurs pour obtenir de plus amples renseignements sur les produits. (2)
  • Inscrire des descriptions de problèmes ou de tâches complexes dans un journal de bord. Demander par exemple, s'il y a lieu dans un journal de bord, que l'on appelle un représentant et y expliquer le problème et les mesures prises à ce jour pour le régler. L'inscription doit être suffisamment détaillée pour permettre au représentant de travailler en l'absence de l'opérateur ou opératrice de presse. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, plusieurs paragraphes dans des formulaires d'identification des dangers afin de décrire les dangers présents et les mesures correctives prises immédiatement et de formuler des recommandations sur les autres mesures à prendre. (3)
Calcul Aide - Calcul Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Effectuer la préparation pendant l'impression en fonction de la durée de chaque étape de l'impression et du temps que les presses peuvent fonctionner automatiquement en toute sécurité. (1)
  • Calculer, dans le cadre de la première étape de la préparation d'une estimation de prix, la quantité de matériel requise pour l'impression. Calculer, par exemple, le nombre de boîtes de papier requis pour l'impression en fonction du nombre d'articles requis, de la dimension des documents imprimés, de la taille du papier vierge et du pourcentage de pertes. (2)
  • Calculer le nombre d'heures ou de quarts de travail que durera l'impression en fonction du nombre de copies requises et de la vitesse moyenne de la presse. Tenir aussi compte du temps de préparation et des arrêts. (2)
Mesures et calculs
  • Régler les niveaux sur les presses, comme la température du four pour cuire et sécher l'encre sur le matériel d'impression. (1)
  • Calculer la surface recouverte par des images pour déterminer la meilleure mise en page et la quantité totale de matériel requise. (2)
  • Préparer les couleurs d'encre en calculant et en mesurant les quantités d'encre de chaque couleur primaire en fonction des pourcentages mentionnés dans le nuancier Pantone et la quantité totale d'encre voulue. Calculer aussi, s'il y a lieu, la quantité de pigments à ajouter à une certaine quantité d'encre pour modifier sa couleur en fonction d'un pourcentage voulu. (2)
  • Utiliser des instruments spécialisés pour prendre des mesures précises. Utiliser, par exemple, un micromètre pour mesurer l'épaisseur du papier d'impression afin de régler les rouleaux de la presse en conséquence, ou utiliser une coupe Zahn et un chronomètre pour mesurer la viscosité de l'encre en secondes. (3)
Analyses des données numériques
  • Superviser les divers niveaux de production pour évaluer le rendement de la presse, détecter des problèmes potentiels et effectuer les réglages requis. Surveiller, par exemple, la vitesse des presses en pieds par minute pour évaluer le rendement de l'équipement et comparent les lectures du densitomètre concernant divers segments des documents imprimés pour évaluer l'homogénéité de l'encre. (1)
  • Calculer les taux de perte à l'aide des lectures des compteurs pour connaître le nombre total de copies et le nombre de bonnes copies imprimées. (2)
Calcul approximatif
  • Estimer le grand nombre de réglages opérationnels requis pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Estimer, par exemple, s'il y a lieu, la fraction d'un millimètre pour déplacer un cylindre afin de corriger un problème de marge, estimer le nombre de poids à ajouter à un rouleau compensateur pour régler la tension de la bande, et estimer la quantité d'alcool à ajouter pour obtenir une encre d'une viscosité adéquate. Comprendre et connaître l'interaction entre les diverses fonctions de la presse pour pouvoir effectuer ces estimations. De mauvaises estimations peuvent nuire à la qualité de l'image et accroître les pertes. (2)
  • Estimer la quantité d'encre requise par tirage en tenant compte de nombreux facteurs, comme la quantité et le type de matériel à utiliser et le taux d'humidité dans la pièce. Les estimations peuvent être utilisées pour fixer le prix des travaux. (2)
  • Estimer le temps nécessaire aux tirages qui leur sont affectés. Déterminer si d'autres tirages d'autres presses peuvent être affectés sans perturber le calendrier de production. Même si les facteurs sont habituellement les mêmes, le rendement mécanique demeure incertain, ce qui peut grandement influer sur les estimations. Des erreurs d'estimation peuvent entraîner le non-respect des délais. (2)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Échanger de l'information avec les collègues pour coordonner les réglages de l'équipement. Les imprimeurs de journal informent, par exemple, s'il y a lieu, les autres responsables de l'encre dans l'équipe de l'augmentation du niveau d'eau pour éliminer le voile sur une couleur en particulier pour que ceux-ci puissent rajuster les niveaux d'eau et d'encre en conséquence. (1)
  • Obtenir des précisions sur l'information au dossier auprès des superviseurs ou des planificateurs des travaux avant d'entreprendre des commandes importantes. Confirmer, par exemple, s'il y a lieu, des directives qui figurent dans un dossier quand celles-ci n'indiquent pas ce que l'opérateur a fait pour un client par le passé ou semblent contradictoires. (1)
  • Communiquer avec les margeurs adjoints pendant la mise en place, le tirage et le démontage pour coordonner les tâches, simplifier l'utilisation de l'équipement et garantir la sécurité. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, des commandes avec le personnel de vente. Expliquer, par exemple, au personnel de vente qu'un client a choisi un type de papier qui ne fonctionne pas bien avec le type de perforation souhaité. Expliquer le problème et recommander des solutions de rechange. (2)
  • Obtenir des conseils sur la qualité de l'équipement ou des produits. Demander, par exemple, à un superviseur qu'une contre-expertise soit effectuée pour déterminer si les planches d'impression sont adéquates. Cette situation peut se révéler délicate si le superviseur a approuvé les planches. (2)
  • Apprendre aux stagiaires à manipuler et à entretenir l'équipement d'impression. Une mauvaise communication peut entraîner des erreurs coûteuses ou des blessures. (3)
  • Participer, s'il y a lieu, à des rencontres avec des clients et avec des concepteurs pour analyser les exigences de la conception, exprimer des points de vue à propos des limites en matière d'impression, et rassurer le client en lui expliquant que le travail peut être effectué comme il le souhaite. À défaut de ne pas expliquer clairement le fonctionnement et les limites de l'impression, le client peut être insatisfait. (3)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Manquer de papier en plein milieu d'un tirage. Manquer, par exemple, de papier spécialisé pendant un travail urgent. Vérifier, par conséquent, toutes les sources de papier dans l'usine avant de prendre des dispositions avec la réception pour envoyer quelqu'un chercher d'autre papier chez le fournisseur. (1)
  • Assister à des ruptures de la bande pendant la production. Vérifier l'installation de la presse et examiner la bande de papier ou de pellicule pour connaître la ou les causes de la rupture. Les contraintes de temps ainsi que le nombre d'emplacements et de motifs potentiels de panne rendent cette recherche complexe. Documenter les symptômes et les causes dans un rapport de rupture de la bande de papier et signaler les ruptures attribuables à une défectuosité du matériel pour pouvoir présenter une réclamation au fabricant. (2)
  • Découvrir que, si l'on veut terminer les travaux dans l'ordre prévu, on ne pourra respecter les délais de livraison. Élaborer des plans de travail de rechange et persuader les superviseurs que la nouvelle séquence sera plus efficace. (2)
  • Recevoir les mauvaises couleurs d'encre des fournisseurs. Recevoir, par exemple, à l'occasion, une couleur spécialisée qui ne correspond pas aux spécifications de la tâche. Comparer la couleur incorrecte avec les barres de contrôle de couleur pour trouver la formule pour cette couleur, déterminer le pourcentage de couleur qu'il manque, trouver la formule pour la couleur que devrait avoir l'encre, et calculer la différence entre les formules pour pouvoir produire la bonne couleur. (2)
  • Être aux prises avec des interruptions inattendues ou inhabituelles des presses. Vérifier, si possible, les systèmes de contrôle des presses pour obtenir un diagnostic automatisé. Utiliser sinon un arbre décisionnel pour déterminer les causes les plus probables parmi les centaines de possibilités. Passer en revue les procédures et consulter les manuels techniques pour déterminer si les problèmes sont causés par des erreurs d'utilisation ou des défaillances mécaniques. (3)
  • Faire face à divers défauts dans les images imprimées, comme une mauvaise marge et un mauvais alignement, une mauvaise densité des couleurs, des défauts d'impression (mouches et bavures), un élargissement du point et un maculage de l'encre. Examiner le papier, l'encre et l'équipement pour connaître la cause du défaut : imperfection de la planche, mauvais réglage du cylindre, mauvais réglage ou séquençage de l'encre, pression inadéquate du rouleau, mauvaise proportion eau-encre, ou mauvaise température de séchage de l'encre. Appliquer les solutions les plus susceptibles de fonctionner et effectuer des essais jusqu'à ce que le problème soit réglé. (3)
Prise de décision
  • Choisir l'encre quand les dossiers des travaux ne fournissent pas suffisamment de détails sur les types d'encre, ou ne les précisent pas. Les opérateurs et opératrices de presse travaillant pour une entreprise de fabrication de sacs de plastique choisissent le type d'encre à utiliser en fonction du type d'images imprimées sur film de polyéthylène et des tirages effectués par le passé pour le même client. (1)
  • Déterminer à quelle vitesse doivent rouler les presses pendant les tirages pour pouvoir respecter les délais et limiter le plus possible les pertes. Les opérateurs responsables de travaux moins complexes décident, s'il y a lieu, de laisser la presse rouler doucement parce que si une défaillance devait survenir, le pourcentage de pertes pourrait être important. Dans le cas de travaux plus importants, toutefois, les opérateurs peuvent se permettre de faire fonctionner la presse plus rapidement pour accélérer la production puisqu'ils savent que, même s'il devait y avoir une perte, celle-ci ne représenterait pas un grand pourcentage de la production totale. (2)
  • Déterminer quelles sont les causes les plus probables des problèmes d'impression parmi les nombreuses possibilités. Décider de vérifier, par exemple, s'il y a trop d'encre sur la planche et d'ajouter de l'alcool pour diluer l'encre si les points tramés d'une image se chevauchent. Prendre rapidement, s'il y a lieu, des décisions éclairées fondées sur une compréhension détaillée des processus d'impression pour garantir la qualité du produit et l'efficacité de la production. (2)
  • Prendre, s'il y a lieu, des décisions concernant l'affectation des tâches et l'horaire. Déterminer par exemple, s'il y a lieu, des tâches à attribuer aux assistants selon l'expérience de ces derniers et la mesure dans laquelle ils sont habitués de travailler ensemble. Collaborer aussi, s'il y a lieu, en tant que représentants du syndicat, avec la direction pour établir l'horaire des employés pendant les quarts de travail en fonction des règlements du syndicat concernant, par exemple, les vacances payées et l'ancienneté. (2)
  • Décider si l'on doit tenter d'effectuer un réglage complexe d'un appareil pendant un tirage ou attendre que le personnel d'entretien habituel soit disponible. Déterminer, par exemple, si l'on doit tenter de régler l'ajustement d'un rouleau pendant le tirage en tenant compte du degré de mauvaise qualité du produit et dans quelle mesure l'ajustement ralentirait la production. Consulter, s'il y a lieu, un superviseur pour obtenir son avis. (2)
  • Déterminer comment régler les couleurs d'encre pour une tâche en particulier. Décider, par exemple, d'ajouter à la main un colorant en particulier à l'encre si celle-ci n'a pas été mélangée adéquatement pour une commande spécialisée. À défaut de ne pas choisir le bon colorant, la couleur empirera. (2)
  • Décider, s'il y a lieu, d'améliorer l'alimentation en papier en rajustant le niveau du débit d'air dans les presses. Tenir compte de facteurs comme le poids du papier, le taux d'humidité et l'accumulation statique possible. (2)
  • Décider, s'il y a lieu, s'il faut procéder à un tirage quand les épreuves approuvées par le client contiennent des erreurs, comme des erreurs de typographie. Décider rapidement s'il faut arrêter les presses ou les laisser rouler pour respecter les délais de livraison. Il ne sera pas toujours possible, par exemple la nuit, de demander au concepteur et au client d'approuver l'orthographe. (3)
Pensée critique
  • Ils évaluent les tensions sur les bobines ou les papiers passant dans les presses. Par exemple, un opérateur de presses pour sacs plastiques juge de la tension sur les bobines en tapotant la bobine comme un tambour. Les tensions optimales varient en fonction de l¿épaisseur du film. Une trop grande tension sur un film mince entraîne un étirement, rendant ainsi les aligneurs de bande moins efficaces. Cela affecte la qualité et l¿alignement des images imprimées. (1)
  • Ils jugent de la sécurité des conditions de travail en tenant compte des politiques de sécurité et des procédures d¿exploitation. Par exemple, ils déterminent si de l¿encre coulant sur le plancher de la salle des presses ou si des employés portant des bijoux représentent des atteintes à la sécurité suffisamment sérieuse pour justifier la demande de mesures correctives immédiates. (1)
  • Ils peuvent avoir à évaluer la qualité des planches d¿impression et de la conception de celles-ci. Ils évaluent les défauts des planches comme les égratignures pour déterminer si cela affectera le produit final. Ils peuvent évaluer la conception des planches, par exemple, pour certains concepts, ils peuvent suggérer d¿utiliser deux planches plutôt qu¿une pour réduire la possibilité des disparités de couleur. (2)
  • Ils évaluent la clarté, l'exhaustivité et le caractère raisonnable des instructions pour les tâches. Ces évaluations comprennent la compréhension de la terminologie de l¿industrie, la reconnaissance des moments où les autres travailleurs utilisent incorrectement la terminologie et la visualisation des produits qui résulteront du respect des instructions. Ils évaluent aussi si les demandes problématiques sont intentionnelles ou le résultat d¿une erreur. (2)
  • Ils évaluent la complexité des travaux d¿impression dans le but de planifier efficacement les tirages. Pour chaque travail, ils doivent tenir compte des échéanciers de livraison, des types d¿équipement requis, des couleurs et des stocks nécessaires ainsi que du degré de similitude entre les tâches. (2)
  • Ils évaluent l¿état de l¿équipement en fonction de comment les machines se man¿uvrent, résonnent et performent en terme de résultats. Par exemple, des coussinets bruyants peuvent indiquer une fuite d¿huile et des dommages potentiels à l¿équipement. (2)
  • Ils évaluent la qualité des tirages d¿essai pour déterminer si des ajustements sont nécessaires pour les presses. Ils utilisent les mesures pour vérifier les éléments comme l¿alignement des images, la densité des couleurs, ainsi que les découpages. Ils présentent aussi des jugements subjectifs sur la qualité des couleurs. Certains dossiers de commande précisent le niveau de qualité à l¿aide de terme comme qualité « informative » ou « prestige », mais ces termes sont sujets à interprétation et à un jugement global. Les opérateurs doivent équilibrer le besoin de qualité avec les coûts engendrés par la mise en ¿uvre d¿amélioration. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les opérateurs de presse à imprimer planifient et organisent leurs propres tâches pour réaliser les travaux que leur superviseur leur a attribués. Ils peuvent s'occuper d'un certain nombre de travaux différents pendant un quart de travail, s'occuper d'un travail important qui exige plusieurs quarts de travail ou, comme dans le cas d'un établissement où l'on imprime un journal quotidien, effectuer le même type de travail tous les jours. Ils peuvent habituellement décider de l'ordre des tâches pour maximiser l'efficacité. Par exemple, ils peuvent regrouper les travaux qui utilisent les mêmes couleurs, rouleaux et cylindres afin de réduire le temps requis pour effectuer le nettoyage et la mise en place entre les tirages. Ils doivent parfois interrompre leur horaire en raison de problèmes comme des ruptures de la bande, des pannes de l'équipement, ou la découverte d'erreurs sur les planches. Les opérateurs coordonnent habituellement leurs tâches avec celles d'un margeur adjoint ou débutant et, dans des installations plus importantes, avec celles des autres membres d'une équipe plus importante composée de dix opérateurs ou plus. (2)

Planification et organisation du travail des autres

Les opérateurs en chef peuvent avoir la responsabilité d'organiser le travail des membres de l'équipe qui utilisent leur presse et s'assurer que les tâches de leur équipe sont coordonnées avec celles des autres services, comme le service des ventes, de la prépresse, de la reliure et de l'expédition. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des caractéristiques associées aux clients de longue date, entre autres des spécifications de leurs commandes, et savoir si les normes à appliquer sont souples ou strictes.
  • Se souvenir des effets des divers réglages, comme des effets qu'ont les diverses intensités de la couleur sur le papier et les effets des diverses viscosités d'encre sur les pellicules de polyéthylène.
  • Se souvenir des détails des travaux effectués et des événements survenus pendant un quart de travail pour pouvoir remplir les feuilles de temps à la fin de la journée et informer les employés du quart suivant.
  • Se souvenir des solutions appliquées relativement aux diverses défaillances de la presse sans avoir à consulter les manuels techniques.
Recherche de renseignements
  • Demander aux employés qui s'occupent de la vente ou aux planificateurs des travaux de clarifier des renseignements incomplets ou ambigus qui figurent dans les dossiers. (1)
  • Consulter les aperçus des calendriers de production pour connaître l'état des commandes. Les opérateurs de presse à imprimerie travaillant dans une usine de fabrication consultent, par exemple, un tableau central de production qui fournit toutes les étapes de chaque commande, de la vente à l'expédition, pour savoir si certaines commandes sont en avance ou en retard par rapport aux délais prévus afin de prendre des décisions à propos des procédures d'impression. (1)
  • Trouver des renseignements sur l'utilisation de produits comme les encres spécialisées en consultant des brochures sur les produits, des magazines spécialisés ou le site Web de fabricants. (2)
  • Trouver de l'information sur les tirages à venir à partir des calendriers de production et des bases de données des presses et auprès des superviseurs. Analyser l'information fournie par diverses sources afin d'établir l'ordre de priorité des tâches et de s'assurer de la disponibilité des appareils et du matériel approprié. (2)
  • Recueillir, s'il y a lieu, de l'information en assistant aux séminaires organisés par les fabricants et en lisant les publications de l'industrie pour trouver les produits qui conviennent et les fournisseurs fiables. (3)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Rédiger, par exemple, de courtes lettres destinées aux fournisseurs pour demander de l'information à propos des produits. (2)
  • Utiliser des bases de données. Accéder par exemple, s'il y a lieu, à des bases de données des systèmes de contrôle des presses pour lire, saisir ou modifier les spécifications relatives à un travail. (2)
  • Utiliser des tableurs. Entrer, par exemple, s'il y a lieu, des données sur la production dans des tableurs dans lesquels des champs et des formules ont été programmés. (2)
  • Utiliser la conception, la fabrication et l'usinage assistés par ordinateur. Utiliser par exemple, s'il y a lieu, des systèmes de contrôle des presses pour superviser et régler les diverses fonctions de la presse, comme l'encrage des rouleaux, le ratio eau-encre et la position des cylindres. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriers électroniques et des pièces jointes avec des concepteurs graphiques pour discuter des graphiques proposés dans le cadre d'un travail. (2)
  • Utiliser Internet. Effectuer, par exemple, des recherches sur les sites Web de fournisseurs pour trouver de l'information sur un produit. (2)
  • Utiliser d'autres applications logicielles et informatiques. Utiliser par exemple, s'il y a lieu, des systèmes de gestion de l'entretien des presses pour connaître le calendrier d'entretien préventif, pour vérifier les réparations effectuées sur les appareils, et pour créer des bons de travail. (2)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Le degré selon lequel les opérateurs de presses à imprimer travaillent avec d¿autres varie selon la taille des installations d¿impression. Dans de petits ateliers, ils peuvent travailler seuls, plus particulièrement pendant les quarts de nuit. Dans les plus grandes installations comme celles servant à l¿impression quotidienne des journaux, ils peuvent travailler au sein d¿équipes d¿impression comptant de dix à douze opérateurs. Toutefois, dans la plupart des installations, les opérateurs passent la majorité de leur temps à travailler de façon autonome ou avec l¿aide d¿un partenaire ou d¿un aide pour s¿occuper du réglage, des tirages de même que des tâches d¿entretien. Le fait de travailler en équipe pour certains travaux aide à veiller à la sécurité et permet une surveillance et un fonctionnement plus efficaces des différentes pièces d¿une presse pendant le tirage. Les opérateurs dirigent les assistants pour le chargement des stocks et les tâches de nettoyage. À l¿occasion, ils travaillent avec d¿autres opérateurs de presses à imprimer pour coordonner les tâches séquentielles d¿un même projet. Par exemple, deux opérateurs peuvent utiliser deux presses pour produire un produit bichrome pour éviter d¿avoir à changer les couleurs d¿encre sur chaque presse. Les opérateurs de presses à imprimer travaillent aussi en équipe avec d¿autres personnes et services pour veiller à la production de résultats de qualité. Cela est réalisé au moyen de contacts directs occasionnels, par exemple, pour clarifier les spécifications des travaux avec les planificateurs des tâches ou pour discuter avec des collègues des ajustements à l¿équipement et à l¿encrage. Cependant, le travail d¿équipe est surtout accompli indirectement par toutes les personnes lisant un même dossier de commande. Les opérateurs principaux peuvent mener et coordonner le travail des équipes d¿impression. (2)

Formation continue

Les processus et les objectifs des opérateurs de presse à imprimer en matière de formation continue dépendent grandement de leur employeur et des tâches qu'ils ont à effectuer. Ils apprennent sans cesse en exécutant diverses tâches et en discutant avec des collègues plus expérimentés. Ils doivent, à divers degrés, mettre à jour leurs compétences pour se maintenir à l'avant-garde des nouvelles techniques d'impression, des nouveaux matériaux, comme les types d'encre et de matériel, et des presses de plus en plus informatisées. Une formation formelle est habituellement offerte sur place par les employeurs et les fabricants. Les opérateurs peuvent aussi, dans le cadre d'une vaste modernisation de l'usine, suivre des cours pratiques et théoriques approfondis sur le fonctionnement et l'entretien des nouvelles presses électroniques. Ils doivent aussi renouveler leur formation sur la sécurité afin de pouvoir manipuler régulièrement des matières dangereuses et des chariots élévateurs à fourche. Certains opérateurs choisissent de lire les publications de l'industrie et d'assister à des séminaires et à des ateliers pour en apprendre plus sur leur propre travail et sur le travail des services connexes. Par exemple, ils peuvent assister à un atelier sur un logiciel de conception graphique comme PhotoShop afin d'être en mesure de mieux comprendre le travail du service de prépresse. Les opérateurs en chef et les chefs d'équipe peuvent suivre des cours sur la supervision et l'amélioration continue de la qualité. (2)

Date de modification :