Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Urbanistes et planificateurs/planificatrices de l'utilisation des sols(2153)

Les urbanistes et planificateurs de lutilisation des sols élaborent des plans et recommandent des politiques pour lutilisation des sols, des installations et des services connexes dans les zones urbaines et rurales et dans les régions éloignées. Ils travaillent à tous les niveaux de gouvernements, pour des lotisseurs, des firmes dingénieurs ou des sociétés de consultants, ou ils travaillent comme consultants privés.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire les courriels des collègues, des superviseurs, des membres du conseil et du public. Ces courriels portent sur les réunions, les coûts révisés et les projets d'aménagement proposés. (2)
  • Lire au sujet des décisions, des mesures et des renseignements généraux sur les projets qui figurent dans des documents comme les formulaires d'analyse des problèmes et les rapports mensuels sur l'état des projets. Se tenir au courant des projets en cours et des situations particulières comme la progression des propositions d'utilisation des sols et les révisions des règlements. Déterminer les renseignements pertinents et les sujets de préoccupation et en informer les superviseurs et les collègues. (3)
  • Lire et interpréter les règlements afin de pouvoir les appliquer correctement aux projets d'aménagement, de déterminer les recommandations à joindre aux propositions d'aménagement de terrain et de proposer des modifications. (4)
  • Lire des revues nationales et internationales sur l'aménagement du territoire et l'aménagement urbain et des manuels universitaires comme « Ontario Planning ». Se tenir au courant des modèles, des théories et des tendances pour pouvoir les consulter ultérieurement dans le cadre de recherches pour des projets particuliers. Lire, par exemple des études et des rapports d'analyse afin de trouver des solutions et des modèles de rechange pour éviter la détérioration du noyau urbain ou «The Science of Highway Safety » afin de mieux comprendre et d'analyser les données sur la sécurité routière, dans le but de formuler des recommandations sur l'aménagement de voies de communication proposées. (4)
  • Lire des propositions de projet d'aménagement de terrain et des « demandes de propositions » qui comprennent souvent des études à l'appui, des spécifications et des budgets. Lire les propositions afin de déterminer les détails, la portée, le calendrier, les aspects financiers, les objectifs et les difficultés des projets. Interpréter des textes denses comportant des termes juridiques et propres au contenu, afin de bien comprendre les exigences et les objectifs des projets proposés. (4)
  • Lire des rapports d'étude et de recherche longs et détaillés, comme des études d'impact et des rapports sur les routes préparés par le personnel ministériel et des consultants. Mettre à profit ses compétences pour tirer des conclusions au sujet de la qualité des rapports et de la façon d'intégrer l'information. Lire, par exemple, des études d'impact et des rapports sur la configuration des routes pour des projets d'aménagement urbain et d'utilisation des sols. (4)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Vérifier les étiquettes afin de déterminer les dates, les numéros de dossier et les titres et, afin de trouver des dossiers, des cartes ainsi que des plans particuliers. (1)
  • Recueillir des renseignements dans tout un éventail de formulaires d'entrée, comme des analyses de problèmes, des feuilles de temps, des présentations devant être approuvées et des factures. Passer en revue et vérifier, par exemple, les factures afin de déterminer si elles sont exactes et complètes avant de les présenter, ou encore examiner les feuilles de temps afin de déterminer comment les ressources sont utilisées. (2)
  • Examiner les photographies aériennes du terrain, confirmer les détails précisés dans les cartes et des dessins d'exécution et surveiller les changements progressifs par rapport aux photographies précédentes, comme la croissance de la végétation. (3)
  • Entrer les données et les détails des calendriers, des budgets et des activités dans les tableaux, les feuilles de tableur et les formulaires administratifs. Réunir, s'il y a lieu, des données provenant de plusieurs sources afin de les entrer dans d'autres documents. Remplir, par exemple, des formulaires de résumé de projet qui présentent de courtes descriptions des activités, les détails des budgets et les calendriers. Entrer des données concernant les files d'attente moyennes de circulation ou l'écoulement moyen de la circulation pour des routes et des périodes en particulier. Entrer les détails de l'utilisation des sols dans les tables de zonage, afin de classer les zones et d'indiquer l'utilisation des sols. (3)
  • Vérifier et interpréter des graphiques. Passer, par exemple, en revue des graphiques indiquant l'utilisation quotidienne et mensuelle des terres à parc afin de déterminer les périodes d'utilisation de pointe. Utiliser l'information pour réaliser des analyses en vue de la planification à long terme de l'utilisation des sols et pour déterminer l'infrastructure nécessaire. Passer en revue les graphiques de l'écoulement de la circulation, des files d'attente et des quantités de véhicules afin de déterminer l'utilisation des routes. Examiner les prévisions de population, la capacité des services et les graphiques faisant état de la demande. (3)
  • Tirer des renseignements à partir de dessins à l'échelle. Repérer, par exemple, les données sur les élévations dans les cartes topographiques. Se servir des mesures figurant sur des dessins à l'échelle, comme des plans d'aménagement et des dessins d'exécution, afin de confirmer l'emplacement de bâtiments et de structures. Consulter également les plans d'aménagement urbain et les cartes calques afin de trouver des renseignements comme l'infrastructure des services proposés, la densité de la population et les types d'utilisation des sols. (4)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger un bref courriel à l'intention des collègues de travail, des superviseurs, des membres du conseil et du public afin de répondre aux questions et de demander des renseignements. Écrire, par exemple, des messages afin de confirmer leur présence à des réunions et de demander des mises à jour des projets, tels que des révisions du calendrier de projets et des coûts. (2)
  • Rédiger des lettres et des courriels plus longs pour échanger des renseignements avec des collègues, des clients et d'autres professionnels. Formuler, par exemple, des commentaires sur les rapports, les études, les projets de loi et les projets d'aménagement du territoire. Rédiger des courriels détaillés destinés aux ingénieurs municipaux, au sujet des capacités d'infrastructure, comme la capacité des stations d'épuration des eaux d'égout. Rédiger des lettres s'adressant aux propriétaires de bâtiments, aux architectes et aux promoteurs immobiliers, afin de préciser les exigences des règlements et de présenter des recommandations en matière de planification. Rédiger des lettres informant les clients et les gestionnaires de la progression des projets. (2)
  • Rédiger des descriptions et des explications sur des formulaires d'analyse des problèmes et de recommandation. Rédiger, s'il y a lieu, plusieurs paragraphes décrivant les problèmes, les facteurs en cause, les mesures correctives et les recommandations. Produire, par exemple, des formulaires de recommandation pour lancer des projets qui portent notamment sur le réaménagement urbain de rues. (3)
  • Préparer des documents de discussion en vue de consultations au sein de la collectivité, ainsi que des communiqués de presse et des brochures de marketing. Y décrire les faits dans un style invitant, afin de susciter l'intérêt envers l'aménagement du territoire et les projets de réaménagement. (3)
  • Rédiger de courts rapports, comme des présentations devant être approuvées et des rapports sur le développement des projets. Y inclure des analyses détaillées et des arguments étayant et justifiant les recommandations formulées ainsi que les demandes présentées. Rédiger, par exemple, des présentations demandant l'approbation de propositions d'aménagement du territoire. Élaborer des rapports de planification portant sur des lotissements résidentiels et des rapports de recherche offrant des analyses des diverses possibilités d'aménagement de zones de développement délicates. Rédiger de courts rapports recommandant que des modifications soient apportées aux accords existants sur l'utilisation des sols ainsi qu'aux lois municipales, provinciales et fédérales. (4)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de nouveaux règlements, des addendas ou des modifications devant être apportées aux politiques et aux règlements municipaux existants. S'efforcer de présenter les règles et les exigences législatives de manière claire et sans ambiguïté dans les documents destinés au grand public. (4)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports de recherche et des documents de discussion en vue de présentations dans le cadre de conférences. Rédiger des documents destinés à des personnes ayant des connaissances techniques et à des spécialistes. Ces documents peuvent porter sur des méthodologies de recherche, des discussions détaillées sur l'analyse de données qualitatives et quantitatives et sur l'importance des conclusions des recherches concernant l'aménagement urbain, ainsi que sur l'aménagement et l'utilisation des sols. Rédiger, par exemple, des documents de discussion décrivant l'incidence de la composition culturelle des collectivités, sur la conception du paysage des rues. (5)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Calculer les frais de déplacement à l'aide des tarifs établis, notamment le montant prévu par kilomètre. (2)
  • Préparer des factures pour les clients quant aux services rendus, comme les consultations relatives aux projets. Calculer les montants à facturer à l'aide des tarifs établis pour la main-d'oeuvre et l'équipement et tenir compte des escomptes, des majorations de prix et des taxes. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Réaliser des analyses des coûts des projets d'aménagement du territoire, d'aménagement urbain et de rénovation de bâtiments. Comparer diverses formules de paiement, telles que le fractionnement avec des promoteurs du secteur privé, la répartition des projets sur plusieurs années et les paiements uniques, afin de déterminer la méthode qui convient le mieux. (3)
  • Établir et vérifier les calendriers de projets réalisés à court et à long terme. Déterminer, par exemple, les calendriers cruciaux et prévoir les activités du personnel et des consultants. Surveiller les dépenses liées aux ressources humaines, aux matériaux et à l'équipement, afin de veiller à ce que les projets respectent le budget fixé; modifier les calendriers et les lignes budgétaires afin de prendre en compte les retards et les coûts imprévus. Veiller à coordonner les tâches avec d'autres ministères et entreprises pour établir les calendriers. (4)
  • Établir et mettre à jour, s'il y a lieu, des budgets ministériels et de projet annuels. Prévoir, à cet égard, le budget concernant le personnel, les consultants, la recherche, les consultations au sein de la collectivité et la production de matériel. Intégrer les coûts imprévus, comme les coûts supplémentaires de remise à neuf des bâtiments et ceux des études sur l'utilisation des sols. (4)
Mesures et calculs
  • Prendre des mesures sur des dessins d'exécution et des cartes, à l'aide d'instruments comme des règles et des rapporteurs d'angles. Calculer et confirmer l'emplacement, les distances et les dimensions des bâtiments, des structures et des infrastructures, comme les réseaux d'aqueduc, d'égout et routiers. (3)
  • Calculer, s'il y a lieu, des mesures indirectes en appliquant des principes de géométrie. Se servir, par exemple, des éléments de géométrie pour déterminer la déclivité de routes. Effectuer des analyses des pentes de collines à l'aide de mesures de l'élévation et des contours figurant sur des cartes et des plans topographiques, dans le cadre de la planification de l'emplacement éventuel de divers éléments faisant partie de l'aménagement. (4)
Analyses des données numériques
  • Analyser et interpréter des données de recherche, comme des données tirées d'études d'impact sur la circulation. Analyser l'écoulement de la circulation et la quantité moyenne de véhicules dans différents couloirs de circulation interreliés afin de déterminer l'incidence des lotissements résidentiels à haute densité. (3)
  • Analyser des données tirées d'études de recherche, dans le cadre de la planification de l'utilisation éventuelle des sols. Analyser, par exemple, des données d'études d'impact sur l'environnement, comme celles qui portent sur les questions touchant la vulnérabilité de régions boisées, pour pouvoir formuler des recommandations sur des projets d'aménagement du territoire. (3)
  • Réaliser des analyses statistiques afin de formuler des recommandations et de créer des plans d'aménagement urbain et d'utilisation des sols. Se servir par exemple, dans les analyses des tendances de la croissance démographique effectuées pour déterminer l'infrastructure requise, de tout un éventail de statistiques. Analyser les tendances de la croissance démographique d'après les données de recensement de Statistique Canada et des statistiques à jour sur l'utilisation de l'infrastructure; à partir de celles-ci, tirer des conclusions et formuler des recommandations relatives à l'aménagement des lotissements résidentiels. (4)
  • Analyser, s'il y a lieu, l'incidence des variables propres à la construction sur d'autres variables de coût, afin d'élaborer des méthodes exactes d'établissement des coûts, dans le cadre de l'examen de la viabilité de projets. Il peut notamment s'agir de comparer les coûts unitaires de diverses méthodes de construction d'éléments d'infrastructure ainsi que d'analyser les coûts véritables, comme les coûts de l'entretien de l'infrastructure, avec le temps. Par exemple, les planificateurs municipaux se penchent sur les coûts initiaux et à long terme de la construction d'un élément de franchissement de cours d'eau (pont sur le cours d'eau ou tunnel sous celui-ci), afin de produire des comparaisons exactes des coûts en cause. (4)
Calcul approximatif
  • Estimer le temps nécessaire à l'exécution de projets d'aménagement d'envergure restreinte, comme le retranchement de parcelles de terrain d'exploitations agricoles familiales. Tenir compte, à cette fin, du nombre de parcelles, de la taille de la propriété et des exigences des règlements. (2)
  • Estimer les besoins en ressources humaines, en équipement et en argent. Estimer, par exemple, les besoins en ressources des projets de réaménagement, comme la revitalisation de fronts d'eau et le reboisement de terres. Tenir compte de nombreuses variables imprévisibles, dont les retards et les coûts supplémentaires attribuables aux problèmes imprévus comme la découverte d'amiante dans des bâtiments. (3)
  • Estimer s'il y a lieu, aux fins de recommandations, l'incidence des constructions domiciliaires proposées sur l'infrastructure et les autres services de la collectivité, afin de garantir le respect des normes imposées. Tenir compte de variables comme les besoins en services de police, en services de pompiers, en parcs et en espaces ouverts, en plus des besoins en matière d'infrastructure. Les erreurs d'estimation peuvent nuire à la capacité d'offrir les services municipaux essentiels. (3)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Échanger des renseignements avec des collègues de travail, des gestionnaires, des consultants et des clients. Expliquer, par exemple, les exigences des règlements aux clients et aux gestionnaires et s'entretenir avec des consultants au sujet des changements techniques à apporter aux projets de transformation. (2)
  • Transmettre des instructions, des directives et des explications aux collègues de travail. Discuter, par exemple, des méthodes de recherche avec le personnel subalterne et communiquer aux collègues des instructions en vue de la préparation de nouveaux règlements. (2)
  • Participer à des réunions publiques, à des groupes de travail et à des comités. Présenter, en qualité de spécialistes de l'aménagement, des faits et des recommandations de manière concise et convaincante. Présenter, par exemple, des témoignages d'expert au sujet de la viabilité de la rénovation de bâtiments historiques ou de la construction d'éléments de franchissement de cours d'eau visant à réunir des lotissements résidentiels proposés. Participer aux réunions de consultation préalable avec d'autres planificateurs et ingénieurs, afin de discuter des aménagements prévus. (3)
  • Avoir des contacts avec les clients pendant toute la durée des projets d'aménagement de terrain. Discuter avec eux des possibilités, les conseiller et formuler des recommandations. Décrire, par exemple, les processus d'approbation, discuter des éventuels problèmes, comme les résultats négatifs d'études et les réactions de la collectivité, et transmettre des recommandations pour surmonter les difficultés en cause. (3)
  • Animer, s'il y a lieu, des réunions hebdomadaires de projet et du personnel. Discuter, par exemple, du rendement du groupe, attribuer les tâches, décrire les mesures prises et établir les priorités de la semaine. Communiquer, s'il y a lieu, des instructions sur des tâches comme l'évaluation de sites historiques et l'élaboration de propositions de développement d'entreprises. (3)
  • Animer des réunions courantes et aider à négocier des ententes entre les promoteurs immobiliers, les bailleurs de fonds et les représentants du gouvernement. Posséder de solides aptitudes en médiation et en animation pour s'assurer qu'on en arrive à une entente. Animer, par exemple, des réunions visant l'aménagement de centres communautaires financés de manière conjointe pour lesquels les coûts sont répartis entre divers ministères et entreprises locales. (4)
  • Présenter des rapports préliminaires et faire valoir des recommandations en matière d'aménagement devant des conseils municipaux. Présenter des détails techniques complexes à l'appui des recommandations et veiller à ce que les conseils prennent des décisions éclairées. Par exemple, les urbanistes peuvent présenter des recommandations et une justification des projets de développement urbain de densité moyenne, comme des maisons en rangée, même si le public est opposé à un projet de la sorte. (4)
  • Animer des séances de consultation publique, dont le déroulement est souvent imprévisible et qui exigent de solides aptitudes d'élocution en public et de résolution des conflits. Animer, par exemple, des réunions publiques portant sur les skateparcs proposés, auxquelles participent des groupes d'intérêts qui peuvent avoir des points de vue contradictoires. Répondre, pour faire approuver des projets controversés, à un large éventail d'objections et de préoccupations portant notamment sur l'augmentation de la circulation, le bruit, le vandalisme et la diminution de la valeur des maisons. (4)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Constater qu'il est impossible de trouver des matériaux et des marchandises de remplacement pour la rénovation de bâtiments historiques. Déterminer les options possibles, telles que le recours à des fenêtres sur mesure, pour respecter l'apparence d'origine. (2)
  • Trouver des erreurs de conception dans les projets en cours et se rendre compte qu'on ne peut pas terminer les travaux comme prévu au départ. Recevoir des plans révisés des ingénieurs, puis les faire approuver par les clients afin de modifier les plans à utiliser. Collaborer, dans le cadre de projets d'envergure, avec les promoteurs, les entrepreneurs, les conseils de planification, les membres du conseil et les autres parties intéressées afin de modifier les plans et les calendriers des projets. (3)
  • Se buter à des insuffisances budgétaires parce que le montant prévu pour certains éléments était trop bas. Constater qu'en raison des retards et de l'escalade des prix, les sommes restantes sont insuffisantes pour terminer les travaux comme prévu. S'entretenir avec les gestionnaires et les clients pour discuter d'options comme la révision de plans, afin de respecter le budget fixé ou de trouver d'autres sources de financement. (3)
  • Rencontrer des groupes d'intérêts qui sont réticents à négocier des ententes et tentent de retarder les projets. Par exemple, un groupe d'intérêts spécial peut refuser d'appuyer une initiative d'aménagement d'un parc, sauf si on lui verse des fonds pour la réalisation d'un autre projet. Les planificateurs peuvent suspendre les négociations et demander la participation de cadres supérieurs en cas d'impasse. (3)
  • S'apercevoir que des personnes et des groupes d'intérêts sont mal informés et s'opposent à des projets d'aménagement. Examiner les objections de ces groupes et répondent en transmettant de nouveaux renseignements et en modifiant les plans d'aménagement. Par exemple, les urbanistes peuvent prévoir que des citoyens vont s'opposer à la réalisation d'un skateparc proposé. Au cours d'une réunion publique, les urbanistes découvrent que les gens s'inquiètent de l'augmentation possible du bruit et du vandalisme. Ils présentent alors des données tirées d'études qui démontrent que les activités de loisirs entraînent une diminution du vandalisme. À la suite des discussions les urbanistes modifient le plan d'aménagement afin qu'on installe un éclairage plus important pour décourager les actes de vandalisme et des ouvrages antibruit pour atténuer le bruit provenant du parc prévu. (3)
Prise de décision
  • Déterminer les objectifs et les résultats des projets afin d'élaborer des demandes de proposition portant notamment sur des projets de rénovation de bâtiment ou des études sur la conservation marine. (2)
  • Prendre des décisions afin de modifier des projets et des calendriers d'activités. Examiner les avantages positifs et les résultats négatifs. Décider, par exemple, de changer la date de projets portant sur le paysage de rue afin qu'elle coïncide avec celle de projets de construction d'envergure réalisés dans la même rue, ou encore pour approuver un aménagement limité du territoire dans des régions boisées fragiles, afin de prévenir tout aménagement futur dans des régions boisées très vulnérables. Demander l'approbation des clients, des gestionnaires et des conseils municipaux avant de mettre en oeuvre les décisions prises. (3)
  • Déterminer les stratégies et les méthodes à adopter afin de présenter des propositions d'aménagement à des conseils et à des groupes communautaires. L'approche peut varier en fonction de chaque proposition. Par exemple, les planificateurs de territoire décident, s'il y a lieu, de présenter des cartes et des dessins de lotissements pour maisons simples proposés à l'association locale d'habitation, afin de démontrer de quelle façon l'aménagement respecte l'intégrité de la forêt et de l'utilisation des sols existants. (3)
  • Décider, s'il y a lieu, de recommander des modifications aux projets de construction et d'aménagement lorsqu'on estime que les règlements ne concordent plus avec les tendances concernant l'utilisation des sols. Par exemple, les planificateurs décident, s'il y a lieu, d'appuyer une certaine modification à un dossier proposé si les règlements en vigueur imposent des restrictions irréalistes aux propriétés. (3)
Pensée critique
  • Évaluer les descriptions des règlements et d¿autres écrits préparés par le personnel subalterne et les consultants. Ils tiennent compte de la justesse, de la clarté et de la pertinence de l¿information (2)
  • Peuvent évaluer le succès des projets de rénovations. Par exemple, les planificateurs de forêts-parcs évaluent les projets de reboisement à l¿aide d¿indicateurs de résultats comme l¿accroissement forestier durant les projets de reboisement. (2)
  • Évaluer la capacité des règlements existants à répondre aux demandes et aux pratiques changeantes dans les domaines de la planification urbaine et de l¿utilisation des sols au moment de recommander des modifications aux règlements. Ils tiennent compte du nombre et du type de variation permis chaque année et des problèmes rencontrés avec les règlements actuels. De plus, ils peuvent parler avec d¿autres planificateurs dans des collectivités semblables afin d¿étudier leurs pratiques actuelles en matière de règlement. Leurs recommandations peuvent avoir un poids et un impact importants sur la future planification urbaine et l¿utilisation des sols. (3)
  • Évaluer la justesse de l¿infrastructure et des services actuels afin de répondre aux demandes accrues entraînées par les propositions d¿aménagement de terrains. Par exemple, lorsqu¿ils étudient les propositions d¿aménagement de densité moyenne et élevée, ils tiennent compte des effets produits sur le réseau d'aqueduc, le transport, les loisirs et les autres services essentiels. Leurs évaluations sont fondées sur les analyses des statistiques actuelles et des études préparées par des consultants. (3)
  • Évaluer la viabilité, la pertinence et l¿admissibilité des projets et propositions de planification et d¿utilisation des sols. Par exemple, les planificateurs de forêts-parcs évaluent le caractère adéquat des projets de conservation proposés et conçus pour augmenter la population de diverses espèces marines par l¿analyse d¿études sur la conservation marine. Leurs recommandations ne sont pas toujours accueillies ou appuyées. (4)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les urbanistes et les planificateurs de l'utilisation des sols travaillent souvent dans des environnements dynamiques, où leur horaire est soumis à de nombreuses exigences contradictoires. Les gestionnaires ou les conseils municipaux indiquent les tâches à exécuter aux urbanistes et aux planificateurs, puis ceux-ci planifient leur travail et leurs activités en tenant compte des réunions, du calendrier de divers projets et des délais à respecter. Ils doivent changer fréquemment leur emploi du temps afin de tenir compte des nouvelles priorités ou de l'avancement des travaux des projets. Chaque jour, ils peuvent devoir reporter des activités à plus tard afin de pouvoir assister à des réunions imprévues, d'effectuer des présentations ou encore de régler les problèmes qui se présentent. Ils intègrent les tâches et le plan de travail en collaboration avec les consultants de l'extérieur et les collègues de travail d'autres ministères. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les urbanistes et les planificateurs de l'utilisation des sols prennent part à la planification stratégique des projets d'aménagement et de réaménagement du territoire, telle que l'élaboration des plans à long terme d'aménagement urbain, la gestion des parcs et le réaménagement. Ils sont souvent responsables de la planification et de l'établissement du calendrier des tâches du personnel et des consultants. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Mémoriser les détails importants et les aspects historiques de nombreux projets en cours afin de pouvoir répondre aux questions.
  • Connaître les politiques et les règlements courants afin d'accélérer l'évaluation des projets et des propositions de construction.
  • Se souvenir des observations formulées pendant les réunions ou lors de visites sur place afin de les consigner par écrit.
  • Se souvenir des changements apportés aux propositions jusqu'à ce qu'on puisse examiner les propositions révisées.
Recherche de renseignements
  • Consulter les guides de planification et d'établissement des coûts et les tarifs afin d'effectuer la budgétisation de projets. (1)
  • Se servir de renseignements se trouvant sur des sites Internet, dans des archives et des coupures de journaux pour déterminer l'histoire des lieux afin d'élaborer des plans d'aménagement urbain. (3)
  • Consulter des collègues et des experts en la matière pour faire des recherches sur l'aménagement du terrain, discuter des possibilités de réaménagement urbain et formuler des recommandations visant la modification de règlements. (3)
  • Se servir des renseignements de travaux de recherche, d'études et de rapports, par exemple des études d'impact sur l'environnement, des études sur le bruit, des études archéologiques et des études prévisionnelles, afin d'élaborer des plans d'aménagement, des propositions et des recommandations. Résumer l'information pour veiller à ce que les projets d'aménagement respectent les normes et les exigences gouvernementales correspondantes. (4)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser des logiciels de communication. Envoyer, par exemple, des courriels comportant des pièces jointes à des membres du groupe et tenir des carnets d'adresses et des listes de distribution. Utiliser également l'agenda et les alarmes servant de rappel. (2)
  • Utiliser Internet. Effectuer, par exemple, des recherches pour trouver et télécharger des renseignements de sites municipaux ou provinciaux à des fins de recherche. (2)
  • Utiliser un logiciel graphique. Préparer, par exemple, des présentations visuelles comprenant du texte, des images et des dessins. Manipuler des éléments d'images et y adjoindre des renseignements supplémentaires à utiliser dans les présentations devant les clients et la direction. (3)
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Préparer, par exemple, des rapports et des manuels, intégrer des tableaux, des photos et des graphiques et utiliser des fonctions évoluées de mise en forme. Préparer, s'il y a lieu, la version finale de documents à l'aide d'un logiciel d'éditique, ce qui comprend la production de la table des matières, la mise en page et la disposition du texte. (3)
  • Utiliser des bases de données. Se servir, par exemple, de bases de données pour gérer l'information et modifier des données existantes, afin de recueillir des renseignements supplémentaires pour certains projets. (3)
  • Utiliser un tableur. Insérer, par exemple, des formules et d'autres caractéristiques afin de faire le suivi des dépenses, du rendement du groupe, des variables de tendance et de la progression des projets. (3)
  • Utiliser un logiciel d'analyse statistique, comme Haested Methods, afin de réaliser une analyse complète des tendances pour la planification des services et de l'infrastructure en fonction de l'utilisation des sols. Déterminer, s'il y a lieu, les critères de l'analyse des données pour les modèles statistiques. (3)
  • Utiliser des logiciels de conception, de fabrication et d'usinage assistés par ordinateur. Utiliser, par exemple, le logiciel AutoCAD et le logiciel Softdesk afin de créer des dessins à l'échelle de plans, depuis les dessins au trait conceptuels jusqu'aux dessins d'exécution terminés. (3)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les urbanistes et planificateurs de l'utilisation des sols font généralement partie d¿équipes de gestion. Ils travaillent avec des personnes de tous les niveaux et de tous les types d¿organisation. Ils effectuent des tâches et mènent des recherches de façon autonome, mais intègrent leurs activités avec les gestionnaires, les collègues et les experts-conseils, ainsi que consultent ceux-ci afin de gérer les projets et de respecter les échéances. Ils travaillent en équipe en fournissant des rapports de recherche, des propositions et des recommandations, qui nécessitent un travail de collaboration avec le personnel d¿autres services et organisations. Par exemple, ils collaborent avec des planificateurs, des ingénieurs, des experts-conseils et des entrepreneurs de firmes externes et de services internes au moment de mener des projets de nouvelles constructions domiciliaires ou de restauration du secteur riverain. (3)

Formation continue

Les urbanistes et les planificateurs de l'utilisation des sols doivent, en raison de la nature de leur profession et sur l'instruction de leurs employeurs, parfaire constamment leurs connaissances et leurs compétences. Ils assistent à des conférences d'associations professionnelles et ils constituent et maintiennent des réseaux avec des collègues du domaine, notamment des planificateurs, des ingénieurs et des architectes. Ils lisent également des publications professionnelles et des journaux spécialisés et ils suivent des cours universitaires pour améliorer leurs connaissances et perfectionner certaines compétences. (4)

Date de modification :