Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Acheteurs/acheteuses des commerces de gros et de détail(6222)

Les acheteurs des commerces de gros et de détail achètent des marchandises pour la revente dans un commerce de gros et de détail et sont généralement responsables des techniques marchandes des établissements de commerce de détail et de gros. Les acheteurs des commerces de gros et de détail qui occupent des postes de supervision et les acheteurs adjoints sont inclus dans ce groupe de base.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des notes et courriels succincts sur des questions opérationnelles, comme la clarification de bons de commande ainsi que la confirmation de la date, de l'heure et de l'ordre du jour de réunions. (1)
  • Lire les renseignements qui figurent sur des étiquettes de produits et dans des formulaires. Lire, par exemple, les directives et les instructions qui se trouvent sur des étiquettes de produits et traitent de l'utilisation sans risque de ces produits. Lire la description des caractéristiques de nouveaux produits ainsi que des méthodes marchandes qui figurent dans des formulaires de commande spéciale et les fiches d'information de nouveaux produits. (2)
  • Lire des catalogues et d'autres documents de promotion. Lire, par exemple, de l'information sur la qualité des produits, la structure de prix et l'emballage dans les catalogues et brochures de fournisseurs. (2)
  • Lire des lettres et courriels plus volumineux qui proviennent de fournisseurs et de clients. Lire par exemple, à l'occasion, des courriels de fournisseurs sur des changements majeurs apportés à des gammes de produits et à des procédures administratives. Lire, à l'occasion, des courriels de clients qui demandent des produits spéciaux ou se plaignent de la qualité médiocre de produits. (2)
  • Lire des bulletins, des notes et des avis qui traitent de divers sujets. Par exemple, les acheteurs d'articles de musique lisent des bulletins hebdomadaires sur des produits récemment diffusés, et analysent les ventes globales. Les acheteurs de produits pharmaceutiques lisent des notes émises par la direction quant à de nouvelles campagnes de vente et à la modification d'ententes avec des fournisseurs. Les acheteurs au service de chaînes de grands magasins lisent des avis transmis par les services de contentieux de chaînes par rapport aux nouvelles lois qui régissent les sièges d'auto et pourraient influencer le type et la quantité de produits pour enfants en stock dans les magasins. (3)
  • Lire des revues spécialisées qui se rattachent à leurs propres produits achetés et vendus. Par exemple, les acheteurs de vêtements lisent différentes revues de mode pour femmes, comme « Flare » et « Elle » Les acheteurs au service de magasins d'articles de musique lisent, s'il y a lieu, les revues « Rolling Stone » «Blender » et « Q Magazine ». (3)
  • Lire, au besoin, les textes de circulaires et de catalogues afin d'en vérifier l'exactitude. Lire par exemple, à l'occasion, des circulaires pour voir à ce que la description de produits corresponde aux renseignements donnés par les fournisseurs et ne renferme aucune information qui pourrait induire les consommateurs en erreur. (3)
  • Lire des politiques et des procédures. Consulter, par exemple, les guides de politiques et de procédures de différents fournisseurs afin de vérifier les procédures de commande, de facturation et de retour dont ils se servent. Lire les guides de politiques et de procédures de ses propres entreprises afin de connaître des règles, comme celles qui se rapportent à la conclusion de contrats avec de nouveaux fournisseurs. (3)
  • Lire des contrats où sont définies les clauses d'ententes avec des fournisseurs qui régissent les paiements, les remises, les rabais, les retours, le volume des approvisionnements, les surtaxes de transport de même que les primes et les frais supplémentaires. Examiner, s'il y a lieu, des contrats volumineux pour veiller à ce que les clauses figurent telles qu'elles ont été négociées. (3)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Examiner attentivement des étiquettes de produits pour y trouver des données relatives, entre autres, à des ingrédients, à des dates d'emballage, à des marques de fabrique, à des titres, à des artistes, à des styles, à des couleurs et à des pays d'origine. Interpréter les icônes qui figurent sur des étiquettes et transmettent des renseignements, comme des directives de nettoyage, des exigences en matière d'entreposage et des avertissements de danger. (1)
  • Repérer des données dans divers formulaires, comme des factures, des reçus d'expédition, des formulaires de demande de commande spéciale et des fiches d'information de nouveaux produits. Obtenir des données, comme des codes universels de produits (CUP), la description et les caractéristiques de produits, des prix, des remises, les taxes ainsi que des commentaires sur des fournisseurs et des méthodes marchandes. (2)
  • Remplir des formulaires, comme des bons de commande, des réclamations de marchandises endommagées et des formulaires de variation de stock. Saisir des données, comme les codes, les caractéristiques, le prix et la description de produits. (2)
  • Interpréter, au besoin, des graphiques de données relatives aux ventes. Interpréter par exemple, à l'occasion, des graphiques de volume des ventes pour différents articles au fil des mois et des saisons. Interpréter, s'il y a lieu, des graphiques sur les taux d'exécution de commandes afin d'établir des tendances sur le plan de l'efficacité des achats et de la qualité du service des fournisseurs. (3)
  • Interpréter, à l'occasion, des dessins à l'échelle et des diagrammes d'assemblage. Interpréter par exemple, au besoin, des plans d'étage de magasins ainsi que des diagrammes d'assemblage d'accessoires d'étalage, afin de déterminer si ces accessoires s'intégreront bien dans les magasins et étaleront convenablement les produits. (3)
  • Repérer des données dans des listes et des tableaux. Repérer, par exemple, des données, comme des dates, des quantités, des prix et des caractéristiques, dans des calendriers de commandes, des listes d'inventaire ainsi que des rapports de stock et de vente. Parcourir, s'il y a lieu, des tableaux importants qui présentent des milliers de produits et renferment des renseignements exprimés sous forme de numéros, de codes et d'abréviations spécialisées. Examiner attentivement par exemple, au besoin, un rapport d'inventaire pour connaître les dates de commande et de réception de produits, les quantités d'articles en stock, la durée en mois de conservation des produits commandés et les raisons qui justifient les pénuries de stock. (3)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger des rappels liés à des tâches à exécuter. Rédiger par exemple, à l'occasion, des notes pour se rappeler de chercher des niveaux de stock propres à des produits particuliers et de démarquer certains produits. (1)
  • Rédiger des courriels sur des questions opérationnelles. Rédiger par exemple, au besoin, des courriels pour informer le personnel des ventes de tout changement apporté à des produits et à des prix. Faire parvenir, à l'occasion, des courriels à des fournisseurs afin de leur transmettre les procédures à suivre pour la livraison et le déchargement de produits. (2)
  • Rédiger des descriptions de produits ainsi que des directives marchandes. Décrire par exemple, s'il y a lieu, les caractéristiques positives de nouvelles gammes de produits dans des fiches d'information à l'intention du personnel des ventes de ses propres organisations. Rédiger, au besoin, des avis qui seront publiés dans les bulletins de ses propres entreprises, qui présenteront l'objectif de vente pour des produits en promotion et qui expliqueront les changements à apporter aux accessoires de magasins en vue de l'étalage particulier de produits. (3)
  • Rédiger des lettres à l'intention de fournisseurs. Rédiger par exemple, s'il y a lieu, des lettres pour discuter de clauses d'ententes qui se rattachent à l'achat de produits, pour se plaindre de problèmes de qualité et de livraison de produits, et pour négocier des dédommagements. (3)
  • Rédiger, au besoin, des procédures d'intégration dans les guides de politiques et de procédures de leurs propres entreprises. Rédiger par exemple, à l'occasion, des procédures de commande pour les différents services de leurs propres entreprises, de même que des procédures d'inscription de changements liés au statut de produits et de fournisseurs. (3)
  • Rédiger des rapports volumineux pour des gestionnaires. Rédiger par exemple, au besoin, des rapports périodiques en vue de les soumettre aux présidents et aux conseils d'administration de leurs propres entreprises. Présenter des analyses de ventes propres à différents produits, des résumés d'activités de promotion de même que des recommandations relatives à la modification de gammes de produits et de méthodes marchandes. (4)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Calculer les montants qui figurent sur des bons de commande, des factures et des avis de retour. Par exemple, les acheteurs d'aliments au service de clubs de golf calculent les montants qui se trouvent sur des bons de commande relatifs à des articles de concession, de même que les montants de factures qui s'appliquent à des activités spéciales. Ils calculent les montants qui se rattachent à des quantités de produits dont le prix est unitaire, ils appliquent des ristournes et ajoutent les taxes appropriées pour des produits alimentaires et des boissons alcooliques. Les acheteurs au service de grands magasins vérifient l'exactitude des totaux qui figurent sur des avis de retour en tenant compte du nombre d'articles retournés, du coût unitaire ainsi que des frais de livraison et de manutention applicables. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Calculer des prix de détail en appliquant les taux de marge prévus aux prix de gros. Ajuster, au besoin, des marges brutes en fonction des conditions du marché. Réduire par exemple, à l'occasion, les marges brutes associées à des produits pour contrebalancer les prix des concurrents, et augmenter celles qui sont liées à des produits très recherchés. (2)
  • Comparer les coûts qui se rapportent à des options d'achat caractérisées par des différences sur le plan des prix, des remises, des rabais, des frais d'expédition, des redevances douanières et des taux de change de devises. Examiner les conséquences financières des politiques de fournisseurs pour les commandes minimales et mélangées. Réagir par exemple, à l'occasion, si des fournisseurs offrant des prix peu élevés pour des produits exigent des commandes minimales de produits non mélangés, ce qui pourrait accroître les coûts en raison d'une rotation lente des stocks. (3)
  • Concevoir et surveiller des calendriers d'achat. Commander, au besoin, différents produits à des intervalles quotidiens, hebdomadaires, mensuels, trimestriels et annuels afin de maintenir des stocks adéquats de façon à répondre à la demande des clients. Prendre en compte les délais nécessaires pour le traitement et la livraison de commandes, et prévoir les commandes de manière à tirer profit des promotions offertes par des fournisseurs. (3)
Mesures et calculs
  • Mesurer, s'il y a lieu, des produits à l'aide d'instruments de mesure communs. Par exemple, les acheteurs de vêtements se servent d'un ruban à mesurer afin de vérifier si la taille d'articles au niveau du col, de la ceinture et de l'entrejambe concorde avec celle indiquée sur les étiquettes de désignation de la taille. Les acheteurs d'aliments pèsent des articles coûteux, comme des homards. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, les capacités d'entreposage et d'étalage de produits. Par exemple, les acheteurs au service de chaînes de magasins d'articles de musique se servent des mesures de produits, des accessoires d'étalage et des aires de surface utile afin de calculer la quantité de produits qui peuvent être étalés pour chaque accessoire et chaque magasin. Les acheteurs en gros de produits pharmaceutiques déterminent si des produits répondent aux restrictions en matière de poids des entrepôts et s'ils doivent être emballés de nouveau pour être déposés sur les tablettes des centres de distribution. (2)
Analyses des données numériques
  • Surveiller les niveaux de stock. Comparer, par exemple, les quantités en stock avec celles commandées pour détecter les pénuries de stock. (1)
  • Analyser les ventes et les données d'inventaire pour connaître les tendances sur le plan des ventes et de l'acheminement des produits. Analyser, au besoin, les ventes mensuelles de l'année en cours et des années antérieures afin d'établir les variations saisonnières des ventes. Calculer, s'il y a lieu, les ventes cumulatives annuelles, les niveaux moyens de stock, les taux de rotation des stocks et les taux d'exécution de commandes afin de détecter les problèmes d'achat et de distribution. (3)
Calcul approximatif
  • Calculer le temps prévu pour le traitement et la livraison de commandes. Tenir compte des distances d'expédition et de l'expérience vécue antérieurement avec des fournisseurs pour effectuer ces calculs. (2)
  • Effectuer des prévisions ou prévoir les ventes pour déterminer les quantités de produits à acheter. Analyser les niveaux de stock existants de même que l'historique des ventes de produits afin d'établir des inventaires qui s'écouleront rapidement et entraîneront le moins de retours possible. Prendre des mesures en cas de restriction de données relatives à de nouveaux produits. Tenir compte de facteurs imprévisibles, comme les changements météorologiques, les goûts des consommateurs et le prix des produits de base, qui pourraient influencer les ventes. (3)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Écouter, au besoin, des messages et répondre à des messages guides-opérateurs dans des systèmes automatisés de commande par téléphone et de suivi des envois. (1)
  • Communiquer avec des collègues, des clients et des fournisseurs en ce qui concerne des questions opérationnelles. Donner par exemple, au besoin, au personnel de soutien des indications sur la façon de naviguer dans des systèmes d'exécution d'inventaire. Recueillir, à l'occasion, les avis du personnel de magasins quant au succès lié à des produits, et suggérer des méthodes d'accroissement des ventes. Discuter, s'il y a lieu, de budgets et de prévisions avec des planificateurs financiers et des analystes d'inventaire, et collaborer avec le personnel du marketing à la production de matériel publicitaire. Discuter des caractéristiques de produits, de bons de commande et de procédures de livraison avec les clients et les fournisseurs. (2)
  • Présenter régulièrement un compte rendu des inventaires et des ventes aux superviseurs et aux gestionnaires. Expliquer, au besoin, les raisons pour lesquelles le volume des ventes et le taux d'exécution de commandes ne correspondent pas aux prévisions, et convaincre la direction de la nécessité de modifier les stratégies d'achat. (2)
  • Négocier des contrats et résoudre des différends avec des fournisseurs. Négocier des clauses d'ententes avec les nouveaux fournisseurs de même que les changements à apporter aux ententes avec les fournisseurs existants. Tenter d'établir des clauses qui seront profitables et favoriseront des relations harmonieuses. Discuter, s'il y a lieu, de problèmes, comme des retards de livraison et la qualité médiocre de produits, déterminer qui en est responsable, et négocier des dédommagements. (3)
  • Donner, à l'occasion, des exposés à la direction et à des collègues. Faire, au besoin, des exposés à l'intention du conseil d'administration de ses propres entreprises pour ce qui est des réussites et des défis liés aux ventes et aux activités de promotion. Parler, s'il y a lieu, de son propre travail à des collègues dans le cadre de réunions de vente. (3)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Détecter les cas où des produits ne peuvent être disposés sur des accessoires d'étalage de magasin et des tablettes d'entrepôt. Collaborer avec les détaillants et le personnel des entrepôts pour trouver des solutions, comme le réemballage des produits et le réaménagement des accessoires. (2)
  • Détecter les cas de manque d'uniformité sur le plan de l'établissement de prix et du codage de produits. Par exemple, les acheteurs au service de chaînes de dépanneurs constatent que les gestionnaires de certains magasins ont démarqué des produits. Ils expliquent l'importance de l'uniformité des prix aux détaillants et les enjoignent de ne pas démarquer des produits de façon indépendante. Les acheteurs en gros d'aliments reçoivent un avis d'un entrepôt selon lequel le balayage des CUP des produits d'un fournisseur n'est pas adéquat. Ils communiquent avec le fournisseur concerné pour repérer les changements de codage et informent l'entrepôt et le personnel de détail des numéros de lot des produits touchés. (2)
  • Détecter les cas où des envois ne correspondent pas aux bons de commande. Par exemple, les acheteurs au détail reçoivent, à l'occasion, des produits dont la taille et le style sont incorrects. Les acheteurs au service de grossistes reçoivent, à l'occasion, des plaintes de détaillants en ce qui concerne des commandes incomplètes et de l'expédition de produits endommagés. Ils communiquent avec les fournisseurs et les entreprises d'expédition afin de connaître les causes des erreurs de commande, de pourvoir à d'autres expéditions et, si besoin est, de négocier un dédommagement convenable. (2)
  • Vivre des périodes creuses sur le plan des ventes. Détecter par exemple, au besoin, les cas où le volume des ventes propres à des produits, services et magasins particuliers est de beaucoup inférieur à celui des années antérieures. Examiner les cas où des ventes ont été décevantes pour déterminer si leur diminution s'explique par la qualité moindre des produits, l'établissement de mauvais calendriers de stockage et de distribution, des techniques inefficaces de marketing ou un changement de goût chez les consommateurs. Élaborer des plans pour s'attaquer aux causes, ce qui peut comprendre un changement de gamme de produits et de fournisseur. (3)
  • Détecter les cas où des fournisseurs ne s'acquittent pas bien de leur tâche, conformément aux clauses d'ententes convenues. Constater, par exemple, que des fournisseurs ont augmenté des prix par rapport à ceux qui étaient indiqués au départ, et ne respectent pas les volumes précisés dans les ententes. Constater, à l'occasion, que des fournisseurs ayant déjà reçu les paiements pour l'achat de biens ont demandé la protection de la loi sur les faillites. Discuter des problèmes avec les fournisseurs afin de trouver des solutions acceptables pour les deux parties et de négocier de nouvelles clauses d'ententes. Demander, s'il y a lieu, des conseils à des organismes juridiques et financiers afin de récupérer les paiements, d'obtenir les produits requis et de minimiser les pertes. (3)
Prise de décision
  • Sélectionner des fournisseurs. Examiner les produits, les prix et les services offerts par chaque fournisseur. Décider par exemple, au besoin, d'acheter des produits auprès de grossistes plutôt que directement auprès des fabricants afin d'avoir accès à un plus grand éventail de produits et de se conformer à des modalités simplifiées d'expédition. Préférer, s'il y a lieu, des fournisseurs à d'autres puisque leur personnel est plus coopératif et qu'il est plus agréable de faire affaire avec lui. (2)
  • Établir des prix de détail, des prix de vente et des remises. Par exemple, les acheteurs au détail décident, au besoin, de réduire des prix pour écouler un vieux stock. Les acheteurs en gros décident, à l'occasion, d'offrir un pourcentage plus élevé de remises de fournisseurs à des revendeurs afin de s'assurer les services des détaillants. Ils envisagent la possibilité de perdre des clients au profit de concurrents offrant des prix plus bas et déterminent si la réduction de prix produira encore un revenu acceptable. (2)
  • Déterminer, s'il y a lieu, des méthodes marchandes pour des produits. Tenir compte des suggestions et exigences de fournisseurs, de l'aménagement de magasins, des types d'accessoires d'étalage disponibles ainsi que de leur propre expérience professionnelle sur le plan de la capacité de réaction rapide auprès des clients. (3)
  • Sélectionner et modifier, à l'occasion, des systèmes de gestion des ventes et des stocks. Par exemple, les acheteurs de produits musicaux décident de mettre en place un nouveau système de classification de produits. Ils analysent les besoins de différents services, établissent les avantages qui se rattachent à un nouveau système et tiennent compte de la formation que le personnel devra suivre pour la mise en oeuvre du changement. (3)
  • Sélectionner des produits à acheter et à vendre. Sélectionner, par exemple, de nouveaux produits à mettre en stock et choisir les types, les styles et la taille des produits à commander. Examiner des facteurs, comme le type et la qualité des produits disponibles, l'historique des ventes de produits semblables de même que les répercussions des tendances des consommateurs et de la législation. Déterminer, au besoin, les magasins qui devraient vendre des produits particuliers, selon leur emplacement, leurs dimensions et le profil de leur clientèle. (3)
Pensée critique
  • Ils jugent de la qualité des produits. Ils lisent les documents publicitaires, examinent les produits et les emballages, mettent les produits à l¿essai et utilisent leurs propres connaissances des industries précises. Par exemple, un acheteur de fournitures de bureau juge de la qualité du papier en évaluant son poids, sa texture et sa couleur. Un acheteur de vêtements évalue les tissus, les coutures et la finition globale des vêtements. (2)
  • Ils évaluent l¿attrait commercial des produits. Ils analysent les historiques de ventes, lisent des publications sur le commerce de détail sur les tendances de l¿industrie et demandent de la rétroaction sur les produits au personnel des ventes ainsi qu¿aux clients. Par exemple, un acheteur de produits alimentaires juge de l¿attrait des différents types de vins et de fromages. Un acheteur dans une chaîne de magasin de musique évalue des milliers de titres selon des critères comme le volume de vente, la portée musicale et les tendances actuelles dans la production et la consommation de musique. (2)
  • Ils évaluent l¿efficacité des méthodes de marketing. Ils se réfèrent à leur expérience avec la réponse des clients pour évaluer l¿efficacité des matériaux et des méthodes de présentation. Ils analysent les données de ventes avant et après les campagnes publicitaires. Par exemple, un acheteur de vêtements observe les présentoirs pour juger si les vêtements sont placés de façon attrayante et s¿ils attireront beaucoup l¿attention des clients. L¿acheteur analyse également les données de ventes de produits vedettes et connexes pour déterminer les effets possibles de la présentation. (2)
  • Ils évaluent les avantages et les désavantages de tenir en stock certains produits. Par exemple, ils peuvent évaluer les désavantages de garder en stock des produits présentant de faibles ventes par rapport aux avantages de conserver la crédibilité de leur entreprise en tant que fournisseur bien informé et fiable de gammes complètes de produits. (2)
  • Ils évaluent la qualité des services offerts par les fournisseurs. Ils analysent l¿information portant sur la qualité des produits des fournisseurs ainsi que la fiabilité des livraisons en révisant les rapports des entrepôts, les dossiers d¿expéditions et les plaintes des clients. Ils prennent aussi en considération les connaissances et la capacité d¿adaptation des représentants des fournisseurs. Ils peuvent réaliser des évaluations officielles à des intervalles réguliers pour guider le processus de sélection pour les fournisseurs privilégiés de l¿entreprise. (3)
  • Ils évaluent les avantages et les inconvénients des contrats avec les fournisseurs. Ils analysent les corrélations entre leurs marchés et les gammes de produits des vendeurs. Ils tiennent compte des propositions de prix et des modalités des paiements, des rabais, des remises, des provisions déficientes, des frais de transport et des frais de publicité. Ils prennent aussi en considération les politiques de retour et le niveau de service que fourniront les vendeurs. Par exemple, les acheteurs peuvent évaluer si des vendeurs acceptent d¿approvisionner plusieurs centres de distribution partout au pays. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les acheteurs des commerces de gros et de détail structurent leurs propres tâches afin de voir à ce que les produits soient livrés à temps et en quantité adéquate. Ils planifient leur calendrier d'exécution de tâches quotidiennes; entre autres, ils examinent des rapports d'inventaire et remplissent des bons de commande. En outre, ils planifient leur calendrier de façon à respecter des échéances périodiques en ce qui concerne la préparation de publications mensuelles de promotion et les prévisions trimestrielles et annuelles. Ils participent à des rencontres avec des fournisseurs, des collègues et des gestionnaires, et planifient leur calendrier de manière à réaliser le travail qui en découle. Enfin, ils doivent souvent réorganiser leurs tâches dans le but de répondre aux demandes de renseignements et d'aborder des problèmes opérationnels. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les acheteurs des commerces de gros et de détail coordonnent au besoin le travail du personnel de soutien, comme les analystes d'inventaire et les commis aux achats. De plus, ils structurent à l'occasion le travail du personnel des points de vente au détail dans le cadre de la mise en oeuvre de stratégies de marketing. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler d'abréviations et de codes fréquemment utilisés. Se rappeler par exemple, s'il y a lieu, de douzaines de codes de produit et de vendeur ainsi que d'abréviations utilisées dans des tableaux de catalogues et des formulaires de commande.
  • Se rappeler des noms et des caractéristiques de différents fournisseurs. Se rappeler, par exemple, des fournisseurs qui ont besoin de rappels en vue de la confirmation de bons de commande et qui ont tendance à être en retard pour effectuer des livraisons.
  • Se rappeler des caractéristiques de différents produits et de différentes techniques de marketing. Se rappeler, par exemple, des produits qui se vendent bien à des endroits précis ainsi que des techniques marchandes qui sont les plus efficaces à différents moments de l'année.
Recherche de renseignements
  • Trouver des renseignements sur des produits et des fournisseurs en consultant des catalogues de produits, en consultant les sites Web de fournisseurs et en s'entretenant avec des représentants des ventes, des collègues et des gestionnaires. (2)
  • Trouver de l'information sur les stratégies de marketing de concurrents en lisant des publications de l'industrie et en comparant des produits vendus dans les établissements de concurrents. (2)
  • Trouver des renseignements sur des stocks et l'état de commandes en consultant les systèmes de gestion des stocks de ses propres entreprises et en s'entretenant avec le personnel des ventes et des entrepôts ainsi que des fournisseurs et des détaillants. Visiter, au besoin, des entrepôts pour y recenser les stocks de l'inventaire courant. (2)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Avoir recours à des logiciels graphiques. Télécharger par exemple, à l'occasion, des photographies à partir de caméras numériques, accéder à des images à partir de présentations de graphiques d'illustrations en vue de les insérer dans d'autres documents, et créer des montages de diapositives qui comprennent des graphiques et tableaux importés. (2)
  • Utiliser, au besoin, des logiciels de tenue des comptes et de facturation. Se servir par exemple, à l'occasion, de programmes, comme le système de planification des marchandises (Merchandise Planning System), afin d'obtenir des renseignements sur des ventes, des achats, des marges brutes et des stocks. (2)
  • Avoir recours à des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriels sur des commandes, des calendriers de livraison et des méthodes marchandes avec des collègues, des fournisseurs et des clients. Joindre, au besoin, des rapports et des photographies à des messages, et faire parvenir des courriels à de nombreux destinataires. (2)
  • Utiliser Internet. Consulter, par exemple, les sites Web de fournisseurs afin d'y trouver de l'information sur des produits. Avoir recours, s'il y a lieu, à des sites Web sécurisés pour passer des commandes et accéder à des renseignements sur leurs propres comptes. Se servir, à l'occasion, du site intranet de leurs propres organisations, lire des notes de service internes et exécuter d'autres tâches informatiques. (2)
  • Utiliser, au besoin, d'autres applications et logiciels. Se servir par exemple, à l'occasion, de systèmes automatisés de commande par téléphone, comme Telxon, pour passer des commandes, et avoir recours, s'il y a lieu, à des organiseurs personnels afin de gérer l'information sur des personnes-ressources de même que des calendriers de tâches. (2)
  • Utiliser des logiciels de traitement de texte. Rédiger, par exemple, des lettres, des notes de service et des rapports à l'aide de fonctions essentielles d'édition de texte et de formatage de page. Insérer, à l'occasion, des photos et des graphiques d'autres programmes, utiliser des couleurs, des bordures et une sélection de jeu de caractères afin d'améliorer des documents, et se servir de multiposteurs pour faire parvenir des lettres à des groupes de collègues, de fournisseurs et de clients. (3)
  • Utiliser des bases de données. Se servir par exemple, au besoin, d'Access, de SQuirreL, de Data Warehouse, de Retek et de bases de données d'autres systèmes de gestion des ventes, afin de saisir des données relatives aux ventes et aux stocks et d'y accéder, et de remplir et d'examiner des documents, comme des bons de commande et des variations de prix. Créer et exécuter, s'il y a lieu, des demandes de renseignements afin de trouver de l'information sur les ventes effectuées par un vendeur, des produits, des catégories, des services et des délais, entre autres. (3)
  • Avoir recours à des tableurs. Créer par exemple, à l'occasion, des tableurs pour effectuer un suivi des stocks, planifier les calendriers de commande et calculer les coûts liés à des achats. Élaborer, s'il y a lieu, des formules, établir de multiples classeurs et feuilles de calcul, et produire des graphiques de données. (3)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Même si les acheteurs des commerces de gros et de détail exécutent une partie de leur travail de façon autonome, ils travaillent aussi en équipe avec des collègues pour assurer à l¿efficacité des prévisions, de la distribution des produits et du marketing. Par exemple, ils peuvent collaborer avec les contrôleurs et d¿autres acheteurs pour préparer des prévisions et créer des inventaires qui correspondent aux budgets et stratégies de vente de leur entreprise. Ils peuvent coordonner le travail des analystes d¿inventaire et du personnel d¿entrepôt pour la gestion des commandes et des retours. Ils peuvent aussi collaborer avec le personnel du marketing et des ventes pour planifier et mettre en place des promotions de vente et des campagnes de marketing. (3)

Formation continue

Les acheteurs des commerces de gros et de détail participent à des activités d'apprentissage continu afin de se tenir au courant des nouveaux produits et des tendances du marché, et d'utiliser de nouveaux systèmes automatisés de gestion des ventes et des stocks. Ils acquièrent de nouvelles connaissances dans leur travail de tous les jours ainsi qu'en lisant des revues spécialisées et en s'entretenant avec des collègues et des fournisseurs. De plus, ils assistent à l'occasion à des activités de l'industrie qui se rattachent à leurs propres gammes de produits, comme des défilés de mode, des dégustations de vins, des congrès sur la gestion de la distribution de produits pharmaceutiques et des salons professionnels sur les fournitures de bureau. Enfin, ils apprennent comment faire fonctionner de nouveaux systèmes informatiques en lisant des manuels de logiciels, en obtenant des directives auprès de collègues et en participant à des séances de formation données par des fournisseurs de matériel et de logiciels. (2)

Date de modification :