Information sur le marché du travail Explorer des carrières par compétences essentielles

Profil de compétences essentielles

Ce profil contient une liste d’exemples de tâches qui illustrent la façon dont chacune des 9 compétences essentielles est généralement utilisée par la majorité des travailleurs dans cette profession. Les niveaux de complexité évalués varient de 1 (tâche de base) à 5 (tâche avancée).

Vous pouvez utiliser ce profil afin de :
Trouver un emploi
rédiger votre curriculum vitae et vous préparer pour une entrevue
Planifier votre carrière
déterminer quelle carrière vous conviendrait le mieux en fonction de vos compétences
Gérer votre personnel
rédiger des offres d’emploi, évaluer le rendement du personnel et préparer des formations

Découvrez d’autres aspects de cette profession

Pour en savoir plus sur cette profession, consultez la fiche métier connexe. Elle contient des renseignements sur les salaires en vigueur, les débouchés professionnels et les autres compétences requises.

Consulter la fiche métier

Arpenteurs-géomètres(2154)

Les arpenteurs-géomètres planifient, organisent et dirigent lexécution de levés officiels afin détablir lemplacement des limites des propriétés, les contours et autres caractéristiques naturelles ou artificielles; ils préparent et tiennent à jour les vues en coupe, les plans officiels, les dossiers et les documents qui se rapportent à ces levés. Ils sont employés par les gouvernements fédéral et provinciaux, les administrations municipales, des bureaux dexperts en arpentage du secteur privé et des entreprises de développement immobilier, de ressources naturelles, de génie ou de construction, ou ils peuvent être des travailleurs autonomes.

Lecture Aide - Lecture
  • Lire des courriels envoyés par des clients et des collègues, afin d'obtenir un soutien technique, des horaires et des instructions. Lire, par exemple, les courriels envoyés par un superviseur pour obtenir des détails additionnels sur les terrains et pour confirmer l'heure des rendez-vous. (1)
  • Lire des notes au sujet des lieux d'arpentage, des personnes-ressources et de la priorité des travaux sur les étiquettes des plans d'arpentage et les feuilles de registre. Lire ces notes pour planifier l'horaire de la journée et pour déterminer l'équipement, les outils et les documents additionnels, comme les levés et les titres fonciers nécessaires. (1)
  • Lire de brèves descriptions et des notes explicatives dans les rapports des activités quotidiennes des techniciens en levés topographiques. (2)
  • Lire des avis et des bulletins sur la jurisprudence, afin de se tenir informé des décisions rendues. Évaluer la pertinence de l'information et l'appliquer aux preuves d'arpentage et aux évaluations des limites. (3)
  • Lire des magazines et des publications sur l'arpentage, afin de se tenir informé des enjeux, des activités, des technologies et des techniques dans l'industrie. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, les procès-verbaux des réunions du comité exécutif. (3)
  • Lire les manuels d'utilisation de l'équipement et des logiciels pour connaître les instructions techniques sur le dépannage, l'installation et l'utilisation. (3)
  • Lire des propositions de projet, afin de comprendre les exigences relatives aux projets d'arpentage. Il faut des connaissances techniques pour interpréter la terminologie juridique et technique. Dégager les détails, la portée, les échéanciers, les données financières, les objectifs et les défis associés aux projets proposés, interpréter des textes contenant de la technologie juridique et spécifique au contenu, afin de bien comprendre les exigences et les objectifs des projets proposés. (4)
  • Lire et intégrer de l'information sur les limites dans les notes d'arpentage, les plans d'arpentage et les documents historiques, comme les vieux titres fonciers sibyllins, aux fins du retracé des bornes. Se servir de la jurisprudence pour évaluer et assurer le poids de la preuve, et tirer des conclusions relativement aux limites. Avoir une connaissance précise des termes juridiques et techniques. (5)
Utilisation de documents Aide - Utilisation de documents
  • Inscrire des dates, des codes et des renseignements sur les étiquettes de dossiers et sur les feuilles de registre. (1)
  • Vérifier les dates, les quantités et les coûts sur les factures, les relevés de temps et les formulaires de remboursement des frais. (2)
  • Vérifier les dimensions des propriétés, l'emplacement, les codes, les grèvements et les disjonctions sur les formulaires de publicité des titres, les titres fonciers et les certificats sur les lignes de démarcation juridique. (2)
  • Examiner les longitudes, les latitudes et les élévations sur des feuilles de données et à l'écran des appareils de mesure. Vérifier les données d'arpentage, et déterminer les mesures finales pour placer les repères d'arpentage. Selon la complexité de la tâche, plusieurs centaines d'ensembles de coordonnées doivent être traités. (3)
  • Consulter les dessins d'assemblage, notamment les photos et les diagrammes, lors de l'assemblage de l'équipement d'arpentage, comme les stations totalisatrices sur trépied. (3)
  • Inscrire les heures, les dates et l'emplacement dans des feuilles de travail et des calendriers de travail pour coordonner les tâches du personnel et celles des collègues, comme les planificateurs, les ingénieurs et les architectes. (3)
  • Utiliser les graphiques des courbes et des élévations pour analyser la topographie d'une zone, et pour enlever les plans à l'échelle. (3)
  • Remplir les formulaires de rapport, comme ceux des frais et des estimations d'arpentage, en cochant les points et en indiquant les dimensions, l'emplacement, les coûts et de brèves descriptions. Résumer l'information d'autres sources pour remplir les formulaires. (3)
  • Rédiger de courtes notes, effectuer des croquis et entrer les données de mesure dans les notes d'arpentage, afin de détailler les caractéristiques physiques des régions arpentées, comme les bornes, les édifices, les clôtures, les arbres et les gros rochers. Se servir des connaissances techniques et de l'expérience pour remplir ces levés légaux. (4)
  • Examiner les plans d'arpentage pour confirmer le placement ou le retracé des limites, des immeubles et d'autres caractéristiques physiques. Utiliser des documents supplémentaires, comme les levés existants, les dessins, les photographies de vue aérienne, les cartes topographiques, les titres fonciers et d'autres renseignements historiques comme éléments de preuve, afin d'effectuer l'évaluation. (5)
Rédaction Aide - Rédaction
  • Rédiger de brèves descriptions dans des cahiers, afin de noter les caractéristiques physiques et les détails sur la propriété. S'y reporter pour préparer des soumissions. (1)
  • Rédiger des lettres d'une page, comme des demandes de rajustement de plans d'arpentage adressées aux bureaux de réglementation. Les lettres doivent comprendre des descriptions juridiques et les raisons justifiant les changements demandés. (2)
  • Rédiger des notes de service et des courriels destinés aux collègues, afin de leur demander ou de leur fournir de l'information, de coordonner les horaires et d'attribuer des tâches. (2)
  • Remplir une ou plusieurs sections des rapports d'incident. Rédiger plusieurs paragraphes décrivant l'incident, les facteurs déterminants, les dommages résultant de l'incident et les mesures correctives prises ou recommandées. (3)
  • Inscrire des observations descriptives qui accompagnent les dessins d'arpentage et les données dans les notes d'arpentage. Les notes détaillent les caractéristiques des propriétés et les mesures. La clarté des détails est importante, car les notes d'arpentage servent de documents juridiques en cas de différends. (3)
  • Rédiger des lettres, notamment des lettres d'avis officiel destinées aux propriétaires fonciers. Rédiger, par exemple, des lettres justifiant une décision, comme la disjonction de la propriété d'un individu. Les lettres contiennent des références techniques en cas de contestations devant les tribunaux. (3)
  • Rédiger des documents juridiques et des lettres types, comme des formulaires d'autorisation de la subdivision à présenter aux autorités municipales. Rédiger plusieurs paragraphes proposant des détails, comme le grèvement et les covenants. (3)
  • Présenter des rapports aux superviseurs recommandant l'achat d'équipement ou suggérant des modifications aux procédures. Utiliser les rapports pour appuyer et justifier les décisions. (3)
  • Rédiger des articles techniques destinés aux revues professionnelles et aux bulletins de l'association. Écrire, par exemple, des articles sur la façon d'évaluer les preuves des limites et sur la marche à suivre pour demander des changements aux lignes de démarcation juridique. Les articles servent à diffuser les principes et techniques propres aux pratiques exemplaires, qui s'appliquent à la jurisprudence et à la preuve. (4)
Calcul Aide - Calcul Calculs monétaires
  • Préparer et vérifier les factures, les formulaires de dépenses et les relevés de temps. Calculer les coûts, à l'aide des taux fixés, et les taxes applicables. (2)
  • Calculer les coûts liés aux factures ou aux soumissions d'arpentage, notamment les majorations ou les réductions pour la main-d'oeuvre, l'équipement, les fournitures et les frais de publicité. Appliquer les taxes et vérifier les montants. (3)
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Surveiller les heures consacrées aux projets et les calendriers, afin de respecter les échéances et les budgets. (1)
  • Déterminer les besoins en main-d'oeuvre, ainsi que les échéanciers des sous-traitants pour les projets d'arpentage. Attribuer des tâches et des calendriers au personnel supervisé. (2)
  • Effectuer une analyse des coûts pour l'équipement d'arpentage, comme les sondeurs numériques, afin de déterminer le meilleur rapport qualité/prix en se fondant sur le coût et les caractéristiques. (3)
  • Établir et surveiller, s'il y a lieu, des budgets détaillés, comme les budgets annuels du ministère ou de vastes budgets de projets d'arpentage, notamment les limites et limites de lot pour les grandes subdivisions. Fixer, par exemple, des échéanciers fermes et prévoir les activités du personnel, des sous-traitants et des consultants. Surveiller les dépenses liées aux ressources humaines, au matériel et à l'équipement, afin de s'assurer que les projets respectent le budget, et rajuster les calendriers et les budgets pour tenir compte des délais et des coûts imprévus. (4)
Mesures et calculs
  • Mesurer et inscrire la distance entre deux points, comme les repères d'arpentage et les immeubles. (1)
  • Calculer l'étendue de la surface des parcelles cadastrales, en convertissant souvent les mesures en mètres ou en pieds, lorsqu'on utilise de vieux plans d'arpentage. (2)
  • Créer des plans d'arpentage à l'échelle de parcelles cadastrales, à l'aide d'une échelle de mesure, afin de calculer les angles et les distances. (3)
  • Assembler et utiliser de l'équipement électronique spécialisé, comme les théodolites, afin de recueillir les mesures des angles horizontaux et verticaux. (3)
  • Calculer l'orientation, l'angle et la longueur des limites, souvent en utilisant les principes de triangulation, afin de localiser les points d'intersection et de déterminer les coordonnées de la station. Déterminer les coordonnées de la station au début d'une courbe verticale d'une autoroute, à l'aide des niveaux d'approche et de départ, de l'élévation et de la courbe verticale comme facteurs de l'équation. Calculer les lignes décalées parallèles en effectuant des études de canalisation. Calculer les lignes centrales, les lignes de contact et les points de niveau pour mesurer des terrains inclinés. (4)
  • Se servir de la trigonométrie et de la géométrie pour calculer, indirectement, les mesures qui ne peuvent pas être prises directement, comme le calcul et l'analyse des vecteurs, afin de déterminer l'angle de la courbe des routes, et la servitude de distance d'un porche ou d'une gouttière. (5)
Analyses des données numériques
  • Comparer les coordonnées d'arpentage et les mesures, afin de planifier les mesures et les données, et d'en vérifier l'exactitude. (1)
  • Calculer les mesures moyennes, comme la hauteur, la distance et l'élévation, et coordonner les données, comme la longitude et la latitude, à l'aide de nombreuses mesures, afin de déterminer et de vérifier si les mesures d'arpentage respectent les spécifications ou les variations admissibles. (2)
Calcul approximatif
  • Estimer la durée des projets d'arpentage, en tenant compte du nombre d'heures si l'équipe compte deux ou quatre membres, de la complexité des tâches, des conditions météorologiques et des caractéristiques du terrain. (2)
Communication verbale Aide - Communication verbale
  • Communiquer avec les propriétaires fonciers pour leur demander l'accès aux propriétés durant l'arpentage. (1)
  • S'entretenir avec les collègues pour discuter des projets et pour coordonner les tâches. (2)
  • Discuter avec les membres de l'équipe sur le terrain, et communiquer de l'information technique et de l'information concernant la sécurité. Fournir des instructions à l'équipe sur le terrain et au personnel de bureau. Discuter, par exemple, des méthodes efficaces permettant d'enlever les broussailles et les arbres, et de localiser des points qu'il est impossible de voir directement. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, des méthodes et des procédures d'arpentage pour de gros travaux avec le superviseur. (2)
  • Discuter de nouveaux produits, comme les systèmes de positionnement global, avec les fournisseurs. Discuter des caractéristiques techniques, et négocier les modalités d'achat ou de location. (2)
  • Échanger de l'information avec les clients, afin de bien comprendre les exigences du projet d'arpentage, les échéanciers et les procédures. (2)
  • Discuter de l'achat de l'équipement avec un superviseur. Parler des avantages de l'achat d'un appareil spécifique, en communiquant clairement des arguments, afin d'obtenir l'approbation du superviseur. (2)
  • Négocier les changements à apporter aux plans d'arpentage existants avec les collègues. Exposer les motifs justifiant les changements à recommander. (3)
  • Participer à des groupes de discussion, notamment aux réunions hebdomadaires des services techniques. Exprimer une opinion, et faire le point sur la gestion des projets. Au besoin, orienter les décisions, coordonner les tâches et attribuer des travaux. (3)
  • S'entretenir avec des clients et d'autres propriétaires pour résoudre des conflits relatifs aux propriétés, notamment l'emplacement d'une clôture. Faire preuve de diplomatie et de tact afin de maintenir des relations positives tout en réglant les conflits. (3)
  • Consulter des collègues pour discuter de preuves d'arpentage lorsque les résultats d'un travail d'arpentage peuvent entraîner un différend juridique. (3)
Capacité de raisonnement Aide - Capacité de raisonnement Résolution de problèmes
  • Faire face à des retards dus à des événements imprévus, comme des conditions météorologiques peu clémentes, des bris d'équipement et des régions inaccessibles. Reporter en raison de conditions météorologiques peu clémentes et du bris d'équipement, par exemple, les activités, utiliser d'autres outils et méthodes de mesure, embaucher des employés temporaires et impartir le travail pour respecter le calendrier. (2)
  • Rencontrer des propriétaires hostiles et en colère. Affronter, par exemple, des propriétaires furieux parce que leur propriété a été endommagée. Parler avec les chefs d'équipe et se rendre sur place pour évaluer les dommages et négocier un règlement avec les propriétaires. (2)
  • Se voir parfois refuser l'accès à la propriété par les propriétaires. Négocier avec eux pour obtenir un accès conditionnel. Communiquer, en cas de refus, avec les autorités municipales pour obtenir de l'aide. (2)
  • Constater que des caractéristiques physiques n'ont pas été bien consignées et que des données d'arpentage manquent dans des plans d'arpentage et d'autres plans fonciers. Éprouver de la difficulté à vérifier les limites de propriété et les services souterrains en raison de cette situation. S'avérer, par exemple, impossible de confirmer l'emplacement des services souterrains, comme les conduites de distribution et les conduites de gaz. Tenir compte de l'information et des données existantes pour déterminer l'emplacement des conduites, puis effectuer les recherches initiales au sol. (3)
  • Découvrir que certains techniciens sont toujours incapables d'obtenir des données exactes. Examiner les résultats obtenus et les notes d'arpentage pour trouver le domaine dans lequel les techniciens éprouvent des difficultés. Les aider à corriger leurs techniques d'arpentage et les jumeler à d'autres techniciens plus expérimentés. Mettre fin à leur emploi si toutes les tentatives d'amélioration ont échoué. (3)
  • Trouver les caractéristiques physiques qui ne sont pas inscrites correctement dans les notes et les plans d'arpentage précédents et qui rendent difficile la vérification des limites de propriété. Ces divergences sont plus complexes relativement aux petits lots municipaux, où il y a peu d'espace pouvant absorber des rajustements mineurs. Parler avec des arpenteurs-géomètres spécialisés dans l'arpentage en ville, et lire la jurisprudence pour élaborer des stratégies permettant d'évaluer les éléments de preuve de délimitation à des fins de retraçage. (3)
Prise de décision
  • Décider de ne pas se rendre sur un terrain où la santé et la sécurité personnelles sont menacées telle qu'une propriété gardée par un chien de grande taille ou sur laquelle se trouvent des débris et des déchets posant un risque pour la santé. (1)
  • Attribuer des tâches aux équipes sur le terrain, afin de répartir de façon égale les heures et les travaux. Tenir compte des capacités de l'équipe, de l'emplacement du travail et de la complexité des travaux d'arpentage. (2)
  • Décider d'accepter l'emplacement des bornes existantes ou de demander de nouveaux levés. Tenir compte des éléments de preuve historique, comme les plans d'arpentage, les dessins, les notes d'arpentage et d'autres renseignements associés, avant de prendre une décision. (2)
  • Décider d'acheter de l'équipement et des programmes informatiques, comme des stations totalisatrices, des systèmes de positionnement global et AutoCAD, après avoir effectué une analyse des coûts. Tenir compte du prix, de la qualité, de la réputation, de la fonctionnalité, de la capacité, des plans de service et des garanties offerts par le fabricant de l'équipement et du logiciel. (2)
  • Choisir les méthodes et les repères à utiliser pour effectuer un levé. Tenir compte des éléments probants et des mesures recueillies lors de levés précédents, de l'emplacement des immeubles et des structures physiques, comme les arbres et les gradients en pente, et l'objectif du levé. Revoir constamment les décisions pour répondre à l'équipe sur le terrain qui demande le rajustement des coordonnées et des mesures en raison d'obstacles imprévus. Les moyens utilisés pour recueillir les données et l'endroit où elles sont recueillies ont des répercussions directes sur l'efficacité et la qualité des plans d'arpentage définitifs. (3)
Pensée critique
  • Évaluer la qualité et l¿exhaustivité des carnets d¿opérations des techniciens en arpentage. Tenir compte du ton, de la clarté du langage et de l¿enregistrement description des observations, des mesures et du travail effectué. (2)
  • Évaluer la compatibilité de l¿équipe sur le terrain lorsqu¿il s¿agit de regrouper les techniciens et d¿attribuer les tâches. Tenir compte de la personnalité des travailleurs, de leur expérience sur le terrain et de leur consentement à travailler sur des terrains accidentés. (2)
  • Confirmer l¿authenticité des repères d¿arpentage et des plans d¿arpentage. Utiliser les critères et les procédures établies afin d¿évaluer des documents tels que des plans d¿arpentage, des carnets d¿opérations et des renseignements historiques pour tirer des conclusions. Ils doivent fournir la preuve de leurs processus d¿évaluation, puisque les demandes de modifier l¿emplacement des lignes d¿arpentage nécessitent souvent l¿établissement d¿une résolution devant les comités ou la cour. (2)
  • Évaluer la qualité des plans d¿arpentage avant de les approuver et de les présenter aux bureaux d¿enregistrement. Recueillir des renseignements en examinant les arpentages existants, les photographies aériennes, les cartes topographiques et les renseignements historiques, en lisant les procédures d¿arpentage et en examinant les données de mesure directe et indirecte. Utiliser les critères établis, tels que la précision et l¿exactitude des données de mesure et leur conformité aux spécifications et aux normes d¿arpentage. Les évaluations inefficaces ou erronées peuvent entraîner des arpentages de faible qualité et des problèmes au niveau des transferts de titres fonciers. (3)
  • Évaluer les options relatives à la collecte des données d¿arpentage pour des projets complexes, comme des arpentages pour des dépotoirs qui émettent des gaz toxiques ou pour des voies rapides pour autobus dans des secteurs très achalandés. Établir les facteurs liés au site qui doivent être pris en considération et évalué pendant l¿arpentage. Recueillir des renseignements en examinant les objectifs de projet, les études d¿impacts sur les terres et les rapports sur l¿environnement afin de s¿assurer que les principaux facteurs sont précisés dans les procédures d¿arpentage. Le défaut d¿établir des critères d¿évaluation pertinents peut faire en sorte que les arpentages soient de mauvaise qualité et ternir la réputation entant qu¿expert de contenu, puisque les répercussions de leur travail ne sont pas toujours appuyées en raison des points de vue très contradictoires. Par conséquent, ils doivent souvent justifier les critères d¿évaluation et les options d¿arpentage utilisés. (4)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les arpenteurs-géomètres se voient attribuer des projets et des échéanciers par leur superviseur, mais ils doivent attribuer des tâches et en définir l'ordre de priorité, afin de fournir les levés à temps. Les arpenteurs-géomètres qui travaillent à leur compte établissent leur horaire et définissent la priorité de leurs tâches. Ils se consacrent à de nombreux projets qui en sont à différentes étapes d'achèvement. Ils planifient l'horaire de la journée et de la semaine et le calendrier à long terme. Ils rencontrent des clients, répondent aux appels téléphoniques, participent à des réunions et effectuent l'analyse et l'examen de levés et de l'information d'arpentage. De plus, ils font face à des interruptions quotidiennes. Le plan de travail est souple, de manière à intégrer les besoins de l'équipe de travail et les priorités qui fluctuent. Ils intègrent le plan de travail à celui de l'équipe et des collègues. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les arpenteurs-géomètres organisent et supervisent l'horaire hebdomadaire des équipes de travail, des sous-traitants et de l'équipement. Ils collaborent avec les collègues et les clients pour créer et appliquer des plans de travail intégrés pour les gros projets. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des mesures prises pour relever les défis à l'occasion de projets semblables, afin de régler des problèmes similaires.
  • Se souvenir de l'information dont ont besoin les responsables de l'approbation, avant de soumettre les levés.
  • Se souvenir du nom des promoteurs pour s'adresser personnellement à eux durant les réunions.
  • Se souvenir des règles et règlements, afin de les appliquer sans consulter les codes et la législation.
  • Se souvenir des mots de passe d'identification et des codes d'accès pour ouvrir les bases de données des titres fonciers.
Recherche de renseignements
  • Trouver l'historique des propriétés, en accédant à de l'information aux bureaux d'enregistrement des titres de biens-fonds. (1)
  • Trouver de l'information sur des sites éloignés en consultant des cartes et des photographies de vue aérienne, et en parlant à des collègues et au personnel des ministères provinciaux des terres et forêts ou des ressources naturelles. (2)
  • Trouver l'information et les données techniques requises pour accomplir les tâches, notamment pour utiliser de l'équipement d'arpentage et des systèmes de positionnement global, dans les manuels de l'équipement, les fiches de spécifications et les horaires des satellites. (2)
  • Utiliser et intégrer l'information des bureaux d'enregistrement des titres de biens-fonds, des règlements municipaux et des codes et règlements provinciaux, afin de déterminer l'information à inclure dans les plans d'arpentage. (3)
  • Trouver de l'information en consultant des cartes, des dessins, des photographies aériennes, des levés existants, des notes d'arpentage, des documents historiques, des actes de concession de terrains, en effectuant des visites sur place et en vérifiant la jurisprudence, afin d'effectuer un levé du cadastre. Utiliser l'information pour retracer les lignes et élaborer de nouveaux levés. (4)
Technologie numérique Aide - Technologie numérique
  • Utiliser des logiciels graphiques. Utiliser, par exemple, les fonctions d'un programme graphique pour modifier et superposer des photos de vue aérienne avec des dessins à l'échelle, cadrer des images, rajuster les dimensions et créer des présentations. (2)
  • Utiliser Internet. Utiliser, par exemple, les fureteurs pour localiser de l'information technique dans des sites Web, accéder à de l'information dans les bases de données et aux logiciels de lecture des données satellite. Télécharger des cartes, des levés et de l'information à l'aide du protocole FTP. (2)
  • Utiliser d'autres applications informatiques et logicielles. Utiliser, par exemple, le logiciel Coordination Geometry pour entrer des données d'arpentage, les systèmes de positionnement global pour localiser les points d'arpentage et les coordonnées, ainsi que les systèmes d'information géographique (SIG) pour accéder aux données et aux systèmes de stockage des cartes. Utiliser les fonctions des SIG, comme les outils grossissants et la superposition d'images. (2)
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Utiliser, par exemple, des programmes de traitement de texte pour rédiger et mettre en forme des lettres, des notes de service et des rapports. Utiliser certaines fonctions, comme la numérotation des pages, les tableaux, les graphiques, les en-têtes et les notes de bas de page pour mettre en forme des rapports. Insérer aussi des illustrations. (3)
  • Utiliser des bases de données. Entrer, par exemple, des données dans des systèmes d'information géographique ou télécharger des données de systèmes de positionnement global pour effectuer des recherches. Exporter des données dans des chiffriers pour les consulter. (3)
  • Utiliser des chiffriers. Créer et mettre en forme, par exemple, des chiffriers. Utiliser certaines fonctions, comme les formules, le tri des données, ainsi que des fonctions d'affichage, comme les graphiques et les tableaux. (3)
  • Utiliser des logiciels de conception, de fabrication et d'usinage assistés par ordinateur. Utiliser, par exemple, des programmes tels que Micro Survey et AutoCAD pour créer et vérifier les plans d'arpentage. Se servir de certaines fonctions, comme l'insertion d'images, la rotation d'images et la vue en coupe. Choisir différents types de lignes, de courbes et d'angles pour les insérer dans les dessins conceptuels. Rajuster la taille, la longueur et la courbe, pour représenter la superficie arpentée en trois dimensions. Mettre en forme le plan d'arpentage définitif en insérant des zones de texte et en ajoutant des données et du texte. (3)
  • Utiliser les logiciels de communication. Utiliser, par exemple, des programmes pour envoyer et recevoir des courriels et des pièces jointes. Mettre à jour des listes d'adresses et de distribution. Utiliser de plus, le calendrier d'Outlook pour indiquer les tâches, les horaires, les réunions, les rendez-vous, et d'autres fonctions, comme le correcteur orthographique, l'alarme et le système de gestion des courriels lors d'absences. (3)
Renseignements supplémentaires Aide - Renseignements supplémentaires Autres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les arpenteurs-géomètres travaillent de façon indépendante ou font partie d¿une équipe, selon les projets et les tâches à accomplir. Ils consacrent une partie de leur temps à travailler seuls afin de planifier les calendriers et d¿examiner les données et les renseignements d¿arpentage. Ils travaillent en équipe avec des équipes d¿arpentage, des spécialistes en informatique, du personnel de bureau et des ingénieurs en vue de produire des plans d¿arpentage qui correspondent aux buts établis par les clients. Ils sont responsables de donner et d¿écouter des directives, de coordonner des tâches et d¿échanger des renseignements avec les membres de l¿équipe. (3)

Formation continue

Les arpenteurs-géomètres sont tenus de recevoir une formation concernant la sécurité et les premiers soins offerte par leur employeur et leur ordre professionnel. Ils doivent assister à des cours, à des séminaires et à des conférences de l'ordre des arpenteurs-géomètres, afin de demeurer membres de l'ordre, ce qui pourrait devenir une condition d'exercice. Ils acquièrent des connaissances dans leur travail quotidien, en parlant à leurs collègues. Il n'existe aucun programme de formation officiel pour les arpenteurs-géomètres. Habituellement, ils choisissent leur propre formation et peuvent ainsi lire des manuels, des livres, de la jurisprudence et des manuels de règlements. Ils peuvent suivre des cours pour se mettre au fait des changements apportés aux codes, aux programmes informatiques et aux techniques d'arpentage. Ils s'inspirent de leurs propres connaissances pour appliquer de nouveaux acquis à leur spécialité. Ils peuvent établir des objectifs d'apprentissage autonome avec leur superviseur. (3)

Date de modification :