Sélection de la langue

Portrait sectoriel - Soins de santé et assistance sociale: Région de l'Atlantique 2018

Les Portraits sectoriels fournissent un aperçu de l'évolution et des perspectives du marché du travail de certains secteurs et industries clés, pour diverses régions du pays.

PRINCIPAUX FAITS SAILLANTS

  • L'augmentation des coûts, les contraintes budgétaires et la demande croissante de services ont exercé des pressions sur l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale du Canada atlantique, si bien qu'elle doit trouver des solutions novatrices pour moderniser ses services et relever ses défis en matière de ressources humaines.
  • L'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale représentait 16 % de l'emploi total du Canada atlantique en 2018, soit plus que le chiffre national de 13 %Pied de page 1.
  • Les soins de santé et l'assistance sociale sont la deuxième industrie en importance au Canada atlantique, après le commerce de gros et de détail. Depuis 1980, l'emploi dans l'industrie a augmenté à un rythme de 2,2 %, soit plus du double du taux moyen de l'ensemble des industries.
  • La croissance de l'emploi a ralenti au cours des dernières années en raison des compressions budgétaires provinciales. Par conséquent, on s'attend à court terme à une expansion plus modeste de 0,7 % par année en moyenne entre 2018 et 2020. La majorité des emplois créés au cours de cette période de prévision devraient être concentrés en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, tandis que l'Île-du-Prince-Édouard connaîtra le taux de croissance annuel le plus élevé (1,2 %).
  • On s'attend à ce que le marché du travail de Terre-Neuve-et-Labrador perde un nombre important d'emplois entre 2018 et 2020 en raison de la réduction progressive des grands projets de construction et des défis financiers auxquels fait face le gouvernement provincial. Malgré l'augmentation des besoins en services de santé, la croissance de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale sera quelque peu freinée à mesure que les recettes publiques seront touchées.

PROFIL DU SECTEUR

Avec 178 500 personnes employées en 2018, l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale est la deuxième industrie d'importance en termes d'emploi au Canada atlantique. Le commerce de gros et de détail a toujours employé le plus grand nombre de personnes dans la région, mais les taux de croissance de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale depuis 1980 ont constamment dépassé ceux du commerce de gros et de détail, et l'industrie est sur le point de devenir le principal employeur dans un proche avenir.

Les soins de santé et l'assistance sociale se composent de quatre sous-industries, dont trois comprennent les soins de santé. Au Canada atlantique, la sous-industrie des soins de santé représentait 80,2 % de l'emploi total de l'industrie en 2016, tandis que l'aide sociale représentait les 19,8 % restants. Les soins de santé comprennent les sous-industries distinctes des hôpitaux (34,7 % de l'emploi dans les soins de santé et l'aide sociale), des services ambulatoires, qui comprennent les cabinets de médecins et de dentistes, ainsi que les autres centres de soins ambulatoires (25,2 %) et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (20,4 %).

Tableau 1
Main-d'oeuvre employée - Soins de santé et assistance sociale
Canada atlantique et Canada
  Atlantic Canada
Soins de santé et assistance sociale 100% 100%
 Services de soins ambulatoires 25,2% 30,3%
  Cabinets d'autres professionnels de la santé 6,1% 7,4%
  Cabinets de médecins 5,3% 7,4%
  Services de soins à domicile 4,4% 2,6%
  Cabinets de dentistes 3,8% 5,5%
  Centres de soins ambulatoires 2,6% 4,4%
  Autres services de soins ambulatoires 2,1% 1,4%
  Laboratoires médicaux et d'analyses diagnostiques 0,9% 1,6%
 Hôpitaux 34,7% 31,9%
 Établissements de soins infirmiers et de soins pour
 bénéficiaires internes
20,4% 17,4%
 Assistance sociale 19,8% 20,4%
  Services individuels et familiaux 10,0% 8,0%
  Services de garde d'enfants 8,2% 10,7%
  Services de réadaptation professionnelle 1,1% 1,0%
  Services communautaires d'alimentation et d'hébergement,
  services d'urgence et autres secours
0,5% 0,6%

Source: Statistique Canada, Recensement du Canada de 2016, Tableau 98-400-X2016290

L'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale a eu recours aux services de bénévoles dans une large mesure comparativement à d'autres industries. La Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard connaissent toutes deux des taux de bénévolat élevés dans l'ensemble, dépassés seulement par la Saskatchewan et le Manitoba en 2013Pied de page 2.

Les dépenses de santé dans les provinces de l'Atlantique se sont élevées à 17,1 milliards de dollars en 2018. Les hôpitaux représentaient 33 % du total cette année-là, tandis que 12,3 % ont été consacrés à d'autres établissements comme les maisons de soins infirmiers ou les établissements pour personnes ayant une déficience physique ou mentale. Les médecins en pratique privée représentaient 13 % des dépenses, tandis que 8,5 % étaient liés à d'autres professionnels comme les hygiénistes dentaires et les optométristes. Les dépenses liées à l'administration, aux installations et au matériel, aux médicaments et à d'autres catégories de santé publique représentaient environ un tiers des dépenses de santé. Au cours des dernières années, une proportion croissante des dépenses totales en santé est allée aux médecins privés, à la recherche, à la salubrité des aliments et des médicaments et à l'administration. Dans les années 1980 et 1990, les hôpitaux représentaient 45 % du totalPied de page 3.

Les soins de santé et l'assistance sociale représentaient 8,6 % du produit intérieur brut (PIB) de la région de l'Atlantique en 2017, derrière l'immobilier, la location et la location à bail (13,3 %), le commerce de gros et de détail (10,8 %), les mines, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz (10,5 %) et les administrations publiques (9,9 %).

La croissance de l'emploi dans l'industrie des soins de santé a été stimulée par une demande croissante de services de soins de santé de la part d'une population de plus en plus âgée. En 2018, les provinces de l'Atlantique comptaient la plus forte proportion de la population âgée de 65 ans et plus (20,5 %) de toutes les autres provinces du CanadaPied de page 4. Le segment de la population âgée de 65 ans et plus devrait représenter 30 % de la population totale d'ici 2033, soit plus du double du nombre de personnes actuellement dans ce groupe d'âge. Cela devrait accroître considérablement le besoin de travailleurs de la santé.

Jusqu'en 2010, l'emploi dans les soins de santé augmentait à un rythme plus rapide que celui de la population âgée de 65 ans et plus. Cependant, depuis 2010, c'est l'inverse qui se produit. Le nombre d'aînés dans la région de l'Atlantique a augmenté en moyenne de 3,7 % par année, tandis que l'emploi dans les soins de santé et l'assistance sociale n'a augmenté que de 0,8 % par année.

Les employés de l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale sont en majorité des femmes (83 % dans la région de l'Atlantique et 82 % à l'échelle nationale en 2018)Pied de page 5. La proportion de femmes employées dans cette industrie est demeurée relativement stable. Comme la population en général, les personnes qui travaillent dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale vieillissent. En 2018, 21,7 % des travailleurs de cette industrie au Canada atlantique étaient âgés de 55 ans ou plus, ce qui est semblable à la proportion nationale de 21,3 %. En 1987, seulement 8,4 % des travailleurs de la santé et de l'assistance sociale de la région de l'Atlantique étaient âgés de 55 ans ou plus, et 17,4 % avaient entre 15 et 24 ans. En 2018, toutefois, les jeunes travailleurs (âgés de 15 à 24 ans) ne représentaient que 8,2 % des employés de l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale au Canada atlantique.

HISTOIRE RÉCENTE

Le vieillissement de la population et l'augmentation des taux de maladies chroniques ont fait ressortir la nécessité de maintenir et de continuer à développer la capacité de répondre aux besoins des Canadiens. Parmi les réformes récentes visant à relever les défis, mentionnons l'augmentation du nombre de centres de soins de santé primaires communautaires offrant des services de garde 24 heures sur 24 ainsi qu'une promotion accrue de la prévention des maladies et des blessures. De plus, les technologies de soins de santé comme les dossiers de santé électroniques améliorent l'accès aux services, la sécurité des patients, la qualité des soins et la productivité.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux s'efforcent également d'améliorer les temps d'attente pour les soins actifs : davantage de professionnels de la santé sont formés et embauchés, l'accent est mis sur l'élimination des arriérés de patients et l'expansion des programmes de soins ambulatoires et communautairesPied de page 6.

En raison d'une pénurie mondiale de prestataires de soins de santé qualifiés, les pays ont du mal à constituer et à maintenir une main-d'oeuvre stable et adéquate, et ils sont en concurrence à cette fin. Un nombre suffisant de fournisseurs de soins de santé devront être formés pour répondre aux besoins de santé de la population et des possibilités devraient être offertes aux immigrants qualifiés qui choisissent de s'établir au CanadaPied de page 7.

Le Transfert canadien en matière de santé est le plus important transfert aux provinces et aux territoires et appuie les principes d'universalité, d'intégralité, de transférabilité, d'accessibilité et d'administration publique énoncés dans la Loi canadienne sur la santéPied de page 8. Depuis 2017, les augmentations annuelles du Transfert canadien en matière de santé sont déterminées par la croissance nominale du produit intérieur brut (ou une augmentation minimale de 3 %) plutôt que par l'augmentation annuelle de 6 % dont bénéficient les provinces depuis 2004. L'incidence d'une réduction du supplément annuel ne devrait pas être assumée également par chaque province. On s'attend à ce qu'un fardeau plus lourd soit imposé aux provinces ayant une dette élevée et une population vieillissante. Comme nous l'avons mentionné dans la section précédente, la région de l'Atlantique compte la plus forte proportion de personnes âgées de toutes les autres régions du Canada, et Terre-Neuve-et-Labrador a les ratios dette-PIB et dette par habitant les plus élevés au CanadaPied de page 9. Dans cette optique, les changements apportés au Transfert canadien en matière de santé au cours de cette période de restrictions budgétaires ont tempéré les projections sur l'emploi présentées dans la section suivante.

À la fin de 2016, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador ont obtenu des fonds supplémentaires dans le cadre d'ententes bilatérales avec le gouvernement fédéral pour les soins à domicile et les services de santé mentale au cours de la prochaine décennie. L'Île-du-Prince-Édouard a choisi d'attendre que d'autres provinces négocient des ententes avant d'entamer des négociations, mais en janvier 2017, elle a également signé l'entente sur les soins de santé d'Ottawa, ce qui lui a permis d'obtenir des fonds fédéraux pour les soins à domicile et la santé mentale.

PERSPECTIVES ATTENDUES

On s'attend à une croissance modérée de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale au Canada atlantique au cours des prochaines années. Bien que l'on s'attende à ce que le niveau d'emploi global de la région demeure aux niveaux de 2017 au cours des prochaines années, l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale devrait augmenter de 0,7 % au cours de la période de prévision de 2018-2020, sans prévoir un retour à court terme de la croissance annuelle de 3 % survenue entre 2000 et 2011.

Au cours des dernières années, Terre-Neuve-et-Labrador a connu une baisse d'activité liée aux grands projets de construction, ainsi qu'à l'exploitation minière, pétrolière et gazière. Il en a résulté un impact négatif sur l'économie et sur la situation financière de la province. Les compressions budgétaires prévues limiteront probablement les dépenses dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale. Les trois autres provinces de l'Atlantique prévoient une augmentation de l'emploi de 0,5 % à 1,2 % dans l'industrie. Les taux de croissance annuels moyens prévus de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale pour chaque province de l'Atlantique sont présentés dans le graphique ci-dessous.

Prévisions du taux de croissance annuel moyen de l'emploi (%), provinces de l'Atlantique, 2018-2020

Figure 1: Prévisions du taux de croissance annuel moyen de l'emploi (%), provinces de l'Atlantique, 2018-2020

Montrer le tableau de données: Prévisions du taux de croissance annuel moyen de l'emploi (%), provinces de l'Atlantique, 2018-2020
Prévisions du taux de croissance annuel moyen de l'emploi (%), provinces de l'Atlantique, 2018-2020
  Services d'enseignement Tous secteurs
T.-N.-L. 0,3 % -1,0 %
Î.-P.-É. 1,2 % 1,2 %
N.-É. 1,0 % 0,3 %
N.-B. 0,5 % 0,6 %
Atl. 0,7 % 0,2 %

C'est en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard que la croissance de l'emploi en soins de santé et en assistance sociale sera la plus forte. À Terre-Neuve-et-Labrador, l'emploi dans l'industrie ne devrait augmenter que de 0,3 % au cours de la période de prévision, soit le taux le plus faible du Canada atlantique.

Comme nous l'avons mentionné précédemment dans le présent document, la population âgée de 65 ans et plus de la région de l'Atlantique a augmenté en moyenne de 3,7 % par année entre 2010 et 2018, tandis que l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale n'a augmenté que de 0,8 % annuellement. Au cours de la période 2018-2020, la croissance de l'emploi devrait ralentir pour s'établir à 0,7 % par année. Le segment de la population âgée de 65 ans et plus devrait également ralentir son rythme d'expansion à 2,3 % par année au cours de ces trois annéesPied de page 10.

DYNAMIQUES SOUS-RÉGIONALES

Terre-Neuve-et-Labrador

  • On prévoit une baisse du niveau d'emploi global à Terre-Neuve-et-Labrador au cours de la période de prévision de 2018-2020. Malgré la demande croissante d'une population vieillissante, l'emploi dans les soins de santé ne devrait augmenter que de 0,3 % par année, principalement en raison des restrictions financières prévues.
  • En 2018, Terre-Neuve-et-Labrador représentait 22 % des emplois dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale de la région de l'Atlantique. La province a la plus faible proportion de travailleurs âgés de 55 ans et plus (18 %) et la plus forte proportion de travailleurs du principal groupe d'âge actif (de 25 à 54 ans) dans la région, soit 75 %. De plus, elle a la plus forte proportion d'emplois dans l'industrie qui travaillent dans les hôpitaux (50 %).

Île-du-Prince-Édouard

  • À l'Île-du-Prince-Édouard, les soins de santé et l'assistance sociale représentaient 13,8 % de l'emploi total dans la province en 2018 et 9,1 % du PIB provincial en 2017. La plus petite province du Canada a affiché le taux de croissance de l'emploi le plus élevé de l'industrie parmi les quatre provinces de l'Atlantique depuis 2008; elle a connu une croissance annuelle moyenne de 2,1 % au cours des dix dernières années, tandis que le niveau d'emploi global, toutes industries confondues, a augmenté de 1,0 % par année dans cette province. Le statut de chef de file de cette province en matière de croissance de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale de l'Atlantique a été maintenu dans les prévisions pour 2018-2020, bien qu'une croissance plus lente soit prévue pour les quatre provinces.
  • Une entente bilatérale de 1,1 million de dollars entre le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard dans le cadre du Fonds de traitement d'urgence annoncé dans le budget fédéral de 2018 permettra de réduire les écarts dans l'accès aux services. Cette entente s'appuiera également sur les capacités de traitement existantes pour les personnes qui reçoivent un traitement pour usage de substances liées aux opioïdes et améliorera la capacité de télésanté de la province.

Nouvelle-Écosse

  • En 2018, la Nouvelle-Écosse représentait 38 % de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale de la région de l'Atlantique.
  • On s'attend à ce que la croissance de l'emploi dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale soit assez généralisée dans l'ensemble de l'industrie en Nouvelle-Écosse au cours des prochaines années, avec des augmentations prévues pour les hôpitaux, les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes ainsi que l'assistance sociale.
  • Dans le but d'améliorer la prestation des services, la Nouvelle-Écosse est en voie d'adopter un modèle de soins axés sur la collaboration où les patients et leur famille seront reconnus comme coordonnateurs de leurs propres soins et accepteront le soutien du personnel professionnel au besoin pendant leur séjour à l'hôpital.
  • La Nouvelle-Écosse a lancé un programme de prématernelle pour les enfants de quatre ans en septembre 2017. Au départ, 2 300 enfants étaient inscrits, mais le programme devrait être offert dans toute la province en 2019. Comme le programme ne cible qu'un seul groupe d'âge et ne fonctionne que pendant les heures de classe, il ne remplace pas les garderies. Quoi qu'il en soit, il est probable que des répercussions se feront sentir sur les revenus des services de garde et le maintien en poste du personnel. Les éducateurs de la petite enfance (EPE) sont rares et l'industrie prématernelle en milieu scolaire financée par le gouvernement est plus attrayante pour les travailleurs en raison d'une meilleure rémunération, de l'accès aux prestations de maladie et aux pensions.Pied de page 11

Nouveau-Brunswick

  • Le Nouveau-Brunswick représentait 34 % des emplois en soins de santé et en assistance sociale au Canada atlantique en 2018. L'industrie a augmenté son niveau d'emploi de 48,5 % depuis l'an 2000, ajoutant près de 20 000 emplois d'ici 2018. La croissance de l'emploi dans l'industrie a fléchi en 2014 et 2015, mais a rebondi de nouveau en 2016, suivie de gains d'emploi supplémentaires en 2017 et 2018.
  • Le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick a récemment annoncé son intention d'élaborer une approche d'équipe pour les médecins de famille, de combiner trois programmes de soins de santé sous la direction d'une entreprise sans but lucratif et d'introduire les soins paramédicaux communautaires dans l'équipe de soins communautaires actuelle.

ANNEXE

Tableau 2
PIB réel (2017) et emploi (2018) du Canada atlantique

  Soins de santé et assistance sociale Tous secteurs
  Nombre Part du total TCAM* 2008-17 Nombre Part du total TCAM* 2008-17
PIB réel (M$) 9 376,6 $ 100,0 % 1,2 % 103 262,4 $ 100,0 % 0,4 %
 
  Terre-Neuve-
  et-Labrador
2 247,8 $ 24,0 % 1,3 % 31 585,2 $ 30,6 % -0,3 %
  Île-du-
  Prince-Édouard
548,1 $ 5,8 % 1,1 % 5 540,0 $ 5,4 % 1,5 %
  Nouvelle-
  Écosse
3 762,5 $ 40,1 % 1,5 % 35 955,4 $ 34,8 % 0,8 %
  Nouveau-
  Brunswick
2 818,2 $ 30,1% 0,7 % 30 181,8 $ 29,2 % 0,4 %
 
Emploi (milliers) 178,5 100,0 % 1,4 % 1111,0 100,0 % 0,1 %
 
  Homme 30,6 17,1% 1,1 % 562,8 50,7 % 0,1 %
  Femme 147,9 82,9 % 1,5 % 548,2 49,3 % 0,1 %
 
  15 à 24 ans 14,7 8,2 % 2,7 % 143,3 12,9 % -1,4 %
  25 à 54 ans 125,1 70,1 % 0.7 % 709,4 63,9 % -0,7 %
  55 ans et plus 38,7 21.7 % 3,6 % 258,3 23,2 % 3,7 %
 
  Ont travaillé à
  plein temps
150,0 84,0 % 1,5 % 930,8 83,8 % 0,1 %
  Ont travaillé à
  temps partiel
28,5 16,0 % 0,8 % 180,2 16,2 % -0,2 %
 
  Travailleurs
  indépendants
16,4 9,2 % 1,4 % 131,1 11,8 % -0,2 %
  Employés 162,1 90,8 % 1,4 % 979,9 88,2 % 0,1 %
    Emploi
    permanent
138,1 77,4 % 1,3 % 804,9 72,4 % 0,3 %
    Emploi
    temporaire
24,0 13,4% 2,0% 175,0 15,8 % -0,5 %
 
  Études
  primaires
6,7 3,8 % -4,1 % 106,6 9,6 % -4,4 %
  Diplôme
  d'études
  secondaires
25,3 14,2 % -0,5 % 278,9 25,1 % -1,0 %
  Certificat ou
  diplôme
  postsecondaire
83,7 46,9 % 0,9 % 435,8 39,2 % 0,6 %
  Diplôme
  d'études
  universitaires
62,9 35,2 % 4,2 % 289,6 26,1 % 2,9 %
 
  Terre-Neuve-
  et-Labrador
39,6 22,2 % 1,8 % 225,3 20,3 % 0,2 %
  Île-du-
  Prince-Édouard
10,5 5,9 % 2,1 % 76,0 6,8 % 1,0 %
  Nouvelle-
  Écosse
68,4 38,3% 0,8 % 455,9 41,0 % 0,1 %
  Nouveau-
  Brunswick
60,0 33,6 % 1,7 % 353,8 31,8 % -0,2 %


Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, Tableau 36-10-0402-01.
*Taux de croissance annuel moyen

Pour obtenir un exemplaire du profil complet en format PDF, veuillez communiquer avec la Division de l'analyse du marché du travail de Service Canada, région de l'Atlantique, en utilisant l'adresse électronique suivante : ATL-LMI-IMT-GD@servicecanada.gc.ca.

Remarque

Préparé par : Direction de l'analyse du marché du travail Service Canada région de l'Atlantique
Pour de plus amples informations veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Pieds de page

Pied de page 1

Statistique Canada. Tableau 14-10-0023-01 Caractéristiques de la population active selon l'industrie, données annuelles (x 1 000)

Return to footnote 1 referrer

Pied de page 2

Statistique Canada. Tableau 45-10-0012-01 Taux de bénévolat et moyenne annuelle des heures de bénévolat, par groupe d'âge

Return to footnote 2 referrer

Pied de page 3

Institut canadien d'information sur la santé

Return to footnote 3 referrer

Pied de page 4

Statistique Canada. Tableau 17-10-0005-01 – Estimations de la population, selon le groupe d'âge et le sexe pour le 1er juillet, Canada, provinces et territoires, données annuelles

Return to footnote 4 referrer

Pied de page 5

Statistique Canada. CANSIM Tableau 14-10-0023-01 – Enquête sur la population active (EPA) – Estimations de l'emploi selon le sexe et l'âge, selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN)

Return to footnote 5 referrer

Pied de page 6

Santé Canada. Le système de soins de santé du Canada. 2011

Return to footnote 6 referrer

 

Pied de page 7

Santé Canada. Suffisamment, c'est combien? Redéfinir l'autosuffisance en personnel de santé – Document de travail. 2009

Return to footnote 7 referrer

Pied de page 8

Ministère des Finances, Canada/Sujets/Transfert canadien en matière de santé

Return to footnote 8 referrer

Pied de page 9

Rapports économiques de la Banque Royale du Canada (RBC) : Le 6 décembre 2016
http://www.rbc.com/economie/economic-reports/pdf/canadian-fiscal/prov_fiscal_fr.pdf

Return to footnote 9 referrer

Pied de page 10

Statistique Canada CANSIM : Tableau 17-10-0057-01 – Population projetée, selon le scénario de projection, l'âge et le sexe, au 1er juillet

Return to footnote 10 referrer

Pied de page 11

Centre canadien de politiques alternatives : « Unappreciated and underpaid » Early Childhood Educators in Nova Scotia, janvier 2019

Return to footnote 11 referrer

Date de modification :